Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

les courriers des soldats

No description
by

BERGHE Jérémy

on 25 February 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of les courriers des soldats

La dernière carte du soldat Dagon
Les lettres sur papier
Les soldats envoyaient des lettres quotidiennement à leur famille afin de garder contact avec eux et pour maintenir leur moral. Dans ces lettres, les soldats ne donnent que peu de détails sur les combats et leurs conditions de vie. Ils tentent de rassurer leur famille en ne parlant pas de la violence à laquelle ils sont confrontés tous les jours. Il leur était interdit de donner des précisions sur le secteur dans lequel ils se trouvaient sous peine que leur lettre n'arrive jamais.
Dans les tranchées, l'arrivée du vaguemestre était attendue avec impatience. En fonction des combats, le courrier n'arrivait pas tous les jours.
Lettre du soldat Panet datant de 1916 et adressée à sa mère
Enveloppe ayant contenu la lettre.
La mention FM indique Franchise Militaire permettant à la lettre de circuler gratuitement.
Lettre envoyée au soldat Panet par sa mère.
Les soldats n'avaient pas d'adresse postale fixe donc les lettres avaient souvent un parcours chaotique.
Les cartes en franchise
Sur ce type de carte, au recto, il y a une partie pré remplie pour inscrire l'identité du soldat expéditeur et l'adresse du destinataire. Au verso, une en-tête rappelle les conditions à respecter pour que le courrier soit envoyé.
Contrairement à une lettre en papier, la place de la correspondance est limitée sur ces cartes.
Les cartes postales photo
Envoyer une photo sous forme de carte postale était une pratique courante à l'époque. Cela permettait aux soldats de garder en souvenir un évènement marquant ou de donner à leur famille un portrait récent car en début de guerre, les soldats ne partaient pas beaucoup en permission et les combats avaient déjà eu des conséquences physiques.
Certaines photos ne devaient pas rassurer les familles comme nous le voyons sur la photo de droite.
Le courrier des prisonniers de guerre français
Les lettres
Les cartes
Dès le début de la guerre, les prisonniers de guerre français sont nombreux. Ils sont envoyés dans des camps de prisonniers en Allemagne.
Les conditions de vie y sont dures.
En ce qui concerne le courrier, les prisonniers ont le droit d'envoyer 2 lettres et 4 cartes par mois afin de garder le contact avec leur famille.
Ces chiffres ne sont pas toujours respectés car les punitions étant nombreuses, la privation de courrier était courante.
La mention
Geprüft
indique que la courrier a été approuvé par la censure allemande.
Le courrier des Allemands
Les Allemands utilisent également le principe de la carte postale photo. Elles représentent la vie à l'arrière dans les villes françaises, des portraits ou des scènes de la vie quotidienne.
L'armée allemande a mis en place un système de colis réglementaires.
Ces colis avaient différentes tailles et différentes formes.
Parfois, certains courriers anodins peuvent contenir une histoire très forte.
Cette carte envoyée à ses parents par le sergent Auguste DAGON du 155e régiment d'infanterie en est un triste exemple.
Datée du 21 Août 1917, cette courte lettre dit "
Bien chers parents, santé toujours bonne. J'espère que ma carte vous trouvera de même. Votre fils qui vous embrasse. Auguste
"
Quelques jours plus tard, le sergent DAGON est mortellement blessé au cours des combats.
Il meurt le 26 Août 1917 de la suite de ses blessures à une soixantaine de kilomètres de chez lui.
Cette carte est probablement la dernière que le sergent DAGON ait écrite.
Les différents types de courriers des soldats lors de la Grande Guerre
Full transcript