Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Séminaire / Intervention de groupe

No description
by

Coralie Beaulieu

on 23 May 2017

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Séminaire / Intervention de groupe

Séminaire / Intervention de groupe
L'adéquation
entre le type de groupe et les objectifs
Recrutement
Entente claire sur les besoins du groupe
Entente claire
sur les objectifs
Analyse des besoins et des ressources
Cactus est né du programme Défi '93 (Carrière-Été), un étudiant a fait un recensement des besoins et des écrits
Mandat : «Développer des connaissances et outils propres à la problématique des comportements violents chez les jeunes.»
Au départ, Cactus s'adressait aux «adolescents et jeunes hommes ayant des comportements impulsifs dans leurs relations amoureuses, familiales et autres.»
Continuité de ViRAJ (1990) et Trèfles à quatre feuilles (adolescentes victimes de violence).
Cactus-École en 2010, rejoindre 12-13 ans.
Consultation appropriée des ressources du milieu
Recensement des besoins et des écrits
Cactus-École a été mis en place pour répondre à la demande de plusieurs écoles.
Certaines écoles ont été contactés afin de cerner leur motivation à accueillir le projet.
Entraide Jeunesse Québec est le seul organisme à offrir le groupe Cactus.
Entente claire
sur les règles de fonctionnement
Entente claire sur les besoins du groupe
Recrutement (suite)
Composition
du groupe
Le choix
des objectifs
les participants connaîtront les sources de leurs comportements violents.
les participants connaîtront les forces qu'ils ont pour éviter d'adopter des comportements violents.
les participants trouveront des moyens alternatifs à l'utilisation de la violence dans leur quotidien.
Résumé de la démarche de groupe
Outils utilisés
pour l'évaluation
de l'intervention
Plans d'intervention complémentaires
Résumé de la démarche de groupe
Résumé de la démarche de groupe
Résumé de la démarche de groupe
Source: Entraide Jeunesse Québec. (2011)
Guide d'animation Cactus et Équinoxe.
Document inédit.
Moins d'informations trouvées à ce niveau dans les guides d'animation.
Caractéristiques
de la population
Des jeunes qui ont
conscience
de leur problème d'agressivité / d'impulsivité
Des jeunes d'un
âge
similaire et d'une
maturité
similaire
Des jeunes avec une
problématique
similaire (expériences de vie, manifestations d'agressivité)
Des jeunes qui pourront être
présents
à l'ensemble des huit rencontres
« Le groupe doit présenter une certaine
homogénéité
pour permettre aux membres de s'identifier aux autres, mais [...] il doit comporter une certaine
diversité
pour donner lieu à l'échange, à la comparaison et à la stimulation. »
Source: Turcotte, D., & Lindsay, J. (2014).
L'intervention sociale auprès des groupes.
Montréal : Gaëtan Morin éditeur, Chenelière éducation. (p. 110)
Responsabiliser les jeunes par rapport à la violence.
Diminuer les comportements agressifs et impulsifs.
Prévenir l'apparition de nouveaux comportements violents.
À la fin des rencontres de groupe, :
Buts:
Aider les membres à modifier des comportements / Aider les membres à se réadapter / Aider les membres à résoudre des problèmes personnels
Liens entre les membres:
But commun avec des objectifs spécifiques pour chaque membre.
Groupe de thérapie:
Type de groupe:
Thérapie et Soutien
Groupe de soutien:
Buts:
Aider les membres à faire face à un événement stressant et à utiliser leurs capacités d'adaptation.
Liens entre les membres:
Partage d'une expérience commune.
Groupe fermé (intégration jusqu'à 3e rencontre)
Rôle de l'intervenant: égal à égal avec les membres / promoteur d'aide mutuelle
Source: Turcotte et Lindsay, 2014, p. 23
Fille
: 17 ans, sa mère l'oblige à participer au groupe pour qu'elle réintègre la maison familiale
Fille
:18 ans, participe de son plein gré pour cesser d'avoir des conséquences dues à ses comportements impulsifs. Leader positif.
Gars
: 15 ans, son école l'oblige à participer au groupe pour qu'il réintègre ses classes. Mature et leader positif pour le groupe.
Gars
: 20 ans, a déjà fait le groupe et souhaitait continuer, est payé pour venir aux rencontres dans le cadre d'un programme au CJE.
Gars
: 17 ans, participe de son plein gré, retiré à la 7e rencontre, car il a accumulé trop de retards et d'absences.
