Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

la boite à Merveilles: Superstition

No description
by

abdo jjjj

on 21 December 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of la boite à Merveilles: Superstition

la boite à Merveilles: Superstition
Définition
Exemples
Conclusion
Définition
La superstition est toute croyance ou pratique généralement résultant de la crainte ou de
l'ignorance.
Les pratiques et les croyances superstitieuses sont plus fréquentes en période de stress ou de crise personnelle ou sociale, autrement dit, lors queles événements semblent dépasser le contrôle humain
Exemples
1- la superstition fait l’objet d’une grande part du roman.En effet, l’œuvre s’ouvre par une soirée de danse et de musique purement superstitieuse organisée par une Chouafa parmi les plus connues en ville. Cette soirée mensuelle animée par les gnaouas est rattachée aux djnouns. Elle faisait le temps d’une nuit, dans laquelle se mêlaient les sons des crotales et des gambris, les odeurs de benjoins et d’encens et les you-you des femmes qui dansaient avec leurs robes aux couleurs flamboyantes. Ce rituel si compliqué avait l’air d’un rite des orcellerie plus ou moins démoniaque. C’est pourquoi tante Kenza est considérée comme une voyante quelque peusorcière, qui tenait à obéir aux désirs des djnouns .
2-Le pèlerinage des sanctuaires qui est une activité presque exclusivement féminine, est du à cette croyance véhiculée degénération en génération à travers l’âge, qui s’est installée dans le corps et la pensée des femmes de l’époque (surtout Lalla Zoubida et Lalla Aicha qui se montraient tout à fait délirantes face au catafalque de Sidi Ali Boughaleb), et qui reflète la structure mentale de toute une société.Ce voyage aux lieux saints est généralement fait par les femmes, car elles représentent l’être le plus faible et le plus fragile, qui cherche secours et force, protection et soutien,libération, réconfort et guérison
Conclusion
On doit étre plus intéligent et ne pas
étre superstitieux

ABDELHADI ELHAJJAOUI

OUSSAMA ESSOUADA
Full transcript