Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Prezi suivi de stage Semestre 6

No description
by

Quentin Ltdn

on 13 May 2017

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Prezi suivi de stage Semestre 6

Prezi suivi de stage
Collège Henri Barbusse
Vaulx en Velin
Litaudon Quentin
20 ans
Spécialité : Football
Etudiant en L3 EM
Tuteur : Denis Régnier
Contexte général de l'établissement
I/ Projet d'établissement
Le projet d'établissement se construit selon 4 axes :
Axe 1:
Construire L'autonomie des élèves dans leurs apprentissage

Constat :
Difficultés à apprendre et mémoriser
Perte de motivation
Environnement extérieur peu propice à l'apprentissage
Difficultés pour réutiliser les connaissances

Objectifs:
Développer la coopération
Développer l'estime de soi
Mettre tous les élèves en activité

Mise en oeuvre:
Travail centré comme pour le PE précédent sur l'acquisition des compétences
Axe 2 :
Développer l'estime de soi , l'esprit de curiosité et le sens critique par l'ouverture culturelle

Constat:
Ce sont des enfants qui vivent dans des quartiers et souffrent d'une image négative et celà va se répercuter sur l'image qu'ils ont d'eux mêmes
Rejet de la culture de l'école par peur de trahir celle de leur entourage

Objectifs:
organiser les activités scolaires et périscolaires
Susciter et encourager la curiosité
Familiariser les élèves avec la plus grande variété possible d'expressions culturelles

Mise en oeuvre:
Options, actions régulières ou ponctuelles ainsi que projets spécifiques
Axe 3 :
Créer du lien entre les différents acteurs du collège

Constat:
Parents présents pour le suivi de l'élève mais la relation instaurée est très peu constructive et hiérarchisée

Objectifs:
Améliorer la complémentarité entre les parents et le collège
Développer notre écoute des attentes des parents vis à vis du collège
Rendre les attentes du collège lisibles par tous

Mise en oeuvre:
Réunions parents/élèves avec équipe pédagogique
Axe 4 :
Développer une politique de santé, de sécurité, de citoyenneté des élèves et des personnels

Constat :
Pratiques de vie et pratiques alimentaires peu équilibrés
Conduites à risque
Relations sur un mode agressif
Rythme familiaux parfois peu équilibrants

Objectifs :
Le collège accepte positivement la diversité importante du public acceuilli et favorise au mieux l'intégration scolaire et sociale de chacun

Mise en oeuvre :
Temps de paroles (délégués..)
Rapport à la loi, utilisation d'internet
Relation garçons-filles
Hygiène de vie (Alimentation, rythme de vie...)
L'APSA que nous avons decidé d'étudier est la natation











En effet ce groupe là est un peu spécial puisqu'il est composé de nageur débutant qui n'ont pas réussi le test de 50 m en début d'année de 6ème, si il ne savent pas nager, on les retire de leur classe et ils ne pratiquent que l'APSA natation jusqu'à ce qu'on les considère comme apte à la nage.
Celà veut dire que c'est un groupe où le nombre varie de semaine en semaine en fonction de la progression des élèves, il sera donc intéressant pour nous de tenter de transformer les élèves pour qu'il progresse en natation.

Caractéristiques de la classe

Pour essayer de mieux connaître nos élèves et savoir leurs attentes en terme d'EPS et de sport en général, nous avons décidé de leur faire remplir des questionnaires.
Par la suite nous avons analysé ces questionnaires afin d'émettre quelques conclusions sur les caractéristiques de nos élèves.... Voici quelques statistiques au regard des réponses données
Questionnaire un peu erroné du fait que les élèves sont parfois contradictoires dans leurs réponses, ceci est peut être dû au fait qu'ils ne comprennent pas forcément la question posée.

