Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Freud: 5 leçons sur

No description
by

amina camara

on 10 October 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Freud: 5 leçons sur

Sigmund Freud ?
1856-1939
Médecin autrichien d'origine juive, Sigmund Freud est le père de la psychanalyse, moyen de guérir par l’analyse psychique, qu’il définit comme étant à la fois une méthode d'investigation des processus mentaux, une méthode thérapeutique et une théorie du fonctionnement psychique.
Sigmund Freud est athé. Il mène un combat contre la religion qu'il considère comme un obstacle à l'intelligence humaine et à son développement.
Leçon I:
Leçon III:
Leçon IV:
Définitions:
Psychique:
Ensemble, conscient ou inconscient, des phénomènes, des processus relevant de l’esprit, de l’intelligence et de l’affectif.
Le conscient:
qui a en charge la réponse de l'individu aux exigences de la vie (Ses propres exigences). Elle est également la faculté de discerner le bien et le mal
Le subconscient:
Un immense disque dur, où la moindre de vos pensées, la moindre de vos émotions sont stockées, et cela depuis votre naissance.
L'inconscient
: constitué par les souvenirs refoulés qui ne peuvent plus redevenir conscients. ( Idée de censure/résistance.)

Freud: 5 leçons sur la psychanalyse.
Leçon II:
Leçon V:
Sur l'oeuvre:
Livre parut pour la première fois en 1910 (En allemand), il s'agit de cinq conférences prononcées par Freud en 1909, à la Clark University, aux États-Unis. La première est sur un cas d'hystérie ( La patiente de Breuer) ,La deuxième sur le système psychique, la troisième sur l'interprétation du rêve, la quatrième sur la sexualité infantile et la dernière sur la névrose.
Le cas et ses symptômes:
1880-1882: Une jeune fille de 21 ans, Très douée intellectuellement développe une série de troubles corporels et physiques. Elle avait des troubles des mouvements oculaires (yeux), des détériorations diverses de la faculté visuelle.
- Dégoût face à la prise de nourriture, incapacité a boire malgré une soif torturante.
-Diminution de la faculté de parler, jusqu'à l'oubli total de la faculté de parler ou de comprendre.
-Des états d'absence, de confusion et de délires.
Examination du cas:
La patiente est plongé dans un état d'hypnose dans lequel le médecin Breuer révoque les mots qu'elles avait prononcé dans le désordre auparavant. Durant cette séance elle reproduisait les évènements douloureux qui la dominait pendant ses absences.
On découvre que se cachait des fantasmes d'une énorme tristesse qui avait pour point de départ habituel la situation d'une petit fille au chevet de son père malade.
Une fois libérée de cet état d'hypnose elle se sentait bien durant plusieurs heures mais le lendemain elle était sujette a de nouvelles absences.
Pourquoi ces problèmes:
Pour l'eau: Durant la séance d'hypnose elle avoue avoir vu un chien (Animal dégoûtant selon elle) boire dans un verre d'eau.
De plus durant une période de chaleur intense elle a très violemment souffert de soif.
Cause= Expériences vécus chargées d'affecte autrement appelé traumatismes psychique
Différentes méthodes:
Freud essaye la même méthode que Bruer, seulement il ne parvient pas a plonger ses patients dans un état d'hypnose. Il essaye donc de travailler avec eux a leur état normal. Le problème est qu'il ne peut rien apprendre du malade. il recherche quelque chose qu'il ne sais pas MAIS que le malade ne sais pas lui même.

Il décide alors d'essayer la méthode de Bernheim: Le somnambulisme hypnotique. Celle- ci lui permet d'établir une connexions entre les scènes pathogènes et les symptômes.
Le refoulement et la résistance:
-
Refoulement
: Quand un souhait se trouve a l'opposé des autres souhaits de l'individu, ces souhaits opposés sont incompatible avec les exigences esthétiques et personnelles, il tente alors psychologiquement de repousser ses souhaits.
-
La résistance:
est une force qui s'oppose au retour dans le conscient, de pensées inconscientes, qui pourraient participer à la guérison du patient.
Deux forces opposées:
(1)l'Aspiration a faire passer facilement les souvenirs conscients dans l'inconscient et (2)la résistance qui se dresse contre un souvenir refoulé
( Donc inconscient) qui veut redevenir conscient.

