Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Analyse PESTEL - La Suisse

No description
by

Amelie Haid

on 29 April 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Analyse PESTEL - La Suisse

« La qualité constitue la marque de commerce et le compétence distinctive des Suisses »

Fiabilité du matériel : le savoir-faire en la matière les distingue des autres

Matériel haut de gamme : produire des produit ordinaires bon marché = renoncer la qualité

Souci du détail : la façon de travailler et organiser précision de la réalisation et du travail minutieux pour obtenir la perfection (technique) Les facteurs économiques La Suisse ANALYSE PESTEL P E E S
Les langues utilisées: l‘allemand, le français, l‘italien, le rhéto-romanche

Diversité culturelle énorme Spécificités locales de la pratique des affaires

Mots clefs de la réussite commerciale: qualité, précision, sécurité, prix, nouveauté, référence 4 Savoir-faire énorme

beaucoup d'investissements dans la recherche et le développement des nouvelles technologies

aides financières aux entreprises innovantes T L'avantage fiscal

Des impôts modérés L'idée commerciale Sylvie Chevrier: « Le solide contre l‘ingénieux: malentendus dans la gestion de projets franco-suisses » Sylvie Chevrier: « Le solide contre l‘ingénieux: malentendus dans la gestion de projets franco-suisses » Sylvie Chevrier: « Le solide contre l‘ingénieux: malentendus dans la gestion de projets franco-suisses » Sylvie Chevrier: « Le solide contre l‘ingénieux: malentendus dans la gestion de projets franco-suisses » Sylvie Chevrier: « Le solide contre l‘ingénieux: malentendus dans la gestion de projets franco-suisses » Sylvie Chevrier: « Le solide contre l‘ingénieux: malentendus dans la gestion de projets franco-suisses » Sylvie Chevrier: « Le solide contre l‘ingénieux: malentendus dans la gestion de projets franco-suisses » Sylvie Chevrier: « Le solide contre l‘ingénieux: malentendus dans la gestion de projets franco-suisses » Sylvie Chevrier: « Le solide contre l‘ingénieux: malentendus dans la gestion de projets franco-suisses » Sylvie Chevrier: « Le solide contre l‘ingénieux: malentendus dans la gestion de projets franco-suisses » A. Situation initiale : Entreprise située en Suisse alémanique fabriquant du matériel électrique, fondé 1900

1980 : quelques centaines de salarié & plusieurs filiales à l’étranger

Octobre 1985 : les salariés apprennent que 2/3 de l’entreprise seront vendus à un grand groupe industriel français dans seulement 3 mois plus tard

Nombreux Français rejoignent l’entreprise : des directeurs, des cadres fonctionnels, des ingénieurs et cadres opérationnels et des stagiaires gestion de projets d’ingénierie problématique : surcharge de travail
difficulté à diviser du travail

mauvaise communication : difficultés à recueillir des informations exactes 

conflits entre départements : des confits de métier traditionnels
 production vs. marketing

tensions interpersonnelles : différentes personnalités  incompatibilités inévitables Seulement de la diplomatie de surface  chaque groupe culturel entretient critiques et stéréotypes à l’égard de l’autre Réaction des acteurs : « Il ne faut pas en faire un cas, c’est normal ! »  B. Problèmes et difficulté des équipes projet C. Les stéréotypes et critiques : Les difficultés des équipes projet ne peuvent pas être réduites à des conflits de métier et personnes

Distance culturelle entre les Français et les Suisses

Les stéréotypes révèlent les univers de sens du groupe et les caractéristiques culturelles

une conception française et une conception suisse de la qualité D. La qualité suisse : 1. Qualité technique : La qualité = l’harmonie de la relation La qualité implique une application méticuleuse à tous les niveaux Efforts : chacun doit faire son possible dans son propre cadre du travail + composante relationnelle : collaboration (aider les autres)

Disponibilité : être disponible pour apporter un support/compétence précise aux autres dans les relations transversales et hiérarchiques

