Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

LE SOL EN AGRICULTURE

Fonctionnement et fertilité des sols
by

Elise LEVASSEUR

on 5 December 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of LE SOL EN AGRICULTURE

SOL
PHOTOSYNTHESE
Absorption CO²
Captation d'énergie
Rejet d'0²
Sucres (sève élaborée)
Décomposition H²O

CO²
Energie
Eau
Vapeur d'H²O
TRANSPIRATION
ABSORPTION
Eau et oligoéléments (N+, K+, P+) sont absorbées par les racines
RESPIRATION
Absorption d'oxygène
Rejet de gaz carbonique
Rejet de vapeur d'eau
Production d'énergie
sève élaborée
(descendante)

sève brute
(montante)

La génèse des sols
SOUS-SOL
FORMATION DE LA
ROCHE MERE
DECOMPOSITION DE
LA ROCHE MERE
ENRICHISSEMENT DE LA MATIERE ORGANIQUE
MIGRATIONS ET
ACCUMULATIONS
Qu'est ce qu'un sol ?
Un milieu de vie
Un milieu nutritif pour la plante
l'épiderme de la terre
Pour être un bon support de culture, le sol doit assurer :
un bon ancrage des racines
une bonne aération
une réserve en eau suffisante
un bon potentiel en minéraux
Stable
Meuble
Profond
Les roches sédimentaires
Les roches éruptives
Les roches métamorphiques
Désagrégation physique, fragmentation de la roche
Altération chimique des minéraux
Formation du squelette du sol
(cailloux, graviers, sables, limons...)
Formation du complexe d'altération
(argile, silice, oxyde de fer et d'alumine, sels de ca, Mg, K, Na)
Ecart de température
Erosion éolienne
Par dissolution eau + CO²
Par hydrolyse eau + acides ou bases
Colonisation du sol par les végétaux
Décomposition des matières organiques par les micro-organismes
Formation du complexe argilo humique
Nutrition des plantes par les minéraux
L'eau est le moteur de l'évolution des sols
Par infiltration, elle entraîne les éléments solubles ou fluides qui peuvent s'accumuler en profondeur
Ce lessivage dépend de :
de la pluviométrie
de la perméabilité du sol
de la nature de l'humus formé
En climat à forte évaporation, les migrations sont ascendantes, on parle de remontées
Bon agriculteur = Bon agronome
Le sol est le support de l'activité agricole mais aussi le résulat de certaines pratiques
En moyenne, un sol évolue sur environ 10 000 ans ... et quelques heures seulement suffisent à les détruire.
VIDEO EDUCAGRI
Qu'est ce que la fertilité d'un sol ?
La fertilité physique
La fertilité physico-chimique
La fertilité biologique
TROIS FRACTIONS DU SOL
PROFIL DE SOL ET GRANULOMETRIE
LA TEXTURE D'UN SOL
LA STRUCTURE D'UN SOL
LA POROSITE
MACROPOROSITE
MICROPOROSITE
Qu'est ce qu'un profil pédologique ?
Faune du sol
Flore du sol
Transformation de la matière organique
1ère phase : Décomposition de la matière organique
3ème phase : Minéralisation
Solubilisation de certains constituants du sol et assimilation possible par l’arbre
Stockage momentané des éléments et maintien à la disposition de l’arbre
Création d’une barrière physique empêchant les microbes d’approcher les racines
Sécrétion de produits antibiotiques et inhibiteurs qui limitent le développement des antibiotiques
La rhizosphère désigne l’environnement de la racine :
« zone gaine autour de la racine, enrichie en matière nutritive, où se développe une vie microbienne intense source d’échanges entre le sol et la plante, ce qui permet la nourriture de la plante. »

La plante produit des substances racinaires, qui favorisent le développement de certains microbes.

Les microbes/bactéries participent à l’alimentation de la plante en solubilisant certains minéraux à proximité des racines.
 