Rapport à la règle et analyse

Questionnaire concernant le rapport à la règle qui a été rempli par notre tuteur. Pour nous ça va être un bon moyen de comprendre les comportements de nos élèves. Ce questionnaire va également nous permettre d'établir un projet de classe, nous allons pouvoir nous fixer certains objectifs de transformations.
Pour les deux premières questions concernant les violences et les insultes on peut voir que on a une moyenne de
8/10
ce qui est relativement élevé. En effet comme nous l'a dit notre tuteur, il y a
beaucoup de bagarres
dans la cours de récréation (même si la plupart ce font en dehors du collège), même si le collège
a installé un cadre important
autour des élèves, ils ne peuvent pas tout empêcher, en effet parfois le petit accrochage échappe à la surveillance des professeurs ou des surveillants (ex: dans les vestiaires ou endroits isolés).
Pour les insultes c'est la même chose, en dehors du collège ils entendent ces mots là et
ne peuvent pas s'empêcher de les répéter
, pour certains ils ne s'en rendent pas compte, c'est normal pour eux.
Nous devrons donc rester très vigilant au niveau de ces deux facteurs.
Au niveau des bavardages on obtient une note de
9/10
, en effet en classe il y a
beaucoup de bavardages
, du coup cela entraîne dans beaucoup de cas de l'inattention il faut donc
répéter constamment les consignes
et c'est une énorme perte de temps. La plupart du temps notre tuteur utilise la menace du carnet en le prenant ce qui fonctionne plutôt bien mais sur le long terme ça pourrait devenir compliqué.
Il sera donc pour nous essentiel
d'imposer directement les règles
pour ne pas subir tout cela et pourquoi séparer un peu les clans, car certains élèves peuvent vite se montrer comme des leaders négatifs et entraîner d'autres élèves avec eux.
On pourrait rattacher cette interprétation à celle de la dernière question sur le fait que l'on doit souvent répéter les consignes où l'on obtient aussi une note de
9/10
. Effectivement, dans un cadre comme celui ci et encore plus avec des 6 ème,
il faut décomposer
constamment, expliquer petit à petit en prenant bien le temps de rappeler toutes consignes car sinon ça devient vite compliqué, les élèves sont parfois "dans la lune".
Comme on peut le voir sur le questionnaire, on a un refus de pratiquer assez bas avec une note de
4/10
, ce qui confirme bien ce que l'on à vue jusqu'à présent, ce sont des
élèves dynamiques et motivés
qui ont envie de pratiquer l'EPS. Il sera donc intéressant pour nous de poursuivre sur cette voie là car c'est nous les futurs professeurs qui donnons envie à nos élèves de pratiquer. Cependant il y a toujours des refus ou des élèves qui
trouvent des excuses pour ne pas pratiquer
(ex : maladie, douleur...). Dans notre APSA la natation on va retrouver du
refus
car les élèves sont des non nageurs il est donc peu évident pour eux de trouver de l'envie et de l'interet à cette pratique (ex : la peur, "j'ai froid je n'est pas envie"...)
Autonomie des élèves ? 7/10
En effet c'est une note correct qui confirment bien la politique partagé par Denis Régnier car en effet il laisse souvent une
marge de manœuvre
à ses élèves. En natation par exemple il donne son exercice et les élèves sont libres de rentrer dans l'eau comme ils le souhaitent tant qu'ils ne mettent pas en danger les autres élèves. En développant cette autonomie dans le cas présent en natation,
les élèves assimilent les consignes rapidement
, dès lors qu'ils arrivent près du bassin et que le professeur à fait l'appel, ils commencent leur échauffement habituel que le professeur a donné en début de cycle et le répète à chaque début de séance sans que le professeur est pour autant besoin de répéter ce qu'il faut faire. En fin de séance si des élèves ont fini tous ce qu'ils avaient à faire
le professeur leur autorise un petit temps de jeu sur la ligne d'eau à coté
, ce qui encourage encore une fois cette autonomie, les élèves sont récompensés de leur travail et peuvent jouer sans que le professeur est pour autant besoin de les reprendre sur leur comportement car ils parviennet à développer cette autonomie.
Les règles de sécurités et de groupe sont bien respectés, on obtient une moyenne de
9/10
, en effet le cadre instauré par le collège et surtout par Denis Régnier dans son cours, favorise ce climat favorable. Comme j'ai pu le dire plus haut
la sécurité est un élément très important
à prendre en compte et encore plus dans des APSA comme la natation.
Les règles d'apprentissage ?
7/10
En effet les élèves ont encore beaucoup de
difficultés pour assimiler et utiliser les critères de réalisations
. C'est d'ailleurs encore plus compliqué dans l'APSA natation puisque ce sont des
non-nageurs
, il est donc compliqué pour nous de leur faire ancrer des choses en eux dans un milieu peu favorable pour eux.
Tout ça va constituer
un objectif de transformation important
pour faire progresser les élèves.
Les règles institutionnels et de jeux ? moyenne de
5/10


En ce qui concerne les règles institutionnels, on va se rattacher sur ce que l'on a dit plus haut sur les insultes et la violence. On peut aussi parler des dégradations de matériels qui arrivent quand même de temps temps.

Au niveau des règles de jeux,
l'enseignant doit rappeler les élèves à l'ordre pour qu'ils respectent les consignes
de jeux car quelquefois les élèves auront tendance à faire comme ils veulent.

