Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

LA COMMERCIALISATION DES FETES

No description
by

Lou GIBOUREAU

on 3 February 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of LA COMMERCIALISATION DES FETES

lES Fêtes religieuses de Pâques et de noël sont elles devenues commerciales ou sont-elles toujours traditionnelles ?
conclusion
Pâques et Noël sont des fêtes exclusivement religieuses avant le XXe siècle. Cependant, cette dimension religieuse va peu peu changer vers le milieu du XVII eme siècle. En effet, à cette époque, l'enfant va avoir une place importante dans la famille et le développement économique qui se déroule plus tard, au milieu du XXe siècle, ne fait qu'intensifier son importance. Cela va générer la modification représentatif de la fête de Noël qui va peu à peu se transformer, pour finalement devenir une fête commerciale orientée vers la famille et l'échange de cadeaux.Et Paques devient une fete centralisée sur les enfants où il est devenu une coutume de faire une chasse aux oeufs dans le jardin.
II/ La tradition et le commerce se nourrissant mutuellement
I/ Noël et Pâques, des fêtes assurément traditionnelles
Noël et Pâques sont des fêtes auxquelles la société va associer des traditions religieuses pendant des siècles. Cette dimension religieuse va au fil du temps, peu à peu évoluer et nous allons alors de plus en plus employer les termes de fêtes familiales et de fêtes commerciales, avec des évènements très importants dans l'économie Mondiale. On remarquera que l'aspect traditionnel et l'aspect commercial s'entraident pour faire en sorte que les fêtes de Noël et de Pâques restent importantes encore pendant des années.Pour notre sujet notre problématique sera : les fêtes religieuses de Pâques et de Noël sont-elles devenues commerciales ou sont-elles toujours traditionnelles ?
introduction
Pour répondre à cette problématique, nous nous sommes posés les questions suivantes suivants : «
Quels sont les origines des traditions religieuses ?
Qu'elles sont-elles dans le monde ?
Comment les fêtes de Noël et de Pâques ont-elles été commercialisées ?
En quoi ces fêtes sont elles imposantes au niveau économique dans le monde ?
Quelles sont les stratégies de commercialisation?
Comment ces fêtes sont elles préparées par les commerçant mais également par les villes ? »
Dans une première partie nous montrerons l'aspect assurément traditionnelles de ces fêtes.
Pour cela nous étudierons les origines des traditions de Pâques et de Noel, suivies par les coutumes familiales et enfin par les pratiques à travers le monde.
Dans une seconde partie, nous verrons que les traditions et le commerce se nourrissent mutuellement, en premier avec la naissance de la commercialisation de ces fêtes, ensuite qu'il s'agit de fêtes économiquement imposantes, pour finir avec l’étude de la préparation commerciale qui exploitent les traditions.
1) Pâques et Noël des fêtes d'origines religieuses
Il y aurait une légende d'une femme pauvre ne pouvant offrir de chocolat à ses enfants qui décora des oeufs qu'elle cacha dans le jardin. Les enfants, apercevant un lapin, crurent que celui-ci avait pondu les œufs. Depuis lors, les enfants fabriquent un nid qu'ils mettent dans le jardin en espérant que le lapin de Pâques le remplisse d'œufs durant la nuit.
Pendant près de trois siècles, les chrétiens ne célébrer pas d'autre fête annuelle que Pâques. Progressivement va apparaitre l'intention d'historiciser la naissance de Jésus-Christ.
C'est à partir du IVe siècle qu'une fête de la naissance de Jésus-Christ, correspondant à Noël, va apparaitre aux côtés des fêtes plus anciennes comme Pâques et la Pentecôte dans le calendrier chrétien.
Célébrée à Rome avec l'évêque Libère, une fête se déroule le 25 décembre à l'occasion de laquelle l'évêque rassemble les chrétiens dans la nouvelle basilique au Vatican. Le 25 décembre deviendra ainsi la date commémorative de la naissance de Jesus Christ.
DECEMBER
2) Noël et Pâques, des rendez-vous festifs et familiaux
Noël et Pâques vont, aux fils des années et particulièrement à partir du XXeme siècle, perdre cette dimension religieuse qui va commencer à s'estomper dès 1850 pour laisser place à une fête familiale.
