Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Virtualisation - A16S09 - Hyper-V 2012 R2

No description
by

Benjamin Duval

on 30 October 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Virtualisation - A16S09 - Hyper-V 2012 R2

Hyper-V 2012
Virtualisation - A16S09
Virtualisation
avec HyperV

Les Versions d’HyperV de Windows Server 2012 R2
Microsoft a proposé 2 versions d’HyperV :

Rôle de Windows Server 2012 R2: L’installation d’hyper V correspond à l’ajout du rôle dans le serveur. La configuration se fait à l’aide du gestionnaire graphique d’HyperV
Hyper-V Server 2012 R2 (version 4): Version « stand-alone » (gratuite). Actuellement, on est à la version 4. C’est plus ou moins la version Core de Windows Server 2012 R2 où on a activé toutes les fonctionnalités d’Hyper-V. Aucune interface graphique, la configuration se fait totalement en mode ligne (PowerShell)
Windows Server 2012
Windows Server 2012 R2 est le système d’exploitation serveur successeur de Windows Server 2012. Très semblable à 2012, quelques ajustement sont fait pour correspondre à la version "bureautique" équivalente, à savoir Windows 8.
Les Éditions
Les licences
Licence et Installation
Navigation
Outils du bouton démarrer
Tous les programmes
Serveur local
Bouton Gérer
Bouton Outils
Elles sont au nombre de quatre : Foundation, Essentials, Standard et Datacenter

Foundation : L’édition Foundation est destinée à une utilisation générale, sans virtualisation, pour un maximum de 15 utilisateurs
Essentials : idéale pour des petites entreprises qui n’ont besoin que des fonctions d’administration. Elle est dépourvue de virtualisation. Cependant, elle offre avec un accès facile au Cloud pour une limite de 25 utilisateurs
Standard : idéale pour des petites entreprises qui ont besoin des fonctions d’administration et de virtualisation. La license permet de rouler deux VM Windows 2012 R2 Standard sans frais supplémentaire.
Datacenter : idéale pour des entreprises qui ont besoin des fonctions d’administration et de virtualisation. La license permet de rouler un nombre illimité de VM Windows 2012 R2 Standard ou Datacenter sans frais supplémentaire.
Le type de licence dépend de l’édition achetée

Pour Standard et Datacenter : il est par CAL (Client Access License) et par processeur. Chaque licence couvre jusqu’à 2 processeurs physiques sur un seul serveur.
Essentials : La licence est par serveur. Elle est limitée à 50 périphériques et ne nécessite pas de CAL. Le serveur peut être hébergé dans un environnement physique ou virtuel
Foundation : la licence est par serveur. Elle ne nécessite pas de CAL. Le serveur doit être hébergé dans un environnement physique et il est disponible en OEM uniquement
À l’installation de Windows 2008 server, la clé de la licence était non nécessaire pour la terminer.
Maintenant, Windows Server 2012 R2 l’exige pour avancer dans la phase d’installation. Dans les laboratoires, nous utiliserons la clé d’installation « KMS » nous permettant de faire l’installation et de l’activer une fois l’installation complétée.
La navigation dans Windows Ser 2012 R2 est très semblable à Windows 8 dans sa version la plus récente. Elle est par contre très différente de Windows 7, le menu démarrer étant remplacer par les "tuiles".
Gestionnaire de serveur :
En un seul endroit sont centralisés: les propriétés du serveur, les derniers évènements, les rôles, services et fonctionnalités déjà présentes ainsi que ses performances (Disques mémoire et CPU)
Pour ajouter des rôles ou des fonctionnalités, utiliser ce bouton
Accéder aux différents outils qu’on utilise souvent à travers par ce bouton.
Plusieurs outils qu’un administrateur peut utiliser sont aussi accessibles en effectuant un clic droit sur le bouton Démarrer
Pour accéder à « Tous les programmes »
Les comparatifs entre les systèmes de Virtualisation (VMware et Hyper V)
Le tableau suivant nous donne un résumé sur cette comparaison :
Administration d'Hyper-V
L'administration d'Hyper-V se fait via une console de gestion Windows comme la plupart des services Windows. La console offre les options de base nécessaires pour gérer les VMs sur un hôte. C'est un peu comme le client vSphere connecté directement à un hôte ESX.
Configuration de base
La configuration d'Hyper-V est assez simple. Lors de l'installation du rôle, on vous demandera d'indiquer un répertoire pour la configuration des VMs et un second pour le stockage des disques virtuels. Ici pas question de système de fichier spécifique comme VMFS, on est donc sur le disque local en NTFS.