Henri barbusse : Une place prépondérante pour l'eps et le sport en général
Question : aimes-tu l'EPS ?
87 % des élèves disent aimer le sport en général
90% disent que le sport est très important
80% pensent que le sport à l'école est très important à l'école
Petit rappel : les sports abordés avec cette classe de 6 ème sont : lutte/escalade - natation/gymnastique - rugby/30m haies

Statistiques qui confirment ce que l'on a pu dire en terme de motivation des élèves car on se retrouve face à
une classe motivé
( il peut y avoir toujours des exceptions dans une classe, certains élèves n'aiment pas toujours pratiquer), en effet le sport est
moyen pour eux de s'exprimer
, ils découvrent autre chose dans le cadre scolaire que leurs cours de maths ou de français (après avoir questionné certains professeurs c'est beaucoup plus compliqué dans ces matières là en terme d'attention et de comportement qu'en EPS).
En se basant sur le sport à l'école car c'est ce qui nous intéresse le plus ici, on remarque qu'il y a
80% des élèves qui pensent que le sport à l'école, les 20% qui restent peuvent s'expliquer par le fait que les sports proposés n'intéressent pas toujours les élèves
(ex: la gym pour les garçons ou l'escalade pour ceux qui ont le vertige...)

Globalement on remarque que les élèves préfèrent pratiquer
hors du cadre scolaire
puisque ils peuvent pratiquer ce qu'ils veulent et comment ils veulent à une intensité différente (ex: certains vont faire de la pratique avec leurs amis, comme le football au petit stade en bas de l'immeuble ; ou au contraire certains vont faire de la pratique en club)

Question : aimes-tu la piscine ?


On remarque que la plupart des réponses sont négatives !!
76% des élèves déclarent ne pas du tout aimer la natation
13% sont déjà allé à la mer
13% ont très peur de l'eau...On pourra d'ailleurs mieux analyser ce facteur avec les vidéos sur les élèves types, il y a des comportements variés
19% déclarent ne pas avoir peur de l'eau
100% stipulent avoir progresser dans l'APSA natation (plutôt encourageant pour le professeur)
Statistiques peu étonnantes car on le rappel, on est en face d'un
groupe de non-nageurs
qui n'ont jamais vraiment eu l'habitude de nager, du coup c'est un peu compliqué pour eux. En effet, la plupart
vivent dans des conditions difficiles
et ils n'ont pu que très rarement partir en vacance à la mer (celà peut constituer un bon moyen pour apprendre à nager et on voit au regard des statistiques que c'est très peu le cas avec un simple
13%
), de plus les parents ne peuvent pas payer de cours de natation à leurs enfants pour qu'ils apprennent à nager. Dans ce groupe on est donc confronté à des enfants qui
apprennent à nager très tard
et donc c'est là que le rôle du professeur est très important puisqu'il va
les amener à se transformer et se surprendre eux même
(sur une classe de 15 en fin de cycle il peut en avoir plus que 3).
Ce qui peut expliquer le
100%
pour les élèves qui ont le sentiment d'avoir progressé, nous montre bien que c'est
une classe relativement dévouée
, il faut donc continuer sur cette dynamique là car c'est un projet qui tient à coeur.
Question ? Pour toi L'EPS c'est ?
S'amuser
: 80% sont tout à fait d'accord
Rester en bonne santé
: 93% sont tout à fait d'accord
Se défouler
: 50 % sont tout à fait d'accord
Apprendre
: 84 % sont tout à fait d'accord
Perdre son temps
: 86 % ne sont pas d'accord
Se faire des amis
: 66% Sont tout à fait d'accord
S'amuser
: la plupart des élèves pratiquent
pour le plaisir
, ils ne sont pas forcément dans une optique d'apprentissage, ils décompressent
Rester en bonne santé
: ces élèves savent reconnaître
les effets positifs du sport sur leur corps
Se défouler
: au regard des statistiques on peut voir que
ce n'est pas forcément une classe très sportive
malgré le fait qu'ils ont envie,
ils ne veulent pas forcément pratiquer de façon intense
Apprendre
: les élèves veulent apprendre, progresser, cependant
ils sont plus dans un but de performance
que de maîtrise (ex : en natation les enfants veulent tous réussir la longueur proposée par l'enseignant, des fois certains le font trop vite et se fatiguent car ils veulent être meilleur que les autres)
Perdre son temps
: Globalement les élèves aime pratiquer en EPS
Se faire des amis
: Le sport est pour eux au delà de la pratique en elle même un moyen de
se sociabiliser
de communiquer avec les autres, il peut y avoir des
situations d'entraide
, les élèves sont donc également dans un
logique affinitaire

Quelques informations sur le collège :

