Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

TPE : ARGENT ET RÉUSSITE PROFESSIONNELLE

Sujet : L'argent et la réussite.
by

Franck MORIO

on 20 February 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of TPE : ARGENT ET RÉUSSITE PROFESSIONNELLE

En quoi l'argent est-il un facteur clé de la réussite professionnelle ?
La réussite professionnelle, qu'est ce que c'est ?
Pour certains, la réussite professionnelle sera d'être la personne la plus gradée, la plus qualifiée, celle qui encadre toute une équipe, soit un sentiment de pouvoir. Pour d'autres, ce sera de gagner assez d'argent pour réussir dans leur vie personnelle, et donc éprouver un sentiment d’accomplissement et d’épanouissement. Pour d'autres enfin, ce sera simplement la satisfaction du travail bien fait.
Mais la réussite professionnelle c'est avant tout marier ses capacités intellectuelles, morales et physiques avec l'éthique du domaine dans lequel on travail.
Introduction :

Notre TPE se centre sur la réussite professionnelle aux Etats-Unis du XXème siècle à aujourd'hui. Mais avant de comprendre cette réussite aux USA, il faut revenir en 1940, à la naissance du rêve américain. L'Ouest du pays attire les européens déjà installés à l'Est de l'Etat, une soif de nouveaux territoires se fait sentir, et ainsi commence la conquête de l'Ouest avec l'expansion du pays.
La ruée vers l'or va secouer une nouvelle fois le nouveau monde avec l'espoir, pour chacun, de faire fortune et recommencer à zéro. Cette image de liberté et de richesse sera véhiculée par la suite avec le cinéma (Hollywood) étendant le phénomène au reste de la planète. Les Etats-Unis verront arriver des vagues d'immigrants dans l'espoir de s'épanouir par l'argent tel un "self-made man" (personne ayant acquis sa fortune ou son statut social, par son mérite personnel, en partant de rien ou avec peu de chose). La révolution industrielle révélera ensuite un pays source d'opportunités inépuisables où tout commence par la réussite professionnelle.

John Paul Dejoria
Son histoire
Bobby Driscoll
Son histoire
John Paul DeJoria connaît aussi bien la rue que les palaces. Enfant, il vendait des cartes de Noël et des journaux pour aider sa famille. Mais sa mère, incapable de l'assumer financièrement, l'envoie en foyer. Là, DeJoria file un mauvais coton : il intègre un gang de Los Angeles et devient un sans domicile fixe. Finalement, son salut viendra de son professeur de mathématiques qui lui fit clairement comprendre qu'il n'arrivera "jamais à réussir quoi que ce soit dans la vie". Une provocation qui chatouilla son orgueil.
Il se fit alors embaucher par un laboratoire de produits capillaires. Licencié pour avoir critiqué la stratégie commerciale, ce qui peut donner une petite idée du caractère dont il fait preuve, il décide d'emprunter 700 dollars à sa banque et monte sa propre marque "John Paul Mitchell Systems" en s'associant avec un coiffeur.
Pari gagnant pour lui, car il parvient à étendre ses produits dans tous les Etats-Unis, mais aussi à travers le monde entier.
Depuis, ses produits capillaires ont fait sa fortune, qu'il a diversifiée dans l'industrie musicale.
À ce jour, son entreprise est toujours connue mondialement pour la fabrication de produits de salon de coiffure.
La dynastie Astor et son histoire
John Jacob Astor IV
Son histoire
Sa fortune
Sommaire :