Fille
: 17 ans, a déjà fait le groupe et souhaitait continuer, retirée à la 7e rencontre, car elle a accumulé trop de retards et d'absences.
Fille
: 17 ans, sa participation est une mesure extrajudiciaire, elle est retirée à la 6e rencontre, car elle a accumulé trop de retards.
1. L'identification des membres potentiels
Consultation de la liste d'attente
Promotion du groupe auprès des partenaires fidèles (CLSC, Centre Jeunesse, CJE et autres organismes)
Contact téléphonique pour rencontre pré-groupe
2. Contact pré-groupe
Rencontre individuelle de 30 à 45 minutes
Recueillir le point de vue du jeune sur ses problèmes, ses besoins et ses attentes
Cerner la motivation du jeune et l'adéquation avec les autres membres du groupe
Transmettre de l'information sur le fonctionnement du groupe
3. Sélection des membres
Selon les caractéristiques des membres du groupe nommées précédemment
Sélectionner des membres jusqu'à la limite du groupe (minimum 6 participants / maximum 10)
4. Le contrat initial
Entente écrite signée par l'intervenant et le participant après le contact pré-groupe
Information sur les modalités de fonctionnement du groupe: durée et fréquence des rencontres, assiduité, confidentialité, participation attendue, consommation, etc.
Source: Turcotte et Lindsay, 2014, p. 107 à 113
Résumé de la démarche de groupe
Résumé de la démarche de groupe
Résumé de la démarche de groupe
Résumé de la démarche de groupe
Résumé de la démarche de groupe
Pertinence des objectifs visés en regard de l'avancement de l'intervention de groupe
Autoévaluation
Plans d'intervention complémentaires
Évaluation de la situation
Attentes des jeunes
Respect / Non-jugement des autres
Honnêteté
Se sentir compris
S'entraider
Cohésion du groupe
Thèmes que les jeunes souhaitent aborder
L'impulsivité
, la comprendre et savoir comment réagir
Savoir diminuer l'
agressivité
avant d'exploser
La
communication
lorsqu'on est en colère
Les
conséquences
de nos actions
Les
types
de violence
Des trucs et
alternatives
aux comportements violents
Objectifs du groupe
Gérer des conflits sans violence
Communiquer de façon saine
Réfléchir avant d'agir, se calmer avant d'exploser
Penser aux conséquences de mes actions
Connaître les différents types de violence
Être conscient(e) de ce qui provoque l'impulsivité
Améliorer la gestion de la colère
Apprendre de nouvelles manières d'agir
Règles décidées par les participants
Respect
Pas de jugement
Avoir du plaisir
S'entraider
Travailler en équipe
Participation
Garder la confidentialité
Pas de consommation
Utiliser son cellulaire durant la pause ou une transition d'activité
Objectif spécifique à cette rencontre
: Au terme de la rencontre, les participants connaîtront le fonctionnement du groupe ainsi que les autres membres qui le composent.
Rencontre 1
Climat de confiance
Contexte propice à l'entraide
Ordre
du
jour
1. Accueil et comment ça va ?
2. Activité de présentation
3. Mes attentes
4. Mode de fonctionnement
5. Objectifs individuels
PAUSE
6. Objectifs du groupe
7. Boîte à suggestions
8. Le portrait de mes
comportements
9. Évaluation de la rencontre
Présentation des membres
Description des réalités individuelles
Détermination des objectifs du groupe
Détermination de la position de l'organisme et de l'intervenant
Établissement des normes de fonctionnement du groupe
Formalisation du contrat
Source: Turcotte et Lindsay, 2014, p. 128
Rencontre 1
Méthodes d'animation utilisées
La coanimation (deux styles d'animation, plus de temps pour observer, partage des responsabilités)
Matériel: outils visuels (grands cartons objectifs et règles, documents à remplir)
Tours de paroles plus cadrants pour rassurer
Techniques d'intervention utilisées
Faire des liens entre les besoins individuels et ceux du groupe
Créer des liens entre les membres et susciter l'entraide (ex: Tout le monde est d'accord? / Toi, qu'en penses-tu? / Qui d'autre ressent cette émotion? / Cela me fait penser à ce que X disait tantôt...)
Rencontre 1
Respect de la dynamique du groupe
Le groupe est
calme
et plutôt gêné, les membres s'évaluent entre eux.
Activités dans lesquelles les animatrices prennent plus de place que les membres, afin de fournir un
cadre
plus rassurant.
