Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Enquête sur les pratiques numériques et la recherche d'information

No description
by

BU DAUPHINE

on 18 April 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Enquête sur les pratiques numériques et la recherche d'information

Les réponses
Nouvelles pratiques, nouveaux outils
Pratiques numériques et recherche d'information
Objectifs de l'enquête
1. Connaître avec précision les pratiques numériques des étudiants, des enseignants et des personnels de Dauphine
2. Identifier des besoins pour le futur Espace Numérique d'Apprentissage
3. Identifier l'usage par les différentes catégories de Dauphinois des outils proposés par la bibliothèque
4. Alimenter la réflexion sur la nouvelle interface du site et du catalogue de la bibliothèque
5. Faire connaître aux différents publics de la bibliothèque les outils qu'elle met à disposition
Taux d'utilisation du catalogue de la bibliothèque : 54%
Des catalogues globalement mal connus ?
Papier contre numérique ?
Une utilisation irrégulière du catalogue
Enquête - février 2016
Méthode
Le questionnaire
Enquête préparée par la bibliothèque à partir d'éléments élaborés avec d'autres services de l'université
Questionnaire en ligne avec l'outil LimeSurvey, permettant les questions conditionnelles
Questionnaire papier par profil : étudiants, doctorants, enseignants-chercheurs, lecteurs extérieurs, personnels administratifs.
+ 10 entretiens individuels pour affiner les résultats
La communication
Deux semaines d'enquête
du 1er au 13 février 2016
Affichage sur le site de la bibliothèque, sur le site étudiant MyDauphine, sur la page Facebook de la bibliothèque, sur les écrans du hall d'entrée
Relais par les principales associations étudiantes généralistes
Distribution du questionnaire papier par les personnels de la bibliothèque entre 12h et 14h dans le hall de l'université deux jours de suite
Diffusion de flyers dans la bibliothèque
Envoi d'un mail aux personnels et de deux mails aux étudiants et aux enseignants-chercheurs
1107 réponses complètes
Des résultats utilisables pour la plupart des catégories
Des répondants à l'image de la communauté universitaire
Des équipements toujours plus mobiles
Un équipement en smartphones massif chez les étudiants
Les étudiants de licence et les réseaux sociaux :
Facebook, Youtube, Snapchat et Instagram en tête
Focus sur les réseaux sociaux de la recherche : domination de ResearchGate et Academia.edu
Réseaux sociaux et assimilés : des pratiques massives aux utilisations segmentées
Les étudiants de master et les réseaux sociaux : LinkedIn en force
Le catalogue de la bibliothèque
66% des répondants utilisent le catalogue de la bibliothèque moins d'une fois par mois
Quels chemins vers l'information ?
Accès au catalogue : le site de la bibliothèque en tête
S'informer sur la bibliothèque : des accès disparates
Fonctions du catalogue : une utilisation plus que correcte des filtres
La recherche d'information
Facilité de recherche : optimale pour un livre, plus délicate pour un mémoire
Les arguments pour le numérique
Les arguments pour le papier
Les arguments pour la complémentarité
Je suis à l'étranger et je fais mes recherches à distance
La durée de prêt papier est souvent trop courte
Possibilité de le consulter chez soi
Plus simple à transporter
Seulement si ePub et sans DRM
Facilité de recopier des exemples de code pour les exécuter
Lecture tranquille sans limitation de durée de prêt
Pour des raisons d'éthique environnementale
Pour ne pas transporter le bouquin
Démarche Green IT ^^
Avec le papier, pas de ctrl+f possible
Facilité de recopier des citations
Je peux le conserver dans mon ordi, tout le temps avec moi quand j'en ai besoin
Accès immédiat sans avoir à se déplacer à la bibliothèque
Sur ordinateur, je n'arrive pas à me concentrer
J'aime bien surligner et annoter ce que je lis
Sur papier, on peut consulter des pages différentes au même moment
Par habitude
En numérique, difficile de s'arrêter où on veut, on ne peut pas s'arrêter à cheval entre 2 pages
Besoin de toucher
Odeur
Sentiment d'appropriation
Indépendance vis-à-vis des problèmes informatiques
Fatigue moins les yeux
Je n'aime pas lire sur un écran
Plus grande concentration que face à un écran, moins de distractions possible que sur internet
Plus écolo
La vision d'ensemble (page gauche, droite, haut de page, bas de page...) m'aide à mémoriser
le support papier ne demande ni batterie, ni câble, et n'attire pas les convoitises dans les transports.
Moins fatigant
Les deux versions sont utiles et n'ont pas le même usage
Papier pour les ouvrages / Numérique pour les articles
La version papier : pour les recherches générales. La version numérique : pour les recherches précises, lorsqu'on utilise la fonction CTRL + F
la version papier : pour transporter dans le métro. La version numérique : plus rapide de trouver le passage que l'on veut.
Papier si je suis dans un endroit fixe, numérique si je veux pouvoir transporter l'ouvrage facilement
Le papier : confort
Le numérique : facilité.
J'aime bien consulter d'abord la version papier, et ensuite utiliser la version numérique pour l'utiliser
au besoin
Informations prioritaires : les horaires, les salles et les ressources en ligne
Utiliser des ressources
Construction de bibliographie : la méthode traditionnelle domine
La formation à la recherche d'information
Des besoins en formation encore forts
Un sentiment de maîtrise très relatif
Des ressources numériques diversement intégrées à la pédagogie
30% des doctorants et chercheurs de Dauphine utilisent le catalogue de la bibliothèque moins d'une fois par mois
Le catalogue de la bibliothèque est assez utilisé par les doctorants et chercheurs, au contraire des autres catalogues
L'attention particulière portée à la formation des masters porte partiellement ses fruits
Une répartition hommes/femmes représentative de l'équilibre habituel à Dauphine
Des répondants entre 17 et 71 ans,
avec un pic entre 18 et 23 ans
Des répondants de formation initiale mais aussi de formation continue
Une représentativité correcte de l'équilibre entre les deux espaces de la bibliothèque
Les doctorants et les réseaux sociaux : les réseaux professionnels avant toute chose
Quatre conclusions
1. Les outils utilisés par les étudiants évoluent rapidement et sont très différents d'une génération à l'autre.

