Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Guerre civile du Liban

No description
by

Elissa Salamé

on 6 June 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Guerre civile du Liban

Chronologie

1975

PROJET INTÉGRATEUR 2013
LA GUERRE CIVILE DU LIBAN
Par Elissa Salamé et Christina Sun
groupe 506
1983
1988
1990
Hypothèse sur les conséquences
1958
31 juillet: Le peuple libanais refuse d'élire le président Kamil Chamoun pour un second mandat consécutif, même s'il ne s'agit que d'une élection anticonstitutionnelle. Les partis se radicalisent et tentent tous leur chance de prendre le pouvoir. Les marines débarquent alors à Beyrouth, la capitale. La guerre en est seulement à ses
premiers balbutiements.
Selon nous, la guerre a causé beaucoup de morts et a déchiré plusieurs familles. Il y a aussi une très grande perte au niveau économique, à cause de la destruction du pays, des morts et/ou blessés et des équipements fournis à l'armée.
De plus, on peut dire que, de nos jours, le Liban essaye d'éviter le plus de conflits sociaux possibles impliquant la religion, la culture et les valeurs.
13 avril: Un autobus dans lequel prenaient place 27
travailleurs palestiniens
fait l'objet d'un attentat
par les milices du Phalangiste Pierre Gemayel. Ces derniers veulent venger la mort d'un des gardes du corps de leur chef et massacrent les 27 personnes à Aï Remmaneh. Cet évènement contribue à créer un climat délicat, donc le début de la guerre.
23 octobre: Un camion palestinien frappe le quartier général des forces américaines à Beyrouth et on fait exploser un immeuble de parachutistes français. Au total, ces deux incidents font 299 morts. L’ONU veut faire respecter la paix civile et installe les Américains à Beyrouth. La mission est un échec et les soldats américains quittent le pays à l’hiver 1984.
1988-1990: Le général Michel Aoun décide de résister à la présence militaire syrienne au Liban ainsi que de s’en débarrasser et organise une «guerre d’indépendance nationale». Appuyé par la France et l’Irak, qui lui fournit des armes, il plonge le Liban dans six mois de violence meurtrière pour chasser les soldats syriens.
22 octobre 1989: Le Liban signe et adopte les accords de Taëf avec l'Arabie Saoudite pour mettre fin à la guerre civile. Il maintient le pouvoir actuel selon des critères confessionnels. L'accord promet une juste séparation des pouvoirs selon les proportions religieuses de la population.

Sources
OVERBLOG, (page consultée le 7 novembre 2013). Guerre du Liban: chronologie et explications, [En ligne], [http://www.over-blog.com/Guerre_du_Liban_chronologie_et_explications-1095204432-art384687.html]
L'INTERNAUTE, (page consultée le 7 novembre 2013). Attentats à Beyrouth, [En ligne], [http://www.linternaute.com/histoire/pays/evenement/36851/1/a/51743/attentats_a_beyrouth.shtml]
MONDE DIPLOMATIQUE, (page consultée le 7 novembre 2013). Un demi-siècle de guerres et d'interventions étrangères, [En ligne], [http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/guerresprocheorient]
MONDE DIPLOMATIQUE, (page consultée le 7 novembre 2013). Le Liban, [En ligne], [http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/proche-orient/region-liban]

Sources
PERSPECTIVE MONDE, (page consultée le 7 novembre 2013). 22 octobre 1989, Signature de l'accord de Taëf sur la paix au Liban, [En ligne], [http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMEve?codeEve=477]
L'INTERNAUTE, (page consultée le 7 novembre 2013). La guerre civile éclate au Liban, [En ligne], [http://www.linternaute.com/histoire/motcle/evenement/4540/1/a/53879/la_guerre_civile_eclate_au_liban.shtml]
LE MONDE, (page consultée le 7 novembre 2013). Michel Aoun, figure de proue de l'opposition anti-syrienne, [En ligne], [http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2005/05/07/michel-aoun-figure-de-proue-de-l-opposition-anti-syrienne_647096_3218.html]
LAROUSSE, (page consultée le 7 novembre 2013). Guerre du Liban, [En ligne], [http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/Liban/185813]
[IMG] http://rlv.zcache.fr/boule_en_verre_de_drapeau_du_liban_autocollants-ra8eeee82615248a0a33957ec1d2b7058_v9wth_8byvr_512.jpg

Vidéo

[VID] www.youtube.com/watch?v=m8SECoSSTck
LIBERTY05, (page consultée le 7 novembre 2013). Lebanese Civil War 1988-1990, [En ligne], [http://www.liberty05.com/civilwar/civil4.html]

Introduction
Tout commence lorsque le Grand Liban fût monté en 1920, créant des contestations pour les nationalistes syriens et libanais. Les problèmes vont s'aggraver avec des guerres, dont la guerre israélo-arabe, qui causeront des tensions. La guerre civile du Liban sera enfin déclenchée le 13 avril 1975 à la suite d'un incident entre les Phalanges libanaises et des Palestiniens dans la banlieue de Beyrouth.

L'accord de Taëf
En 1989, la Ligue des États arabes tentent de trouver une solution au conflit de 1975. Le Maroc, l’Algérie et l’Arabie Saoudite forment un Comité tripartite le 7 janvier 1989 afin de tenter une conciliation entre les acteurs de ce conflit, les groupements libanais et la Syrie. Cette comité fait accepter un plan en sept points, lors d’une réunion organisée à Taëf en Arabie saoudite en octobre 1989. Des députés libanais sont invités pour se réunir à Taëf. Durant cette réunion et plusieurs autres qui se dérouleront du 30 septembre au 24 octobre, des décisions et des accords seront signés.

Explosion de l'autobus palestinien
Tôt le matin du 13 avril 1975, les Phalangistes du président Pierre Amine Gemayel font exploser un autobus transportant 27 réfugiés palestiniens. L'explosion a eu lieu proche de l'église Notre-Dame de la Délivrance dans le district prédominant chrétien de Ain El-Rammaneh, dans l'est de Beyrouth. En effet, des militants Phalangistes ont demandé au conducteur de l'autobus de faire un détour pour permettre le déroulement efficace d'un baptême mais ce dernier a refusé, ce qui a poussé les militants à ouvrir le feu, tuant par la même occasion les 27 voyageurs. L'évènement est devenu un point tournant de la guerre car environ une heure après le massacre, des Palestiniens ont, à leur tour, ouvert le feu sur les militants Phalangistes et tué 4 d'entre eux, dont le père du bébé que l'on baptisait.
El Khoury & Chaigne-Oudin, Yara & Anne-Lucie. «Guerre civile libanaise», Les clés du Moyen-Orient, [En Ligne], 2010. [http://www.lesclesdumoyenorient.com/Guerre-civile-libanaise.html] (2 juin 2014)
Full transcript