Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Soutenance

Available at Prezzip.com Sales Series by WinningByDesign & Prezzip
by

Your Prezis

on 22 August 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Soutenance

Déroulé
Introduction
Psychologie cognitive

And add details
LA MEMOIRE
En psychologie cognitive :
"La mémoire est le processus d'encodage, de stockage et de récupération de l'information"
FACT 2
LA PSYCHOLOGIE COGNITIVE
ET LA COMMUNICATION

La psychologie cognitive et la communication : deux buts distincts ?

Comment la psychologie cognitive peut-elle aider "la communication" ?
1. Définition
2. Mémorisation
3. Attention
4. Conclusion
Objectif : aboutir à un "catalogue" des processus mentaux.
La recherche se développe en 1960 et se focalise sur l'ensemble des processus de cognition.
Le schéma de Shannon et Weaver permet aux chercheurs de poser un cadre conceptuel à leurs recherches.
Récapitulatif

L'attention
La mémoire
La perception
La représentation des connaissances
Le langage

L'intelligence
La prise de
décision
et le raisonnement

Modèle de mémoire à trois registres
Modèle de mémoires multiples
8-10 ans
L'encodage, le stockage et le rappel
Ce qu'il faudrait prioriser :
Les stratégies de communication
Le stockage à long terme se fait principalement grâce à l'encodage sémantique.
L'encodage dans la mémoire à court terme est plus efficace s'il passe par le son.
délivrer une information par l'oral ;

ne pas exposer les individus à plus de trois sources d'informations ;

favoriser les connexions entre les informations ;

utiliser l'effet d'espacement ;

diversifier les formes d'encodage.

Conclusion
///
Ce qu'il faudrait prioriser :
Susciter l'attention en communication médiatique
Les théories de l'attention
"L'attention est la prise de possession par l’esprit, sous une forme claire et nette, d’une pensée parmi plusieurs possibles qui semblent se présenter simultanément. Elle implique donc un retrait vis-à-vis de certaines choses pour en traiter d’autres de manière plus efficace"
La communication subliminale ;

le teasing ;

l'humour, le sexe, la provocation, le désir.
rechercher le processus d'amorçage ;

n'utiliser qu'un seul type de stimulus ;

L'attention partagée ne peut être exploitée.

350 impacts publicitaires par jour ;

500 000 spots TV par an ;

5 000 heures de publicité radio par an ;

56 000 pages de publicité en presse par an.
Merci pour votre attention !
L'attention résulte :
d'un
traitement préconscient
,
déclenché par
l'amorçage
.

L'attention c'est aussi la somme de :
processus contrôlés,
processus automatiques.

L'attention peut être
sélective ou partagée
.
Les théories de l'attention
4 types de communication médiatiques :

la publicité persuasive ou informative ;

la publicité projective ou intégrative ;

la publicité mécaniste ;

la publicité suggestive.
Pourquoi ce sujet ?

Comprendre comment rendre la communication plus efficace ;

véritable intérêt pour les sciences humaines.
300 à 500 millisecondes
2 à 3 secondes
3 items
La publicité suggestive
Format le plus plébiscité :
création d'un lien affectif avec la cible ;
permet de se démarquer en faisant vivre une émotion.
Problèmes :
les émotions sont transitoires ;
crédibilité des entreprises.
Le rappel d'information à long terme se fait principalement grâce à une arborescence individuelle.
La provocation peut être
contre productive et est difficile à manier.
Miser sur le marketing expérientiel
"Le marketing expérientiel est l'ensemble des dispositifs et actions visant à faire vivre une expérience à des clients."
Il permet :
de favoriser le processus d'amorçage ;
de capter l'attention ;
d'utiliser l'oral comme moyen de communication ;
de favoriser les connexions ;
de diversifier les méthodes d'encodage.
Il ne permet pas :
d'utiliser les effets d'espacements ;
de consolider le rappel d'information.
Source : Arnaud Prêtre, chercheur en neuromarketing ; Observatoire indépendant de la publicité ; CSA ; Kantar Média.
Full transcript