Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Les techniques d’échantillonnage (TAST)

présenté par: SEDRATI Sarra , AFERIAT Oumaima , DAIFI Sara, JABBOURI Souad
by

sarra xevus

on 4 June 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Les techniques d’échantillonnage (TAST)

Étapes pour sélectionner un échantillon
Établir les objectifs de l’enquête
Définir la population cible
Déterminer les données à recueillir :
Fixer le degré de précision
Les techniques d'échantillonnage
La base de sondage
Permet d’avoir accès à la population
Deux types



Les unités d’enquête
Deux approches pour construire un échantillon
Méthodes non aléatoires
On distingue :
l’échantillonnage à l’aveuglette ou de commodité :
Ex.: .. Déguster un échantillon de vin.
L’échantillonnage de volontaires :

Ex : Expériences médicales ou psychologiques.
L’échantillonnage au jugé 
: cette méthode implique la sélection d’individus en fonction de l’idée qu’on se fait de la composition de la population. On le fait pour des essais auprès des groupes cibles.
L’échantillonnage par quotas :
il est largement utilisé dans les enquêtes d’opinion et les études de marché notamment parce qu’il ne suppose pas de liste des individus de la population. On parle aussi d’échantillonnage dirigé ou par choix raisonné. On demande aux enquêteurs de faire un nombre d’entrevues dans divers groupes établis en fonction du secteur géographique, de l’âge, du sexe ou d’autres caractéristiques… L’enquêteur doit respecter son quota.

Plan
Définition
Étapes pour sélectionner un échantillon
La population observée
La base de sondage
Les unités d'enquête
La taille de l'échantillon
Les approches pour construire un échantillon
Travail réalisé par:
AFERIAT Oumaima
DAIFI Sara
JABBOURI Souad
SEDRATI Sarra

La population observée
La population cible est définie à partir des éléments précédant
L’enquête prend en compte une population différente : la population observée
Les conclusions ne s’appliqueront qu’à la population réellement observée

Les nomenclatures
Liste de noms et d’adresses qui donnent directement accès à des unités
Exemple :
Liste d’hôpitaux
Liste des étudiants inscrits en médecine
Registre des entrées

Les bases aléatoires
Liste de « régions » qui donnent accès indirectement à des unités
Exemple :
Quartier d’une ville
Service d’un hôpital

Doit être complète et à jour
Aucun membre de la population observée ne devrait en être exclu ni y être représenté plusieurs fois
Aucune unité ne faisant pas partie de la population ne doit y figurer (décédé…)

L’unité d’échantillonnage
L’unité déclarante
L’unité d’analyse ou de référence
Exemple:
Enquête sur les nouveau-nés
Unité d’échantillonnage :

Ménage
Unité déclarante:
L’un des deux parents ou le tuteur
Unité d’analyse
Le nouveau-né

La taille de l'échantillon
¤ Est souvent un compromis entre le degré de précision à atteindre et le budget de l’enquête mais aussi d’autre contraintes opérationnelle comme le temps disponible.

¤Repose notamment sur :
La variabilité des caractéristiques que l’on mesure
La taille de la population
Les méthodes d’échantillonnage et d’estimation

Méthodes aléatoires
(probabiliste)
Chaque unité a une chance que l’on peut quantifier d’être sélectionnée

Méthodes non aléatoires
(non probabiliste)

Les méthodes aléatoires
L’échantillon aléatoire simple
L’échantillonnage systématique
L’échantillonnage avec une probabilité proportionnelle à la taille
L’échantillonnage stratifié
L’échantillonnage en grappes
L’échantillonnage à plusieurs degrés
L’échantillonnage à plusieurs phases

L’échantillonnage aléatoire simple
consiste à choisir des individus de telle sorte que chaque membre de la population a une chance égale de figurer dans l’échantillon.
Ce choix peut se faire avec remise ou sans remise 



Avantage de cette méthode :
On peut espérer un échantillon «représentatif » puisque la méthode donne à chaque individu de la population une chance égale.

Difficultés :
la méthode n’est applicable que lorsqu’il existe une liste exhaustive de toute la population.

L’échantillonnage systématique
Pour constituer l’échantillon il faut :
Choisir au hasard un entier naturel d entre 1 et r  (cet entier sera le point de départ),
  L’individu dont le numéro correspond à d est le premier individu,
Pour sélectionner les autres, il suffit d’ajouter à d la raison de sondage : les individus choisis seront alors ceux dont les numéros correspondent à
d + r
d + 2r
d + 3r
etc.

