Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Technologies de surveillance : avantages et dangers

No description
by

Lucie R

on 27 October 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Technologies de surveillance : avantages et dangers

Les technologies de surveillance : avantages et dangers
I -Développement des technologies de surveillance
définition, utilisation et législation
Définitions :

Technologie
: Ensemble cohérent de savoirs et de pratiques dans un certain domaine technique, fondé sur des principes scientifiques.


Surveillance
: observer les activités de personnes ou groupes d'individus.
~> connotation négative


Avantages
: dont on peut tirer un profit, qui est utile.
~> point de vue rationnel, déterminé par rapport à une situation

Dangers
: qui exposent à un risque, à un mal.
~> plus fort qu'inconvénient : menace, risque réel, pas de "calcul", instinct primaire
Introduction
• Mutation du terme "
technologies de surveillance
"
-> technologies informatiques et numériques
• De plus en plus utilisées
• Augmentation des technologies de surveillance de masse
(TSM)

• Apparition de nouvelles technologies de surveillance et de contrôle
(NTSC)
• Emergence d'
enjeux économiques
(données personnelles)
• Tout le monde est soumis à une surveillance dans de plus en plus de domaines

Le développement des technologies de surveillance ne fait-il pas prévaloir la sécurité et les enjeux économiques aux détriments, entre autres, des libertés fondamentales des individus ?
I-A. Exemples de technologies de surveillance :

télésurveillance
: caméras (dissimulées ou non)

audiosurveillance
: micros
• fichage ADN, d'empreintes digitales, reconnaissance faciale, de l'iris, ... : récupération de
données biométriques

puces électroniques
(RadioFrequencyIDentification), bracelet électronique, implant
Les technologies de surveillance de masse : utilisation par l'Etat principalement

• nouvelles technologies :
GPS
, points d'accès Wi-Fi, cloud computing, CB, ...
• sur
Internet
: utilisation de
cookies : fichiers récupérant des informations sur
notre navigation

réseaux sociaux
(surveillance indirecte)

logiciels espions, applications mobiles
pour espionner
Les nouvelles technologies de surveillance et de contrôle : la surveillance dans la mobilité à la portée de tous
I-B. Les technologies de surveillance, quelques chiffres :
La présence de technologies de surveillance en France

40 000
caméras sur la voie publique (6 mai 2012) : hausse de
125%
en 10 ans
• Budget de
65 millions d'euros
pour la télésurveillance
• Demande d'informations sur ses citoyens à Google : les autorités françaises ont formulé
1 300 requêtes

90%
des demandes en biométrie seraient illégales
I-C. La législation concernant quelques technologies de surveillance en France :
Tout traitement de données personnelles doit être déclaré à la Comission de l'Informatique et des Libertés (CNIL)



• Sur Internet :
- consultation et accord préalables de l'internaute + précisions (cookies)

• Télésurveillance :
- autorisée dans les lieux publics et privés et dans les lieux pouvant être sujets à des violences
- information obligatoire de la (des) personne(s) surveillée(s)
- certains lieux au-delà d'une certaine surface sont obligés d'être télésurveillés (sinon amende)
- dans le cadre du travail : le salarié, le client, ... doivent être informés + déclaration auprès de la CNIL

• Puces RFID : le consommateur doit être informé de l'existence d'une puce et de sa finalité. Il peut s'opposer au traitement de ses données personnelles.

• GPS : l'utilisateur doit donner son accord pour tout recueil d'informations de géolocalisation (ordinateurs, mobiles, ...) par un tiers
II - Les causes du
développement des technologies de surveillance
II-A.Une obsession de la sécurité
• Envie de se protéger, de protéger ses proches -> on les surveille pour s'assurer qu'ils vont bien
• L'Etat nous surveille pour nous protéger de la délinquance (télésurveillance)
• La peur et donc le désir de sécurité se sont accrus après les évènements du 11 septembre 2001 et les attaques terroristes : les gouvernements surveillent
a. Sécurité physique
b. Sécurité psychologique
II-C.Une société en pleine mutation
• Répond aux besoins des entreprises de se rapprocher de leurs consommateurs et d'adapter leurs produits (demande individualisée)

• Surveillance permet de connaître leurs désirs, leurs envies et leurs habitudes de consommation
II- B. Une économie basée sur l'absolue connaissance du consommateur
• La surveillance répond à nos doutes (lieux où se trouvent nos proches, si notre conjoint nous trompe, ...)
• Surveillance permet de s'assurer en qui on peut avoir confiance, etc.
III - Les conséquences
d'une surveillance omniprésente

III-B.Les dérives sociales et éthiques : “Big Brother is watching you”
• Intrusion dans la vie privée : on est épié partout, à tout moment, par tout le monde quoiqu'on fasse.

• Discrimination face à la surveillance (certaines catégories de personnes plus surveillées)

• Enjeux éthiques : recueil de données biométriques, problème de l'utilisation de ces données ?

