Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

CHAÎNE DE L'INFECTION

No description
by

Manon Paquet

on 19 September 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of CHAÎNE DE L'INFECTION

CHAÎNE DE L'INFECTION
Infections nosocomiales
Chaîne de l’infection
Mesures visant à freiner la transmission de l’infection
Distinction entre asepsie médicale et chirurgicale
Terminologie
Mesures de l’asepsie chirurgicale: grands principes
Mesures de l’asepsie médicale: précautions de base

Objectif : saisir l’importance de briser la chaîne de l’infection et connaître les mesures existantes

Infection: p. 650
Invasion et prolifération de microorganismes dans des tissus

Infection nosocomiale: p. 658

1-Endogène( personne elle-même)
2-Exogène( milieu ou personnel hospitalier)
3-Iatrogène ( intervention diagnostique ou thérapeutique

Définition de l’infection et des termes R/A infections nosocomiales

Chaîne de l’infection

image: Potter p 650
1. AGENT INFECTIEUX p. 651
Son pouvoir dépend de 4 éléments:

1- Nombre de microorganismes (dose)
2- Sa virulence
3- Sa capacité à pénétrer dans un hôte et d'y survivre
4- La susceptibilité de l'hôte (résistance personnelle)
RÉSERVOIR p 652
2 sources

ENVIRONNEMENT:
Aliment, eau, selles, animaux, plantes

CORPS HUMAIN:
Voies respiratoires, digestives, urinaires, reproductrices, sang, tissus

PORTE DE SORTIE DU RÉSERVOIR p 653
Voies respiratoires
: éternuer, tousser
Digestives
: salive, vomissement, selles (anus, stomie)
Reproductrices
: sperme et sécrétions vaginales
Sang
: plaie ouverte, blessure, muqueuse
Tissus
: exudat d'une coupure, plaie
MODE DE TRANSMISSION p 653-654 tableau 24.3
Mécanisme du transfert d'un agent infectieux d'un réservoir à un hôte

DIRECT


< 1 mètre
INDIRECT VÉHICULE

VECTEUR

AÉRIEN

> 1 mètre
PORTE D'ENTRÉE p 655
Voies respiratoires: bouche
Digestives: bouche, stomie
Reproductrices: vagin, urètre
Peau: plaie ouverte, blessure
Muqueuse: non saine
RÉCEPTIVITÉ DE L'HÔTE p 655
Toute personne à risque d'infection

1-âge
2-état nutritionnel
3-tabagisme
4-traitement immunosupresseur/immunodéficience
5-affection chronique non contrôlée
6-traumatisme (stress)
EXERCICE SUR CHAINE DE L'INFECTION
NOMMER 1 mesure / maillon pour briser la chaine d'infection
TERMINOLOGIE
ASEPSIE
ANTISEPSIE
CONTAMINÉ
STÉRILE
DÉSINFECTION
STÉRILISATION
Mesures de prévention et de contrôle des infections
Connaissances scientifiques à propos des infections
ASEPSIE MÉDICALE p 665
Pratiques de base et précautions additionnelles
tableau 24.8
video ms 1.1
Déf: technique propre, mesures visant à réduire le nombre de microorganismes et à prévenir leur propagation

But:
1-Prévenir infection: lavage des mains, port de gants jetables
2-Empêcher propagation de l'infection: manipuler liquides biologiques, literie... selon les normes, désinfection de l'environnement...

Techniques aseptiques
qui comprennent les pratiques et les procédures qui aident à réduire le risque infectieux.

2 catégories: asepsie médicale et asepsie chirurgicale
ASEPSIE CHIRURGICALE p 665
Pour prévenir et contrôler l'infection, on doit appliquer des mesures générales (asepsie médicale et chirurgicale, désinfection et nettoyage) et des mesures spécifiques (isolement, équipement de protection personnelle, précautions pendant les déplacements)
Prélèvements de liquides ou de matières biologiques

M.S. 1,5 p 29 à 34
p 236-238
ASEPSIE CHIRURGICALE p 665
encadré 24.9 p 665
PRATIQUES DE BASES, p 666
1. Lavage des mains
2. Ports de gants
3. Port d'une blouse à manches longues et à poignets resserrés
4. Port d'un masque et d'une protection oculaire
5. Traitement du matériel (nettoyage, désinfection et stérilisation)
6. Élimination du matériel coupant, tranchant et piquant
7. Mise en sac de la lingerie souillée
8. Chambre d'isolement
PRÉCAUTIONS ADDITIONNELLES p 667
1. Précautions aériennes (goutelettes < 5 ug en suspension dans l'air longtemps

2. Précautions goutelettes (goutelettes > 5ug; à l'intérieur d'un périmètre de 1m autour du client

3. Précautions de contact
Infection acquise au cours d'un épisode de soins administrés par un établissement du réseau de la santé.

Les principales infections retrouvées au Québec (MSSS, 2006)

SARM (nez, plaie)

ERV (selles, intestins)

C.Difficile (intestins, selles)
10 % des usagers hospitalisés au Québec risquent d'acquérir une infection nosocomiale lors de leur hospitalisation
En 2010, le coût moyen supplémentaire pour un patient hospitalisé ayant développé une infection nosocomiale est d'environ 29000$ (ICSP, 2010)
Différentes affiches seront présentes à la porte de la chambre des patients selon l'isolement requis
Précautions contact
Précautions contact renforcées
Précautions aériennes
Précautions aériennes/contact
Précautions aériennes/contact renforcées
Précautions gouttelettes
Précautions gouttelettes/contact
Full transcript