Minéralisation primaire
: transformation de la MO fraîche et les produits transitoires en éléments minéraux sans passer par une phase d’humification

Minéralisation secondaire
: minéralisation de l’humus
Minéralisation

80 % de la faune est saprophage, c’est-à-dire qu’elle se nourrit de débris végétaux, de MO en décomposition
Décomposition de la matière organique

- création de galeries, aération, drainage,
- fragmentation de la matière organique
- brassage énergique de ces fragments
- malaxage et transport des matières organiques dans tout le profil du sol,
Rôle de la faune du sol

la matière organique vivante
la matière organique fraîche
les produits transitoires
l’humus (95 % de la MO totale)

le type d’êtres vivants présents dans le sol
les réactions biologiques dans le sol
De grosses nodosités (nœuds, boules) sont réunies en grappes autour des racines de l’aulne.

Dans ces nodosités vit un actinomycètes capable :

De fixer l’azote de l’air
D’en profiter pour son développement
D’en faire profiter les arbres associés


L’aulne enrichit le sol en azote, il est utilisé en sylviculture pour favoriser l’implantation forestière en sols difficiles.

Aulne glutineux en sols très humides
Aulne à feuilles de cœur en sols secs et pierreux.

Les légumineuses n’ont pas besoin d’autre source d’azote

Les légumineuses enrichissent le sol en azote. Les nodosités se renouvellent, meurent, se détachent des racines et sont minéralisées.

Les légumineuses enrichissent le sol en azote si l’on enfouit les organes aériens des plantes (9/10 de l’azote)

Les légumineuses peuvent nourrir en azote les plantes qui leurs sont associées

Les rhizobiums sont des bactéries du sols qui vivent en symbiose avec les légumineuses.

Symbiose = bénéfice réciproque.

les rhizobiums prélèvent sur les légumineuses de l'énergie (sucres) dont ils ont besoin

Les légumineuses digèrent les bactéries qu’elles hébergent profitant de leurs protéines et autres substances. Les Rhizobium fournissent aussi des phytohormones stimulant la croissance des plantes.

La symbiose s'effectue à l'intérieur des nodosités se trouvant sur les racines des légumineuses (pois, haricot, trèfle, luzerne, soja,...).



La connaissance de l’activité biologique d’un sol permet d’approcher la dynamique d’évolution du sol et les capacités d’échange entre le sol et la plante

Certaines bactéries et certains champignons (Actinomycète) peuvent vivre en symbiose ou en association bénéfique avec les plantes (ou les arbres).


1 : fragmentation et début de digestion des feuilles par les détritivores et les filaments mycéliens
2 : minéralisation primaire – les décomposeurs aérobies et anaérobies transforment la matière organique en composés humiques (acides humiques,...)
3 : minéralisation secondaire= minéralisation retardée de l’humus


2ème phase : Humification
- l'
aération
: la plupart des micro-organismes utiles ont besoin d’air, donc ils sont aérobies
 
- l'
humidité
: Elle doit être en moyenne de 18 à 20 %
 
- la
température
: activité nulle à 0°C ; moyenne à 10 - 15°C; optimale à 30°C
 
- le
pH
(optimum de 6 à 7.5) : voisin de la neutralité
  
- la
quantité de matières organiques
: un apport stimule la flore du sol mais une quantité élevée peut-être un signe de mauvaise la décomposition
 
- la
présence de la faune


Les facteurs propices à la flore

-
les algues
: leur chlorophylle les rend autotrophes. Elles vivent dans les deux premiers centimètres du sol.
 
-
les champignons
: 1000 à 1500 kg/ha. Ce sont des êtres hétérotrophes.
 
-
les actinomycètes
: ce sont des êtres unicellulaires ramifiés comme les moisissures.
 
-
les bactéries
: on en trouve de quelques kg à plusieurs tonnes à l'hectare.
 


- nématodes
- rotifères et tardigrades
- protozoaires


Elle est constituée par des animaux mesurant moins de 2 mm
- mammifère, rongeur et insectivore
- vers de terre
- arthropodes (insectes, arachnides et myriapodes)
- mollusques (escargots, limaces)


Elle est constituée par des animaux mesurant plus de 2 mm

pH proche de
la neutralité

Sol humide

Températures
douces

Sol aéré :
Oxygène indispensable

Bonne activité
microbienne

La minéralisation a lieu lorsque les conditions favorables à une bonne activité microbienne sont réunies.

