Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

LES REBELLIONS DE 1837-1838

No description
by

Kaleb D

on 9 January 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of LES REBELLIONS DE 1837-1838

Une rébellion c'est l'action de se rebeller, de se révolter contre l'autorité de l'État, contre le pouvoir ou l'ordre établi.
Définition de Rébellion
LES CAUSES DES REBELLIONS DANS LE BAS CANADA
Il y a 4 grandes causes qui expliquent les rebellions dans le Haut-Canada
Il y a 3 grandes causes qui expliquent les rebellions dans le Bas-Canada
LE PROBLEME DES TERRES
Les canadiens-francais avaient peur que des marchants anglais prendraient toutes les bonnes terres agricoles.
LES IMMIGRANTS ANGLAIS
Il y avait beaucoup d'immigrants anglais et cela menacait la langue francaise et la religion catholique.
Gouverneur anglais
Même si la majorité des gens du bas Canada parle francais, le gouverneur choisissait des conseillés anglais. Ils était connu comme le château clique
LES CAUSES DES REBELLIONS DANS LE HAUT CANADA
LE PROBLèME DES CHEMINS
La majorité des chemins étaient en mauvais états même si,depuis 1805, les gens payaient des taxes pour les maintenir.
PRIVILÈGES SPECIAUX
Tous les officiels étaient appointés par le gouverneur et incluaient jamais les fermiers et leurs familles.
COMMENT LA COLONIE ETAIT GOUVERNÉE
Puisque le conseil n'était pas élu, les dirigeants ne suivaient pas la volonté de la population.
PROBLèME DE TERRE
Les meilleurs terres étais données aux amis et famille "du famille compact" même s'ils ne faisaient pas d'agriculture. On donnait aussi les bonnes terre a l'église anglicane mais pas aux autres religion.
TROIS PERSONNES IMPORTANTES
SIR FRANCIS BOND HEAD
LOUIS-JOSEPH PAPINEAU
WILLIAM LYON MACKENZIE
LES 92 RÉSOLUTIONS
LA RÉBELLION DU HAUT-CANADA

LA RÉBELLION DU BAS-CANADA
LES CONCLUSIONS
Sir Francis Bond Head est un soldat dans l'armé britannique. Mais en 1835 sa vie a change pour toujours. Sir Francis Bond Head est nommé lieutenant-gouverneur du Haut-Canada. Cette position fait de lui le représentant de la couronne britannique. Il est en accord avec le FAMILY COMPACT.
Louis-Joseph Papineau est un politicien du Bas-Canada. Il a été défendeur pour la langue française et la religion catholique. En 1822, Louis-Joseph présente une pétitions avec 60 000 signatures a Londres pour le projet d`union des deux Canada et les 92 résolutions.
William Lyon Mackenzie est élu au gouvernement du Haut-Canada. Il publie son propre journal et dis que les gens qui sont d'accord avec le FAMILY COMPACT c'est des nuls. Il encourage la rébellion.
Papineau a présenté au roi 92 résolutions pour améliorer la vie dans le Bas-Canada. Il veut surtout avoir des élections et un GOUVERNEMENT RESPONSABLE. Le roi rejette les idées et revient avec les 10 résolutions de Russell. Ceci cause beaucoup de colère.
LES RÉSOLUTIONS
LES 10 RÉSOLUTIONS
Ce sont les réponses envoyées par la Reine Victoria à travers de Lord John Russell. Toutes les 92 résolutions sont rejetés!! La couronne revient avec 10 résolutions qui vont rendre les patriotes furieux.
Les patriotes du Haut-Canada et Mackenzie croient que la seule maniere d'avoir du changement c'est de façon armée. Ils décident d'attaquer par surprise dans la ville de Toronto. Malheureusement, les troupes armées sont trop nombreuses et la rébellion se termine rapidement.
Quand les 92 résolutions sont refusées, le Bas-Canada est devenus furieux. Les patriotes vont en combat dans les villes St-Denis, St-Charles et St-Eustache. Ils ont eu une seule victoire contre les armees britanniques dans la ville de St-Denis. Mais a la fin, c'est les anglais qui gagnent. En 1838, les americains decident d'aider les patriotes et lancent des attaques mail perdent rapidement.
Full transcript