Qu'est-ce que la réussite professionnelle ?
L' argent, certainement un facteur pour réussir professionnellement
L' argent n'est pas toujours nécessaire pour réussir
D'autres moyens de réussir professionnellement
Conclusion
Sitographie
Courte partie de l'arbre généalogique
de la famille Astor :
Co-fondateur du prestigieux hôtel Waldorf-Astoria, il fut sans doute le plus connu des John Jacob Astor. Né le 13 juillet 1864 à Rhinebeck, dans l'Etat de New-York, il est l'auteur d'un roman de Science-Fiction, inventeur, mais aussi lieutenant-colonel lors de la guerre Hispano-Américaine. Outre la gestion de la fortune familiale, Astor s'exerce à de multiples disciplines, comme à la participation de l'élaboration de la turbine à vapeur. En 1898, il dépose un brevet pour des freins de bicyclette , et un autre pour des pneumatiques. John Jacob Astor IV, aussi mondain que sa mère, fit scandale en épousant à 46 ans une femme qui en avait à peine 18, Madeleine Talmadge Force. Celle-ci tomba enceinte lors de leur lune de miel en Egypte. Tenant à ce que l'enfant naisse aux Etats-Unis, le couple embarque à Cherbourg pour traverser l'Atlantique à bord d'un nouveau paquebot sensationnel : le Titanic. Madeleine put mettre au monde le dernier John Jacob Astor de la lignée le 14 août 1912, rescapée du naufrage, mais déjà veuve : le colonel aurait cédé sa place à un enfant. Le corps du héros fut retrouvé dans l'océan, et inhumé au cimetière de Trinity Church.

