Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Apprentissage et Enseignement

No description
by

CLAD Nicolas

on 29 September 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Apprentissage et Enseignement

Apprentissage et Enseignement
Introduction
Théories de l'apprentissage
Style d'apprentissage
Style d'enseignement
Activité de mise en application sur les programmes et référentiels d'Economie Gestion

Apprendre ?
Du latin "apprehendere" = prendre, saisir, attraper
Théories de l'apprentissage
La question de l'apprentissage a des origines lointaines.

Son étude et les théories proposées sont liées aux développements des sciences nouvelles et notamment de la psychologie et les neurosciences

Le théories sont actuellement regroupées en 5 grands courants de pensée.
Acquérir une connaissance, une compétence
Connaître une information
Retenir
Enseigner
Eduquer

Historique des théories
Modèle du behaviorisme
http://www.unige.ch/fapse/SSE/teachers/perrenoud/php_main/php_2004/2004_08.html
Modèle du constructivisme
Modèle de la Transmission
Modèle basé la communication de l'information.
N'est pas récent mais à pris en compte les travaux de Shannon et Weaver sur la communication (1949)
Modèle basé que le principe de la "Tête vide"
L'élève ne sait rien de la connaissance de départ, le savoir va "s'imprimer" dans sa tête dès qu'il aura été communiqué.
On suppose que le savoir n'est pas déformé lors de la transmission.
Répartition des rôles
Rôle enseignant : présenter clairement le savoir, exposer progressivement le savoir, proposer des exercices
Rôle élève : être attentif, écouter et écrire. Pas de travail de recherche. Accepte de différer son besoin de compréhension globale
Savoir : il est transmis par l'enseignant
Place de l'erreur :
Les erreurs sont évitées par l’enseignant et s’il y en a, elles sont dûes au manque d’attention de l’élève ou au manque de clarté de l’enseignant.
Apports et limites
Apports :
Permet d'enseigner à un grand nombre
Permet de gagner du temps (à court terme)
Permet d'avoir une connaissance structurée
Limites :
L'écoute et l'attention est différente en fonction des élèves
L'élève n'a pas la tête vide
L'enseignant ne prend pas en compte ce que l'élève sait déjà
Behavior = comportement
Issue du courant philosophique empiriste.
Les connaissances uniquement le fruit de l'expérience, de l'observation (voir schéma historique)
J.B. Watson veut faire de la psychologie une science objective. Refuse l'introspection.
Etude des stimulis / comportements observables
I. Pavlov : réflexes conditionnels sur l'animale
F. Skinner : modification du comportement par des stimuli et des conditionnement opérants (renforcement, punitions)
Principes du modèle
Répartition des rôles
Rôle de l'enseignant :
Principes du béhaviorisme
Place de l'erreur :
La force du behaviorisme a été de proposer une théorie complète de l'apprentissage :
en le définissant : apprendre c'est devenir capable de donner la réponse adéquate,
en précisant les mécanismes psychologiques à l'œuvre : répétition de l'association stimulus-réponse,
en proposant une méthode d'enseignement-apprentissage : opérationnaliser des objectifs d’apprentissage, conditionner, apprendre par essais-erreurs, provoquer des renforcements positifs en cas de bonnes réponses, et des renforcements négatifs pour rectifier les erreurs.
L'enseignant s'attache alors à définir les connaissances à acquérir, non pas d'une manière « mentaliste » mais en termes de comportements observables qui devront être mis en œuvre en fin d'apprentissage.
Rôle de l'élève :
Ce qui est attendu au niveau des élèves ce sont des comportements et des actions : "l'élève devra être capable de... + un verbe d'action". Un verbe d'action (distinguer, nommer, reconnaître, classer...) et non un verbe mentaliste
Les situations d'essais-erreur ont un place importante dans ce modèle. Le renforcements permettront de rectifier les erreurs et d'atteindre les objectifs.
Les activités qui seront proposées devront être simples et précises.
L'enseignant instaure un fort guidage des activités proposées.
Avantages - limites
Avantages :
Modèle centré sur l'activité de l'élève et l'acquisition d'automatismes.
Modèle qui favorise l'action de l'élève.
Limites :
Tâches trop parcellaires ne permet plus d'avoir une vision globale du travail demandé.
Guidage empêche l'autonomie et transfert des connaissances.
Difficulté de gestion du renforcement (positif, négatif).
Le savoir se construit par ceux qui apprennent en manipulant des idées, des connaissances et des conceptions.
Assimilation, accomodation
Assimilation :
Elle se caractérise donc par l'intégration de nouvelles idées, analyses, notions, ou nouvelles situations à des cadres mentaux déjà existant.
Répartition des rôles
Rôle de l'élève
Il est artisan de ses connaissances
Apprendre est une manipulation d'idées, de connaissances
L'élève est l'élément central du dispositif
Propose des outils d'évaluation des pré-requis
Prend compte des représentations et conceptions des élèves.
Met en place des activités basées sur la situation-problème
Situations - Problèmes
Seules capables de favoriser un conflit cognitif et de générer des changements de concepts -> progression de l'élève
Assimilation = l'élève pense pouvoir résoudre le problème
Déséquilibre = s'il n'y parviens pas
Accomodation = persévérence et adaptation du savoir aux exigences
Equilibre = réajustement et restructuration des connaissances
Accomodation :
Elle se caractérise une action de l'environnement sur l'individu qui le pousse à modifier sa manière de voir les choses, à la modification de ces conduites.
L'équilibration étant de trouver un équilibre le plus favorable à l'individu.
Rôle de l'enseignant
J. Piaget (1967) : celui qui apprend ne se met pas uniquement en relation avec son savoir, il organise son monde au fur et à mesure qu'il apprend, en s'adaptant.
Bases du théorique :
Assimilation - Accommodation - Equilibration.

