Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La lecture au collège 2016-2017

No description
by

A M

on 13 February 2017

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La lecture au collège 2016-2017

1. Qu’est-ce que savoir lire ?

2. Et du côté des textes officiels, que dit-on de la progression en lecture ?

3. Activité : préparer une lecture analytique

4. Lire - Dire - Ecrire
Enrichir et questionner sa pratique à partir de la présentation d’activités autour de la lecture


Plan de la journée
Préparer une lecture analytique
15' - Restitution écrite (ébauche)

Seul ou par deux, élaborez une préparation de lecture analytique du texte sur la Madeleine de Marcel Proust pour une séquence en classe de 3e en lien avec le questionnement Se chercher, se construire (Se raconter, se représenter).

Vous indiquerez les objectifs que vous cherchez à atteindre lors de cette séance de lecture analytique ainsi que les modalités de mise en oeuvre (préparation éventuelle du texte en amont, questions posées aux élèves...).

> Mise en commun autour de la préparation de la séance et échange autour des pratiques.
Construire des compétences en lecture

LIRE / DIRE / ECRIRE : présentation de trois projets autour de la lecture

> Echanges autour de ces pratiques
> Questions diverses

Lire ?
Alexia Motycka
La lecture au collège - 30 septembre 2016
Modalités et supports : définition des termes


Extraits des programmes du lycée et des programmes du collège (2008)
Les supports
Oeuvre intégrale / OI adaptée / Groupement de textes
Lecture analytique
Elle se définit comme une
lecture attentive et réfléchie
,
cherchant
à éclairer le sens des textes
et à construire chez l’élève des
compétences d’analyse et d’interprétation.



Lecture cursive
La lecture cursive est
une lecture personnelle de l’élève, en dehors du temps scolaire mais le plus souvent en rapport avec le travail conduit en classe.

Pour cette raison, elle gagne à être recommandée par le professeur qui cherche à développer le goût de lire, en proposant un choix commenté d’œuvres accessibles.
Lecture d'image
L’image, fixe ou mobile,
[...] contribue efficacement à la
constitution de [la culture de l'élève] et de son imaginaire
; elle favorise
l’expression des émotions et du jugement personnel
; elle peut en outre
consolider l’apprentissage de méthodes d’analyse
.



Etude d'une OI en 3e
L'Ami retrouvé
, Fred Uhlman
Nouvelles réalistes du XIXe siècle
OI
:
Le petit Fût,
Maupassant

GT
:
Cauchemar en jaune,
Matheson
A quoi rêvent les pauvres filles
de Zola

LC
:
Aux Champs,
Maupassant et adaptation cinématographique d'Olivier Schatsky
,
La Parure
, Maupassant
Lire pour mieux se connaître : en quoi un roman autobiographique permet-il de s'interroger sur notre rapport à l'amitié ?

LC
:
Inconnu à cette adresse
, Kressman Taylor
Jusqu’où peut conduire l’amour de l’argent ?
Lecture analytique
Elle permet de s’ appuyer sur une
approche intuitive, sur les réactions spontanées de la classe, pour aller vers une interprétation raisonnée.

En approfondissant ce qui a pu être acquis au cours de l’enseignement primaire,
on développe l’aptitude des élèves à s’interroger sur les effets produits par les textes, sur leur sens, leur construction et leur écriture.


Les diverses démarches d’analyse critique ainsi qu’un nécessaire
vocabulaire technique, qui doit rester limité, ne constituent pas des objets d’étude en eux-mêmes
;
ils sont au service de la compréhension et de la réflexion sur le sens.
Lecture cursive
La
littérature de jeunesse
occupe une place naturelle dans ce choix d’œuvres. Qu’elle revienne sur le passé ou qu’elle ouvre sur le monde d’aujourd’hui, elle contribue à l’acquisition d’une culture personnelle.
Elle permet d’instaurer un dialogue avec les œuvres patrimoniales et elle facilite parfois l’accès à la lecture des œuvres classiques
. Le professeur choisit
des textes de qualité

adaptés à ses élèves et à son projet pédagogique.
Lecture d'image
Dans une démarche comparable à la lecture des textes,
l’image est analysée en tant que langage
.
Il importe de faire percevoir aux élèves, confrontés chaque jour à une abondance d’images variées, que celles-ci sont des
représentations porteuses de sens et que souvent leur visée peut être explicitée
.
Face à l’image, comme face au texte,
les élèves doivent apprendre à s’interroger sur ce qu’ils voient et à observer l’image avant d’en parler.
On pourra alors les amener à
passer d’une approche intuitive à une interprétation raisonnée

en les initiant progressivement à quelques notions d’analyse.
Texte introductif à la partie lecture pour chaque niveau
Un projet d’organisation raisonnable au regard des objectifs poursuivis par ces programmes comprend
la lecture d’au moins trois œuvres intégrales et trois groupements de textes étudiés en classe, et trois œuvres lues en lecture cursive en dehors du temps scolaire.
Texte introductif à la partie lecture pour chaque niveau
Pour certaines œuvres, une
version modernisée
ou une adaptation de qualité est recommandée ; un astérisque les signale.

