Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Un été outremer

No description
by

Jana Haasche

on 4 March 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Un été outremer

Les sujets
Résumé
Le portrait du Félicien
La crise d'identité
Les sentiments de Félicien
Les autres caractères
Alger - au début et à la fin
l'Algérie
Les femmes à l'Algérie
Tizi-Ouzou - Alger
Résumé
Les parents adoptifs annoncent Félicien à l'âge de 18 ans qu'ils l'ont adopté
cherche à la DDASS de son dossier, découvre que sa mère est Samira Maziane
il a raté le bac, commence un voyage
travaille quelques semaines dans une plantation des fruits
il y rencontre Ramdane qu'il l'aide
arrivé en Algérie par le bateau
Mourad l'aide à trouver une chambre pour dormir
l'hôpital Mustapha: sa mère était infirmière, est partie à Tizi-Ouzou
à Tizi-Ouzou: sa mère a arrêté de travailler pour se marier
il rencontre Omar
sa grand-mère lui dit que sa mère est morte d'un cancer, a épousé Lakhdar
un démi-frère qui s'appelle Belaïd
Nadia, une amie de Samira (raconte l'histoire du père et la mère de Félicien)
elle explique que Samira n'a jamais oublié Félicien après elle est rétournée à Alger, elle a gardé le secret
Félicien rétourne à Paris
Félicien
l'âge:
18 ans
La crise d'identité
pense qu'il a perdu son identité (l'Européen ou Arabe?)
2 identités, ses origines sont totalement différentes
ses sentiments et ses pensées ont changé
il se voit différent, il cherche des choses typiquement arabes
Les sentiments
avant son départ:
un garçon comme les autres
il estime sa famille
sait qu'il est adopté (blessant, insolent)
après l'échec du bac: désespéré, choqué, triste
après le dossier: veut connaître ses origines (sale, triste, surpris)
choqué d'apprendre qu'il est d'origine arabe (questions)
ne dit rien à personne de son voyage
Les autres caractèrs
Mourad:
algérien
même âge que Félicien: 18 ans
une grande famille
sympa, serviable, hospitalier, bonne humeur
va régulièrement en les vacances, normalement Mourad habite à Paris (= Félicien)
cherche le contact avec F.
un ami de F. qui peut lui aider (montrer toutes les choses)
F. se sent comme une parte de la famille de Mourad
Un été outremer
Heike et Jana
Rêve / Projets:
chercher son dossier et sa famille biologique
veut avoir une vie normale
autre fois il rêvait de devenir pirate
Études:
a raté son bac
Portrait physique:
les cheveux avec les boucles brunes , longues
les yeux verts
peau claire
un visage italien
Les parents:
mère: Samira Maziane
père: inconnu
la famille adoptive s'appelle Desjonquères
Origine / Prénom:
Prénom: Sylvain
origine: arabe
Sœur:
Mathilde, aussi adoptée
pendant le voyage:
passionné par la photographie
à l'arrivée: beaucoup de préjugées, n'aime pas la langue arabe -> il se comporte raciste
a le sens d'orientation
tombe amoureux d'Alger
apprend la patience
il a chaud au cœur quand il parle avec, la femme de ménage
il remarque qu'il a les mêmes yeux que Belaïd son demi-frère
se sent grand, adulte
à la fin du voyage:
reconnaissent envers ses parents -> ils sont les vrais
se sent libre
il accepte ses origines
il est grandi du voyage
il a s'accoutumé d'être arabe
il est devenu plus calme, tolérant
a surmonté sa crise d'identité
Omar:
un homme d'un certain âge
apparence: une cape, un bâton, n'a plus des dents
habite en Kabylie
une très bonne condition physique
connaît très bien la région -> sert de guide à Félicien
partage le lit et le couvert avec F.
a vécu et a travaillé à Douai (France), est revenu en Algérie pour la retraite, veuf, a des enfants qui vivent loin
il y avait une femme, elle est morte il y a trois ans
peut parler arabe et français -> traduire entre F. et la vielle Maziane
seul, intelligent, vit très naturellement
avec Félicien il se sent utile
Alger - au début et à la fin
Au début
À la fin
ils sont sales
la ville est très bruyante
ne veut pas accepter la religion et leur vie
il se sent souffrant
il ne veut pas avoir contact avec les algériens
il aime les personnes algériennes -> va à la maison de Mourad
il aime le pays et le paysage
il trouve les algériens sympa
heureux dans la famille de Mourad
La femme en Algérie:

la fille ne peut pas aller dans une école
la femme ne sort pas de la maison -> les hommes ne veulent pas qu'elles quittent de la maison
sortie de la femme est dangereuse pour l'équilibre de la famille
téléphone arabe: quand l'homme est parti, les femmes se rencontrent pour parler
travailler pour lui
doit s'occuper pour les enfants et la cuisine
Tizi-Ouzou
Alger
beaucoup de montagnes avec une station du ski
beauté du paysage
la chaleur paraît plus intense
ils habitent d'une façon très simple
les jeunes sont parties, les anciens portent des vêtements traditionelles
grande ville (capitale)
<< la ville blanche >>
beaucoup d'habitants
mer, port, plage
charme, culture, monuments importants
les gens sont bruyants
l'appelle du muezzin -> musulmanes
l'Algérie
depuis 1830, l'Algérie était une colonie française
les algériens révoltaient -> but: l'indépendance
guerre: depuis janvier jusqu'à octobre 1957 -> débat militaire
1962 l'indépendance
après l'indépendance, beaucoup d'hommes venaient par le militaire français en Algérie pour un travail
en Alger: siège du gouvernement (Regierungssitz)
citations du livre
J'ai pourtant retenu une phrase, sans doute parce qu'elle me convient bien: << Ce n'est pas facile de devenir ce qu'on est.>> (p. 89)
<< Mais à cet instant, j'en suis sûr, j'ai éprouvé le sentiment violent d'une perte irrémédiable. >> (p.73)
<< Alors je me sens libre, libre comme un homme ivre, ivre de liberté.>> (p.80)
Full transcript