Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Cours 35-36: Comment l'industrialisation a-t-elle influencé le développement du Canada?

Chapitre 5: La formation de la fédération canadienne
by

Madame Daoust-Fontaine

on 6 February 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Cours 35-36: Comment l'industrialisation a-t-elle influencé le développement du Canada?

Chapitre 5: la formation de la fédération canadienne Comment l'industrialisation a-t-elle influencé le développement du Canada? C'est à partir de 1850 que s'amorce la première phase d'industrialisation au Canada. Elle s'appui sur:
l'utilisation du charbon
la mécanisation
la division du travail L'industrialisation repose sur le capitalisme Système économique basé sur l'entreprise privée et la recherche de profits. Les capitaux proviennent principalement de la Grande-Bretagne et des industriels anglophones de Montréal. Ils investissent dans l'industrie manufacturière et celle du bois. Les premières grandes industries du Québec s'installent sur les rives du canal Lachine Rapidement, les quartiers ouvriers deviennent surpeuplés et malsains, alors que la bourgeoisie industrielle vit dans de beaux quartiers. Pour faire beaucoup de profits, les entrepreneurs imposent des conditions de travail très dures Les mauvaises conditions de travail, les abus des patrons et l'inaction des gouvernements amènent les ouvriers à se regrouper. C'est le début de la syndicalisation réduction des heures de travail
interdiction du travail des enfants
protection de la santé des travailleurs Au début du 20e siècle, le gouvernement décide de mettre en place des services d'hygiène.
À l'époque Montréal était la 3e ville la plus meurtrière au monde en raison de ses mauvaises conditions d'hygiène (après Calcutta et Alexandrie) Après 1867, la population du Québec augmente rapidement. Toutefois, l'agriculture se mécanise, ce qui diminue le besoin de main d'oeuvre. 3 possibilités s'offrent aux jeunes qui doivent quitter les campagnes. Un autre possibilité s'offre: la colonisation de l'Ouest... En 1867, MacDonald devient le premier premier ministre du Dominion du Canada. Il a pour priorité d'agrandir le territoire jusqu'au Pacifique. Le gouvernement achète les territoires du Nord-Ouest pour 1.5 million de dollars. Le seul problème est que le gouvernement a acheté le territoire sans consulté la population qui y vivait: les Métis. En 1869, 10 000 Métis habitent les terres près de la rivière Rouge.
Lorsque le fédéral s'empare de leur terres pour les donner à des colons, ils se révoltent. En 1870, Louis Riel, leur chef, proclame un gouvernement provisoire. Le fédéral l'ignore et crée le Manitoba. Les Métis se replient vers l'ouest. Le fédéral s'empare à nouveau de leurs terres. Louis Riel est arrêté, emprisonné, accusé de haute trahison et pendu. Après les rébellions, les Métis et certaines bandes amérindiennes réclament la signature de traités pour faire reconnaître leurs droits territoriaux. Ce sont les traités numérotés. En vertu de ces traités, des sommes d'argent sont versées aux Amérindiens et des réserves sont créées afin de les sédentariser. Le fédéral leur offre des services, mais il refuse de reconnaître les droits des Métis. De 1873 à 1879, le Canada traverse une crise économique. En 1878, Macdonald propose une ''Politique nationale''. Cette politique comprend 3 volets
augmenter les tarifs douaniers
terminer le transcontinental
augmenter l'immigration L'application de la constitution par Macdonald soulève plusieurs oppositions. Honoré Mercier, premier ministre du Québec, défend l'autonomie provinciale. À vous!
Cahier d'apprentissage p.186-187 À vous!
Cahier d'apprentissage p.181-182 L'arrivée de dizaines de milliers de colons dans les Prairies et la chasse intensive des bisons par les colons diminuent grandement le territoire et le mode de vie des Métis et des Amérindiens. Ces changements augmentent les tensions entre autochtones et colons. L'arrivée des colons provoque le retour de Riel. En 1885, il forme un nouveau gouvernement provisoire en Saskatchewan. Sous la pression de l'opinion publique, le fédéral envoie 5 000 soldats pour mettre fin à la révolte. Au Québec, sa mort soulève un mécontentement général. Beaucoup soutiennent que le fédéral cède aux demandes des Canadiens-anglais. C'est le début de l'opposition entre centralisation et autonomie. Pour contrer la concurrence sur les marchés internationaux, le Canada décide, à partir de 1879, de mettre en place une politique tarifaire protectionniste. En augmentant les droits de douanes applicables aux produits importés, le gouvernement veut encourager les Canadiens à se procurer des produits canadiens. Deux objectifs sont visés par le chemin de fer:
1. relier les provinces entre elles
2. augmenter les échanges entre les régions du pays.

En 1880 le CP voit le jour (Canadian Pacific) et la construction du réseau ferroviaire se termine en 1885. Afin de rentabiliser la construction du CP et de développer le marché intérieur, le gouvernement Macdonald met en place des mesures pour inciter l'immigration: promesse de 160 acres de terres cultivables dans l'Ouest. La Politique nationale ne fonctionne pas aussi bien que prévue et MacDonald est défait aux élections de 1896. L'industrialisation mobilisent un important bassin de main d'oeuvre, ce qui provoque des mouvements de population où s'entrecroisent l'émigration et l'immigration. Au début du 19e siècle, de nouveaux immigrants, principalement britanniques, viennent s'installer dans la colonie britannique, surtout au Canada-Ouest. À la même époque, les terres agricoles de la vallée du St.Laurent sont surpeuplées. Les agriculteurs et les ouvriers canadiens-français sont alors attirés par les industries dans les villes du nord-est américain. Entre 1850 et 1900, 400 000 Canadiens français vont s'installer aux États-Unis.
Toutefois, l'exode rural ne se fait pas uniquement vers les États-Unis. Un grand nombre de personnes migrent vers les villes. L'industrialisation entraîne donc le phénomène d'urbanisation.
Full transcript