Les facteurs de la minéralisation
Action des micro-organismes (bactéries essentiellement)

Produits transitoires:
ions : NH4+, K+, PO43-
molécules : eau, sucres simples,
lignine, acides aminés, CO2

Grosses molécules

Fragmentation par la macrofaune

Matière organique
fraîche
C’est la construction de grosses molécules organiques d’humus, née de la décomposition de la MO

L’humification est surtout le résultat de l’action des bactéries

Les produits transitoires utilisés sont appelés substances pré humiques.

Les produits transitoires non utilisés rejoignent la solution du sol et certains vont se fixer sur le CAH.
Humification

L’argile est parfois un faux amis! Si la capacité au champs est plus grande,

Le % d’humidité au point de flétrissement aussi, donc la réserve facilement utilisable est réduite!!!

On distinguera 4 horizons principaux:

O horizon organique composé de débris plus ou moins décomposés

A horizon organo-minéral majoritairement composé de matière organique humifiée. Forte activité biologique. Présence de racines.

B Concentration d’argiles, de Fe, al, silice, carbonates. Structure polyédrique. Aspect cassant.

C roche mère dégradée, puis de plus en plus dure.

Schématisation des principaux types de sols à horizons différenciés en régions tempérées

Vue en coupe du sol sur laquelle on distingue différentes couches appelées horizons.

Ce profil permet de connaître l'évolution, les avantages et inconvénients du sol pour une culture
(infiltration de l'eau, développement des racines, présence de matière organique….)

L'air, logé dans les macropores du sol, est indispensable à la respiration des racines
et des autres êtres vivants du sol.


L'air du sol est renouvelé grâce au phénomène de la diffusion gazeuse
(échanges gazeux entre l'atmosphère et le sol).



Ce renouvellement est favorisé par le travail du sol et la succession
des périodes humides et des périodes sèches.


l'impact des gouttes d'eau sur le sol nu ; c'est surtout le cas des fortes pluies qui détruisent les agrégats de surface
l'éclatement des agrégats dû à une humectation rapide qui fait éclater les agrégats.
la dispersion des colloïdes due à un lessivage des ions floculant
le tassement en période humide par les animaux ou les matériels
l'effet de choc des outils surtout avec les outils rotatifs à grande vitesse (houe rotative)

Correspond à l'ensemble des espaces poreux d'un sol, ce qui représente 30 à 50% du volume du sol.

Ces lacunes sont occupées par l'eau et l'air et leurs proportions varient en fonction du degré d'humidité du sol.

La température conditionne la germination, la croissance des racines et l'activité des êtres vivants du sol.


Une partie de cette eau va s’écouler sous l’effet de la gravité et l’on atteint le point de ressuyage.

L’eau qui reste dans le sol est appelée la capacité au champ.

Une partie de cette eau peut être absorbée par les plantes : c’est l’eau utilisable ou réserve utile.

Le point de flétrissement : le reste de l’eau contenu dans le sol ne peut être utilisé car l’eau est retenue par une énergie trop importante pour que les racines puissent la puiser. Cette force dépend également du sol.


En général, l’eau absorbée par les végétaux provient du sol.

Elle peut exister sous trois états différents :

supprimer l'excès d'eau par le drainage du sol

éviter le travail du sol en période humide : réduire le travail du sol

ne pas laisser le sol nu trop longtemps : adopter une rotation introduisant des graminées qui

couvrent le sol en permanence et dont le système racinaire permet une bonne division du sol.

apporter du calcium ou de la matière organique pour favoriser une bonne formation du complexe argilo-humique




permet la circulation de l'eau et de l'air
Le sol en place apparaît comme un ensemble d'éléments construits que l'on appelle selon la taille des agrégats, des agglomérats ou des mottes.

L'agrégat est l'unité structurale et est formé d'un squelette de grains de sable et de limons reliés entre eux par le complexe argilo-humique
Formation des sables et des limons
Formation des argiles
Ces différents constituants sont en proportions très variables dans les sols et leur répartition influence de nombreuses propriétés du sol.


