Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Un arc de crises

No description
by

Eric Michelangeli

on 19 March 2018

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Un arc de crises

Depuis que l'Organisation des Nations unies (ONU) a octroyé 54% du territoire de la Palestine aux juifs désirant créer un État en novembre 1947, conflits et négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens se succèdent. Les diplomates onusiens, américains et européens multiplient les voyages pour tenter de faire asseoir les deux parties à la même table.
Lorsqu'ils y parviennent, la communauté internationale célèbre cela comme une grande victoire. Mais, soudain, les négociations sont rompues au motif qu'Israël a relancé la colonisation dans les territoires occupés ou qu'une roquette palestinienne s'est abattue sur le sud israélien. Au final, Palestiniens et Israéliens souhaitent-ils réellement normaliser leurs relations ? Et la communauté internationale a-t-elle véritablement la volonté d'imposer la paix?
Israël / Palestine
L'Iran et l'Arabie saoudite sont passés d'une paix froide à une guerre froide au cours des années 2000. Les deux pays s'affrontent par l'intermédiaire d'alliés locaux, comme c'est le cas aujourd'hui au Liban, en Irak ou en Syrie.
L'Islam en guerre
Lorsqu'en mars 2011, le régime de Bachar el-Assad a commencé à être contesté, la plupart des observateurs pensaient qu'il allait subir le même sort que celui de Zine el-Abidine Ben Ali, en Tunisie, ou de Hosni Moubarak, en Égypte. Sa résistance a surpris.
L'opposition syrienne s'est réfugiée dans l'attente d'une intervention militaire étrangère sur le modèle libyen, qui n'est pas venue. Au regard des succès de l'armée syrienne et du soutien indéfectible de ses alliés (Russie et Iran), il semble désormais difficile qu'une opposition en proie à de violents conflits internes parvienne à l'emporter.
Syrie
Un arc de crises
Avec 10% des réserves de pétrole et 18% des réserves de gaz en 2012, l'Iran se place respectivement aux quatrième et premier rangs mondiaux. Malgré des tensions au Baloutchistan et au Kurdistan, régions sunnites qui résistent depuis des siècles à l'assimilation perse en exigeant leur indépendance, le pays est à l'abri d'une fragmentation territoriale. En effet, si les Perses ne représentent que 60% de la population iranienne (80 millions d'habitants), le chiisme est la religion de 80% des Iraniens, ce qui contribue à maintenir la cohésion nationale.
Iran
Irak
Fin décembre 2011, les derniers soldats américains quittent l'Irak après huit années d'occupation.
Dans son roman
Yellow birds
, paru en 2012, l'américain Kevin Powers, lui-même combattant en Irak, dit le non-sens qu'a représenté pour lui, après coup, cette intervention.
Car si le retrait américain s'est effectué sans heurt au profit de l'armée nationale irakienne, grâce notamment au soutien iranien, les États-Unis ont quitté un pays en plein chaos.
"Af/Pak"
L'islamisme transnational
Yemen
Huit cartes pour comprendre les forces qui s'opposent au Yemen : http://bit.ly/1I6sOyt
Full transcript