Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

LE MAROC

No description
by

Linda AURE

on 29 April 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of LE MAROC

LE MAROC
Linda AURE / Lydia AURE
Mégane LEBOUC / Pauline SIDAT

1993 : création du ministère des Droits de l’Homme
Villes principales : Casablanca, Fès, Tanger, Meknès, Marrakech, Salé, Agadir
LES PRINCIPAUX PARTIS POLITIQUES
Superficie: 446,550 km2
Capitale: Rabat
Massifs montagneux:
l’Atlas et le Rif
Point culminant : Jbel Toubkal (4167m)
2000 ans avant JC :
présence des berbères

Vième s. avant JC :
arrivée des Carthaginois

680 :
1ère invasion arabe

1062 :
Les Almoravides fondent Marrakech

Détient le pouvoir absolue sur tous les domaines

Préside le conseil des ministres

Se fait également appelé le «commandeur des croyants»
Son rôle
:
Exercer le pouvoir réglementaire
Diriger les activités des ministres auxquels il peut également déléguer ses pouvoirs et mettre en œuvre le programme gouvernemental.

Le conseil des Ministres :
(Chef du Gouvernement + Ministres)

Présidé par Mohammed VI

Se charge essentiellement des stratégies politiques, du domaine militaire ou encore de ce qui concerne la révision de la constitution.
Parlement dont le siège se situe à Rabat

Vote la loi ; tout projet de loi doit être successivement examiné par les 2 chambres

Composé de :
La Chambre des Représentants

(325 députés élu au suffrage universel direct pour 5 ans)
La Chambre des Conseillers
(270 membres élu au suffrage universel indirect pour 9 ans)

Partage l'initiative des lois avec le Premier Ministre
XVIIème siècle :
Naissance de la dynastie actuelle : les Alouites
Contraction du nom de la ville de Marrakech
1956: indépendance du Maroc
1844 : occupation du Maroc
par les français
1942 : débarquement allié au Maroc
1953 : le sultan Mohammed V exilé
1962 : Hassan II
succède à son père
1976 : rupture des relations diplomatiques avec l’Algérie

1988 : reprise des relations avec Alger
1995 : la France et le Maroc renforce leur coopération
Chef politique
Roi Mohammed Vl
1999 jusqu’à aujourd’hui
Succède à son père Hasan ll
[ANONYME]. « Structures et caractéristiques des familles au Maroc », Famille au Maroc, les réseaux de la solidarité familiale, [document PDF en ligne], (page consultée le 11 mars 2015)

[ANONYME]. «Maroc : la nouvelle constitution va réduire les pouvoirs du souverain», Le Monde, [En ligne], mise à jour le 25 janvier 2013, http://www.lemonde.fr/international/article/2011/06/17/maroc-la-nouvelle-constitution-va-reduire-les-pouvoirs-du-roi_1537583_3210.html (page consultée le 24 mars 2015)

[ANONYME]. «Réplique au 2ème rapport périodique, présenté à la commission des droits des enfants par le gouvernement marocain sur la mise en oeuvre de la convention des droits des enfants», (document PDF en ligne), http://www.socialwatch.org/sites/default/files/07AfricaWorkshop/14ESCR_shadow_reports/Rapport_droits_enfants_maroc.pdf (page consultée le 15 avril 2015)

Biblio Monde Bibliographie, BiblioMonde.com, [En ligne], http://www.bibliomonde.com/donnee/maroc-nom-pays-1.html (page consultée le 11 mars 2015)

Biblio Monde, Maroc, le statut des femmes, [En ligne], http://www.bibliomonde.com/donnee/maroc-statut-des-femmes-43.html, (Page consultée le 25 avril 2015)

BRUN, Sophie, PARIS, Sophie. ,
Maroc
, Paris, Gallimard Loisirs, Mars 2013, 368 p.

