Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Auto-Ecole

Recyclage 2013
by

Pascale Pereaux Helmo

on 18 April 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Auto-Ecole

La gestion de la communication et de la relation avec les candidats lors de l’enseignement de la conduite. Notions et méthodologie d’organisation
de l’enseignement théorique et pratique Communication CONCLUSION En guise d'introduction :
Une vidéo humoristique!
Que repérez-vous dans cette vidéo? Watzlawick Des concepts pour aider
à lire la communication Toute communication présente deux aspects: le contenu et la relation,
tels que le second englobe le premier
et par suite est une métacommunication La nature d'une relation
dépend de la ponctuation
des séquences de communication
entre les partenaires Récapitulatif des acquis On ne peut pas
ne pas communiquer Né en AUTRICHE en 1921,
philosophe du langage puis psychanalyste,
Paul Watzlawick fonde en 1967 le Brief Thérapy Center avec Grégory BATESON et Milton ERICKSON.
Ce sera le point de départ du fameux “Collège Invisible” de Palo Alto (Californie). “Une logique de la
communication”
de Paul WATZLAWICK,
J. HELMICK
BEAVIN et Don D. JACKSON,
collection le Point Essais Tout comportement induit une
communication.
Même le fait de ne pas parler
ou de ne prêter attention à personne ne constitue pas une exception à cet axiome! Échange sur les éléments notés. Quel que soit le comportement
d'une personne, il a une
signification pour les autres.
Par conséquent, de même qu'il est
impossible de ne pas avoir de
comportement , il est impossible
de ne pas communiquer. A vous de jouer ! :
Un geste = une interprétation ! Bras croisés = Attitude fermée? Le mot contenu désigne ce que l’on veut dire,
et le mot relation la manière de le dire. A priori, la parole est le plus élémentaire des actes de communication.

On peut penser que la parole consiste simplement en une série de phrases, c’est à dire de mots ordonnés et qui ont un sens. Evidemment l'interlocuteur entend
ce message. Mais il perçoit en même temps bien d'autres signes dans le comportement de celui qui parle.





Les gestes, le regard, la tonalité de la voix sont autant de signes qui peuvent modifier le sens du message. Lorsque Paul WATZLAWICK écrit
que la relation est une métacommunication par rapport au contenu, il indique que la relation donne la marche à suivre pour
comprendre le contenu. Elle agit
comme un mode d’emploi (GPS, CARTE, ...) dans l’utilisation du contenu. Des messages comme
“Veillez à relâcher l’embrayage progressivement et sans à-coups” et



“Lâchez l'embrayage comme vous le faites
c'est le meilleur moyen pour caler !”,
ont en gros le même contenu informatif mais définissent visiblement des relations très différentes. En réalité, et c'est essentiel pour Paul WATZLAWICK, cette compréhension ne dépend pas seulement de l’intention de l’intervenant.
Elle dépend également de la manière d'être de la personne qui reçoit le message. Selon, simplement, qu'il sera favorablement ou défavorablement disposé, selon son humeur, selon son histoire, le même message lui semblera, par exemple, humoristique ou agressif. Ce n’est pas l’auteur du message qui fait seul le mode d’emploi. Toute une série d’intervenants et d’éléments extérieurs y prennent leur part. Quels sont les facteurs extérieurs qui peuvent influencer la communication entre l'élève et le moniteur? Blonde = Préjugé? Avant de démarrer : quelques réglages ! Vidéo "gestes"
précaution ! Pour celui qui parle,
la parole c’est ce qu’il veut dire. Présentation Pascale
("Monitrice" du jour,
enseignante commu les autres jours,
jamais gourou)


Présentation "philosophie"
(Croisement des disciplines,
les experts sont dans la salle)


Présentation programme
(Stratégie des petits pas,
rien de neuf, mode éco ! ) RYTHME des ECHANGES MANIERE d'aborder la RELATION Ce concept signifie que les interlocuteurs trouvent la manière de relancer les échanges pour que ceux-ci se prolongent harmonieusement. Une bonne ponctuation des séquences aura tendance à maintenir une continuité dans
les échanges entre les partenaires. Le concept de “ponctuation des
séquences” fait également
référence à la manière dont les
partenaires abordent la relation. Confirmation
Les échanges avec autrui me confirment dans ce que je crois positif ou dans ce que j'aime de ma personnalité. J'ai le sentiment heureux d'exister. Opposition

Les échanges avec autrui me révèlent en position de désaccord radical, mais ce désaccord n'implique aucun déni de mon existence. Je ne suis pas d'accord avec les autres,mais les autres reconnaissent mon existence. Non-identité (ou négation)
Dans mes échanges avec autrui, on
ne tient pas compte de mon point de
vue, on parle pour moi, on répond
pour moi. Je n'existe plus. La névrose
est proche. Tout échange de communication
est symétrique ou complémentaire,
selon qu'il se fonde
sur l'égalité ou la différence La position haute est inconfortable.

On y subit d’incessantes attaques et
on doit démontrer en permanence son talent. La position basse



Elle est avantageuse.
C’est “celle de celui qui ne cherche pas à démontrer sa supériorité sur l’autre. Au contraire, dans cette position, il accepte de laisser une place à l'autre, avec une certaine dose d’humilité. La position symétrique









C'est une position de rivalité La position complémentaire

Elle correspond davantage à une position de coopération en vue d'un but commun. A vous de jouer ! Formez des groupes de 3-4
Racontez-vous une anecdote qui traduise bien une des positions évoquées (haute-base-symétrique-complémentaire)
Choisissez la "meilleure" anecdote (critère : lien pertinent avec l'axiome + humour)
Ecrivez en quelques mots cette anecdote
Choisissez un "rapporteur (bon raconteur (pas comme moi)) Évaluation en cible Alors qu’on sera inévitablement
entrainé sur des terrains où
évidemment on ne sera pas le plus fort. En quelques mots clés :
Que retenez-vous de notre rencontre?
Full transcript