Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Le conte merveilleux

Leçon
by

Guern Jean-Georges

on 12 December 2011

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Le conte merveilleux

Quelles sont les caractéristiques du conte ?
A quoi sert le conte merveilleux ?
La chronologie du conte
En résumé...
Pour écrire un conte vous devez avoir à l’esprit ces cinq grands moments du conte :
1 - La situation initiale.
2 - L’élément modificateur.
3 - Les péripéties.
4 - La résolution.
5 - La situation finale.

- Il vous faut choisir un héros, une quête, des aides (adjuvants) et des ennemis (opposants).
- Vous devez situer l’action dans un lieu et une époque indéterminés.
- Vous devez maîtriser les conjugaisons de l’Imparfait de l’indicatif et du passé-simple.

Cours établi à partir du manuel « L’Atelier des Lettres » Français 6ème Ed. Nathan 2009.
► le personnage principal du conte est celui qui poursuit une quête, une mission (Délivrer la princesse).

► Il devient un héros en traversant une série d’épreuves, souvent 3, (la forêt, l’auroch, l’oiseau) dont il sort victorieux grâce à ses qualités (le courage et la persévérance) ou à l’aide qu’il reçoit (l’aigle, la baleine, la princesse) ces personnages sont appelés les adjuvants. Il lutte contre des ennemis que l’on nomme les opposants.


► Souvent à la fin du conte, le héros est récompensé (il épouse la princesse, il retrouve ses frères et il devient le roi du château du soleil d’or) alors que ses ennemis sont punis (le sorcier perd ses pouvoirs).


► La fonction du conte, son utilité, c’est de faire rêver mais aussi d’adresser une leçon au lecteur. Cette leçon peut être clairement exprimée ou sous-entendue (on est toujours récompensé de ses efforts) sous la forme d’une morale.
► Le conte merveilleux relate une histoire qui se déroule dans des lieux imprécis et mystérieux, parfois effrayants, à une époque indéterminée « Il était une fois… ».

► Il met en scène différents types de personnages : des personnages ordinaires qui ne sont pas ou peu caractérisés (les trois fils), des personnages imaginaires (les géants, la magicienne, le sorcier) dotés de pouvoirs surnaturels et qui utilisent des objets magiques (boule de cristal, chapeau, miroir) mais aussi des animaux qui agissent comme des êtres humains (l’aigle, la baleine).
Dans tous les contes on peut repérer 4 ou 5 moments importants :

Au début, c’est la situation initiale, il ne se passe pas grand chose, on nous présente la situation des personnages avant que l’aventure ne commence réellement (La magicienne a eu peur de ses fils et elle les a transformés en bêtes sauvages). Les verbes sont le plus souvent à l’imparfait de l’indicatif (étaient, s’aimaient, n’avait pas, croyait…).

A un moment donné quelque chose vient casser la monotonie de la vie des personnages, c’est l’élément modificateur (le troisième fils prend la fuite). Les verbes sont au passé simple dans cette partie du texte (prit).

… Du coup le personnage principal, le héros va poursuivre une quête (Délivrer la princesse) et va affronter des épreuves, on les appelle aussi les péripéties (la forêt, l’auroch, l’oiseau). Les verbes sont soit à l’imparfait soit au passé simple en fonction de la durée ou de l’importance de l’action racontée.

A la fin il parvient à obtenir ce qu’il voulait (la boule de cristal), c’est la fin de la quête, que l’on nomme parfois la résolution (il met fin aux pouvoirs du sorcier). Les verbes sont soit à l’imparfait soit au passé simple en fonction de la durée ou de l’importance de l’action racontée.

Puis on revient à une situation nouvelle, calme et monotone, la vie va reprendre son cours, c’est la situation finale (mariage du héros avec la princesse, retrouvailles avec les frères et vie heureuse…) les verbes sont au passé simple (courut, entra, échangèrent).
Full transcript