Effectifs par niveau :
• 6e - 7 classes - 162 élèves
• 6e SEGPA - 1 classe - 11 élèves
• 5e - 4 classes - 84 élèves
• 5e SEGPA - 1 classe - 13 élèves
• 4e générale - 4 classes - 92 élèves
• 4e SEGPA - 1 classe - 16 élèves
• 3e générale - 5 classes - 116 élèves
• 3e SEGPA - 1 classe - 15 élèves
• Unité localisée pour l'inclusion scolaire (ULIS) - 1 classe - 12 élèves
Total : 520 élèves

Résultats au brevet 2015 :
• Admis : 86% (91 reçus / 106 présents)
• Mentions : 33%

Informations supplémentaires :
Il n'y a
pas de service de restauration
Évolution de la sociologie de la population scolaire
(Plus de 70% des élèves sont issus des Professions et Catégories Sociales défavorisées (84,8 % en 2008). Toutefois ce pourcentage représente
plus du double
de la part des PCS défavorisés dans le Rhône (29%)
Résultats au DNB et CFG sont
en constante progression depuis 10 ans
Les très bon résultats au DNB ne se traduisent pas par
une augmentation du taux de passage en seconde
(seulement 50%)
25 % des élèves
redoublent ensuite leur seconde
Le personnel enseignant :
51,6% de femmes contre 66,9% dans le département (en 2012); Âge moyen : 38,5 ans contre 41,6 dans le Rhône
Stabilité des équipes qui jouent un rôle majeur de
cohésion
et permet
la mise en place de règles partagés
par l'ensemble éducative
Il y a très peu d'installation au collège, nous prenons le car pour aller faire EPS
Caractéristiques froides des élèves du groupe de natation
Groupe d'élèves de 6ème
15 élèves : 8 filles et 7 garçons
6 élèves sur 15 ont déjà redoublé une classe
Aucun élève n'est enfant unique
D'après notre tuteur, des élèves vivent dans des familles mono-parentales, ce qui entraîne un grand manque de repère
Élèves avec un niveau moteur plutôt développé
La compréhension des consignes est lente
Le plus souvent les groupes formés ne sont pas mixtes
Au niveau du comportement il est bon en EPS, par contre dans les autres matières c'est un peu plus compliqué
Transport en bus relativement calme
La moitié du groupe pratique un sport à l'extérieur (4 garçons en Football, 2 filles en athlétisme et 1 fille en Gymnastique)
Contexte :
On le rappel, ici nous sommes avec une classe de non nageurs, avec des élèves qui n'ont jamais nagé de leur vie. Ce groupe a été formé à la suite des tests de début d'année qu'ils n'ont pas validé, les élèves sont retirés de leur classe durant ce temps là et pourront y retourner lorsqu'ils seront considérés apte à la nage.
Prezi partie 1 :

Comment favoriser l’engagement de tous les élèves de la classe à différentes échelles (cycle, leçon, SA)?
I/ Présentation du projet : préambule vers l'engagement des élèves dans leur apprentissage

II/ Engagement des élèves en natation
I/ présentation du projet

Nous sommes donc avec une classe de non-nageurs, le seul but pour nous est de leur faire apprendre à se déplacer sur l'eau et à se maintenir à la surface de l'eau (à ne pas couler). Ici, le but ultime pour les élèves n'est pas de savoir bien nager mais simplement de savoir nager. Nous allons donc leur apporter les bases de la natation ainsi que quelques aspects techniques et tactiques leur permettant d'optimiser leur performance et donc d'être performant le jour de l'évaluation finale qui va déterminer si ils sont considéré comme apte à la nage et si ils pourront donc retourner dans leur classe d'origine.
On le rappel, ce sont des élèves qui partent de rien, leur engagement dans l'apsa natation va résider donc dans leur sentiment de réussite, de progression, car si ils sentent qu'ils progressent ils vont encore plus se motiver à apprendre de nouvelles choses pour devenir encore meilleur, c'est donc un vrai challenge pour nous. On va dire que le retour dans leur classe est un but final que tous les élèves se fixent car celà voudra dire qu'ils pourront enfin être considéré comme des nageurs, c'est le plus important pour eux (Objectif à long terme),
c'est un conditonnement de l'engagement des élèves en lui même.
II/ Engagement des élèves en natation

Je vais donc maintenant vous présentez 3 moments qui favorise l'engagement des élèves dans l'apprentissages :
Lors d'une situation d'apprentissage
Lors d'une leçon
Lors d'un cycle
Lors d'une situation d'apprentissage :
A chaque fin de séance, je fais une situations de référence, où les élèves doivent réaliser un 50 mètres sans s'arrêter, si ils s'arrêtent à un endroit on les stop, en fonction de leur performance on note sur un cahier, ils peuvent donc voir si à chaque séances ils ont réalisés des progrès sur la performance précédente ou si au contraire ils ont stagné. Sachant que ce 50 mètres fait parti de l'évaluation finale

