Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Le Pont Mirabeau

Histoire de l'Art, Oeuvre 2D, Le Pont Mirabeau
by

Maxime PONS

on 19 May 2011

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Le Pont Mirabeau

Histoire de l'Art Oeuvre 2D Le Pont Mirabeau Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure L'amour s'en va comme cette eau courante
L'amour s'en va
Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure Guillaume Apollinaire Le Pont Mirabeau Alcools (1913) 1880-1918 De son vrai nom Wilheim Apollinaire de Kostrowitzky, est né à Rome en 1880. Grâce à ses connaissances artistiques et littéraires, il devient précepteur d'un jeune aristrocate en Rhénanie (région de l'Ouest de l'Allemagne) ; d'ailleurs, certains poèmes s'appelleront les Rhénanes. En 1907, il emménage à Paris et sera lié avec des artistes (souvent peintres) amicalement (Pablo Picasso) ou intimement (Marie Laurencin). En 1914, il est mobilisé mais il est blessé à la tête par un éclat d'obus en 1916. Il est interné dans un hôpital à Paris et meurt de la grippe espagnole en 1918. En 1913, le poème "Le Pont Mirabeau" est écrit dans le recueil Alcools après la rupture du poète et de Marie Laurencin. Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure Ce poème peut s'apparenter à une chanson car sa structure est régulière :
Les quatrains pourraient se comparer à des couplets tandis que les distiques, toujours identiques, se comparent au refrain. Le premier vers repris à la fin donne une circularité au texte. Quatrain (couplet) Distique (refrain) 10 4 6 10 7 7 Nombre de Vers A A A B C C Rimes Dans ce poème, Guillaume Apollinaire y est présent avec "je", "me" ou "m' ". La 1ère personne du pluriel renvoie à Marie Laurencin et lui-même. Il parle bien sûr de leur rupture où la scène aurait eu lieu à l'endroit indiqué par le titre. Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure Champs Lexicaux de l'eau du temps de l'amour Nous avons relevé 3 champs lexicaux différents à travers le poème : celui de l'eau, celui du temps et celui de l'amour.
Nous pouvons égalament remarquer que, pour l'auteur, il y a une similitude entre ces trois champs : le temps passe, l'eau s'écoule et l'amour s'en va. La comparaison "L'amour s'en va comme cette eau courante" insiste également sur cette idée. Cette similitude est accentuée par l'allitération en "l" tout au long du poème qui souligne la fluidité et qui renvoie au temps qui passe. Évidemment, le poète regrette cet amour : la métaphore "Le pont de nos bras" renvoie à l'union des amants et leur amour qui au fil du poème, provoque une sensation d'éloignement.
"nos amours" devient "l'amour" qui se généralise en "les amours". Mais le pont toujours présent dans le texte ainsi que le narrateur restent immobiles, figé par la douleur ("je demeure") contrairement au reste : l'eau, le temps et l'amour. En résumé... Le plan du texte C'est le lieu évocateur de cet amour, le Pont Mirabeau fait se souvenir au poète de celui-ci. Strophe 1 Strophe 2 C'est une plongée dans le passé qui lui rapelle sa liaison. Strophe 3 C'est la fuite de l'amour. Strophe 4 C'est la fuite du temps. Conclusion Le poème utilise une structure complexe ainsi que des sonorités et des figures de style. Tout ces mots forment des correspondances. Seule la peine de l'auteur et l'immobilité du pont semblent demeurer face à l'écoulement du reste du monde. Merci
Full transcript