Avantages :
facile à sélectionner parce qu’un seul individu est choisi au hasard.
On peut obtenir une bonne précision parce que la méthode permet de répartir l’échantillon dans l’ensemble de la liste.
Désavantages :

Les données peuvent être biaisées à cause de la périodicité.

L’échantillonnage avec une probabilité proportionnelle à la taille
Si la base de sondage renferme de l’information sur la taille de chaque unité (comme le nombre de médecins d’un hôpital) et si la taille des ces unité varie, on peut utiliser cette information pour accroître l’efficacité de l’échantillonnage.
Plus la taille de l’unité est grande, plus sa chance d’être incluse dans l’échantillon est élevée

L’échantillonnage stratifié
Démarche de sélection :
1. On subdivise la population en strates (groupes relativement homogènes) qui sont mutuellement exclusives
2. Proportionnellement à son importance dans la population, on calcule combien il faut d’individus au sein de l’échantillon pour représenter chaque strate.
3.Dans chacune des strates, on choisit au hasard le nombre nécessaire d’individus
-Les variables de starification doivent être :
Simple à utiliser
Facile à observer
Étroitement reliées au thème de l’enquête

L’échantillonnage par grappes
Dans les méthodes précédentes, l’unité statistique était choisie individuellement.
La technique de l’échantillonnage en grappes entraîne la division de la population en groupes ou grappes.
On sélectionne au hasard un certain nombre de grappes (unités primaires) pour représenter la population.
On sélectionne tous les individus des grappes choisies

Avantages :

la méthode ne nécessite pas une liste globale de la population puisque seules les individus inclus dans les grappes comptent. Elle permet de limiter l’échantillon à des groupes compacts ce qui permet de réduire les coûts de déplacement, de suivi et de supervision.

Désavantage 
:
la méthode peut entraîner des résultats imprécis (moins précis que les méthodes précédentes) puisque les unités voisines ont tendance se rassembler. Elle ne permet pas de contrôler la taille finale de l’échantillon.

Exemple :

Choisir par grappes 600 individus à l’aide d’un certain nombre de ménages.

L’échantillonnage à plusieurs
degrés
Ressemble à l’échantillonnage en grappes, sauf que dans ce cas on prélève un échantillon à l’intérieur de chaque grappe
On a au moins deux degrés:
¤On identifie au premier les grandes grappes (unités primaires). Ces grappes renferment plus d’unités qu’il n’en faut dans l’échantillon
¤Au second degré, à l’intérieur de chaque grappes, on sélectionne les unités (unités secondaires) qui vont faire partie de l’échantillon
On peut utiliser plus de 2 degrés :
-Niveau 1 : Ville
-Niveau 1 : Établissement de santé
-Niveau 3 : Médecins

Avantage :

Échantillon plus concentré ce qui réduit les coûts, pas besoin de disposer de la liste de toutes les unités. La méthode permet de contrôler la taille de l’échantillon notamment par stratification.

Désavantage :
précision des résultats

L’échantillonnage à plusieurs
phases
Les données de base sont collectées auprès d’un échantillon d’unité de grande taille, ensuite pour un sous-échantillon de ces unités, la collecte des données est plus détaillée.
Le plus couramment on utilise deux phase ou échantillonnage double

Exemple :

on a besoin d’information sur les éleveurs de bétail. Dans la base de sondage sont énumérés les type d’exploitation agricoles : bétail, grains, porc, volaille, fruit légumes. mais on n’y aucune donnée auxiliaire.
On pourrait mener un enquête sur un premier échantillon de grande taille dont la seule question serait Vous consacrez vous en totalité au bétail ?
Puis sur la sélection des éleveurs uniquement de bétail on extrait un second échantillon plus petit que le premier auquel on pose des questions détaillées.

Avantages :

Moins coûteuse et plus facile à réaliser.

Désavantages:

Beaucoup de non-réponses; difficulté de trancher lorsqu’il s’agit de sélectionner des individus d’un groupe d’âge ouvert (Ex : 65 ans et plus : faut-il prendre 66 ans, 70 ans …).

Définitions:

Un échantillon
est un sous-groupe de personnes ou d’objets faisant partie de la population qui représente le mieux possible cette dernière.
La population
est le groupe formé par toutes les personnes ou tous les objets à propos desquels on souhaite obtenir de l’information.
La population ciblée
est l’ensemble des gens ou des objets pour lesquels on souhaite obtenir de l’information.
Full transcript