Un bon sol fertile et facile à travailler doit comporter en moyenne :

60 – 70 % de sable et limon
15 – 25 % d’argile
1 – 5 % de calcaire
2- 3% d’humus

Ils proviennent de la désagrégation de la roche et possèdent donc la même nature que les minéraux de la roche;

Ils peuvent être :

Siliceux
: ce sont alors des grains de quartz provenant de roches cristallines, ou de grès, pratiquement inaltérables et ne libérant donc pas d'éléments utiles à l'alimentation de la plante ; ils sont formés de grains de micas, de feldspaths, à altération lente mais continue et libèrent ainsi des éléments (potassium, phosphore) utiles aux plantes ;

Calcaires
: ils proviennent des roches calcaires; le calcaire est important dans le sol car il libère le calcium.

Les sables et le limons constituent le "squelette" du sol

Leurs propriétés, principalement physiques, varient selon la taille :

Les sables
par les grands espaces qu'ils créent, favorisent la perméabilité du sol (on dit que le sol est "filtrant"), l'aération, le réchauffement du sol (par une meilleure circulation de l'air).

Les limons,
du fait de leur taille plus fine, peuvent être néfastes lorsqu'ils dominent car le sol a alors tendance à se tasser sous l'effet des pluies (on dit que le sol est "battant")

L'argile est de taille inférieure à 2 microns, possède les propriétés d'un colloïde.

Un colloïde est une substance qui peut se maintenir en suspension dans l'eau du fait du mouvement perpétuel d'agglomérats de molécules appelées micelles.

Ce mouvement s’explique par la présence de charges électriques de même signe sur les molécules qui ont alors tendance à se repousser.

Il suffit de neutraliser ces charges électriques pour que la suspension s'agglomère en flocons au fond de l'eau; d'où la mise en évidence de deux états différents chez un colloïde

l'état dispersé caractérisant la suspension
l'état floculé



L'argile fixe des ions à sa surface grâce à l'attraction électrique des ions positifs

L'argile est très
hydrophile
: l'absorption de l'eau peut-être élevée et provoque le gonflement de l'argile qui peut alors devenir imperméable.

Sec, l'argile a tendance à former des fendillements caractéristiques des sols argileux.

L’argile est
plastique
: son aptitude à être modelée la fait utiliser en poterie et en construction.

L'argile est
adhérente
: elle a la propriété de coller aux outils de travail du sol.

Ne pas confondre analyse granulométrique qui est un état des composants du sol et la texture qui en est une interprétation. Bien entendu la texture est le résultat de l’interprétation de l’analyse granulométrique. !
Il s'agit de porter sur chacun des axes les pourcentages d'argile, de limon et de sables. Par chacun des points ainsi trouvés, mener une parallèle à l'axe précédent. L'intersection de ces 3 parallèles désigne le sol.

La dénomination texturale permet de définir une tendance du sol mais elle est insuffisante pour connaître les propriétés d'un sol.

Lorsque des sables, limons et argiles émergent (retrait de la mer, assèchement d’un lac, changement de lit d’un cours d’eau), des graines s’y déposent et germent.

Les plantes vont donner de la matière organique qui, grâce à la cellulose et la lignine, contenues dans leurs tissus, donnera naissance à l’humus.

L’état physique du sol (texture, profondeur …)

Son comportement physique (circulation de l’eau, facilité de travail du sol, stabilité structurale…)

Sa résistance à l’érosion (tendance à la battance, sensibilité au ruissellement…

Sa capacité à fournir une ambiance physique favorable (vitesse de réchauffement, aération..)

L’appréciation de la fertilité physique

Les racines s’ancrent dans le sol et lui fournissent l'eau et l'air pour vivre.
Etudier la composition chimique d’un sol, c’est apprendre à connaitre les substances chimiques qui sont, dans le sol et qui servent à nourrir la plante et tous les êtres vivants du sol.