Les fichiers de configuration sont au format XML et les disques au format vhdx, un version plus récente du format vhd largement utilisé par Microsoft. L'avantage du vhdx sous Windows est qu'il peut être monté comme disque local d'un simple double-clic!
Configuration réseau
Tout comme sous ESX, nous allons vouloir connecter notre serveur Hyper-V au réseau. Windows oblige, nous allons utiliser les interfaces réseaux connectées à notre système.
Il est aussi possible d'utiliser des VLANs sur une interface. Par contre, on ne créera pas de "Réseau VM" pour chaque VLAN. Il faudra créer d'abord un commutateur virtuel (un peu comme sous ESX) en le liant à un carte réseau physique. Par la suite, lorsque l'on ajoutera une carte réseau virtuelle à une VM, on indiquera l'ID de VLAN que l'on veut que cette carte utilise.
vSphere ou Hyper-V ?
Comme nous avons vu dans la comparaison, les fonctionnalités de vSphere et d'Hyper-V sont pour la plupart comparables. La plupart des opérations que nous avons faites sous vSphere vont être possibles sous Hyper-V.

Le plus déroutant est sans doute la logique de configuration qui est différente. Les deux logiciels sont très complets, mais les termes utilisés ne sont pas nécessaires les mêmes.

L'exemple de la configuration réseau est assez évocateur. Les deux permettent une configuration de VLAN mais selon deux méthodes différentes.

Se retrouver dans tout cela, ce sera sans doute la plus grande difficulté des prochaines semaines!
Réseau sous Hyper-V
Le fonctionnement des réseaux de base sous Hyper-V est semblable à celui sous ESX à quelques petits détails près.

Il y a toujours des commutateurs virtuels, mais plus de réseaux VMkernel ou de Réseaux VM. L'administration est donc un peu différente.
Par défaut (en moins de lui demander de ne pas le faire explicitement lors de l'installation du rôle) un commutateur virtuel est créé sur une des cartes réseau disponibles. Le commutateur prend comme nom celui de la carte réseau qui y est lié. Il est donc bien de le renommer pour autre chose.
Commutateur virtuel
3 types de commutateurs peuvent être créés sous Hyper-V:
Réseau externe: Il permet de lier une carte réseau pour faire un lien vers un réseau physique
Réseau interne: Il permet de lier les VMs entre elles et entre l'hôte. Une carte réseau "virtuelle" sera créée sur l'hôte.
Réseau privé: Ne permet de connecter que des VMs entre elles.

Dans le cas d’un réseau externe, il sera possible de partager la connexion avec l’hôte afin de permettre de joindre celui-ci. En activant cette option, vous perdrez la configuration IP actuelle de la carte, il vous faudra la refaire sur la nouvelle connexion!

Vous pouvez aussi activer la gestion des VLAN pour le système d’exploitation de gestion (système hôte). Ça permet d’indiquer un ID de VLAN pour la configuration réseau de votre système hôte.
Type de commutateur
Configuration réseau de VM
Contrairement à VMware qui configure des Réseaux VM pour chaque VLAN, sous Hyper-V c’est chaque carte qui peut prendre une configuration de VLAN. Il suffit de connecter la carte au bon commutateur virtuel, d’activer l’identification VLAN et d’indiquer le VLAN approprié.

On peut aussi limiter la vitesse de connexion de l’interface réseau.
Présentation
Tout comme sous vSphere, il est possible de déplacer des VM entre des hôtes. Par contre, sous Hyper-V, il n'est pas nécessaire d'avoir de gestion centralisée ou de licence supplémentaire.
Activation
Pour activer la migration, il faut aller dans les "Paramètres Hyper-V..." dans la section "Migrations dynamiques". Pour faire simple, vous pouvez simplement l'activer avec les options par défaut, mais...
Fonctionnalités avancées
... ça fonctionnera plus ou moins bien!

Dans la configuration avancée, vous avec deux sélections à faire: le choix du protocole d'authentification et la méthode de copie de la VM.

Protocole d'authentification
CredSSP: Aucune configuration particulière, mais vous devrez vous connecter localement à l'hôte où se trouve la VM à migrer. Peu pratique lorsque l'on a de nombreux hôtes.

Kerberos: Permet de lancer la migration de n'importe quelle console, mais vous devrez configurer une délégation sur vos serveurs HyperV via votre contrôleur de domaine.

La configuration Kerneros étant relativement facile à faire, il est préférable de fonctionner ainsi.

Options de performances
Les options de performance vont nous permettre de déterminer comment les VM seront copiés d'un hôte à un autre.

TCP/IP: simple copie de la VM via le réseau. Utilisera généralement le maximum de bande passante.

Migration de VM
Full transcript