Le programme rassemble des propositions
parmi lesquelles le professeur est libre de faire des choix à l’intérieur des rubriques, selon le niveau de sa classe et son projet d’enseignement.
Texte introductif à la partie lecture pour chaque niveau
La progression pédagogique du professeur s’attache à
traiter toutes les entrées du programme de lecture,
certaines pouvant faire l’objet de plusieurs lectures d’œuvres. Les œuvres qu’elle retient sont étudiées en
œuvre intégrale ou par groupements de textes
en classe ; elles peuvent aussi faire l’objet d’une
lecture cursive
en dehors du temps scolaire.


Construire sa programmation
à partir des programmes du collège


Socle commun de compétences (jusqu’à la rentrée 2016)
Extrait :http://eduscol.education.fr/cid47412/la-maitrise-de-la-langue-francaise.html#lien0

Au terme de la scolarité obligatoire, tout élève devra être capable de :

Lire
• lire à haute voix, de façon expressive, un texte en prose ou en vers ;
• analyser les éléments grammaticaux d'une phrase afin d'en éclairer le sens ;
• dégager l'idée essentielle d'un texte lu ou entendu ;
• manifester sa compréhension de textes variés, qu'ils soient documentaires ou littéraires ;
• comprendre un énoncé, une consigne ;
• lire des œuvres littéraires intégrales, notamment classiques, et rendre compte de sa lecture.

Écrire (en lien avec Lire)
résumer un texte

S'exprimer à l'oral (en lien avec Lire)
reformuler un texte ou des propos lus
dire de mémoire des textes patrimoniaux (textes littéraires, citations célèbres)
Compétence 1 Maîtrise de la langue
Domaine Lire
L.1.
Adapter son mode de lecture à la nature du texte proposé et à l’objectif poursuivi.
L.2.
Utiliser ses capacités de raisonnement, ses connaissances sur la langue, savoir faire appel à des outils appropriés pour mieux lire.
L.3
. Dégager, par écrit ou oralement, l’essentiel d’un texte lu.
L.4.
Comprendre un texte à partir de ses éléments explicites et des éléments implicites nécessaires.
L.5
. Manifester, par des moyens divers, sa compréhension de textes variés.
LIRE / DIRE


> Ressentir et comprendre les effets d'un texte pour les retranscrire lors d'une lecture expressive

> Exploiter les ressources expressives et créatives de la parole

LIRE / ECRIRE

Ressources d'accompagnement du programme de français au cycle 4 : Regarder le monde, inventer des mondes

La fiction pour interroger le réel (Classe de quatrième)

RESTITUER UNE LECTURE CURSIVE

> Quelques pistes

> D1. Lire des textes variés avec des objectifs divers
- Adapter sa lecture aux supports et aux modes d’expression

Restituer une lecture cursive...
43. théâtre : proposer un décor pour chaque acte et justifier / mise en scène à deux
44. poésie : constituer une anthologie / recueil illustré avec justification
45. roman policier : articles de presse autour de l'intrigue
47. procès d’un ou plusieurs personnages
49. photos ou diapos commentées illustrant des passages du livre
50. roman-photo / bande dessinée
1. Abécédaire
4. mots croisés, mots mêlés
5. affiche pour le CDI
7. page publicitaire pour un magazine / le journal du collège
8. la une d’un journal (événement marquant de l’histoire)
9. article critique /article de catalogue d’éditeur
11. réécriture de la fin
12. présentation de l’auteur et place du livre dans son œuvre
13. questionnaire à soumettre aux autres élèves
15. interview de l’auteur / d’un personnage
18. journal intime d’un personnage
19. fiche d’identité d’un ou plusieurs personnages
23. « Je me souviens » : 5 à 10 souvenirs du personnage principal
24. lettre à l’auteur / lettre à un personnage / lettre d’un personnage à l’auteur / lettre d’un personnage à un autre (pour informer, expliquer, se justifier)
29. lettre à un ami pour lui recommander la lecture de ce livre / lettre ouverte de l’auteur, d’un personnage, d’un lecteur
32. écriture dans les « blancs » du texte (ce qui est ellipsé ou juste évoqué)
33. un livret : 1° et 4° de couverture et un résumé ou une lettre à l’intérieur
35. bande-annonce (choix d’extraits et justification)
37. choix d’une image ou d’un objet qui évoque le livre avec explications
40. exposé oral : résumé du début et appréciation avec justification /lecture préparée d’extraits significatifs et justification du choix
Pour poursuivre la réflexion
Quelques ressources utiles :
• Faire place au sujet lecteur en classe : quelles voies pour renouveler les approches de la lecture analytique au collège et au lycée ?
Intervention d'Anne Vibert, inspectrice générale, en séminaire national (mars 2011), disponible sur : http://eduscol.education.fr/lettres/im_pdflettres/intervention-anne-vibert-lecture-vf-20-11-13.pdf