Eléments dont la plante a besoin en grande quantité : C, O, H, N, P, K, Ca, Mg, Cu

Eléments dont la plante a besoin en petites quantités : Fe, Mn, Bo, Mo, Zn, S, Co

Complexe Argilo-Humique (CAH) : capacité du sol à retenir à sa surface les ions provenant de la solution du sol


La fixation des cations est réversible

Il existe des phénomènes d'échange entre cation : L'ion Ca++ sert le plus souvent de cation d'échange car présent en grande quantité.
L'importance du pouvoir adsorbant dépend de la richesse du sol en éléments minéraux
Azote (N), phosphore (P), potassium (K) pour lesquels la plante est très exigeante ; ils constituent les fertilisants prioritaires. (C, H et O)

Pour l'agriculteur, la richesse de son sol en éléments minéraux se limite à ceux qui sont assimilables par la plante.
gazeuse: dans l'atmosphère du sol où il représente en moyenne 80 %;
organique: constituant des protéines de la matière organique ;
minérale: l'azote peut alors être sous forme ammoniacale (ion ammonium NH4+) ou nitrique (ion nitrate NO3-).
le phosphore de la solution du sol 
le phosphore fixé sur le complexe grâce au pont calcique
le phosphore insoluble de la roche
le phosphore organique
le potassium de la solution du sol
le potassium du complexe qui est facilement échangeable
le potassium rétrogradé à l'intérieur des molécules d'argile (la rétrogradation représente ici le passage de l'état utilisable à l'état inutilisable) ;
le potassium insoluble de la roche.

Les variations sont cependant limitées :

En chimie : variation du Ph entre O à 14
Pour un sol : variation entre 4,5 et 8
En chimie, le pH indique le caractère acide neutre ou basique (alcalin) d'un corps selon qu'il renferme beaucoup ou peu d'ions H+ libres en solution.

Au niveau des propriétés du sol, un pH acide (pH<7) entraîne un mauvais fonctionnement du pouvoir adsorbant, en partie par le manque de calcium et par une mauvaise floculation des colloïdes.
Sous l'influence directe de la roche-mère (qui libère peu ou beaucoup de bases : roches calcaires) et à un degré moindre du climat (par le lessivage des bases)
Les vers de terre à l’hectare :
250 000 à 2 500 000 vers
0.5 à 5 tonnes de vers

Au m² :
180 araignées
200 à 500 fourmis
20 000 à 120 000 acariens
150 000 à 20 000 000 nématodes

Par gramme de sol :
10 000 000 à 1 000 000 000 bactéries
1 000 000 à 1 500 000 protozoaires

Tout ce monde vit et meurt dans un sol et subit le même sort: fragmentation, minéralisation directe ou indirecte, humification pour les molécules les plus dures.


La vie biologique des sols en chiffres

Méthodologie :
Dénomination des sols ....
La texture du sol représente, l'ensemble des propriétés qui résultent de la taille des constituants.
Attention :
La texture permet d'apprécier les propriétés d'un sol à partir de la proportion des différentes fractions granulométriques. On la définit à l'aide du triangle des textures.
Certains éléments comme le calcaire et la matière organique peuvent influencer fortement les propriétés du sol lorsque leur taux devient élevé.
Prise en compte uniquement des fractions granulométriques : SABLES, LIMONS, ARGILES
MAIS
DONC
Les espaces ne sont pas tous de la même taille
La porosité dépend de la structure, du sol mais également de sa texture (une texture fine favorise la microporosité) et du travail du sol (la porosité est plus faible en profondeur).

En horticulture les substrats possèdent une porosité supérieure à 50%.
La microporosité permet de retenir l'eau dans le sol et constituer une réserve pour les plantes. La microporosité est très importante dans un sol à texture fine (limons et argile).
Correspond à de grands espaces entre les mottes
correspond aux petits espaces à l'intérieur des mottes.
L'eau dans le sol
Eau de gravité
Réserve Utile
Eau inutilisable
L'air dans le sol
Température dans le sol
Cette température comprend :

de la quantité d'énergie fournie au sol: provient principalement de l'énergie solaire arrivant au sol et un peu de la combustion des matières organiques du sol ;

de la transmission de la chaleur dans le sol qui est fonction de l'état d'humidité du sol (l'eau demandant plus de chaleur pour se réchauffer que les constituants solides) et de la couleur (un sol sombre absorbe plus la chaleur).
La porosité totale
une meilleure exploration du sol par les racines et leur respiration
le développement des microorganismes et des animaux du sol
une meilleure circulation de l'eau
un travail du sol plus facile
un réchauffement du sol plus rapide
La préparation du lit de semences et la germination des racines
La porosité est essentielle, elle permet :
La structure du sol représente le mode d'assemblage des particules entre elles