Conciliation : l’harmonisation des intérêts pour permettre le travail commun, mais harmonisation des intérêts (le consensus) ≠ l’unité des intérêts/opinions

Respect des règles et des compétences (spécialisation) : définition précise des tâches et des responsabilités par des règles formelles  forte valorisation de la spécialisation et de l’expérience de chacun pour « aller dans le détail » 2. Qualité de travail : Relation avec la qualité technique : Par le respect des règles communes et des compétences individuelles, la disponibilité et la conciliation, il se développe un consensus sur le dégrée de fignolage du produit Autonomie : soustraire à l’arbitrage de décisions venue d’ailleurs  être maître de son destin, mais prendre les décisions en respectant les règles et en tenant compte des autres

Décentralisation : chacun peut prendre la décision qui l’affecte

Subsidiarité : les décisions ne sont pas tranchées au cours de réunions de pilotage, mais les services concernés estiment qu’elles relèvent uniquement dans leur ressort aussi en respectant la spécialisation et l’expérience des autres 3. Qualité des décisions : «  le client est en droit d’attendre la perfection, mais il doit y affecter le budget correspondant » 
La valeur des choses = leur prix

la qualité technique ne vaut pas seulement par les performances du produit fini, mais aussi et surtout par la qualité du travail mis en œuvre

la recherche systématique d'une conciliation entre les parties prenant rend difficile une approche globale des solution techniques 4. Prix de la qualité : quand les pouvoir de décision et de réalisation coïncident au niveau local, cela permet d’aller plus loin dans le détail

chaque partie prenant au processus a son mot à dire pour garantir la fignolage du produit et la qualité Les facteurs politiques démocratie stable

libre échange entre la Suisse et l'UE

fédération de 26 cantons qui appliquent le droit cantonal + le droit fédéral l'entreprise: pose des pierres naturelles haute de gamme (le marbre, le granit, l'onyx...) dans les salles de séjours, cuisines, salles de bains et à l'extérieur

Service complet: la consultation, la planification et l'installation

Lieu d'implantation: Lausanne, Vaud, Suisse romande
prévisions favorables de la conjoncture: renforcement de la croissance

économie bien équilibrée, pas de domination éclatante par une branche particulière

environnement économique très attractif combinant stabilité et dynamisme Les facteurs écologique Les facteurs législatifs futur changement climatique

climat tempéré

L’OFEV soutient les principes écologiques dans la gestion d’entreprise E. La qualité à la française Mettre l'accent sur une approche globale

L'approche globale: la modélisation
l'abstraction
la pensée systématique

Regarder les grosses masses

Voir les problèmes connexes et sacrifier quelques détails

Montrer qu'on peut prendre la hauteur F. La qualité des ingénieurs français Bonne solution = un problème astucieusement résolu

Réaliser une prouesse technique

Solutions novatrices et d'avant-garde

Faire mieux que les obligations du cahier des charges technique 1. L'Ingéniosité: 2. La vérité formelle: La qualité se mesure à son degré de conformité à la
"vérité technique formelle" Les facteurs socioculturels une bonne solution ne se négocie pas, elle se démontré G. Difficultés interculturelles et voies de solutions Le traitement uniforme pour tous solution seulement suisse ou française Les facteurs technologiques une partie est toujours défavorisée Le recours à la hiérarchie Faire appel à la hiérarchie qui tranche

Le moyen le plus utilisé Prenant sur soi Trouver une solution acceptable par tous en faisant des concessions Trouver des arrangements et faire des efforts L'idéologie de la paix du travail ancrée dans les esprits suisses critique française: rigide et inefficace Un système parfait pour éviter et résoudre des conflits n'existe pas Sylvie Chevrier: « Le solide contre l‘ingénieux: malentendus dans la gestion de projets franco-suisses » 1 2 3 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 bas de gamme et désordre = origine des difficultés relationnelles L
Full transcript