Engagement des élèves :
Au niveau de l'engagement des élèves dans l'apprentissage je dirais que ce test en fin de séance est un bonne chose sur plusieurs aspects:
Tout d'abord le fait de mettre les élèves dans
les conditions de l'évaluation
leur permet de voir à quoi ça ressemble, comme c'est un examen qu'ils vont avoir ils se donnent à fond, il y a toujours ce stress de l'évaluation mais là en l'occurence
ils peuvent s'entrainer du coup pour diminuer cette apréhension de l'évaluation
ils se donnent à fond et indirectement l'engagement devient important.
Le 3ème cadre notionnel d'UBALDI en 2009
indique que pour favoriser l'investissement des élèves il faut les mettre en projet, en effet le fait de faire ce test va permettre à l'élève de réussir l'évaluation car en fonction de ses performances il va ajuster son comportement en fonction de son ressenti et des conseils technique et tactique que nous lui donnons.
Par la suite, comme je l'ai dit
on note les progrès de l'élève
, il peut donc observer à chaque fois si il a fait des progrès et peut repousser ses limites, c'est un bon motif d'engagement car l'élève par les progrès qu'il fait, qu'il observe (chez des non nageurs c'est très important)
prend confiance en lui
. Si on reprend toujours le 3 ème cadre notionnel d'UBALDI en 2009, on sait que
la confiance favorise la réussite
donc en fonction de sa performance il va augmenter sa confiance et s'engager de plus en plus pour réussir.
Comme le disait aussi COOPERSMITH
on parle d'estime de soi qui est déterminante dans l'engagement des élèves dans l'apprentissage : "il se sent lui même capable, important, en pleine réussite...".
Cependant celà peut être aussi un motif de désengagement
car un élève qui stagne aura des difficultés à prendre du recule sur sa performance et pourra donc perdre confiance car il pourra considérer qu'il a atteint ses limites
Pour finir je vais m'appuyer sur
le modèle de KUKLA en 1972
sur l'investissement des élèves en fonction de la difficulté perçu dans la tâche. Pour certains élèves qui réussisse tout le temps le 50 mètres de manière complète et qui ont déja pris cette confiance,
il peut y avoir une certaine forme de redondance
, on va donc ajuster la difficulté
en les chronométrant
par exemple, ils vont donc rentrer dans une autre forme de défis qui sera celui de faire un meilleur chrono à chaque séance, l'engagement dans l'activité reste donc intact.
Lors d'une leçon :
Lors de ma séance j'ai souvent mis en place un exercice de coulée ventrale où les élèves partaient du mur et devait pousser le plus loin possible, j'avais mis des zones, représenté par des plôts de couleur, à atteindre sous forme de médaille de bronze, d'argent ou de d'or. C'est un moyen pour eux de se situer par rapport à eux mêmes et aux autres. De plus pour lié cet exercice à l'évaluation du 50 mètres vu avant, on insiste beaucoup sur la coulée car si ils l'assimilent c'est un bon moyen pour eux d'économiser leur énergie et donc d'optimiser leur performance car la fatigue est l'un des problèmes principaux pendant la réalisation du 50 mètres. A la fin de l'exercice de coulée on fait une petite compétition entre les élèves pour savoir qui va le plus loin. Il est important de préciser que durant les séances de natation j'aime bien
insister sur des aspects techniques ou tactique
de la natation pour qu'il soit le plus assimilé possible.
Engagement des élèves :
Plusieurs points :
Chez des non-nageurs qui cherchent a progresser, la performance est importante, c'est donc ce but qui est recherché mais il est à couplé avec un but de maitrise (
DELIGNIERES et DUET, théorie de l'auto régulation
) car plus ils adoptent selon les conseils la meilleure technique plus la performance sera bonne et donc l'engagement dans l'apprentissage s'intensifie
De plus le fait de
fixer des objectif
à atteindre pour l'élève (
BURTON
), va conditionner cet engagement car par exemple un élève qui va arriver facilement jusqu'au plot de médaille de bronze va essayer d'aller chercher le plot de médaille d'argent et ainsi de suite, ils vont devoir encore plus se motiver pour optimiser leur performance
A cet âge, on est beaucoup dans
la comparaison sociale
et en effet le fait de mettre les élèves en compétition favorise cet engagement, au delà de l'apprentissage, on garde
un aspect ludique
qui est important chez des élèves de 6ème. Les élèves entre eux vont chercher à faire mieux que l'autre. Pour pousser notre propos on va s'appuyer sur
la théorie de l'auto-efficacité de BANDURA en 1997,
et plus particulièrement sur ce que l'on appelle
les expériences variantes
ou l'observation de la performance des autres car par exemple si un élève du même niveau que moi arrive à atteindre la médaille d'argent, l'élève va se dire qu'il n'a pas de raison de ne pas y arriver lui aussi et va tout faire pour faire aussi bien voir mieux. Cependant au contraire si il n'y arrive pas celà peut être
démotivant
pour lui et là on peut rentrer dans un
désengagement
pour l'élève qui va perdre toute confiance en lui, car il va se dire, "si je n'arrive même pas à faire mieux que lui je ne pourrais jamais atteindre la médaille d'or", c'est un risque à prendre ne compte.

