Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Dynamique de professionnalisation HVA

No description
by

1) Scic Sapie

on 13 September 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Dynamique de professionnalisation HVA

La Haute Vallée de l’Aude, un territoire abondamment étudié…
2. Des diagnostics qui dressent
tous un même constat…
3. Un vrai potentiel sociodémographique…
Une économie qui n’a pas




encore achevé sa mue…
Des opportunités évidentes à condition
d’apprendre à travailler ensemble…
Des chefs d’entreprises confrontés à beaucoup d’incertitudes et de vraies difficultés…
Une offre d’emploi hétéroclite dont il est indispensable de conforter l’attractivité
Quasi disparition du tissu industriel avec quelques exception (ACTIS, Groupe Lafarge)
Un secteur agricole qui pourrait mieux valoriser ses spécificités
Un potentiel de développement touristique
Début d’amélioration de la démographie + 0,6%
La question démographique est porteuse d'enjeux forts:
Une surreprésentation de TPE qui gagneraient à mutualiser leurs besoins de compétences
Des besoins saisonniers complémentaires qui pourraient mieux s’articuler
10 entreprises rencontrées
Besoins ponctuels et saisonniers
Difficultés de recrutement
Plus fort taux de temps partiel du département
Nette augmentation d'emplois dans le secteur public et le commerce
Baisse de plus de 20% du nombre d'emplois dans le secteur de l'industrie
chute de l'emploi masculin (10%)
progression de l'emploi féminin (8%)
Des demandeurs d’emploi dont il faudrait consolider la motivation en sécurisant les parcours
Des salariés précaires et temporaires qu’il faudrait fidéliser par la mutualisation des besoins
Un territoire potentiellement accueillant, paysages préservés.
sources complémentaires
Pôle emploi (BMO)
Conseil général
Comité départemental du tourisme
Chambre d'Agriculture
Insee...
+ 5% entre '99 et 2007
contre - 2% entre 1990 et 1999
nouveaux arrivants en âge de travailler et plus diplômés
moyenne d'âge élevée
un bassin qui continue de "vieillir"
des revenus modestes et une précarité sociale marquée
Comment assurer les besoins en main d'œuvre de l'économie locale?
Comment retenir les jeunes et les actifs diplômés?
Comment accroître encore l'attractivité du territoire?
Majoritairement des toutes petites entreprises
Le plus fort taux d'entreprises sans salariés du département
Des salariés présents principalement dans le secteur public
Une dynamique de création d'entreprises alimentée en grande partie par l'économie résidentielle
Fermeture Myrys, Formica dans les années 2000
Plus récement l'usine d'eau d'Alet, La Marée Traiteur etc.
La majorité des entreprises restantes se situent à, ou autour de Limoux
Une présence de l'emploi industriel encore la plus forte du département
Un secteur viticole qui a vu son nombre d'emploi augmenter de 10%
400 éleveurs bovin et un label rouge pour le boeuf Gascon
Une trentaine de maraîchers et d'arboriculteurs
La filière bois, principale ressource du pays
Peu de transformation sur place et donc un manque de valorisation de certains produits
Trois thèmes définis par le schéma local d'organisation touristique:
Histoire et patrimoine
Pleine nature et randonnées
Terroir et viticulture
Bâtiment
ACTIS, fabrication industrielle d'isolant, (Limoux, env. 140 salariés)
Espinet Vacances et bâtiment, (Quillan, 30 salariés)
La scierie de Belfort, (3)
Imerys, extraction de minerais, céramique (Saint Martin Lys, 22, Axat, 23))
SARL MICHEL JORGE (Belvèze, 9)
MAJAR (Belvèze, 6)
ENTREPRISE ROGER MARIN ET FILS (Campagne sur Aude, 14)
SARL AUGE-DUSSAUT (Epéraza, 6)
ATELIER DE CONSTRUCTION ETS SEFA (Espéraza, 17)
SA ROBERT (Pomas, 60)
OCBAT (Quillan, 26)
LINARES JEAN-CLAUDE (Quillan, 5)
Médico-social et services aux personnes
Le Christina, clinique à Chalabre, (Chalabre, 71)
La crèche de Chalabre, (Chalabre, 10)
Alped al Foc, foyer de logement, (Belcaire, 5)
L'ASAC, association d'aides à domicile, (Roquefeuil, 19)
Aude ménage service ( Carcassonne, 40)
Emploi et partage
LE SOLEIL LEVANT (Limoux, 32)
USSAP (Limoux, >500)
SAD (Couiza, ~30)
Autres
Grocelle, transport et voyage,
Aude Intérim,

Institutions
Pôle Emploi
Chambre des métiers
Des logiques d'entreprises différentes
Les plus importantes (> 10 salariés) forment plus leur personnel, investissent plus et sont souvent plus qualifiées
Les TPE (0, 1 ou 2 salariés) forment peu, voire pas leur personnel et investissent peu.
Une catégorie intermédiaire d'entreprises (entre 3 et 10 salariés) qui auraient besoin de salariés plus qualifiés et qui ont du mal à pourvoir les postes.
Bâtiment
représente presque 50% de l'artisanat
70% n'emploient aucun salarié
fort développement d'entreprises artisanales crées par des auto-entreprenneurs
secteur fortement impacté par la crise actuelle
embauche de personnes sans qualification pour les former sur "le tas" ou recours à l'intérim
réelle méfiance vis-à-vis des chômeurs
Médico-social et services aux personnes
Hausse continue des effectifs salariés (75% de femmes)
Place importante des temps partiels
De plus en plus de difficultés à recruter et à retenir du personnel qualifié, voire très qualifié (médecins, infirmières, kinés...)
progression du vieillissement de la population locale
Difficultés de recrutement
la quasi-totalité des chefs d'entreprises mettent en avant les difficultés de recrutement
difficultés à trouver une main d'oeuvre qui accepte de travailler comme saisonniers ou ponctuellement
réticences à embaucher des personnes issues des dispositifs d'insertion
des jeunes qui désertent les villages les plus isolés
recrutement sur des "circuits courts" (réseaux relationnels, de proximité, " de bouche-à-oreille"...)
des employeurs qui n'ont pas tous pris la mesure des changement qui affecte la relation au travail
Point sur l'expérimentation menée en 2010
à ce jour deux structures concernées et 11 personnes:
sur les 11 personnes, 6 ont pu accéder à l'emploi (CDI, CDD), 3 à la formation et 2 personnes ont quitté le territoire
la mise en relation avec un chef d'entreprise a incontestablement constitué un puissant facteur de remobilisation
un soutien renforcé et rapproché est nécessaire dans la durée
l'expérimentation a permis aux acteurs de l'insertion de construire un lien durable avec certaines entreprises du territoire
évolution de l'image de "l'insertion" par les entreprises participantes
Étude et animation d'une dynamique de professionnalisation en lien avec les besoins prévisionnels de compétences des employeurs du pays de la Haute Vallée de l'Aude
Copil n°2, le 11 juillet 2012
Choisies pour leur situation géographique, leur taille, leur secteur d'activité ou leur "notoriété" territoriale.
Full transcript