COURBAGE, Youssef, DAOUDI, Lahcen, LFARAKH, Abdellatif. «La famille, ses droits, sa composition et sa structure », Population et développement au Maroc. [document PDF en ligne], (page consultée le 17 mars 2015)

EDWIGE, Rude-Antoine, « Le mariage et le divorce dans le Code marocain de la famille. Le nouveau droit à l’égalité entre l’homme et la femme », Droit et cultures, [En ligne], http://droitcultures.revues.org/1961 , mis en ligne le 01 juin 2010 (page consultée le 27 mars 2015)

EL ANTAKI Rabia, L’engagement ou le désengagement des parents marocains dans la scolarité de leurs enfants, Université de Rouen , http://www.academia.edu/3007656/Lengagement_ou_le_D%C3%A9sengagement_des_parents_Marocains_dans_la_scolarisation_de_leurs_enfants, (Page consultée le 28 avril 2015)



MÉDIAGRAPHIE
Chef du gouvernement
(Premier Ministre)
Abdel-Ilah Benkiran
Élu en 2011
. Les pouvoirs politiques et religieux du roi sont alors réduits.
Le pouvoir exécutif
Se partage entre le roi et le Gouvernement
Le conseil du gouvernement est dirigé par
Abdel-Ilah Benkiran

Se compose de tous les Ministres et
les Secrétaires d’États

S’occupent de tout ce qui fait référence aux Droits de l’Homme, de l’ordre public, des projets de lois mais n’ont aucun pouvoir sur les décisions financières ou internationales

Contrôlé par la cour Suprême (Roi)
Le pouvoir législatif
Le pouvoir judiciaire
Parti du Progrès et du Socialisme
(PPS): socialiste, ancien parti communiste
Tous ces groupes permettent au gouvernement de former une alliance.


Les prochaines élections se tiendront à la Chambre des représentants en 2016.
Le Parti de la Justice et du Développement
(PJD) : Islamiste modéré, dirige la coalition au pouvoir
Le Parti de l'Istiqlal
(PI) : conservateur nationaliste
Le Rassemblement National des Indépendants
(RNI) : centriste, relativement tourné vers le libéralisme social
Le Parti Authenticité et Modernité
(PAM) : moderniste et réformiste, formé par un conseiller du roi et ancien Ministre de l'Intérieur
L'Union socialiste des forces populaires
(USFP) : mouvement socialiste
Le Mouvement Populaire
(MP): centriste, dominé par des représentants berbères sans en faire l'enjeu central
L'Union constitutionnelle
(UC): économiquement libéraliste et socialement conservateur
CULTURE
LANGUE
Arabe

Langue officielle et langue maternelle
Arabe officiel : parlé dans les administrations
Arabe dialectal : langue maternelle parlée par tous les marocains (darya)
Langue de la religion dominante : l'Islam

Amazighe

Deuxième langue officielle (langue berbère)
40% de la population
Ne possède pas de forme unifiée

Plusieurs dialectes
(parlés en Algérie et en France)
- Le rifain : Rif
- Le tamazight : Moyen Atlas, partie haute
- Le tachelhit : Les Chleuhs du Haut Atlas, du Soces et du littoral du sud du Maroc
RELIGION
LA FAMILLE AU MAROC
Noyau familial :
constitué d'une personne et de son (sa) conjoint(e)
ou deux conjoints + enfant(s) célibataire(s)
ou un parent + ses enfants célibataires
ou l'ensemble de frères et soeurs tous célibataires
TABLE DES MATIÈRES
Situation géographique du Maroc ............................................................................................... 4
Histoire du Maroc .................................................................................................................. 5 à 7
Chef politique .............................................................................................................................. 8
Chef du Gouvernement .............................................................................................................. 9
Le pouvoir exécutif .................................................................................................................... 10
Le pouvoir législatif .................................................................................................................... 10
Le pouvoir judiciaire ................................................................................................................... 11
Les principaux partis politiques .................................................................................................. 12
Culture : Langue ................................................................................................................. 13 à 14
Culture : Religion ................................................................................................................ 15 à 16
Culture : Les coutumes ....................................................................................................... 17 à 20
Problèmes sociaux : Chômage.................................................................................................... 21
Problèmes sociaux : Emploi......................................................................................................... 22
Problèmes sociaux : La pauvreté ................................................................................................ 23
Problèmes sociaux : Inégalités sociales ..................................................................................... 24
Disparité de l'Etat ........................................................................................................................ 25
La famille au Maroc : Le noyau familial ...................................................................................... 26
Les types de ménages ........................................................................................................ 27 à 28
Les ménages nucléaires .............................................................................................................. 29
Les familles complexes ............................................................................................................... 30
De la famille traditionnelle à la famille moderne ......................................................................... 31
La cellule familiale ....................................................................................................................... 32
Autorité au sein de la famille marocaine ..................................................................................... 33
Dans la famille traditionnelle ........................................................................................................ 33
Le rôle de chacun ........................................................................................................................ 34
Dans la famille actuelle ................................................................................................................ 35
Type d'union ................................................................................................................................. 36
Maternité ...................................................................................................................................... 37
Rôle des enfants .......................................................................................................................... 38
L'éducation ................................................................................................................................... 39
Niveau de scolarité ............................................................................................................... 40 à 41
Médiagraphie ........................................................................................................................ 42 à 43
Pays presque totalement musulman
1 marocain sur 3 fréquente la mosquée du vendredi

