Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Les rébellions des patriotes 1837-1838

Les rebéllions des patriotes 1837-1838, les causes, les conséquences et le déroulement.

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Les rébellions des patriotes 1837-1838

1810
1820
1840
1800
1830
Les Rébellions des Patriotes
1837 - 1838

Première bataille à Saint-Denis
(23 novembre 1837)
Les Britanniques contre les Patriotes
L'immigration Britannique des Irlandais et Écossais
1815 - 1840)
La crise agricole
(1810-1830)
La culture du blé, pratiquée depuis la Nouvelle-France, a appauvri les sols et les récoltes diminuent rapidement. Les agriculteurs délaissent peu à peu la culture du blé pour se tourner vers une agriculture de subsistance. En contrepartie, la production de légumineuses et de pommes de terre augmente, mais ces cultures ne sont pas suffisantes pour en faire la commercialisation.

Bataille de Saint-Charles
Les britannique sont déterminés à vaincre les Patriotes.Deux cent cinquante Patriotes sont retranchés derrière une barricade autour du manoir seigneurial. Le colonel Wetherall se prépare à les attaquer avec son armée. C'est une lutte inégale. La plupart des Patriotes se rendent étant mal équipés et peu expérimentés. Mais d'autres refusent de s'avouer vaincus.La bataille se termine dans un bain de sang.

Bataille de Saint-Eustache
Les soldats britanniques se sont dirigés vers Saint-Eustache, là où plusieurs patriotes s’étaient retrouvés. Les patriotes, réfugiés dans l'église, ont combattu contre les soldats durant 5 heures. Puisque les soldats sont très nombreux et qu’ils ont transporté leurs machines de guerre, ils remportent cette bataille en mettant le feu à l’église, dont 70 personnes sont mortes.

Les 92 résolutions de Papineau (1832)
Les causes
Les 10 résolutions de Russell (1837)
Ils quittent l'Europe pour fuir la crise économique en espérant une meilleure vie.
Les tensions politique et impasses gouvernementales
Les idées révolutionnaires en provenance d'Europe et des États-Unis ne font qu'intensifier les tensions politiques existantes.

Louis-Joseph Papineau veut convaincre Londres de satisfaire les demandes du Parti patriote, il a donc écrit les 92 résolutions, un texte qui réunissait toutes les critiques et toutes les exigences que le Parti patriote soumettait au roi. Il dénonce le fonctionnement du Conseil législatif et exprime son souhait de pouvoir élire ce conseil. Il y a aussi d'autres résolutions qui seraient plus avantageuses pour les Canadiens.
Londres envoie sa réponse aux 92 résolutions. Le refus est très clair et est exprimé par les 10 résolutions de Russell. Parmi ces résolutions, le gouverneur acquiert le droit de ne pas consulter l’Assemblée pour approuver un budget. Aussitôt, la population réagit à ce refus. Les patriotes plus radicaux en profitent pour appeler la population à prendre les armes : le jeu politique a atteint ses limites.
Les conséquences
Pertes humaines sur les champs de batailles

Des condamnations à mort

Des pendaisons

Des exilés

Rapport de Durham (1839)
L'Acte d'union (1840)
Le gouvernement responsable ( 1841 - 1848 )
Humaines
Politiques
Union du Haut et Bas-Canada en une seule province qui devient le Canada-Uni.
Liberté religieuse.
Une seule chambre d'assemblée pour les deux Canada.
Les lois existantes demeurent en vigueur.
Les revenus et les dettes des deux anciennes provinces sont mis en commun.
L'anglais est déclaré la seule langue officielle.
Lord Durham propose au Parlement de Londres des recommandations du point vue des Britanniques, il croit que la culture, les valeurs et les institutions du Royaume-Uni sont supérieures à celles de Canadiens-Français. Ces principales recommandations privilégies les Britanniques, telles que la proposition de faire de l’anglais la seule langue officielle, l’union du Haut et du Bas-Canada, l’assimilation des Canadiens-français ainsi que l’implantation de la responsabilité ministérielle ou gouvernement responsable.