Avec la laïcisation de la société, les festivités liées à Noël et à Pâques ont progressivement pris un caractère profane et familial et sont de plus en plus déconnectées de l'aspect religieux.
Noël et Pâques sont également des jours fériés dans certains pays et donnent parfois lieu à des vacances scolaires permettant le rassemblement des familles. Ces deux fêtes sont aujourd’hui devenues plus principalement des moments de partages, ce sont des fêtes propices aux rassemblement des familles et à l’émerveillement des enfants.
Les enfants sont les acteurs principaux de ces événements, à l'occasion de Pâques, ils préparent un nid spécial réservé aux œufs que le lapin de Pâques aura caché dans le jardin ou dans la maison. Le matin de Pâques, les enfants s'empressent à participer à la chasse aux œufs qui sont de toutes les couleurs et de toutes les tailles.
Comme pour Pâques, Noël devint donc une fête où des membres d'une même famille s'échangent des cadeaux entre eux, la coutume est que ces familles décorent leur habitation avec des décorations lumineuses et se munissent d’un arbre de Noël où seront déposer les cadeaux.
Malgré d'être des fêtes religieuses notables, de nos jours la pratique de Noël et de Pâques est effectivement de plus en plus propice aux réunions de familles. La célébration de ces fêtes est devenue une tradition familiale où chacun se retrouve et où il est bon de se rassembler pour partager certains moments ensembles. Ces deux fêtes aux yeux des Français malgré cette période de crise par sa manière de rapprocher les familles éloignées et d'animer le quotidien de celles-ci.
2) Noël et Pâques des fêtes économiquement imposantes
Aujourd’hui toutes les marques et toutes les enseignes utilisent les images de Noël et de Paques pour attirer et séduire de nouveaux clients en mettant sur le côté l’aspect religieux de ces fête. Elles profitent de l’ambiance de ces périodes pour mettre en œuvre des stratégies qui leur fera augmenter à coup sur leur chiffre d’affaires. Ces périodes sont tellement importante pour certaines entreprises qu’elles sont préparées de nombreux mois avant pour les plus grandes marques. Au final, on arrive donc à des fêtes noyées par le noyau de la société : l’argent.
La concentration des ventes à Noël pose de nombreux problèmes d'organisation à tous les réseaux de distribution. Les consommateurs ne veulent plus attendre ce qui entraîne la formation de stocks et des réapprovisionnements permanents. La FNAC, dont 30 % des ventes se font au dernier trimestre, donne des chiffres impressionnants : pour elle, 300 camions par jour, 2,5 millions de colis à Noël, 450.000 produits en stock... . Cette saison de Noël joue un rôle fondamental dans les performances du secteur de la distribution, des nombreux secteurs y concourent, des transports à la high tech, de l’alimentation aux jouets, de l’édition aux arts de la table. En quelques semaines, on franchit le point mort et l’on sauve une année ou alors elle s’avère médiocre et décevante.
Naturellement, ces quatre grands magasins ajustent leurs investissements en conséquence. Ainsi, 20 % du budget marketing annuel du Printemps est dédié à Noël. Cette marque embauche également une cinquantaine de personnes supplémentaires pour l'occasion, essentiellement vouées au renforcement dans le secteur de vente. Pour les Galeries Lafayette, c'est une enveloppe d'un million d'euros qu'elles consacrent à l'illumination de la façade de leur vaisseau amiral. Quand au boulevard Haussmann, ce sont 75 personnes qui, un mois durant, accrochent toutes les nuits les milliers de petites ampoules qui le feront scintiller.

Cette année a été bénéficiaire d'une innovation : l’offensive commerciale du Black Friday. Le 28 novembre dernier. Importé des Etats-Unis, le vendredi noir est marqué par les promotions très importantes le lendemain du jour de la Thanksgiving. C’est la FNAC qui avait lancé le projet en France il y deux ans, avec des produits Apple, puis un élargissement à une large gamme de produit. Amazon a également été très actif cette année. La France s’y met, et cela donne l’occasion aux ménages d’anticiper leurs achats de Noël en profitant d’offres attractives. Darty a ainsi dégagé pour le Black Friday un chiffre d’affaires égal au double d’un samedi normal.

