Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Le tonus

cours
by

severine bekier

on 7 September 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Le tonus

Notes
Tonus d'attitude ou postural
Tonus d'action ou tonus actif
LE TONUS
L'extensibilité
«C’est la plus grande longueur que l’on puisse imprimer à un muscle en éloignant ses points d’insertion » (M. STAMBAK).
Son développement est génétique.
Elle va croître jusqu'à la fin de la 2ème année de l’enfant.
Il y a un rapport étroit entre le développement postural et l’extensibilité.
L’extensibilité varie aussi en fonction de la typologie.

Le Ballant
« consiste à provoquer des mouvements alternatifs rapides étirant successivement les muscles agonistes et antagonistes d’une même articulation ».
Le ballant est réduit dans les hypertonies neurologiques et augmenté dans les hypotonies ; mais son étude à un intérêt essentiel car elle permet de suivre la maturation neurologique et de mettre en évidence la paratonie.

Les différents types de tonus
Le tonus de fond ou tonus passif :
Il est mesuré grâce aux manœuvres d’extensibilité et de ballant aux différentes articulations.

Définition

C’est un état de tension permanente des muscles : tension active involontaire, variable dans son intensité selon les diverses actions syncinétiques ou réflexes qui le renforcent ou l’inhibent (VULPIAN).

L’étude du tonus est primordiale chez l’enfant pendant les trois premières années : de sous-cortical à la naissance, il va progressivement se modifier.
L’examen de l’extensibilité, du ballant, et des syncinésies permet de suivre cette évolution.
Ces manœuvres doivent être étudiées de façon segmentaire et comparative.

Si l’extensibilité est sous la dépendance de données maturatives et typologiques, le ballant est conditionné non seulement par des facteurs typologiques, mais aussi par des facteurs émotionnels où intervient la relation avec autrui. C’est pourquoi on parle de « tonus-induit ». (AJURIAGUERRA).

A partir de 5 - 6 ans, une discordance est notée entre le côté droit et le côté gauche, liée à la latéralité neurologique, à travers les épreuves de ballant et d’extensibilité. L’extensibilité et le ballant sont moins importants dans un côté du corps, ceci traduisant un certain degré « d’hypertonie »correspondant à la latéralité neurologique du sujet.

La station debout est due à l’équilibre entre la tension des muscles du plan postérieur et antérieur, chargé de lutter contre la pesanteur.
Chez le jeune enfant, le tonus d’altitude apparaît fortuitement ; l’enfant doit le maintenir volontairement.
C’est vers 9-10 ans que l’on peut retrouver chez le sujet un certain tonus postural permettant le maintient d’une attitude sans fatigue.

Il correspond à « tous les degrés de tension d’un muscle appelé à participer directement ou indirectement à une activité motrice. »
Il y a un rapport entre les troubles du tonus et l’activité motrice. Il reflète l’augmentation ou la diminution du tonus étudié pendant le mouvement passif.

Tonus et contrôle
Le seul moyen par lequel le système nerveux contrôle la contraction du muscle squelettique est celui des influx synaptiques sur les motoneurones des unités motrices.
Dans le tonus et le contrôle tonique ce qui nous intéresse va être la régulation de ces influx et les différents facteurs qui vont le faire varier (stress, émotions, fatigue...)

Sont impliqués dans l’exécution motrice les aires motrices cérébrales, l’ordre et l’idée du geste venant d’autres aires
La voie descendante passe par les noyaux gris centraux, le tronc cérébral et est la voie corticospinale de la moelle épinière  muscles concernés (motoneurones). Il existe une voie ascendante qui permet un rétrocontrôle ou feedback venant des divers récepteurs (cutanés, articulaires...)

Structures impliquées : Les noyaux gris centraux, le cervelet et la substance réticulée au niveau du tronc cérébral

Tonus de fond ou tonus passif
Full transcript