Le groupe est au premier stade de développement:
Préaffiliation/Confiance
.
Le groupe est davantage une source de stress que de soutien, car il n'y a pas encore de structure ou de normes d'établies.
Les comportements sont individuels plutôt que collectif.
Les animatrices essaient donc de créer un
climat de confiance
et à
clarifier le but du groupe.
Source: Turcotte et Lindsay, 2014, p. 54-55
Rencontre 4
Objectifs généraux:
À la fin des rencontres de groupe, les participants trouveront des moyens alternatifs à l'utilisation de la violence. / À la fin des rencontres de groupe, les participants connaîtront les forces qu'ils ont pour éviter d'adopter des comportements violents.
Objectifs spécifiques à cette rencontre:
À la fin de la rencontre, les participants connaîtront les signes qui précèdent leurs comportements violents afin de les enrayer. / À la fin de la rencontre, les participants comprendront qu'ils ont du contrôle sur leur réaction et non sur la situation.
1. Accueil
2. Retour sur la dernière rencontre
3. « T'as la mèche courte? »
4. Déclencheurs
PAUSE
5. Signes précurseurs
6. Alternatives
7. Évaluation écrite mi-groupe
8. Évaluation de la rencontre
Ordre
du
jour
Rencontre 4
Méthodes d'animation utilisées
Coanimation
Matériel: ils écrivent leurs déclencheurs sur un morceau de papier et vont le placer eux-même dans la bonne catégorie, écriture des alternatives sur un tableau
Évaluations écrites mi-groupe anonymes
Techniques d'intervention utilisées
Écoute d'une jeune qui a particulièrement besoin de ventiler pendant la pause (reflets, reformulations, valorisation, confrontation (cellulaire)).
Utilisation de l'humour pour ramener à la tâche (
je suis déjà à la question 10...
)
Rencontre 4
Respect de la dynamique du groupe
Le présent séminaire porte sur le groupe d'entraide
Cactus
pour les jeunes de 12 à 20 ans qui ont des comportements impulsifs/agressifs.
Entraide Jeunesse Québec
1. Accueil et présentation de l'ordre du jour
2. Brève présentation de mon organisme de stage
3. Cerner les besoins justifiant une intervention de groupe
4. Déterminer les objectifs d'intervention «type de groupe»
5. Former le groupe d'entraide
6. Soutenir la démarche de groupe
7. Évaluation de l'intervention
8. Autoévaluation de mon intervention
9. Présentation des plans d'intervention complémentaires
10. Effectuer une référence et autoévaluation de celle-ci
11. Évaluation du séminaire
Ordre du jour
Deux jeunes arrivent 30 minutes à l'avance, nous profitons de ce moment informel
Belle participation, début d'
entraide
et de
révélation de soi
lors des discussions
Nous sentons qu'ils ont besoin de
ventiler
sur ce qui les irritent, alors nous leur laissons un temps pour le faire
Le groupe est au stade de
Pouvoir et contrôle/Autonomie
Début de participation active, manifestations de signes d'impatience envers les autres membres (participation et commentaires inutiles), recherche d'un statut (participation)
Les intervenantes tentent de
favoriser un système d'aide mutuelle
(faire des liens entre les vécus des jeunes, les inciter à poser des questions aux autres)
Clarification des interventions
qui seront faites pour améliorer l'ambiance (rencontres individuelles)
Rencontre 8
Objectif général:
À la fin des rencontres de groupe, les participants connaîtront les forces qu'ils ont pour éviter d'adopter des comportements violents.
Objectifs spécifiques à cette rencontre:
Au terme de la rencontre, les participants seront capables de collaborer ensemble. / Au terme de la rencontre, les participants évalueront l'avancement de leurs objectifs.