D’autres enseignes, telles les Galeries Lafayette ou Le Printemps, ont fait des opérations dites de « vente privée » pour leurs meilleurs clients, leur permettant de profiter de prix intéressants. Selon Agnès Vigneron, directrice commerciale des Galeries Lafayette, il est fort probable que le Black Friday fasse de plus en plus d’adeptes et devienne un nouveau rite commercial. Ceci n’est pas neutre en matière de chiffres d’affaires, car les ventes du Black Friday sont promotionnelles, avec beaucoup de volumes mais moins de marge. D’après l’INSEE les dépenses moyennes des ménages en 1996 pour les achats de cadeaux de noël s’élevaient à 600 euros soit 60% du Smic mensuel.

258.661 tonnes. C'est la quantité de chocolat engloutie par les Français en un an d'après le cabinet Nielsen. Un chiffre en progression de 2,4% en volume par rapport à 2012 qui marque l'appétit toujours très marqué des Français pour cette gourmandise. Le chocolat reste un achat plaisir. En France, il est indissociable des moments festifs comme Pâques. Dans ces moments là, le chocolat est symbole de convivialité et de partage. Ex : Pour La Maison du Chocolat, Paques correspond à 10% du chiffre d'affaires annuel.
Pâques 2015 s'annonce donc de bon augure pour les professionnels du secteur qui réalisent une part importante de leur chiffre d'affaires pendant cette saison. Noël et Pâques, les deux temps fort de l'année, représentent respectivement 10% et 5% de la consommation annuelle de chocolat en France, toute catégorie confondue. Cette année, 86% des ménages prévoient d'acheter deux œufs ou lapins en chocolat.
Le budget de Noël démontre une belle résilience en France, quand on le compare à la forte baisse dans des pays comme la Grèce ou le Portugal. En témoigne également la dimension des repas de fête pris en commun, représentent une part importante du budget des ménages. Effectivement Noël est aussi un moment gastronomique. Dans le budget, les repas représentent environ 170 euros. Pour ça, les Français, sous contrainte, vont réduire leurs sorties de fin d’année et leurs déplacements, pour préserver le budget consacré à l’alimentation.
Pendant la période de Noël, Galeries Lafayette, Printemps, BHV et Bon Marché voient leur fréquentation atteindre des sommets. Sur le boulevard Haussmann, elle est ainsi multipliée par deux pendant les derniers week-ends de l'année, atteignant 100.000 visiteurs par jour au Printemps et 200.000 aux Galeries Lafayette. En conséquence, des ventes plus que dopées : au Printemps, la période comprise entre le 10 novembre et le 25 décembre génère 25 % du chiffre d'affaires annuel. Et dans des proportions comparables chez ses alter ego.
BLACK FRIDAY
Pâques est une fête religieuse chrétienne qui commémore la résurrection de Jésus. Il semble que le mot Pâques signifie "passage". Pour les chrétiens, Pâques évoque avant tout le souvenir de Jésus-Christ, mort et ressuscité autour de l'an 30. Le dimanche de Pâques suit la semaine Sainte, durant laquelle Jésus prit son dernier repas avec les apôtres avant d'être crucifié le lendemain puis ressuscité le troisième jour, dimanche de Pâques, est le jour de réjouissances.
La tradition du lapin de Pâques est née au IIeme siecle en Allemagne avant d'être diffusé aux États-Unis par des immigrants allemands au XVIIIe siècle.
3) Pâques et Noël à travers le monde
Au moins deux milliards de personnes dans le monde célèbrent la fête de Noël, mais un certain nombre d'entre elles ne savent pas,ou plus, ce que cela signifie vraiment.
Aux Etats-Unis, la période de Noel débute dès la fin du mois de novembre, cette période est marquée par la parade annuelle de Noel qui défile à New York. Pendant un mois, les Américains achêtent massivement leurs cadeaux de Noël mais sans pour pour autant en oublier l'esprit religieux de cette fête. Aux USA les magasins et les rues diffusent des chansons de Noël raconte aux enfants la légende Santa-Claus, le père noël aux Etats-Unis.
En Chine, les chinois connaissent la fête de Noël, car les jouets et sapins exportés dans le monde sont en grande partie fabriqués là-bas. Pourtant, ils ne savent pas réellement à quoi correspond cette fête sur le plan culturel. Néanmoins, ils tiennent cependant à célébrer eux aussi, cette fête par laquelle ils entrent dans la culture mondiale.