On ne compte plus les références à la famille Astor dans Manhattan. Une dynastie de milliardaires, incarnant l'aristocratie d'argent, à l'instar des Vanderbilt ou Rockefeller, qui a marqué New York au fer rouge.
La famille Astor, de descendance germanique, est significative dans les affaires anglo-américaines, la vie sociale et la politique. John Jacob Astor, fondateur de la dynastie, et son épouse Sarah Todd sont venus de Waldorf en Allemagne pour arriver aux Etats-Unis vers la fin du XVIIIème siècle et pendant le XIXème. Ils sont devenus la famille la plus riche des USA. Vers la fin de ce siècle, une branche de la famille s'est déplacée en Angleterre et s'est ainsi étendue dans le pays. Même si le XXème siècle a vu la fortune de la famille décliner, leur héritage vit au travers de beaucoup de monuments publics comme la Public Library de New-York ou encore le Astor Theatre. De plus, les membres de la branche britannique possèdent deux prairies héréditaires, un titre de vicomte et une baronnie.
Au delà du célèbre hôtel Waldorf-Astoria, le nom de la famille Astor est imprimé dans une grande partie de l'histoire et de la géographie des Etats-Unis.
En ce qui concerne la fortune de cette dynastie, malgré qu'elle soit inestimable, on peut compter de nombreux biens, comme la possession d'un Parc Astor en Floride, d'un hôtel Astor et d'une Place Astor dans les villes de New-York City et de Chicago. Un grand nombre de voies de communications et de villes portent ce nom comme dans les Etats de Floride, Géorgie, Iowa et Kansas, et il y a des astorias (habitants des villes Astor) en Illinois, Missouri, New-York ainsi qu'en Oregon.
La dynasytie ASTOR a donc eu une très grande influence aux Etats-Unis, et laissée une empreinte durable de ses actions.
Sur le plan des affaires, il contrôle la fortune Astor lors du départ de son cousin, William Waldorf Astor Senior, pour l'Angleterre. Son cousin commence la construction d'un luxueux hôtel, le Waldorf, à New-York, à la place de la demeure familiale. Avant même son ouverture en 1893, John Jacob Astor IV fait lui-même construire un hôtel à côté du Waldorf, sur la moitié du terrain qu'il possède. Il le baptise Astoria en hommage à la colonie de l'Oregon où a commencé la fortune. Les deux hôtels sont reliés et deviennent le Waldorf-Astoria, le plus grand complexe hôtelier du monde lors de son ouverture le 1er décembre 1897.
La fortune de John Jacob Astor IV est inestimable et faramineuse, de par ses monuments grandioses, mais aussi par un héritage vaste et une grande descendance.
Bobby Driscoll est le nom de scène de Robert Cletus Driscoll. Actif de 1943 à 1960, Bobby Driscoll a mené une carrière d'enfant star, jouant dans de nombreuses productions des Studios Disney. Il fait preuve d'une curiosité et d'une intelligence incroyable ainsi que d'une grande capacité à rapidement et facilement retenir ses répliques, et il s'illustra notamment dans le rôle de Jim Hawkins, protagoniste de L'île au Trésor en 1950. Au cours de son parcours d'acteur, il engendre des sommes considérables.
Bobby Driscoll a été introduit à la drogue à l'âge de dix-sept ans, a eu plusieurs démêlés avec la justice, et a été condamné comme un toxicomane en 1961.Il dit, lors de sa dépendance à la drogue: «J'ai eu tout ce que je voulais, je gagnais plus de $ 100.000 par an, en travaillant régulièrement avec de bonnes payes. Ensuite, j'ai commencé à mettre tout mon temps libre dans mon bras. Je ne sais pas vraiment pourquoi j'ai commencé à utiliser des stupéfiants. J'avais 17 ans quand j'ai expérimenté avec la substance. En un rien de temps, j'utilisais tout ce qui était disponible, principalement de l'héroïne, parce que j'ai eu de l'argent pour payer cela » Il a réussi à se désintoxiquer et à se réadapter en 1962, mais Hollywood ne lui pardonne pas pour autant, et lui tourne le dos. En raison de son dossier comme un forçat et un toxicomane, personne ne veut travailler avec lui, malgré son talent et l'argent dont il dispose. Bobby voit alors peu à peu les portes se refermer.Découragé et seul, il devient SDF et décède prématurément à New York à l'âge de 31 an victime de son addiction aux drogues dures.
Sitographie :
http://reve-americain.tumblr.com/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bobby_Driscoll
http://www.portailrh.org/gestionnaire/fiche.aspx?p=467329
http://lmathieu.wordpress.com/2012/04/24/la-famille-astor/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Astor
http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Jacob_Astor_IV
http://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_Astor
http://www.charlie-finance.com/milliardaire-partis-rien/
http://www.cadre-dirigeant-magazine.com/recruter-un-cadre-manager/ressources-humaines-rh/reussite-professionnelle-reussite-personnelle/
http://reveamericain.e-monsite.com/
http://www.cnewyork.net/magazine/chronique-famille-astor-246.php
http://disney-club.deviantart.com/journal/Featured-Artist-Bobby-Driscoll-357523281
Conclusion :
Nous avons remarqué que l'argent contribue à la réussite professionnelle, avec l'exemple de la dynastie ASTOR qui nous a démontré que naître dans la fortune permet de réussir professionnellement ou de maintenir une réussite professionnelle. Mais il y aussi d'autres moyens d'y accéder, comme nous l'a prouvé John Paul Dejoria, parti de rien et devenu milliardaire grâce à sa volonté de prouver qu'il n'est pas qu'un bon à rien, et donc grâce aux différents choix qu'il a pu faire pour arriver là où il est aujourd'hui. Pour finir, l'exemple de Bobby Driscoll nous a démontré que même sans argent, nous pouvons réussir grâce au simple talent, ainsi qu'à la chance au niveau des choix qu'on peut faire et des personnes qu'on est amené à rencontré mais que l'on peut aussi tout perdre du jour au lendemain malgré le fait d'avoir une situation financière confortable.
L'argent contribue donc à la réussite professionnelle, c'est même un de ses acteurs importants, mais il n'en est certainement pas le seul responsable.
L'hôtel Waldorf-Astoria dans les années 1900
L'étoile de Bobby Driscoll le long du trottoir appelé " The Walk of Fame ", sur Hollywood Boulevard
L'hôtel Waldorf-Astoria de nos jours...
TPE de :
-Camille LE GUEN
-Maxime MORIO
-Victor MOURIER
TPE de :
- Camille LE GUEN
- Maxime MORIO
- Victor MOURIER
Full transcript