• Psychologiquement : développement de la paranoïa, de l'individualisme : on ne peut plus avoir confiance en personne car il est susceptible de nous espionner.

• Piratage des données : utilisation des données à des fins criminelles

• A terme, disparition de l'anonymat ?

• Rôle des gouvernements : totalitarisme Orwellien

• Données recueillis ad vitam eternam, aucun droit à l'oubli
III-C.Le marché lucratif des données personnelles
• Marchandisation des informations récupérées par les technologies, souvent des données personnelles (géolocalisation, âge, sexe, habitudes, ...)

• Marché en expansion (dû aux réseaux sociaux)

• Gagnant/gagnant: ceux qui recueillent les informations et ceux qui les achètent en tirent des bénéfices

• Indirectement les technologies de surveillance rapportent énormément d’argent (c'est pour cela qu'elles sont créées et exploitées)

Seul perdant : le consommateur qui ne donne pas toujours son avis
III-A. Des bienfaits à l'utilisation des technologies de surveillance
• La peur d'être surveillé empêche de commettre un crime

• La peur de l'individu baisse de manière conséquente s'il est surveillé.

• Si on n'a rien à se reprocher, la surveillance ne nous atteint pas : elle n'atteint que les criminels ou délinquants.
Société actuelle : une "
société de contrôle
" selon
Gilles Deleuze
(1990) :

• Surveiller et Punir : "quadrillage individualisant, surveillance continue de chacun"
• La surveillance a toujours existé : surveillance psychologique, morale, physique, inconsciente ou consciente, ...
• Elle se renforce avec les moyens techniques d'aujourd'hui
I - Développement des technologies de surveillance
A. Présentation des différentes (et nombreuses) techniques de surveillance
B. Quelques chiffres sur la surveillance
C. La législation en
vigueur

II - Les causes d'un tel développement
A. Une obsession de la sécurité
B. Une économie basée sur l'absolue connaissance du consommateur
C. Une société en pleine mutation

III - Les conséquences d'une surveillance omniprésente : sociales et économiques
A. Les bienfaits en terme de sécurité : entre réalité et illusion
B. Les dérives sociales et éthiques : entre dangers et paranoïa
C. Développement d'un marché lucratif : la collecte de données personnelles

Conclusion
• Technologies qui sont intégrées dans notre quotidien, on n'y porte peu attention

• Elles ne sont pas forcément fiables

• Toutes les formes de surveillance peuvent être nuisibles, surtout au niveau psychologique.

• Les utilisateurs “choisissent” parfois d’être surveillés : réseaux sociaux qui les espionnent

• Les Etats essayent de limiter l'empiètement de la surveillance sur la vie privée avec des lois:
=> Sécurité reste au premier plan

• Le developpement du marché des données personnelles difficilement contrôlable

• Les technologies de surveillance : on est obligé de faire avec ! (=>DANGER)


La “contre-surveillance” :

De plus en plus de gens refusent de se faire surveiller avec des moyens +/- légaux
=> nouveau marché qui se créé avec des inventions et des logiciels pour lutter contre la surveillance

Exemple le plus connu : Anonymous qui lutte pour les libertés de l'individus dans la vie réelle et sur Internet et donc lutte contre la surveillance.
Quelques références populaires à voir ou à lire concernant ce sujet :

• 1984 de George Orwell

• The Truman Show (1998) de
Peter Weir
• Matrix (1999) de
Larry Wachowski et Andy Wachowski

...
La présence de technologies de surveillance à l'étranger

2.5 millions
de caméras au Royaume-Uni
• Citoyen Londonien photographié
300 fois
par jour à son insu

1,3 million
de requêtes de renseignements lié
e
s au téléphone mobile aux Etats-Unis
• IBM :
4 millions
de transactions RFID chaque jour (2005)
->
30 milliards
le nombre d'étiquettes RFID (2010)
Sources : Milipol (Salon mondial de la sécurité et la sureté intérieure des états), IBM, Ministère de l'intérieur, Le Figaro, Le Point
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
Les technologies de surveillance: avantages, dangers.
Source : Ministère de l'intérieur (relayé par Le Figaro), 2009 (sur la période 2002-2008)

• Les moyens de surveillance se sont décuplés dûs à l'omniprésence des nouvelles technologies : terminaux informatiques (ordinateurs, smartphones, ...) et numériques facilitant la surveillance

• Développement du “tout savoir” dans la société : tout connaître sur tout le monde (réseaux sociaux) très rapidement (Internet)

• Comportements déviants qui poussent à surveiller de plus en plus. La surveillance découle aussi des comportements (pas seulement l’inverse)

• Peur de l'autre s'est accrue, la présence de surveillance nous rassure, notamment dans les transports en commun ou dans les lieux publics

• Société plus matérialiste : la peur de perdre ses biens (cambriolage) est omniprésente : il faut faire surveiller sa maison, sa voiture, ..
Full transcript