Lors d'un cycle :
Au cours du cycle avec mes non nageurs j'adopte la même routine d'échauffement à chaque séance, ils doivent faire 3 longueurs de 25 mètres dans la piscine de la manière qu'ils veulent, le saut dans la piscine pour entrer dans l'eau n'est pas interdit tant que cela ne met pas en danger les autres, ils sont en totale autonomie, je dois juste m'assurer de la sécurité des élèves.
Engagement des élèves :
Le point principal à prendre en compte en ce qui concerne l'engagement des élèves est
l'autonomie
:
Tout d'abord, il est important de dire que cet échauffement a été adopté
dès la
première séance du cycle
car les élèves étant non-nageurs
apréhendait trop le fait de se retrouver dans le milieu aquatique
et celà leur a permis de se familiariser avec le milieu en y allant progressivement (au début on avance en se tenant au mur et progressivement on tente de nager), petit à petit ils ont été amené à s'engager progressivement dans l'activité.
Par la suite cette
autonomie
que l'on donne aux élèves les laisse libre dans leur échauffement, ils avancent au rythme qu'ils veulent
sans aucunes contraintes
donc ils s'investissent. Les premiers arrivés du vestiaire peuvent directement rentrer dans l'eau ils ont donc un temps supplémentaire par rapport aux autres, c'est une manière de les valoriser. Cette autonomie donné aux élèves peut néanmoins constituer
un risque dans l'apprentissage
car on observe que certains élèves sont vite
hors tâche
et commence a discuter avec leur camarade en avancant en se tenant au mur et ne s'échauffent pas vraiment, il faut donc les rappeler à l'ordre.
Le fait de
les laisser sauter
par exemple si ils le souhaitent rajoute
un aspect ludique et favorise le plaisir des élèves
dans la pratique qui va par la suite devenir un vecteur important dans l'engagement des élèves. Cependant attention à ne pas trop tomber dans la "récréation", on peut parfois être dans ce que l'on appelle
le conflit entre le projet du professeur qui est de faire apprendre et le projet de l'élève qui est la pratique ludique et conviviale
( plus particulièrement chez des élèves de 6ème)
Prezi 2ème partie
: Présentation de la leçon, comment favoriser l'apprentissage moteur ?
I/ Contexte

II/ Présentation et analyse de la leçon
Rappel des caractéristiques de la classe dans l'APSA :
APSA étudié : natation non-nageurs

Natation non-nageurs
Grosse appréhension du milieu aquatique
Elèves motivés à progresser
But de performance et très peu de but de maitrise
Difficulté pour réinvestire les conseils technique et tactiques au moment de la nage
Groupe d'élèves de 6ème
15 élèves : 8 filles et 7 garçons
6 élèves sur 15 ont déjà redoublé une classe
Aucun élève n'est enfant unique
D'après notre tuteur, des élèves vivent dans des familles mono-parentales, ce qui entraîne un grand manque de repère
Élèves avec un niveau moteur plutôt développé
La compréhension des consignes est lente
Le plus souvent les groupes formés ne sont pas mixtes
Au niveau du comportement il est bon en EPS, par contre dans les autres matières c'est un peu plus compliqué
Transport en bus relativement agité car il y a 3 classes
La moitié du groupe pratique un sport à l'extérieur (4 garçons en Football, 2 filles en athlétisme et 1 fille en Gymnastique)
I/ Contexte
Au niveau du contexte de la leçon nous sommes sur un créneau horaire de 10h à 12h. On récupère les enfants dans la cours et nous allons rejoindre le car qui va nous emmener jusqu'à la piscine car il y a très peu d'installations au sein du collège, ce qui réduit encore plus le temps effectif de la séance puisque l'on arrive vers la piscine à 10h10, le temps de se changer la séance commence à 10h30 et se fini à 11h30, le temps de rentrer.
Une fois à la piscine nous avons à disposition pour nos élèves d'une seule ligne d'eau (15 élèves), sachant que sur les deux extraits de leçon que je vais présenter il y avait une dispensée à chaque fois.