Quasi-disparition des minorités non musulmanes (années 50 et 60)

Chef religieux suprême des musulmans du Maroc : Le roi
"Commandeur des croyants" > titre officialisé en 1962

Minorités religieuses :
1% chrétiens
0.2% (± 2000 pers.) juifs = émigrés vers France ou Israël - début des années 60

Types de ménages
Ménages sans familles :
Pas de noyau familial ayant un chef du ménage seul ou des personnes sans lien entre elles vivant ensemble

Ménages nucléaires :
Un seul noyau familial et aucun isolé
Noyau individuel :
constitué d'une seule personne ou des isolés
Familles nucléaire étendue à des isolés :
Plusieurs personnes sans lien entre elles avec le chef de ménage (ex: jardinier, bonne,etc.)

Familles complexes :
Deux ou plusieurs noyaux familiaux + un ou plusieurs isolés
Types de ménages
Ménages nucléaires
Famille nucléaire complète :
2 conjoints mariés + enfants célibataire

Famille nucléaire incomplète ou biparentale :
2 conjoints mariés sans enfants

Famille nucléaire monoparentale :
1 parent + enfant(s) célibataire(s)
Plus petite avec 4,4 personnes environ

Fratrie :
Frère(s) + soeur(s) célibataires
Plus important des ménages (6/10)
Nombre d'enfants : 4
De la famille traditionnelle à la famille moderne
Évolution de la famille traditionnelle vers la famille moderne, mais certains comportements sont toujours présentes.
La grande famille est encore présente

Familles nucléaires sont dépendantes du réseau de parenté (même localité voir même construction parents et beaux-parents) : permet de lutter contre l'exclusion.
Les familles complexes
Cohabitation intergénérationnelle
Taille moyenne de 7 à 9 personnes
Evite le morcellement de la terre
Permet le maintien des exploitations , de diminuer les dépenses de production, de l'habitat et de transports.
Statut social respectable au niveau local
La cellule familiale
Fonction essentielle :
Assurer les moyens nécessaires pour satisfaire les besoins matériels de ses membres.
Rôle des parents :
*Accueille l'enfant dès sa naissance et l'accompagne pendant une longue période.

*Fonction de socialisation partagée avec l'école dès la scolarisation de l'enfant.

*Satisfaction des besoins psychologiques.

*Répondre aux besoins de consommation de l'enfant
École obligatoire :
moins de 15 ans.
Très forte inégalité dans le système éducatif.

Système éducatif arabisé
: très critiqué pour sa pédagogie et ses résultats.

Les enfants issue de familles de la bourgeoisie et de la classe moyenne fréquentent les écoles privées francophones.
L'ÉDUCATION
Type d'union
But du mariage :
faire beaucoup d'enfants surtout des garçons.

Monogamie sérielle :
plusieurs unions au cours de la vie.

Endogamie :
mariage entre cousin ou parents éloignés. Permet de garder traditions patriarcales

Exogamie :
conjoint(e) choisi(e) hors du groupe familial
Rôle des enfants
Maternité
Divorce :
Diminution en 2010 (10% en 2010 contre 31% en 1986)
Moins de divorce pour les couples endogames
Rehausse le statut de la femme face aux hommes et la rapproche de Dieu

Légitimation de l'identité sociale féminine

Permet à la femme de combler le vide conjugal

Maternité tardive
: scolarisation des femmes et des hommes
Mohamed VI : juillet 2001 crée Institution national pour les études berbères (prépare intégration de l'amazighe dans enseignement public)

Berbérisme un des canaux de la contestation du Maroc

Hasan II : arrête ceux qui veulent que le dialecte soit reconnu comme langue officielle au côté de l'arabe

Français :
villes et milieux instruits. Publication presse marocaine majoritairement en français - 1/3 des livres publiés (pas vraiment une langue étrangère)

Espagnol :
encore un peu parlé dans le Nord (Maroc espagnol) par personnes âgées

Anglais :
langue étrangère qui s'est imposée
menace la langue française dans les milieux islamistes (langue de commercialisation internationale) - Algérie
Statut juridique
déterminé par la religion = le
Code du statut personnel règle des Marocains musulmans

