Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Quand la ville devient patrimoine

No description
by

Elodie Broucke

on 19 April 2017

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Quand la ville devient patrimoine

Quand la ville devient patrimoine
Loi Cornudet du
14 mars 1919
Un premier document d’urbanisme
La loi Cornudet du 14 mars 1919 permet notamment l’organisation de la reconstruction des villes du Nord et de l’Est de la France et favorise les projets d’aménagement des villes de plus de 10 000 habitants qui ont un caractère « pittoresque ». Les monuments des villes sont alors envisagés dans une perspective d’ensemble.
Abords des monuments
Elargissement de la notion de patrimoine
Les « sites urbains » par la loi du 2 mai 1930
Le périmètre de protection par la loi du 25 février 1943
Loi Malraux du
2 août 1962
Loi Deferre de 1982
Création des ZPPAUP en 1983
La prise en compte des abords des monuments
Le service des Monuments historiques prend en compte le classement des monuments dans les villes et des édifices compris dans leurs abords. La notion de protection s’étend donc du monument à l’ensemble urbain.
Elargissement de la notion de patrimoine
On assiste à une diversification de la prise en compte du patrimoine au titre des monuments historiques : aux églises et châteaux s’ajoutent les bâtiments administratifs.
Les « sites urbains »
Ils sont définis par la loi du 2 mai 1930 qui s’applique à la protection de groupes d’immeubles dont la qualité de l’ensemble a un caractère « pittoresque ». Cette loi favorise des zones de protection autour des immeubles classés : autour de la cathédrale de Rouen, de l’amphithéâtre d’Orange, du château de Versailles, etc.
La conception moderne des abords
La loi du 25 février 1943 établit des règles strictes pour la définition d’un périmètre de protection, de visibilité et d’harmonisation des immeubles sur un rayon de 500 mètres autour des monuments.
La loi Malraux du 2 août 1962
La loi Malraux du 2 août 1962 instaure le régime des secteurs sauvegardés. Il concerne une partie de la ville, correspondant généralement au centre ancien, dont le caractère historique ou esthétique justifie la conservation, la mise en valeur par la restauration et par l’application d’un plan d’urbanisme, appelé actuellement le Plan de Sauvegarde et de Mise en valeur, intégrant les dimensions patrimoniale, sociale, économique et touristique de la ville.
Une décentralisation favorable à la politique de protection
du patrimoine urbain
Les compétences de l’Etat en matière d’urbanisme sont progressivement partagées avec celles des communes et des intercommunalités depuis la loi Deferre de 1982.
Conséquence :
la création des ZPPAUP en 1983
Il s’agit des Zones de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager. Ces zones se substituent au périmètre de 500 mètres autour des monuments historiques et préservent aussi des zones qui ne renferment pas obligatoirement un monument historique. Les ZPPAUP relient les collectivités et l’Etat pour établir des règles d’urbanisme appropriées. Elles sont au cœur des restaurations et des aménagements urbains et permettent la valorisation du patrimoine tout en s’intégrant dans des projets de développement urbains, sociaux, économiques et culturels.
Remplacement des ZPPAUP par les AVAP
Les Aires de Mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP) remplacent depuis le 12 juillet 2010 les ZPPAUP pour une gestion plus dynamique des espaces protégés.
Remplacement des ZPPAUP par les AVAP en 2010
Full transcript