Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Le Tourisme Oeno-Gastronomique en Italie

Projet Tutoré présenté par Déborah BOMPANE 3IMTH, promotion 2012
by

Deborah Bompane

on 14 September 2012

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Le Tourisme Oeno-Gastronomique en Italie

Introduction Le Tourisme Oeno-Gastronomique en Italie I) LE TOURISME OENO-GASTRONOMIQUE Un besoin de nouveauté
Le XXème siècle a vu apparaître de nouvelles envies et motivations touristiques (la recherche du "vrai", de l'expérience, de l'unique)
L'arrivée de l'Internet a simplifié l'accès à la culture

En quête d'authenticité
La curiosité du touriste s'est accrue : il désire mieux comprendre le monde dans lequel il vit
Il cherche à casser son quotidien 1) L'apparition de ce type de tourisme Vivre une expérience
Le touriste veut se sentir utile et actif : il devient un agent actif participant à son voyage
Il teste les autres coutumes et habitudes alimentaires
L'expérience culinaire est particulière : elle combine les différents sens (le toucher, le goût, la vue, l'odorat et éventuellement l'ouïe)

Vers une meilleure compréhension de soi
Il va se connaître davantage, découvrir de nouveaux goûts
La nourriture est un marqueur temporel : elle associe un plat à un lieu et à un moment donné
L'expérience devient un moment de partage

Vers un mode de vie plus sain
On cherche à retrouver de bonnes habitudes alimentaires et à mettre en avant des aliments sains 2) Les attentes des touristes culinaires Avant de partir...
Le gourmet : Achat de guides spécialisés et de livres de cuisine, recherche internet, contact d'offices de tourisme, émissions de télévision, etc
Le touriste culturel : recherche moins poussée et englobant d'autres éléments (musées, festivals, etc)

Sur place
Se rend aux "bonnes adresses" trouvées précédemment
Vit l'expérience recherchée et participe éventuellement à l'élaboration de son plat

Après le séjour
Souvenirs matériels : spécialités locales (produits du terroir)
Souvenirs immatériels : odeurs et goûts des plats testés ; possibilité de refaire le plat chez soi ; modification de ses habitudes alimentaires suite à un séjour culinaire marquant 3) Le comportement des touristes Le tourisme oenogastronomique et son touriste type ont des particularités qu'il faut prendre en compte (attentes, envies et besoins précis)

La renommée culinaire internationale de l'Italie et ses ressources en font une destination oenogastronomique de choix

Il est important de connaître sa légitimité, les différents acteurs et actions mises en place ainsi que ses challenges afin de comprendre comment l'Italie peut tirer des bénéfices de ce type de tourisme L'Italie est connue pour ses saveurs, ses parfums et ses goûts

Elle propose une grande variété de plats et de recettes

Se rendre en Italie = immersion au coeur de la culture gastronomique Racines antiques
La République a instauré une manière de vivre assez simple
L'Empire a vu apparaître les fameux banquets
Personnage important : Marcus Gavius Apicius, auteur du Traité de cuisine "De re coquinaria"
Evènements majeurs et XXème siècle
Catherine et Marie de Médicis introduisent la cuisine italienne en France
La Dolce Vita est un concept en expansion au XXème siècle
Le mouvement Slow Food s'oppose à la consommation de masse et à la Fast Food : la nourriture doit être BONNE, PROPRE et EQUITABLE
Analyse du marché d'aujourd'hui
Une concurrence rude
Chiffre d'affaires du tourisme écologique et oeno-gastronomique en 2011-2011 : 5 milliards d'euros (au 19 juillet 2012)
35% des touristes se rendent en Italie dans un but oeno-gastronomique 1) L'histoire des saveurs italiennes 2) La stratégie italienne Challenges
Inégalités Nord/Sud : développement touristique à la traîne dans le Sud où de nombreuses ressources culinaires existent
Ne pas favoriser une région plutôt qu'une autre

Projets à mettre en place
Etablir un lien entre les différents acteurs et actions mises en place pour éviter une dispersion
Sistema Paese : organisme recherchant à coordonner les actions touristiques au niveau national

Evolution future
Intensifier l'offre de packages "hébergement + restauration italienne" pour faciliter l'offre aux clients potentiels
Communiquer autour de ce type de tourisme en Asie : augmenter le nombre de partenariats et de salons oeno-gastronomiques 3) Le futur du tourisme oeno-gastronomique Offre touristique complexe

Poids important des acteurs de la stratégie italienne

Approche sociologique et psychologique nécessaire pour proposer la meilleure offre Conclusion Quand manger devient plus qu'un simple acte quotidien et qu'il fait partie intégrante de la culture... La nourriture n'est plus seulement un besoin mais aussi un désir
Chaque lieu possède ses propres traditions culinaires permettant de mieux le comprendre
L'OCDE et l'OMT ont remarqué l'importance de ce type de tourisme : il représente près de 40% de l'ensemble du tourisme international en 2007
Le tourisme oenogastronomique : véritable expérience d'un individu se déplaçant dans le but de tester la nourriture d'un pays, d'une région ou d'une zone plus précise (Revue HRI, 2006)

Problématique de ce projet : Comment l'Italie exploite-elle ses ressources afin de tirer des bénéfices de ce type de tourisme? Au niveau international
Organismes de coordination divers (coopératives touristiques, chambres de commerce, organismes de promotion, ministères, etc)
La commission pour la promotion, le soutien et la valorisation du tourisme oeno-gastronomique se veut ambassadrice de la restauration italienne à l'étranger
La Bourse Internationale du Tourisme est le salon référence : plus de 153 800 visiteurs Au niveau national
Savoir mettre en avant les particularités de chaque région italienne (Val d'Aoste = charcuteries ; Piémont = pâtes, riz et truffes ; Lombardie = riz et risotto ; etc) via des salons et des festivals
Salon du Goût, Salon Cheese, Slow Fish, Salon International des Vins et Spiritueux Au niveau local
Une multitude de restaurants (ristoranti, bars, trattorias, osterias, tavernas et pizzerias)

Les Routes des Vins et des Saveurs : 135 "itinéraires du Goût" (plus de 4 millions de visiteurs)

Villes/régions phares : Turin ("Cité du Goût"), Pouilles, Sicile (vignobles) II) L'ITALIE FACE A CE TYPE DE TOURISME Projet Tutoré présenté par Déborah BOMPANE
3IMTH, Promotion 2012 Merci pour votre attention
Full transcript