Statut personnel des Marocains juifs
déterminés par la règle religieuse israélite

Statut personnel des étrangers
déterminé par leur loi nationale (dahir du 12 août 1993 sur la condition des Français et des étrangers) » ne s'applique pas à ceux qui ont la double nationalité (ne peuvent pas faire valoir leur qualité d'étranger)

Art 6 de la constitution
"l'islam est religion d'État, qui garantit à tous le libre exercie du culte­­"
88% enfants scolarisés


Pauvreté >
8% enfants
(5-14 ans) travaillent :
filles
= domestiques /
garçons
= vendent des mouchoirs ou cire des chaussures

Exploitation économique
» sévices sexuelles, maltraitances, violences

Mariages des mineures
avec une autorisation =
16%
des filles mineures sont mariées

Les coutumes
Naissance d'un enfant
: premiers mots = ceux de l'appel à la prière.
- Une semaine plus tard : rase la tête du bébé + sacrifice d’un animal.
- Moment le plus important de l'enfance des garçons : la circoncision (entre 7 et 12 ans).

Consommation d'alcool et de viande de porc
: prohibés par l'islam.

Les défunts
: toujours mis en terre les pieds tournés vers La Mecque.

Les marabouts
: musulman sage et respecté qui fait l'objet d'un culte, équivalent d'un saint. En cas de difficulté, une femme peu instruite préfère s'adresser au marabout.

L'art de la bienvenue

Le hammam
:
- Signification religieuse
- Signification sociale

Le mariage :

- Durée : de 3 jours à 1 semaine, selon la grandeur et la richesse des familles.

- Veille du mariage : la mariée se rend au hammam en compagnie des femmes de sa famille et de ses amies. Cérémonie du henné.

- La cérémonie de mariage débute par la lecture de versets coraniques et des chants à la louange du prophète, rite exécuté exclusivement par les hommes, dans une salle à part. Ensuite, l'ensemble des invités se réunit pour une cérémonie festive, rythmée par des airs et des danses folkloriques.

- Pâtisseries, thé, jus de fruits frais, boissons gazeuses et – bien sûr – pas d'alcool.

- Multiples tenues revêtues par la mariée au fil de la cérémonie (jusqu'à sept tenues différentes).

Les convives se régalent d'un buffet, où l'on mange avec les doigts, en se soumettant au préalable à un rituel de lavement des mains.
Se déchausser avant d'entrer dans une pièce quand on voit des chaussures déposées près de la porte.

Si vous êtes invité dans une famille à la campagne : répondre à toutes les questions que l'on vous pose et qui, parfois, vous paraîtront indiscrètes.

Prolonger la pause-thé en acceptant plusieurs verres, même si l'on n'a plus soif.

Considérer le fait que tous les jeunes hommes qui se promènent main dans la main (ou plutôt doigt dans la main) est un signe d'amitié et non d'homosexualité
Problèmes sociaux
Augmentation du taux de chômage
: 10,2% en 2014

Personnes les plus touchées
:
- Milieu urbain : diplômés, femmes, 15-24 ans
- Milieu rural : adultes de 35-44 ans
- Circonstances : 29% des cas = licenciements ou mises à l’arrêt de l’activité des établissements employeurs.

Taux de chômage reste élevé parmi les diplômés de niveau supérieur (20,9%), de niveau moyen (16,1%).

Parmi les jeunes citadins âgés de 15 à 24 ans :
33,1% = hommes contre 46,2% = femmes.

Modèle du chômeur type
:
citadins (76,9%),
âgés de 15 à 29 ans (60,1%)
diplômé de niveau supérieur (25,5%)
primo-demandeur d’emploi (45,6%)
chôme depuis plus d’une année (59,4%)
Emploi
Augmentation des créations de postes 89.000 postes d’emploi de 2013 à 2014 : secteur des services et celui de l’agriculture, forêt et pêche.

Secteur de l’industrie : -3,4% du volume d’emploi du secteur.
La pauvreté
15%
de la population, vit en
situation de pauvreté.


25%
la population, vit
au seuil ou en dessous du seuil de pauvreté.

50%
de la population vivant
au-dessus du seuil de pauvreté
sont considérés comme
" économiquement vulnérables "
aux maladies et invalidités, aux intempéries, ou à la perte d'un emploi.

40%
de la population marocaine, font face soit à des difficultés pour maintenir un mode de vie modeste ou tout simplement pour survivre au jour le jour.

2,5 millions d'enfants, principalement des filles rurales, ne vont pas à l'école.