La structure du sol se forme ainsi grâce à la floculation des colloïdes qui se fixent à la surface des éléments grossiers et les relient.
On distingue trois principales classes de structures :
la structure particulaire : les éléments sont peu reliés entre eux mais seulement juxtaposés.
la structure fragmentaire: les éléments structuraux sont bien individualisés
la structure compacte : la terre forme une masse compacte sans fissurations nettes.
Les différentes structures
Structure compacte
Structure grumeuleuse
Structure particulaire
Eléments sableux noyés dans une masse d'argile
Sols imperméables à l'air et à l'eau :
le sol est asphyxiant
Eléments de grains de sable et de limon liés en agrégats
Eléments sableux de taille variable sans uncune liaison
Sol perméable et assure une bonne aération
Sol filtrant et battant
La stabilité structurale
La structure du sol est soumise aux agents de dégradation :
Que faire ?
A quoi servent les éléments chimiques ?
Qu'est ce que le pouvoir absorbant ?
Macro-éléments et oligoéléments
Le Ph des sols
Le sol support de culture !
et
permettent à la plante de s'alimenter : les minéraux sont ensuite transformés en matière organique dans la plante grâce à la photosynthèse
La propriété que possède le complexe argilo-humique de retenir énergiquement à sa surface certains ions provenant de la solution du sol (éléments minéraux solubles)
Quelles règles régissent ces échanges ?
les cations sont plus énergiquement fixés s'ils sont bivalents {Ca++, Mg++) et s'ils sont en faible quantité.
La fixation des anions est très faible.
Exemples : NO3-, CI-, SO42-, HPO42-

Ceci explique la pollution de l’eau des rivières et des lagons par les nitrates qui sont négatifs (NO3 -).
Fixation des cations (éléctropositifs)
il existe un équilibre entre les ions fixés sur le complexe et ceux de la solution du sol.
Fixation des anions (éléctronégatifs)
Appréciation du pouvoir absorbant
L'appréciation de sa réserve alimentaire se mesure à partir de deux notions :
la
capacité d'échange cationique
(C.E.C.) représente la quantité maximale de cations que peut retenir 100 grammes de sol
la somme des bases échangeables est la somme des cations basiques (Ca2+, Mg2+ ,K+ et Na+) susceptibles d’être fixés sur des sites négatifs dans un sol.
On trouve dans le sol tous les éléments chimiques qui composent la plante

Hormis le carbone l'oxygène et l'hydrogène puisés dans l'air et dans l'eau, tous les autres éléments nutritifs de la plante proviennent du sol.
Qu'est ce que le pouvoir tampon ?
dans l'espace :
dans le temps :
selon la saison (le pH en été est légèrement plus faible du fait d'une forte activité biologique produisant des acides organiques) et à long terme.

selon l'intensification de la culture qui peut épuiser le sol en bases par de mauvaises pratiques culturales (mauvais choix d'engrais).
Cette propriété est liée à la présence des colloïdes qui fixent une partie des ions apportés et diminuent ainsi la variation du pH. Par exemple, un sol argileux a un pH qui varie moins que celui d'un sol sableux lors d'un apport d'ions calcium (= amendement calcique).
Le ph du sol varie :
Le pH est variable et il influe sur les propriétés du sol !
Les cultures ont des exigences assez précises quant au pH optimal.