L'équilibration étant la recherche d'un meilleur équilibre entre les deux.
Limites et apports
Rôle de la communication ?
Rôle de l'affectif ?
Rôle de l'enseignant et des pairs ? (aspect social)
Rapport de l'individu avec environnement
Place de l'apprenant acteur de sa formation
Prise en compte des types d'apprentissages
Limites :
Apports :
Modèle socio - constructiviste
Le modèle socio constructiviste ajoute une dimension supplémentaire au constructivisme : autrui
Vygotski : importance de l'intéreaction avec le cadre social
Zone Proximale de Développement

Brunner : activité mentale ne se produit jamais isolément
Processus d'étayage
L’acquisition de connaissances passe par une
interaction entre le sujet, la situation
d’enseignement et les acteurs de la situation.
Zone Proximale de Développement
niveau actuel de l'apprenant (ce qu'il est capable de produire seul)
son niveau potentiel (ce qu'il est capable de réaliser avec l'aide de l'adulte).
Correspond à l'écart entre :

Prise en compte du rôle de l'enseignant
Construction du savoir dans un cadre sociale
Prise en compte des acquis mais surtout du potentiel
Résoudre un problème.
Communiquer avec les autres : le savoir est construit par l'élève avec les autres.
Rôle de l'élève :

Propose des situation-problème
Organise le travail en groupe
Analyse et réalise une médiation
Répartition des rôles
Rôle de l'enseignant :
Applicables à tous les concepts ?
Gestion de la classe
Prise en compte de la psychologie des élèves
Limites :

Prise en compte des représentations des élèves
Prise en charge du problème : donne du sens aux connaissances
Limites et apports
Apports :
sollicité l'apprenant, le motiver
encourager et accompagner
aider et montrer ce qui peut être fait sans donner la solution
Démarche proposée

celui qui est aidé parvient à faire plus et mieux
dans le long terme, la compréhension et les exigences des tâches permettent plus d'efficacité.
Brunner : processus d'etayage
Effets attendus :
Métacognition
Flavel (1976)
« la métacognition se rapporte à la connaissance qu'on a de ses propres processus cognitifs, de leurs produits et de tout ce qui y touche. »
La métacognition selon P. Meirieu, (cité par Doly A. M.) « permet au sujet de contrôler ses propres apprentissages, d’en observer le parcours et d’en jauger l’efficacité.[…] c’est une prise de distance qui fait du sujet le véritable acteur de ses apprentissages ».
Styles
Recherches sur les manières propre à chaque individu de se position dans une situation :
d'apprentissage
d'enseignement

Etude des principaux comportement d'enseignant et d'apprenants

Styles d'apprentissages
Modèle de Kolb (1985)

DIVERGENTS
CONVERGENTS
ACCOMODATEURS
ASSIMILATEURS

Styles d'enseignement
http://www2.ulg.ac.be/lem/StyleApprent/StyleApprent_CG/page_04.htm
Le divergent (Intuitif pragmatique):
Il interpréte des situations concrètes, de différents points de vue. Génère des solutions

L’assimilateur (intuitif réflexif):
Il s’approprie une gamme étendue d’informations et les intégre selon un processus logique

Le convergent (méthodique réflexif):
Il recherche des applications pratiques aux concepts et aux théories

L’accomodateur (méthodique pragmatique): exécute et réalise
Il met en oeuvre des expériences pratiques et s’implique personnellement dans de nouvelles expériences comportant un défi.

Le divergent
Motivé par la question: pourquoi?

Raisonne à partir de situations concrètes et d’une information présentée de façon systématique et cohérente.

Méthode d’apprentissage privilégiée: le cours magistral se concentrant sur des points très précis d’un systéme ou concept, suivie d’une activité d’exploration d’un autre système ou concept.

L'assimilateur
Question: Quoi? Qu’est-ce qui est à connaître?

Il respecte la connaissance et la parole de l’expert (le professeur).

Méthode privilégiée:
Le cours magistral suivi d’une démonstration
Exploration guidée par le prof d’un sujet au lab, suivi de travaux pratiques qu’ils suivront à la lettre pour ensuite recevoir les réponses correctes.


Le convergent
Motivé par la question: comment?

Méthode d’apprentissage privilégiée: une interaction prof/ apprenant

Résolutions de problèmes, applications de concepts..



L'accomodateur
Motivé par la question: Qu’est-ce qui se passe si?

La méthode privilégiée d’apprentissage: découverte indépendante.


Therer et Willemart ont tenté d'identifier et de décrire quatre styles d'enseignement représentatifs des pratiques pédagogiques observables.
THERER - WILLEMART (1983)
Full transcript