83% des femmes
en  milieu rural sont toujours analphabètes.
Inégalités sociales
« 20% des Marocains accaparent 80% la richesse du pays »

Conséquences
: exode (=fuite) massif des Marocains à travers le monde.

Aujourd’hui

: 4,5 millions personnes ayant quittées le pays, mais qui renvoient annuellement à leurs familles plus de 5 milliards $ à titre de soutiens.

Les cinq prières quotidiennes

L'Aïd Kbir
: fête du mouton.

Le jeune du Ramadan
: obligatoire à partir de la puberté
Abstinence à tous les aliments liquides et solides, à la fumée, aux parfums et à tout acte sexuel..
Durée : de l'aurore jusqu'au coucher du soleil.


Les fêtes les plus importantes et les coutumes les plus vivace sont d'inspiration religieuse.
Donner quoi que ce soit en échange de l'hospitalité que l'on vous offre.

Porter une tenue un tant soit peu dénudée.

Se faire des mamours en public.

Se moucher bruyamment en public, surtout pendant un repas.

Refuser le thé que l'on vous offre.

Critiquer l'organisation marocaine, et surtout la religion ou la monarchie.
Ce qu'il faut faire
Ce qu'il ne faut pas faire
Le chômage
Disparité de l’État :
Subventions alimentaires
Les riches
Les pauvres
Subventions de la farine nationale et du blé tendre
Subventions du sucre granulé
Subventions d’huile de table
Subventions à l’éducation
Les riches
Les pauvres
Au primaire
Au collège
Au secondaire
Au supérieur
40,2%
6.1%
41,2%
48%
9.3%
6.3%
16,8%
30,7%
19%
-
48,1%
58,6%
4,8%
3,2%
Autorité au sein
de la famille marocaine
Modèle patriarcal:
c’est le père qui détient le pouvoir absolue dans le domaine économique, religieux et politique. Il est le propriétaire du patrimoine familial et toutes les décisions prises doivent passer par lui.

Type de famille:
Famille élargie qui comprend le père, la mère, les enfants, les grands-parents, les oncles, les tantes et les cousins(es).
Chaque membre de la famille a un rôle précis en fonction de son âge et de son sexe.
Les hommes
doivent subvenir aux besoins de la famille ( élevage, labour des terres..), veiller à ce que chacun fasse son devoir religieux et également protéger son territoire (activité militaire). Le doyen étant la personne la plus âgée et de sexe masculin assure le contrôle et l’exécution des tâches au sein de la famille.

Les femmes
sont sous la tutelle de leur époux qui leur fournissent un logement, de la nourriture et une protection. Elles s’occupent essentiellement des tâches domestiques ( ménage, préparation des repas) et de l’éducation des enfants. Elles n’ont pas beaucoup de liberté et doivent leur dévotion et leur soumission à leur mari qui en contrepartie eux ne leur doivent ni amour ni fidélité.

Les enfants
se soumettent sous l’autorité du père et ils doivent faire preuve de reconnaissance envers celui-ci, car ils leur apportent, protection, nourriture, éducation et sécurité.

Type de famille:
Nucléaire, le couple marié s’installe dans une maison séparée de celle des parents de l’époux. (parents+enfants)

Dans les familles aisées :
L’autorité morale du père est de plus en plus contestée concernant le rôle enfants dépendamment d’une fille ou d’un garçon. Il n’y a plus de rôle hiérarchique selon l’âge ou le sexe, maintenant c’est en fonction de ses qualités ou compétences que l’on est reconnu. La femme s’est révoltée contre cet autorité paternelle, aujourd’hui elle n’est donc plus amenée à rester chez elle n’a plus ce statut de soumise envers son mari. Elle peut travailler à l’extérieur du domaine familial et elle choisit les études et la carrière dans laquelle elle veut évoluer. Le nouveau couple peut planifier les naissances de leurs futurs enfants et s’occupent tous les deux de leur éducation. Les famille marocaines se développent plus sur le modèle occidentale.

Dans les familles de classe moyenne :
On constate qu’elles ont tendance à conserver les valeurs et les coutumes des familles traditionnelles et ont plus de mal à s’insérer dans ce nouveau modèle de famille. Les statuts qui ont été cités auparavant restent globalement les mêmes.
Niveau de scolarité
Chaque année, prés de 300,000 élèves, quittent les bancs de l’école suite à un fort taux d’échec scolaire.