1. Accueil et souper pizza!
2. « T'as la mèche courte? »
3. Retour sur la dernière rencontre
4. Choix du porte-parole d'EJQ
PAUSE
5. Retour sur les objectifs de groupe
6. Portrait de mes comportements
7. Évaluation écrite de fin de groupe
8. Remise des lettres personnalisées
9. « Comment je repars? »
Ordre du jour
Activités visant le maintien et le transfert des acquis
Rencontre 8
Méthodes d'animation utilisées
Techniques d'intervention utilisées
Coanimation
Accorder beaucoup de temps dans l'ordre du jour afin qu'ils puissent nommer leurs fiertés
Matériel: Réutilisation du grand carton des objectifs, les membres complètent à nouveau le portrait des comportements
Lettres personnalisées qui soulignent leurs forces et leurs points à travailler
Intervention informelle lors du souper pizza (cohésion)
Beaucoup de valorisation (ex portrait des comportements)
Empowerment
, ils ont maintenant le pouvoir de conserver leurs apprentissages
Les participants se sentent compris et ont la place pour exprimer leurs émotions
Rencontre 8
Respect de la dynamique du groupe
Malgré le petit nombre restant, il y a une belle
cohésion
Plusieurs nomment être
fiers
de leur parcours et nous les valorisons en ce sens
Nous mettons l'accent sur
les acquis
des participants, ce qu'ils retiennent du groupe
Ils repartent donc du groupe en
confiance
Cela crée une ambiance
calme
et
détendue
Le groupe est au
stade de de séparation
Certains sont stressés de perdre le soutien du groupe, d'autres nomment vouloir continuer les rencontres, ce sont des
sentiments normaux en fin de groupe
Nous avons donc fait des
activités de réflexion
leur permettant de se concentrer sur les aspects positifs du groupe
Source: Turcotte et Lindsay, 2014, p. 58-59 & 160 à 162
Première rencontre:
Les participants identifient leurs objectifs individuels et nous les transposons en objectifs de groupe.
Mi-groupe:
L'évaluation écrite montre que les participants sont motivés à poursuivre les rencontres afin d'attendre leurs objectifs.
Dernière rencontre:
Nous revenons sur chacun des objectifs de groupe afin de déterminer s'ils ont été atteints. La plupart ont été atteints, mais certains restent à travailler, ce qui est tout-à-fait normal étant donné le court terme du groupe.
Évaluation écrite finale:
Quelles sont vos améliorations?
«Je suis capable de penser à mes actions et m"éclipser.»
«Être moins en colère, savoir m'exprimer au lieu de garder ça en moi-même.»
«Je suis capable de plus me gérer.»
Rapports hebdomadaires
Contiennent l'ordre du jour, le déroulement général de la rencontre, l'évolution individuelle de chaque participant, points forts et à travailler de chaque animatrice, déroulement de la coanimation ainsi que les pistes d'intervention pour la prochaine rencontre.
Évaluations orales
À la fin de chaque rencontre avec les participants et sous forme de questions.
Ex: Qu'avez-vous retenu? Quelles activités as-tu préférées? Comment qualifies-tu ta participation dans le groupe jusqu'à maintenant?
Évaluations écrites
À la mi-groupe et à la dernière rencontre. Sert à évaluer la motivation des participants et à recueillir leurs commentaires et suggestions qu'ils seraient moins à l'aise de dire oralement.
Bilan du groupe
Retour exhaustif sur le déroulement du groupe (ce qui a bien fonctionné ou pas). Il sert à noter des suggestions pour les prochains groupes et de conserver des traces écrites. Il est envoyé aux écoles.
Points à travailler
Gérer les tours de parole (silences vs cadre)



Pousser davantage les réflexions lors des révélations de soi



Contre-transfert



Points forts
Relire les activités avant d'animer et cibler le niveau de cadre approprié
Porter attention à utiliser davantage des questions d'exploration et ouvertes
Créer une séparation entre la vie personnelle et la vie professionnelle
Confiance en moi dès le début
Improviser des questions supplémentaires lors des évaluations orales
Avoir une idée juste de la perception des jeunes
Faire des liens entre les différents thèmes
Équilibre entre humour et discipline
Intervention individuelle
Adolescente qui a de la difficulté au niveau de l'impulsivité et de la perception des émotions. Elle se met beaucoup de pression et saute rapidement aux conclusions.
Évaluer l'intérêt
de la personne à utiliser les services
Prendre les moyens pour faciliter l'accès aux services
Effectuer le suivi de la référence
Autoévaluation
de la référence
Évaluation du séminaire
Pistes d'intervention
Identifier les situations qui créent des émotions fortes (stress, colère, peur, etc.)
Identifier quelles sont les émotions qui reviennent le plus souvent
Identifier les perceptions (réalistes/irréalistes) qui sont les sources de ces émotions
Trouver des moyens pour s'assurer de la justesse de ses perceptions
Appliquer les moyens trouvés
Évaluer les résultats
Intervention communautaire
Faire des
ateliers de prévention
dans les écoles sur:
La gestion des émotions
Les comportements agressifs et impulsifs pouvant mener à la violence
Créations d'
affiches
qui donnent des trucs pour bien gérer ses émotions. Elles pourraient être affichées dans:
Les écoles (primaire, secondaire, cégep, université)
Maisons des jeunes
Carrefours Jeunesse Emplois
Groupe
Cactus
lors de la 7ième rencontre dans une
école
.