Au Japon, la religion prépondérante est le Shintoïsme, suivie de près par le Bouddhisme, il y a donc peu de chrétiens. Cependant, les magasins sont tout de même bien décorés, avec des lumières multicolores, de la fausse neige, ou encore des rennes par exemple. On peut même trouver des pères Noël dans la rue qui incitent les passants à acheter des cadeaux pour leurs proches.
En Inde, la religion hindouiste est majoritaire et le pays possède une très petite minorité de la population catholique. Il s'agit donc ici pleinement d'une fête religieuse, car personne ne célèbre Noël, même si c'est un jour férié. Seuls quelques marchés et magasins, qui sont décorés en ville, montrent que Noël, en Inde, est seulement une sorte de commémoration de la colonisation britannique.
La religion protestante célèbre encore la fête de Noël d'une autre manière. Prenons comme exemple le nord de l'Allemagne, en grande partie protestante. A la mi-novembre, les Allemands confectionnent une couronne de branches de sapin entourée de rubans rouges et ornée de quatre bougies qui symbolisent les quatre saisons passées, elles seront allumées une à une chaque dimanche de l'Avent. À partir de décembre, les enfants possèdent un calendrier dans lequel ils découvrent un chocolat tout les jours, le fameux calendrier de l'avent. La distribution des cadeaux se fait le 24 décembre par le ChristKind, qui en Allemagne désigne l'enfant du Christ.
La religion orthodoxe, par exemple en Russie, on ne trouve qu'un sapin, en ville en guise de décoration. La fête est célébrée le 7 janvier symbolisant ainsi la fin du carême et la possibilité de remanger de la viande. Le jour de Noël, on laisse donc les portes des maisons ouvertes et, après l'office religieux, on invite amis mais aussi gens de passage à venir y manger. On prépare alors un dîner où le poisson est un aliment dominant.
En Allemagne, en Suède et en Autriche, c'est un lièvre qui apporte les œufs en chocolat. La veille de Pâques, les enfants confectionnent un nid de paille que les parents cachent le lendemain.
Dans les pays anglo-saxons, c'est un lapin blanc ressemblant au lapin d’Alice aux pays des merveilles qui apporte les chocolats, il est appelé Easter Bunny. Aux Etats Unis Le lundi de Paques une grande chasse aux oeufs de Paques est organisée par le Président dans le jardin de la Maison Blanche.
En Finlande, au Danemark, en Pologne, en Lituanie ou encore en Estonie ... a l’occassion de Pâques, les enfants peignent et décorent les oeufs de Pâques.
La parade du bonnet de Pâques est une tradition au Royaume-Uni. Les petits Britanniques créent souvent de larges chapeaux décorés de fleurs de saison. Les petits Anglais vont également de maison en maison pour quémander des friandises, à la manière d'Halloween
En Espagne, ceux qui célèbrent Pâques profitent de sculptures en chocolat en forme de château de conte de fée ou de bateau de pirate par exemple. Bien évidemment Pâques est l’occasion de déguster du chocolat sous toutes ses formes. Durant la semaine Sainte des représentations theatrales sont organisées dans les rues.
En Pologne la décoration des oeufs est considérée comme un art. En effet les dessins sont tout d'abord tracés sur les oeufs avec de la cire d'abeilles puis trempés dans une teinture de couleur vive. Les oeufs sont décorés de lignes entrecroisées, de dessins en forme de pois, de plantes, de fleurs ou d'animal. La spécialité est de ne jamais trouver deux oeufs identiques.
En Bulgarie un ou deux jours avant Pâques, les familles chrétiennes ont pour coutume d'envoyer une miche de pain et 10 à 15 oeufs teints en rouge à leurs amis turcs qui se sentent honorés par ces présents. Le messager qui vient porter ces oeufs reçoit traditionnellement un peu de monnaie en échange.
En Italie, un prêtre bénit les oeufs de Pâques que les maîtresses de maison placent au centre de la table dressée le Dimanche de Pâques pour disposer par la suite le repas tout autour de ceux-ci.
