Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Dali, L'énigme sans fin, 1938

Quelques pistes sur l'oeuvre de Dali et sur l'image double.
by

chauvreau fred

on 3 July 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Dali, L'énigme sans fin, 1938

Présenter
Salvador
DALI
,
L'énigme sans fin
, 1938.

Huile sur toile, 114 x 116 cm.
Observer
Comparer
Mot clé :
image double
« une image double : c’est-à-dire la représentation d’un objet qui, sans la moindre modification figurative ou anatomique, soit en même temps la représentation d’un autre objet absolument différent, dénuée elle aussi de tout genre de déformation ou anormalité qui pourrait déceler quelque arrangement […] Ces nouveaux simulacres menaçants agiront habilement et corrosivement avec la clarté des apparences physiques et diurnes ».

Salvador Dalí, « L’Âne pourri », juillet 1930
1. un homme, la tête appuyée sur son bras replié.
2. Un lévrier couché sur la table, au premier plan.
3. Un lévrier debout, sur une partie des collines
du fond et sur l'instrument de musique.
4. Un visage dans la coupe transparente.
5. Une nature morte avec une mandoline
et un compotier.
6. Une femme de dos à côté d'une barque.
Dans son essai manifeste, « L’Âne pourri » écrit en 1930, Dali déclare vouloir
« contribuer au discrédit total du monde de la réalité »
,

il explique qu’elle permet de rendre évident que
toute perception du monde n’est que projection
, chaque manière de percevoir un objet constituant un « simulacre ».
Procédés littéraires :
écriture automatique,
cadavre exquis
Partie à remplir
par les professeurs
de Français.
Que nous montre ce peintre ?

Il nous montre que les
apparences sont trompeuses
:
une
multiplicité d'images
sont
A /
cachées
dans le tableau :
B / ce sont des
images doubles.
Quel est
l’objectif du surréalisme
?

A/ Le Surréalisme , à partir de 1924, vise à
dévoiler l’inconscient
dans la création artistique.

B/ Il s’inspire des théories de la
psychanalyse

C/ qui étudie
nos angoisses et nos désirs cachés
.
Comme dans les
images du rêve
,
tous
les éléments se mélangent
:
le minéral, le végétal, et l'organique fusionnent.
Un rocher se transforme en homme ou en animal, et vice-versa.
La logique a disparue.
L'inconscient est souverain.
Les objets sont étranges et familiers comme dans un rêve
Schémas extraits de la revue Regards sur la peinture, n° 12, éditions Fabbri, 1988.
Dali s'inspire des
images doubles
inventées par les chercheurs en
psychologie
:

Le Canard lapin, Joseph Jastrow, 1892.
Le vase de Rubin, Edgar Rubin, 1921.

SURRÉALISME
, n. m.
Automatisme psychique pur
par lequel on se propose d’exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée,
en l’absence de tout contrôle exercé par la raison
, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale.

ENCYCL. Philos. Le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines
formes d’associations
négligées jusqu’à lui, à la toute-puissance du
rêve
, au jeu désintéressé de la pensée.

André BRETON, Manifeste du Surréalisme, 1924
Entretien avec Dali.
Dans l'interprétation des rêves, Freud repère plusieurs procédés inconscients, destinés à la satisfaction déguisée de désirs refoulés :
- déplacement : déguisement, camouflage. Un personnage apparaît sous les traits d'un autre.
- condensation : plusieurs personnages symbolisés par un seul.
- figurabilité : traduit des idées sous forme d'images.
- élaboration secondaire : donne une cohérence logique trompeuses aux images du rêve.
Full transcript