Statistiques de 2006
: Sur 1000 élèves inscrits, on compte 620 qui atteignent le niveau de la 6ème année et 320 quittent l’école avec ce même niveau.

Cela entraîne un taux élevé d’analphabétisme et d’abandon scolaire de la population marocaine, ainsi que la dégradation d’infrastructures et le désengagement des enseignants face à cette déperdition scolaire (abandon des études).

Les zones rurales sont les plus touchées et surtout les filles, les parents de classe ouvrière n’ont pas les revenus nécessaires pour assurer l’éducation de leurs enfants notamment le coût des fournitures scolaires qui représente 10% du salaire d’un marocain moyen. Ils n’ont pas le choix que de les envoyer dés leur plus jeune âge sur le marché de l’emploi.
Selon l’UNICEF d’autres facteurs entrent en jeu :
les parents ont également une attitude négative face aux études puisqu’ils priment le travail comme valeur fondamentale de la survie de la famille. Les filles ont tendance à être mariée jeune, l’état de santé des enfants et l’analphabétisme des parents les poussent ainsi à quitter l’école.

L’État n’investit pas assez dans l’éducation nationale
et de ce fait résulte une mauvaise qualité de l’enseignement, une méthode pédagogique déplorable puisque la relation entre enseignants et élèves se base sur la violence ou la dévalorisation de l’enfant. De plus, le manque de structures adaptées et de matériel pédagogique ont eu raison de ces milliers d’élèves qui abandonnent l’école chaque année.

Les jeunes marocains s’orientent très souvent vers la délinquance, la consommation de drogue ou le chômage.
EL KAHLAOUI, Soraya. «Maroc : débat sur l'avortement en attendant l'arbitrage du roi», Le Monde, [En ligne], 17 mars 2015, http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/03/17/au-maroc-debat-brulant-sur-l-avortement-en-attendant-l-arbitrage-du-roi_4595280_3212.html (page consultée le 23 mars 2015)

GABAY, Florence. «Le Maroc n'a pas connu de "Prinptemps arabe" : 3 raisons pour l'éxpliquer» L'OBS Le Plus, [En ligne], 16 Novembre 2014, http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1278516-le-maroc-n-a-pas-connu-de-printemps-arabe-3-raisons-pour-l-expliquer.html (page consultée le 10 avril 2015)

Ifts Essaouira, Institut de Namsco des infirmiers, http://www.nasmco.com/index.php/2-non-categorise/29-sociologie, (Page consultée le 25 avril 2015)

MEZGUELDI, ZOHRA. «La maternité dans la littérature féminine au Maroc», 2008, [document PDF en ligne], http://dspace.univcasa.ma/jspui/bitstream/11294/2306/1/43315-44036-1-Mezgueldi.pdf (page consultée le 15 avril 2015)

RAMEL, Audrey. «Enfants du Maroc et du Sahara Occidentale», 6 novembre 2011, dans HUMANIUM, Humanium Aide les enfants, (En ligne), http://www.humanium.org/fr/maroc-et-sahara-occidental/ (page consultée le 16 avril 2015)

SAID Meddiki, Enquête sociologique sur la déperdition scolaire au maroc, http://www.marocagreg.com/forum/sujet-enquete-sociologique-sur-la-deperdition-scolaire-au-maroc-13598.html, (Page consultée le 28 avril 2015)

SAJOUX, Muriel, CHAHOUA, Saïd. «Transition de la fécondité au Maroc : e rôle des hommes», 2013, [document PDF en ligne], www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/conditions.../sociodemo-vol17-no3.pdf (page consultée le 16 avril 2015)

Wikipédia, Maroc, [En ligne], mise à jour le Mars 2015, http://fr.wikipedia.org/wiki/Maroc (page consultée le 11 mars 2015)

WIKIPÉDIA. Politique au Maroc, [En ligne], 15 mars 2015, http://fr.wikipedia.org/wiki/Politique_au_Maroc (page consultée le 16 mars 2015)

EL SONBATY, Riad. "Taqsim nahawand al la", Arabic Traditional Music, 11 août 2013, [Vidéo en ligne], YOUTUBE, (Page consultée le 17 avril 2015)
Dans la famille traditionnelle:
Le rôle de chacun
Dans la famille actuelle:
TRAVAIL DE SESSION

par
Marie Linda Aure
Marie Lydia Aure
Mégane Lebouc
Pauline Sidat



Travail présenté
à
Madame Vicky Vallerand



Sociologie de la famille
387-322-BA


Cégep Beauce-Appalaches
29 avril 2015
Full transcript