En Grèce le jour de la Pâques orthodoxe des batailles d'oeufs sont organisées dans chaque famille. Chaque participant tente de casser l'oeuf de son adversaire en le frappant avec son propre oeuf. En frappant l'oeuf de son adversaire chacun prononce cette phrase " CHRISTOS ANESTI "
Bien que la Russie soit orthodoxe, la tradition de Pâques n'est pas la même : Les Russes orthodoxes font bénir les oeufs à l'église et les font cuire pour leur déjeuner de Pâques.
En Australie, le Vendredi Saint est le seul jour de l'année où vraiment tous les magasins sont fermés. Le jour de Pâques, les enfants cherchent les oeufs apportés par le lapin de Pâques et cachés dans les jardins. Mais peu à peu le lapin est remplacer par un autre symbole : Bilby. Cette animal vivant en Australie est en voie de disparition, cela permet à travers les chocolat de sensibiliser les enfants et récolter des fonds nécessaires à la protection de cette animal.
Au Mexique la veille de Pâques, des milliers de personnes envahissent les rues à la nuit tombée. Elles battent, pendent ou brûlent symboliquement des images ou des pinatas représentant Judas. Les pinatas remplies de bonbons, sucreries et surprises libèrent leur trésor en se déchirant quantité de sucreries.
Dans tout le Brésil, Noël est une fête importante pour toute la population. C’est une fête traditionnellement familiale : on dîne bien, on s’échange des cadeaux. La plupart des Brésiliens fêtent Noël sur la plage, dans la chaleur de l’été.
En Afrique, riches ou pauvres, les chrétiens d’Afrique célèbrent Noel avec beaucoup de joie et de passion. Ces célébrations se basent sur les offices religieux et les défilés pleins d’entrain de la veille de Noël sont marqués de chants et de danses. Des cadeaux sont généralement offerts aux enfants et non à tous les membres de la famille comme en occident. Le fait de donner des cadeaux uniquement aux enfants symbolise la visite des rois mages au petit Jésus dans la crêche.
1) La naissance et le développement de la commercialisation de Noël et de Pâques
Noël et Pâques sont devenues des saisons commerciales, en effet ces fêtes sont financées, exploitées et maintenues en vogue par un déploiement inouï de campagnes publicitaires les plus intenses de l’année. On peut voir un Père Noël de mascarade et des oeufs de décorations dans plusieurs magasins. Des flots de slogans nous tiennent en haleine et nous trompent sur le merveilleux "esprit de Noël" . Ainsi se crée, année après année, l’esprit de Noël, non pas pour honorer le Christ mais pour vendre des marchandises. Chaque année ces débauches commerciales effrénées engloutissent des sommes qui se chiffrent par milliards de dollars et dissimule l'aspect religieux de ces fêtes
Seulement 14% des français leurs accorderaient leurs dimensions religieuses initiales .Tout cela va engendrer la modification de la symbolique de la fête de Noël et de celle de Paques qui vont peu à peu se transformer, pour finalement devenir des fêtes commerciales orientées sur la famille et l'échange de cadeaux.
Le rituel d'offrir des cadeaux, notamment aux enfants, est apparu dans le dernier quart du XIXe siècle en Angleterre. Ce rituel fut renforcé en 1931 lorsque l'entreprise Coca-cola créa le Père Noël en modifiant l’allure de Saint Nicolas et en lui donnant le nom de Père Noël. C’est grâce à un spot de pub mondiale que le personnage devient populaire. En associant un personnage clé d’une fête importante à leurs produits, Coca-Cola crée un lien fort entre la fête de Noël et leur marque, une stratégie payante car c’est durant les mois d’hiver que la consommation de Coca-Cola est la moins importante. En France, l'apparence nouvelle du "Père Noël" n'apparaît qu'à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. En effet, la France ne sera "touchée" par le phénomène de Père Noël qu'à cette période, ce qui sera une aubaine pour les grands magasins (spécialisés ou non dans les jouets). Ils profiteront effectivement de cette occasion pour proposé une large panoplies d'articles, pour enfants et adultes qui seront destinés à être offerts et échangés, le jour de Noël.
Effectivement, Noël n’est pas la seule fête religieuse détournée de son objectif. Pâques en est la preuve, il n’est pas rare de voir des prospectus publicitaires envahir nos boîtes aux lettres des mois avant les fêtes notamment pour les lapins en chocolat. Les magasins misent tous sur ces quelques jours pour réaliser un chiffre d’affaire important.
