Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Les figures de style

No description
by

tabuteau valérie

on 9 June 2017

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Les figures de style

Les figures de style
La Mort, cette fabuleuse amante
L'allégorie
Elle se repère souvent grâce à l’emploi de la
majuscule
. C'est lorsqu'une
idée abstraite a des possibilités humaines,
Ton teint est pareil à l’éclat de la rose.
Comparaison

Rapport de
ressemblance
entre deux éléments à l’aide d’un
outil de comparaison
(comme, ainsi que, plus… que, semblable à, pareil à, ressembler, on dirait que…)
L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature,
mais c’est un roseau pensant. (Pascal)
Métaphore
C’est une
comparaison sans outil de comparaison
. Les termes y sont pris au sens figuré.
La forêt gémit sous le vent.

La personnification
Une
chose ou une idée
a des
possibilités humaines
Boire un verre / Lire un Balzac
Métonymie
Elle consiste à désigner
le tout par une partie
qui le compose ainsi que la matière pour l’objet
La capitale de la France.
Périphrase
Elle remplace un mot par une
expression qui le définit.
Je meurs de faim.
Hyperbole
Elle consiste à
exagérer
.
Rien n’était si beau, si leste, si brillant, si bien ordonné que les deux armées. Les trompettes, les fifres, les hautbois
Accumulation
Enumération
plus ou moins longue de termes.
Je me meurs, je suis mort, je suis enterré. (Molière)
Gradation
C’est une
énumération
de
termes
organisée
de façon
croissante

Un sans domicile fixe
Euphémisme
Elle consiste à
atténuer
l’expression d’une idée,
d’un sentiment (pour ne pas déplaire ou choquer).
As-tu vraiment rangé ta chambre ?
Question rhétorique
Affirmation déguisée
sous la forme d’une question.
Ici c’était le paradis, ailleurs l’enfer. (Voltaire)
Antithèse
Opposition
très forte entre
deux termes dans une phrase.
Cette obscure clarté qui tombe des étoiles (Corneille)
Oxymore
Deux termes placés
à côté
dans la phrase s’
opposent
par leur sens.
C’est du propre !
Antiphrase
Elle exprime une idée par son
contraire
dans une intention ironique.
Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger
Chiasme
Deux expressions se suivent, mais la deuxième adopte l’ordre inverse
(A – B / B – A)
Le néant a produit le vide, le vide a produit le creux, le creux a produit le souffle, le souffle a produit le soufflet et le soufflet a produit le soufflé. »
Claudel, Le Soulier de satin
Anadiplose
Une anadiplose est la reprise du dernier mot d’une phrase (d’un vers ou d’une proposition) au début de la phrase qui suit.
Vous voulez que ce Dieu vous comble de bienfaits
Et ne l’aimer jamais ?
Racine, Athalie
Anacoluthe

Une anacoluthe est une figure de construction qui consiste en une rupture de la cohésion syntaxique. Cette rupture dans la construction d’une phrase provoque généralement un effet de surprise.
D'abord ce fut ma voix qui se cassa, puis la plupart des spectateurs.
Zeugme
lier par la syntaxe 2 mots ou groupes de mots dont un seul se rapproche logiquement au verbe. Les 2 mots liés syntaxiquement peuvent être incompatibles parce que l'un est abstrait et l'autre concret (« Un livre plein de charme et de dessins ») ou parce qu'ils font appel à des sens différents du verbe : « Retenez cette date et une place dans le train ».
Aime, aimer, amant
Polyptote: utiliser plusieurs mots de la même famille dans un texte, effet d'insistance
Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point (B. Pascal)
Une antanaclase
Utiliser deux fois le même mot dans une phrase en lui donnant deux sens différents.
Mais cette manie de lecture lui était odieuse, il ne savait pas lire lui-même (Stendhal).
La parataxe
Juxtaposer des propositions ou des phrases entre lesquelles le rapport de subordination ou d'enchaînement est implicite.
Full transcript