Explication du
cycle de l'assuétude
par l'intervenante et mention que certaines personnes peuvent adopter des
troubles du comportement alimentaire.
L'intervenante nomme qu'elle a elle-même déjà travaillé à la Maison l'Éclaircie.
À la fin de la rencontre, une jeune revient voir l'intervenante et lui demande d'autres
explications
du cycle de l'assuétude.
La jeune nomme se reconnaître dans les troubles du comportement alimentaire.
Lors de la 8ième rencontre, la même adolescente revient parler à l'intervenante de ce qu'elle vit.
L'intervenante n'évalue pas la situation en profondeur, mais
offre du soutien
à la jeune.
Identifications des ressources pertinentes
Présentation des ressources susceptibles de répondre au besoin de la personne
Lors de la discussion, la jeune pose des questions sur la
Maison l'Éclaircie.
L'intervenante lui présente donc sommairement cette ressource ainsi qu'une autre,
Aneb
, située à Montréal, qui fait aussi de l'écoute téléphonique.
Justification du choix de la ressource sélectionnée
L'intervenante se fie aux
besoins
que la jeune lui a précédemment partagés
Ayant
déjà travaillé
pour la ressource, elle la connaît bien et sait qu'elle serait appropriée pour la jeune fille.
Elle a aussi pris en compte le
territoire
sur laquelle la jeune fille vit, soit la ville de Québec.
Effectuer
une référence
Présenter la nature
et le fonctionnement des
services de la ressource retenue
L'intervenante présente à l'adolescente les
étapes à suivre
afin de bénéficer des services de la Maison l'Éclaircie.
La jeune doit d'abord
appeler
la ressource et nommer son besoin.
Ensuite, une
rencontre d'évaluation
est planifiée afin de cerner en profondeur la situation de la jeune et de déterminer si la ressource peut vraiment l'aider.
Finalement, si la ressource peut l'aider, elle débutera en
intervention de groupe
avec des intervenantes et des nutritionnistes. Des
rencontres individuelles
vont aussi être planifiées.
Motivation de la personne
Selon l'intervenante, la jeune n'était pas motivée à aller chercher les services par elle-même, car elle était très
gênée
et
stressée
de devoir appeler la Maison l'Éclaircie.
Son malaise en lien avec son TCA était assez élevé, mais son anxiété la rendait très sceptique à demander de l'aide.
L'intervenante propose à la jeune de faire une
balance décisionnelle
afin de prendre sa décision.
Examen des obstacles possibles
La balance décisionnelle a révélé que ce qui rebutait le plus la jeune à demander de l'aide était sa gêne de devoir appeler elle-même la ressource et de devoir s'y présenter.
Pour minimiser cet obstacle, l'intervenante propose à la jeune de
l'accompagner dans ses démarches.
L'intervenante propose à la jeune fille d'
être à ses côtés
pour l'appel téléphonique à l'organisme.
L'intervenante propose aussi à l'adolescente de
l'accompagner
lors de la rencontre d'évaluation à la Maison l'Éclaircie.
Elle lui a aussi offert le
transport
pour y aller.
La journée de la rencontre d'évaluation, l'adolescente a envoyé un
courriel
à l'intervenante pour la remercier de son accompagnement.
L'intervenante n'a pas eu d'autres nouvelles de cette jeune, puisque ce n'était pas son
mandat
d'effectuer un suivi avec elle (son mandat étant le groupe Cactus).
Point fort
L'intervenante dit qu'elle est fière d'avoir eu un aussi bon
lien de confiance
avec cette jeune fille, puisque celle-ci ne se confie pas facilement à n'importe qui.
Point à améliorer
Pour les prochaines fois,
s'informer davantage sur les procédures de raccompagnement
avec l'école lors d'un cours. Habituellement, l'école n'autorise pas les élèves à quitter les classes sans raison valable.
Comment avez-vous trouvé cette présentation ?
Avez-vous des commentaires ou suggestions ?
Merci de
votre écoute!
Source: Turcotte et Lindsay, 2014, p. 55-56
Par:
Coralie
Beaulieu
Full transcript