L'engagement c'est quoi ?
Thomas 1991 : "Il y aura engagement chez l'élève s'il est motivé"
Il existe 3 dimensions quand on parle de motivation:
Théorie des besoins
: Pyramide Maslow (1954): besoins physiologiques, de sécurité....; Marc Durand (1987): Hédonique, Affiliation, Accomplissement...
Théorie intéractionniste
: Famose, Curry (1995), Expectation valence: L'élève se souvient de ce qu'il a vécu; Modèle de Kukla (1992): en fonction de la difficulté perçue, l'engagement va être plus ou moins important
Théorie de l'auto-régulation
: Delignières (1995), Burton (1989)
Cadre UBALDI de 2009: l'engagement vient du sens que l'élève donne à l'activité
Voici un schéma de la piscine :
II/ Extraits de leçon
Les deux extraits de leçon que je vais présenter concernent une situation de perfectionnement de la respiration et une situation de coulée
1ère extrait :
Au cours de l'apprentissage de nos élèves, nous avons remarqué que la respiration était un des problèmes fondamentaux du groupe, en effet souvent les élèves quand il faut respirer s'arrête de nager pour reprendre leur souffle,
nous allons donc axer notre travail sur cette continuité dans la nage
, c'est à dire respirer tout en continuant à nager. Il y aura donc différents aspect : souffler dans l'eau, respiration latérale.... L'important dans cette situation va être la répétition.
Sur cette séance, nous avons 15 élèves dont une dispensé.

1ère situation : exercice statique de respiration
Dispositif
: se tenir au mur avec un corps tendu à la parallèle du fond du bassin mettre la tête dans l’eau et souffler dans l’eau tout en battant des jambes. Pour respirer, tout en gardant la même position, l’élève doit sortir la tête latéralement en réalisant un mouvement de bras comme pour nager le crawl en le ramenant contre le mur et repartir sans s’arrêter
Ce qui m'a organisé :

En faisant faire à mes élèves un travail statique sur la respiration m'a permis de vraiment cibler le problème en insistant uniquement sur ça, je pense que c'est un bon moyen pour les élèves d'assimiler vraiment ce qu'il faut faire.

Par la suite avec ce genre d'exercice et comme je l'ai dit plus haut, ce qui va être important est la répétition des gestes pour faciliter la mémorisation.

De plus nous le verrons plus loin mais c'est un exercice qui va nous permettre d'apréhender les suivant,
il sera intéressant de voir si les élèves arrivent à reproduire ce mouvement latéral pendant la nage pour respirer .
Appuis sur le plan théorique :
Marguerite Altet en 1997
: Il sera intéressant de retenir la méthode dite "Techno-centriste" car on utilise une méthode plutôt démonstrative où l'élève exécute un mouvement spécifique à réaliser. Je pense que pour faire comprendre aux élèves l'importance de la respiration, il est important de passer par quelque chose d'un peut plus démonstratif car ce sont des non-nageurs et ils n'ont aucune base en natation.
KEMARREC en 2004 :
On à la fois une approche normative techniciste mais aussi dialectique réflexive. En effet, on est fondamentalement sur un modèle d'apprentissage par répétition mais cependant la réflexion est envisagé pour l'élève car on place le problème au coeur de la situation , l'élève va être amener à se poser plusieurs questions : Quel est mon problème ? Comment la résolution de ce problème va me permettre d'optimiser la performance ?
Piaget et le constructivisme
: là on va parler d'assimilation fonctionnelle et reproductrice, en effet pour assimiler le mouvement de respiration latérale et donc une continuité dans la nage, on insiste sur la répétition de ce geste. C'est cette répétition qui va renforcer cette assimilation
Conclusion et perpectives pour la suite :
A la suite de ce travaille plutôt placé sur la démonstration du geste juste, il sera intéressant de voir si les élèves arrive à transférer ce qu'il vienne d'apprendre dans une situation un peu plus global où l'élève est confronté à d'autres contraintes malgré le fait que le problème de respiration et de continuité dans la nage reste le coeur de la situation.
Effectivement le gros problème avec mes non-nageurs et c'est là limite de ce genre de travail, c'est qu'ils ont de grosse difficulté à transférer un savoir donné dans une situation donné à une autre.
Nous avons donc pu observer les progrès ou non des élèves dans les deux situations suivantes dans un exercice de planche et dans un 50m nage libre.
La conclusion est la suivante : une fois dans le 50m les élèves ont du mal à transférer le savoir étudié en ce qui concerne la respiration et s'arrêtent pour reprendre leur souffle en se tenant au mur et ne réussisse donc pas l'évaluation du 50m.
Dans la situation du 50m, on peut parler d'un problème d'accomodation (Piaget), car comme les élèves 'arrivent pas à transférer cette continuité entre nage et respiration, ils changent leur comportement pour un autre qu'il leur semble meilleur sauf que ce n'est pas le cas. Du coup le principe d'accomodation perd tout son sens, on pourrait parler d'une "accomodation négative"
2ème extrait :
La situation que je vais présenter maintenant est un exercice de coulée ventrale. On insistera sur différents aspect comme souffler dans l'eau, avoir un corps tendu et gainé....
Ce travail sur la maitrise de la coulée consiste également en un travail tactique puisque durant la nage c'est un bon moyen de s'économiser pour l'élève (utilité importante pour l'évaluation sur 50m).
Nous avons 15 élèves dont un dispensé