2. L'apprentissage de la recherche d'information est excessivement progressif et les outils de base ne sont pas toujours maîtrisés, même en M2, voire en doctorat.

3. L'accès à l'internet mobile peut être considéré comme un acquis, notamment dans les générations les plus récentes

4. La complémentarité numérique-papier se maintient et s'exprime moins en termes de générations qu'en termes de type de documents
Quelques réflexions des usagers en entretien
"Je procède à deux types de recherche : la première par contenu (avec des mots clefs dans les bases de données) et la seconde en épluchant les bibliographies des articles."
J., enseignant-chercheur
"En fait ce ne serait pas mal d'avoir un plan qui s'affiche quand on cherche dans le catalogue"
U., étudiant de M1
"J’ai eu une formation en novembre ou décembre de cette année. C’était bien. Ça allait assez vite mais sur le coup j’ai compris. Mais après, comme je ne m’en suis servi qu’en janvier, j’ai un peu tout oublié et j’ai dû tout reprendre moi-même."
B., étudiant de master 1
"Je ne fais jamais de recherche par mots-clefs dans les bases de données parce qu'il y a trop de réponses. Je cible ma recherche après avoir lu quelque chose ailleurs.
D., enseignante-chercheuse
"J'ai essayé de repérer les livres directement dans les rayons mais j'ai rapidement vu qu'avec le catalogue c'était plus efficace. Je tape les mots-clés et, comme je n'ai pas besoin de choses trop pointues, je trouve facilement.
W., étudiant de L1
"Quand j'ai besoin d'un livre, je vais surtout dans les rayons ; le problème, c'est que ça prend du temps. En fait, je savais qu'il y avait le catalogue en L1, et puis j'ai oublié".
E., étudiante de L2
Full transcript