Pâques est devenue ces dernières années une affaire commerciale particulièrement pour les chocolatiers et les pâtissiers, surtout actuellement dans notre société de consommation. Certains ont oublié que c'était avant tout une fête religieuse : de nombreux fidèles viennent communier seulement deux fois dans l'année. Aujourd'hui le chocolat envahi les rayons des grandes surfaces et d’autres boutiques spécialisées, il y en a de toutes les formes et pour tous les goûts. S’il fait le bonheur des petits et grands en tout temps, Pâques est un tremplin pour la commercialisation du chocolat.
Les Fêtes de Pâques et de Noël sont les deux fetes les plus importante de l'année avec 88% des Français qui ont fetés Noël en 2014 et 3 milliards d'euro de chiffre d'affaire pour les chocolatier dans la periode de Paques.De plus en plus l'aspect religieux de ces fetes s'estompe : un sondage réalisé par Le Parisien a montré que 49% des francais considèrent Noël comme une fete familiale et 16% comme un evement commerciale.
3) La préparation commerciale exploitant les traditions de Noël et de Pâques
En France Pâques est une fête très populaire. Pour se le prouver, il suffit d'observer les vitrines des pâtisseries et chocolateries durant cette période.Lorsque arrive la fête de Pâques, les boutiques et les magasins se préparent pour l'occasion.
Chez les pâtissiers, c'est une période bénéfique, c'est le moyen de présenter des pâtisseries spéciales : les biscuits arborent des formes inhabituelles comme celles d'agneaux, d'œufs ou encore de lapins pour le plus grand bonheur des enfants.
De plus en plus aujourd'hui les grandes marques de chocolatiers envahissent la télé à l'approche de Pâques, les enfants s'emerveillent devant les vitrines des chocolateries et on voit des cloches un peu partout dans les rues.
Tout comme Pâques, Noël a perdu un peu de sa dimension religieuse et s'est popularisé au fil du temps, devenant même pour certain une vaste affaire commerciale.
En effet, presque tous les magasins affichent des décorations diverses: mannequins à l'éffigie du Père Noël, des sapins ou encore des guirlandes électriques, par exemples.
Ce rituel se retrouve également à l’échelle d’une population locale avec la décoration des rues et des villages dès le début du mois de décembre ou encore la venue du Père Noël sur les marchés et même dans des écoles maternelles.
Pour que tout soit en place le jour de Noël, les préparatifs sont engagés bien plus tôt. Le thème, les vitrines et les décorations sont mis en chantier dès le mois de janvier. En effet, le retour sur investissement est assuré, et de plus l'image des grands comme des petits magasins se joue beaucoup sur leurs campagnes de communication de fin d'année.
Les vitrines de Noël sont une parfaite occasion de s’affirmer : le BHV, spécialiste du bricolage et de la maison, aménage ses devantures en conséquence
Au Printemps Haussmann, les vitrines de vêtements chics sont remplacées par des jouets.
Pour les enseignes de jouets, Noël correspond à la moitié du chiffre d'affaires annuel. A La Grande Récré par exemple, c'est 35 % des ventes qui sont réalisées sur le seul mois de décembre, c'est pourquoi la préparation de cette période de l'année est peauffinée et que des millions de catalogues de jouets sont distribués dès la mi-octobre dans les boîtes aux lettres de France.
Chaque années 500 saisonniers sont embauchés pour les fêtes comme conseillers de vente, soit la moitié des effectifs permanents de La Grande Récré. Cette période de fortes ventes est souvent l'occasion pour l'enseigne d'ouvrir de nouveaux magasins. Au total, 7 millions de jouets ont été livrés pour Noël cette année, contre 6 millions l'an passé.
Léa SARRAZIN
Lou GIBOUREAU
Océane DAVID
GROUPE 123 TPE
Malgré cela, ces deux fêtes possèdes une dimension religieuse tres importante dans certain pays comme en Amerique Latine ou encore en Afrique. Nous pouvons donc conclure que la vision de Paques et de Noël change selon la zone géographique, les pays du Nord percoivent plus ces fêtes comme des évenement commercial alors que dans les pays du Sud l'aspect religieux reste important.
Full transcript