Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Les aveugles dans la littérature et dans l'histoire des arts

No description
by

Esthee Malbesin

on 27 March 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Les aveugles dans la littérature et dans l'histoire des arts

Les aveugles dans la littérature et dans l'histoire des arts.
Problématique:
Comment démontrer que la figure de l'aveugle n'est pas seulement celle du handicap mais aussi une figure de pouvoir?
Etymologie du mot Aveugle:
Ab oculis = "privé d'yeux" latin

Ab= Absence

"Aveugle" --> bas grec
"ap' ommatôn" = "sans yeux"

> Expressions:
"la justice est aveugle"
" avoir une confiance aveugle"
Introduction:
De par la littérature et l'histoire des arts, nous pouvons remarquer que ces deux matières présentent une vision différente de la cécité . Afin de nous éclairer sur cette vision des aveugles, nous développerons la figure d'une humanité souffrante, puis, nous évoquerons l'idée d'une humanité supérieur.
Pieter Brueghel le Jeune (Brueghel d'Enfer) : La Parabole des aveugles
Pays-Bas - XVIème siècle - Musée du Louvre
85 cm x 1,54 m
Création : 1568
Supports : Tempera, Peinture à l'huile
Les Aveugles,
Charles Baudelaire
Contemple-les, mon âme ; ils sont vraiment affreux !
Pareils aux mannequins, vaguement ridicules ;
Terribles, singuliers comme les somnambules,
Dardant on ne sait où leurs globes ténébreux.

Leurs yeux, d'où la divine étincelle est partie,
Comme s'ils regardaient au loin, restent levés
Au ciel ; on ne les voit jamais vers les pavés
Pencher rêveusement leur tête appesantie.

Ils traversent ainsi le noir illimité,
Ce frère du silence éternel. Ô cité !
Pendant qu'autour de nous tu chantes, ris et beugles,

Eprise du plaisir jusqu'à l'atrocité,
Vois, je me traîne aussi ! mais, plus qu'eux hébété,
Je dis : Que cherchent-ils au Ciel, tous ces aveugles ?
Les Aveugles, Guillaume Charlier ( 1908)
Tirésias apparait à Ulysse pendant le sacrifice, Henry Fuseli.
Date 1780-1785
Aquarelle et tempera sur carton
91,4 × 62,8 cm
Emplacement actuel: Albertina , Vienne
Dans la mythologie grecque:
_ Tirésias = devin aveugle, changé de sexe x2.
_ Mont Cyllène > deux serpents enlacés / bâton : femme.
_ 7 ans plus tard > même couple de reptiles/ même endroit/ frappa : homme
_ d'acquisition de son don de devin.
> querelle entre Zeus et Héra: l'homme ou de la femme,plaisir amour?
> Zeus: plaisir, femme >> + intense # Héra : pas d'accord
> Tirésias = arbitre : sa double expérience::: femme: 9x + de plaisir ----> Vexée : Héra frappa Tirésias de cécité
Zeus, qui ne pouvait pas réparer les dégâts causés par son épouse, consola Tirésias en lui accordant le don de prophétie et la compréhension du langage des oiseaux.
Soldats au front belge Guerre 14-18. Troupes Anglaises après attaque au gaz.
- Hommes aux prises avec le destin
- les dieux qui punissent le pécheur

Oedipe Roi, Sophocle
L'image emblématique d'Homère.
l'aède Démodocos est aveugle, car la Muse lui a « pris les yeux, mais donné la douceur du chant ». Quant à Apollon Délien, auteur de l'Hymne homérique, repris par Thucidyde, il déclare la chose suivante : « c'est un aveugle, qui réside à Chios la rocailleuse ».
> Les poètes, tout comme les devins, y sont presque toujours aveugles. Aristote précisera d'ailleurs que la perte de la vue permettrait de stimuler la mémoire.
> époque, civilisations antiques > l'aveugle symbolise -> l'invisible transcendant et ne peut voir le visible immanent...
> Incarnation de l'idée d'inspiration divine
> La cécité = malédiction MAIS perte de vue = stimule la mémoire/ le don divinatoire/ inspiration sont reçus en compensation
->Tirésias par exemple
et la cécité d'Homère pourrait bien être de ce type
Conclusion
- Visions = illusion

-Justice = yeux bandés

-Parole > Vue

-Cécité --> Savoir/ Connaissances

Allégorie de la justice.
Couverture d'un magazine américain très connu: The Time à propos de la guerre du Vietnam.
> C'est une tragédie grecque de Sophocle.
> représentée entre 430 et 420 avant J.-C1.
> Accès au trône de Thèbes après avoir triomphé de l'énigme du Sphinx, l'enquête qu'il mène afin de découvrir la cause de la peste envoyée par Apollon sur la ville le conduit à découvrir que le responsable de l'épidémie n'est autre que lui-même : il est coupable à la fois de parricide et d'inceste, car il a, sans le savoir, tué son propre père, Laïos, et épousé sa propre mère, Jocaste.
Le mythe de Tirésias.
> C'est un aède (poète) de la fin du VIIIe siècle av. J.-C. . >Les deux premières œuvres de la littérature occidentale: l’Iliade et l’Odyssée lui sont attribuées.
Homère et la cécité.
L'Odyssée
Huile sur toile,1.15m x1.47m, Eugène Ernest Hillemacher.
Bandeau
= Impartialité

Glaive
= incarne ce qui est irréfutable.

Balance
= soupèse les forces de soutien et d'opposition.
William-Adolphe Bouguereau (1825-1905)
"Homer et son guide."
John Milton
Sur sa cécité

À mesurer que ma lumière s'est épuisée
Avant le midi de mes jours, dans l'obscurité du vaste monde,
Et que mon précieux talent, voué à la mort s'il demeure enfoui,
Est vainement niché en moi, alors que mon âme penche encore plus

À s'en servir pour mon créateur et lui présenter
Le compte qui est mien, de peur qu’il ne me tance à son retour :
« Dieu exige-t-il le labeur quotidien, quand la lumière est refusée ?
Questionné-je sottement. Mais Patience, pour prévenir

Ma fâcheuse récrimination, aussitôt répond : « Dieu n’a nul besoin
De la tâche de l'homme ou de ses offrandes. Qui mieux
Supportent son aimable joug, mieux le servent. Son état

Est souverain ; des milliers sont-ils qui à son appel se lancent
Et se hâtent par la terre et les océans sans répit.
Ils le servent aussi qui debout savent attendre.
Denis Diderot
Lettre sur les Aveugles
- Denis Diderot se penche sur la question de la perception visuelle
> un sujet renouvelé à l'époque: le succès d'opérations chirurgicales ->rendre la vue à certains aveugles de naissance.

- Vue et usage d'un individu >> habitude et l'expérience, par exemple pour se repérer dans l'espace, identifier des formes, percevoir les distances et les volumes, distinguer un tableau réaliste de la réalité.

Diderot explique > un aveugle qui se met soudainement à voir ne comprend pas immédiatement ce qu'il voit, et qu'il mettra du temps à faire le rapport entre son expérience des formes et des distances acquises par le toucher, et les images qu'il perçoit avec son œil.
Full transcript