Au niveau des microorganismes leur activité est meilleure lorsque le pH est voisin de la neutralité (6,5 < pH < 7,5).
Le Ph influence l'assimilabilité des végétaux et la croissance des plantes
L'azote
Le potassium (K+)
Le phosphore
Les différentes formes de phosphore dans le sol :
Seuls le phosphore de la solution du sol et du complexe argilo-humique sont assimilables par la plante
Les différentes formes de l'azote :
La forme NO3- est la plus assimilable par la majorité des plantes ; l'azote ammoniacal et organique représentent le plus souvent des réserves pour la plante car ils se transforment progressivement en NO3- grâce à l’activité biologique du sol.
L'azote gazeux n'est utilisable que par certaines plantes qui fixent l'azote de l'air grâce à une bactérie, le rhizobium.
Les différentes formes de potassium :
Là encore, seules les deux premières formes sont assimilables par la plante.

Les formes assimilables représentent souvent une très faible partie de la richesse du sol.
Les macroéléments majeurs
Les macroéléments secondaires :
Magnésium (Mg), soufre (S) intervenant dans la plante en quantité moindre et souvent présents en quantité suffisante dans le sol.
Calcium(Ca), Sodium (Na)
Les oligoéléments
Les six principaux oligo-éléments sont le fer (Fe), le manganèse (Mn), le zinc (Zn), le cuivre (Cu), le bore (B) et le molybdène (Mo).

Assimilabilité des éléments minéraux
Chaque élément a une dynamique dans le sol bien spécifique et un élément présent en grande quantité peut-être inassimilable par la plante du fait par exemple de mauvaises conditions du milieu.

Qu'est ce que la fertilité biologique ?
La Matière Organique d’un sol comprend 4 fractions
On évalue la fertilité biologiuqe du sol avec :

Le fonctionnement général des sols est lié plus ou moins directement à l’activité de très nombreux êtres vivants qu’ils contiennent !
La Macrofaune
La Microfaune
Une action sur l'état physique du sol :
Une action sur l’état chimique :
- lutte contre le lessivage en remontant les éléments minéraux lessivés hors d’atteinte des racines
- enrichissement en minéraux assimilables : leurs déjections sont plus riches en potassium, phosphore et magnésium assimilables.
Une action sur l'état chimique du sol :

- stimulation de la flore microbienne du sol
- limitation d’invasions extérieures par des parasites.
Une action sur l'état biologique du sol :
Les décomposeurs (bactéries et champignons microscopiques) démontent de grosses molécules organiques des débris végétaux et les transforment en produits transitoires.

Les animaux du sol découpent la MO fraiche en morceaux de plus en plus petits.
Transformation en humus
Une fraction de l’humus formé (1-2%) est démontée et donne des ions qui rejoignent la solution du sol.
Associations nutritives avec les plantes
Association Plante - bactérie
Association Rhizobium - Légumineuses
Association Racines Champingons
Association Racines - Actinomycètes
Sur la plupart des racines des arbres forestiers, il y a présence de mycorhizes
Son rôle :
Questions ...
Pourquoi le vers de terre est-il signe d’un sol fertile ?

Jusqu’à quelle profondeur, les vers de terre peuvent-ils aller ?

Quel texture de sols préfèrent-ils ?

Quelle quantité de débris végétaux sont-ils capables de décomposer ?

Comment appelle t on les tas de déjections qui sont déposés sur le sol par les vers de terre ?

Que fait le vers de terre via son alimentation ?

Quel est le lien vers de terre / bactéries / champignons ?

Quels sont les pratiques agricoles favorables au vers de terre et à la croissance des plantes ?


Sève élaborée :
Montante : printemps
Descendante : été, automne
Des racines aux organes en croissance (bourgeons)
Roches plutoniques (ex : granite)
Roches volcaniques ( ex : basalte )
sables, argiles, charbon, pétrole, calcaire, craie ...
Schistes, Gneiss ...
Création d'un sol jeune avec de l'humus
http://www.educagrinet.educagri.fr/mon-compte.html
Connaitre le fonctionnement du sol, formations, rôles et enjeux
VIDEO EDUCAGRI
http://www.educagrinet.educagri.fr/mon-compte.html
Connaitre le fonctionnement du sol : organisation et fonctionnement
VIDEO EDUCAGRI
http://www.educagrinet.educagri.fr/mon-compte.html
Connaitre le fonctionnement du sol : organisation et fonctionnement
Full transcript