Le déroulement
Choléra (1832)
L’épidémie de choléra arrive au Canada par bateau lorsque des Anglais et Irlandais immigrent en Amérique du Nord vers 1832. En quelques temps, 9000 personnes décèdent du choléra. Des canadiens accusent l’Angleterre de négligence dans sa politique d’immigration. Un évêque canadien accuse même les Britanniques de vouloir tuer les Canadiens en provoquant l’épidémie.

Commandant Britannique : Charles Stephen Gore
Commandant des Patriotes : Wolfred Nelson
Lorsque les deux Canada sont unis, leurs institutions politiques le sont aussi. Malheureusement, le Parlement du Canada-Uni n’obtient pas le gouvernement responsable comme il l’avait demandé. Tous les députés, tant les canadiens-français que les canadiens-anglais désire ce gouvernement. Le sujet reste donc au coeur des revendications des députés.
Lorsque l'armée Britannique arrive à Saint-Denis, les soldats sont épuisés dû à leur longue marche qui a duré toute la nuit, ainsi que par la pluie et le froid. De leur côté, les patriotes ont vu venir les troupes et plusieurs se sont barricadés. Grâce à leur positionnement stratégique, les patriotes ont gagné cette bataille. La bataille de Saint-Denis est la seule victoire des patriotes durant les rébellions de 1837-1838. Après cette victoire Papineau se retire.
Commandant Britannique : George Augustus Wetherall
Commandant des Patriotes : Thomas Storrow Brown
En janvier 1838, John George Lambton, comte de Durham est envoyé dans la colonie en tant que nouveau gouverneur. Il reçoit le mandat d'enquêter sur les rébellions.


Le 28 février 1838, les Patriotes réfugiés aux États-Unis forment l'association des Frères chasseurs. Cette organisation à pour but de renverser le gouvernement du Bas-Canada. Plus tard, elle publie la Déclaration d'Indépendance du Bas-Canada
Source
Commandant Britannique : John Colborne
Commandant des Patriotes : Jean-Olivier Chénier
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9bellions_de_1837
http://bv.alloprof.qc.ca/histoire/histoire-et-education-a-la-citoyennete-(2e-cycle-du-secondaire)/revendications-et-luttes-dans-la-colonie-britannique-(1791-1850)/les-rebellions-des-patriotes-(1837-1838).aspx
Québec en deux temps 1500 -1840, Cahier de savoirs et d'activités, 2e cycle du secondaire


Les premières assemblées de contestation ont lieu en mai 1837. Louis-Joseph Papineau prononce des discours à ces assemblées. À cause de la colère montante, le gouverneur Gosford interdit tout rassemblement populaire en juin 1837. Au cours de l'été 1837, les assemblées se poursuivent malgré l'interdiction. Le 26 août, l'Assemblée législative refuse d'adopter le budget et cesse d’exister.

Le 5 septembre, un groupe paramilitaire patriote est créé. Par la suite, les Fils de la liberté commencent à former des milices volontaires. Les Fils de la liberté dévoilent aussi une proclamation dans laquelle ils exigent un gouvernement républicain.

Les 23 et 24 octobre 1837, l'Assemblée des six comtés se réunit à Saint-Charles, avec 6 000 partisans présents. Les chefs patriotes protestent contre les résolutions de Russell. Papineau insiste pour poursuivre la lutte constitutionnelle et pour commencer un boycottage économique sur tous les produits britanniques, mais d'autres chefs annoncent le recours aux armes. Wolfred Nelson affirme que le temps est venu de se révolter.

Plusieurs résolutions y sont votées : défendre les Droits de l'Homme, non-reconnaissance du Conseil exécutif, appui aux Fils de la liberté. La force et les armes ne font pas parties des résolutions. Une couronne de la liberté similaire à celle érigée lors de la Révolution française est érigée par les patriotes. Celle-ci fut arrachée lors de la bataille de Saint-Denis.

Assemblées de protestation
Les Principaux événements de 1838
Full transcript