Les (souvenirs) refoulés redevienne conscient mais avec une déformation causée par la résistance.
Le rêve ?
Le rêve c'est l'accomplissement de souhaits de la journée précédente.
Dans les rêves des adultes les souhaits sont souvent la dernière chose qu'on puisse repérer contrairement au enfants. Ces rêves on subis une déformation a cause des forces défensives (Résistances...)

L'interprétation du rêve est pour la connaissance de l'inconsient,le fondement le plus sur de la psychanalyse.
Les symptômes:
Les premiers symptômes ont leur source dans l’adolescence et l’enfance des individus. Les enfants ont des manifestations érotiques dès le plus jeune âge. L’enfant n’a pas vraiment de libido (désigne l'instinct sexuel au sens le plus large.) mais il nait avec un instinct sexuel. Il n’éprouve pas l’envie de se reproduire mais chercher à se faire plaisir. C’est une phase
d’auto-érotisme. (décrit à la fois un stade de développement psycho-sexuel, et une manière d'être au monde, un mode d'existence.)
l'auto-érotisme est un plaisir d'organe sans objet extérieur.
Ce qu'il développe:
A cet âge que la morale, la honte et la pudeur apparaissent.

Il peut arriver que des instincts auto-érotiques refusent d’être refoulés. C'est à ce moment décisif que l'être développe des perversions

Lorsqu’on évoque le cas de la construction psychique des enfants est le rapport aux parents. Comme les parents s’occupent de lui, l’enfant oriente son attirance vers eux. L’enfant a un désir sexuel pour ses parents, surtout celui du sexe opposé au sien et se mets en opposition avec celui du même sexe.
Régression:
La leçon précédente nous montre que les symptômes névrotiques apparaissent quand les individus ne peuvent satisfaire leurs pulsions sexuelles. ils sont amenés à fuir le réel pour trouver refuge dans la maladie et d’obtenir les plaisirs qu’ils n'ont pas.

La régression qui se divise en 2 phases: La phase temporel: La libido et les besoins érotiques qui sont des besoins antérieur.
Et la phase formelle: Qui manifeste des besoins originels et primitifs.
Pour y remedier il faudrait que le patient transforme ses pulsions en créations artistiques
La névrose:
-La névrose: désigne des troubles psychiques sans problèmes organiques, le sujet reste conscient de sa souffrance psychique et vit dans la réalité.
Ex: Un couvent qui accueille toute les personnes déçus de la vie, ou qui se sentent trop faibles.
Seulement beaucoup de ces troubles n’ont pas de complexes aussi importants qui donc n’empiètent pas sur la vie.
Les difficultés d'acceptation du cheminement des pensées:
2 obstacles différents:

1/ Ignorance des spécificités des processus psychique. L'inconscient se distingue des processus conscients.

2/ La peur d'amener a la conscience les pulsions sexuels refoulées.

On voit que l'individu névrosé s'abstient de toucher a ces souvenirs sensibles afin sa souffrance ne soit pas augmentée.
Les issus possibles du travail psychanalytique:
1/ L'issus la plus fréquente: Le souhait est absorbé pas le conscient. Ce qui active les "barrières" que l'homme se fixe a lui même. c'est alors que le refoulement fait tout de suite place a la condamnation dans l'inconscient car l'homme est (a cet instant) trop faible et désorganise pour traiter l'information.
2/ Les pensées son orientés vers l'usage adéquat auquel elle aurait déjà dû être orientées avant. c'est la sublimation. Ces pensées sont orientées afin d'apporter une plus grande valeur social.
Full transcript