2ème situation: la coulée ventrale
Dispositif
: L’enfant se tient au mur d’une main, bras tendu, l’autre bras étant devant lui à la surface. Ses pieds sont contre le mur, regard vers l’avant. Au signal, lâcher le mur et tendre les deux bras en avant du corps. Pousser avec les pieds et se laisser glisser.
Essayer d’aller jusqu’’aux repères situés au fond de l’eau (anneaux lestés)  3 repères qui leurs décernent médaille de bronze, d’argent ou d’or…
Par la suite on passe avec juste des mouvements de jambes puis enfin sur une nage complète en rajoutant les bras.

Ce qui m'a organisé :
Ici la coulée est au cours de notre travail, c'est un aspect de la nage important à développer car en effet lorsqu'elle est bien maitrisée peut nous permettre d'économiser énormément d'énergie.

Dans cette situation on va bien prendre le temps de décomposer chaque gestes en les répétant suffisamment, c'est ce qui va organiser notre travail.

Nous allons donc nous retrouver petit à petit dans une coulée complète.

Pour perfectionner notre travail de coulée et augmenter la répétition pour les élèves, nous séparons la classe en 2 pour travailler de chaque côté du bassin
Appuis sur le plan théorique :
KERMARREC en 2004
: On est dans une approche normative techniciste. Dans cette situation, on va être sur de la répétition pure des mouvements de coulée. Chaques aspects de la coulée est travaillé et répété pour le maitriser au mieux
CDR Meirieu et Develay en 1993
: dans la situation on va aller d'une coulée statique à une coulée complète, en effet comme je l'ai dit on va décomposer chaque geste pour arriver vers une nage complète après la coulée. Auprès des élèves on insiste sur 3 étapes dans la coulée: on pousse sur le mur, durant 3m on reste le corps tendu sans bouger (1ère étape), ensuite on rajoute les pieds (2ème étape) et enfin les bras (3ème étape)
Assimilation fonctionnelle et reproductrice :
la répétition pur du geste de la coulée, on tentera de passer par la suite à une
assimilation généralisatrice
, en tentant de transmettre la coulée dans une autre situation, que le travail pu de celle ci
Notion d'affordance de Gibson en 1977 :
On va parler du couplage entre perception et action, en effet l'élève va mettre en relation ce qu'il voit et ce qu'il est capable de faire. Exemple: le fait de mettre des points à atteindre avec la coulée, lorsque l'élève a par exemple atteint la médaille de bronze, après plusieurs tentatives, il va modifier sa conduite motrice pour viser la médaille d'argent et pourquoi pas la médaille d'or
Conclusion et perspectives pour la suite:
On peut remarquer que les élèves sont relativement à l'aise dans l'exercice de coulée, puisqu'ils réussissent pour la plupart à respecter les 3 étapes vu plus haut concernant la réalisation de la coulée et parviennent donc à faire une coulée qui les amène loin dans le bassin et les place de façon optimal pour reprendre la nage.
Cependant le problème reste le même pour les élèves : ils n'arrivent pas à transférer le savoir technique et tactiques de la coulée dans une autre situation. On prendra l'exemple de la situation de référence du 50m, effectivement, les élèves ne penses pas à utiliser la coulée durant le 50m et du point de vue tactique c'est ce qui peut limiter pour certains leur performance car on remarque que la fatigue est la plus grandes causes d'échec de l'évaluation. En effet, ce sont des non-nageurs, ils ne maitrisent pas une technique de nage qui leur permet de s'économiser c'est donc pourquoi il est intéressant d'utiliser cette coulée.

Il y a donc encore des perspectives de progrès à entrevoir, mais la coulée ne va pas se maitriser en 3 séances, ça va être un travail sur tout le long du cycle
Full transcript