• Des supports pour faciliter la lecture :
- Quelques sites de littérature audio :
http://www.litteratureaudio.com/
https://www.reseau-canope.fr/savoirscdi/centre-de-ressources/fonds-documentaire-acquisition-traitement/mise-en-oeuvre-selectionner-des-documents-pour-les-eleves/des-livres/le-programme-de-francais-au-college-en-livres-audio-gratuits.html

- Liste de lectures cursives pour le collège :
http://eduscol.education.fr/pid26674-cid83185/liste-litterature-pour-les-collegiens.html

Enrichir ses compétences en lecture et sa maîtrise de la langue à travers un projet d'écriture collective et l'étude d'une OI
Objectifs
> Proposer des situations faisant appel à des connaissances et savoir-faire de plusieurs disciplines (français, HDA, Arts plastiques, outils numériques)

> Mettre en oeuvre la différenciation pédagogique et des temps de remédiation autour de la compréhension de texte et de la maîtrise de la langue

> Favoriser l’autonomie dans le travail (pilier 7 du Socle commun de connaissances et de compétences)



Mise en oeuvre
Le travail d’écriture s’inscrit en écho à une séquence sur le récit d’enfance (étude de l’œuvre intégrale de Fred Uhlman
L’Ami retrouvé
). Plusieurs heures sont consacrées à ce projet, ponctuées par des séances autour de l’analyse de l’œuvre littéraire et des séances de langue.
Acquisition de nouvelles compétences : maîtrise de la langue française (compétence 1), maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication (compétence 4) et culture humaniste (compétence 5),
Evaluation de deux items de la compétence 7 du Socle commun de compétences et de connaissances.

1. Choisir de conserver ou de supprimer une répétition : la question du style. Les élèves ont finalement décidé de la conserver dans le but d’insister sur le caractère nécessaire voire vital pour le personnage de se venger. L’approche des figures de style est alors inversée par rapport aux apprentissages traditionnels : il ne s’agit plus de repérer ou de nommer mais davantage de pratiquer la langue en s’interrogeant sur ses effets stylistiques.

2. Les phrases initialement proposées étaient incorrectes d’un point de vue syntaxique. Ce travail a permis à certains élèves de mieux comprendre ce qui leur était reproché parfois en rédaction à travers les expressions « mal dit » ou « maladroit ». On voit sur ce document que l’amélioration du texte est le fruit d’un travail collectif : plusieurs élèves interviennent à l’oral mais aussi à l’écrit.

3. Les élèves ont été amenés à s’interroger sur le référent du pronom « lui » qu’ils ont ensuite remplacé par le prénom d’un nouveau personnage.

Rire et se moquer au Moyen Age
Le Roman de Renart
Devenir conteur...
Comment les programmes
sont-ils construits ?

Volet 1 :
les spécificités du cycle
ex : cycle des apprentissages premiers (cycle 1)
cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 2)
cycle de consolidation (cycle 3)
cycle des approfondissements (cycle 4)

Volet 2 :
Contributions essentielles des différents enseignements au socle commun

Volet 3 :
les enseignements
ex : Français

Volet 3 du français - Cycle 3
1. Préambule
2. Tableau des compétences travaillées
3.
Langage oral
(préambule - tableau : attendus de fin de cycle / connaissances et compétences associées - exemples de situations, d’activités et d’outils pour l’élève)
Lecture et compréhension de l’écrit
(préambule - tableau)
Ecriture
(préambule - tableau)
Étude de la langue (grammaire, orthographe, lexique)
(préambule - tableau)
Culture littéraire et artistique
(tableau des questionnements)
Croisements entre les enseignements
1. Préambule
2. Tableau des compétences travaillées
3.
Compétences langagières, orales et écrites
LANGAGE ORAL
(préambule - tableau)
ÉCRITURE
(préambule - tableau)
LECTURE ET COMPRÉHENSION DE L'ÉCRIT ET DE L'IMAGE
(préambule - tableau)
Compétences linguistiques : étude de la langue (grammaire, orthographe, lexique)
(préambule - tableau)
Culture littéraire et artistique
(tableau des questionnements)
Croisements entre les enseignements (EPI)

Volet 3 du français - Cycle 4
Cycle 3 - Lecture et compréhension de l’écrit
Cycle 4 - Lecture et compréhension de l’écrit et de l'image
Lire ?
Trois modalités de lecture en classe :

Lecture analytique
Lecture cursive
Lecture d'image

Deux types de supports :

Oeuvre intégrale
Groupement de textes
Cycle 3 - Lecture et compréhension de l’écrit
Cycle 4 - Lecture et compréhension de l’écrit et de l'image
Quelles compétences travailler pour accompagner la progression en lecture aux cycles 3 et 4 ?
Ressources et contact
Documents et diaporama de la formation disponibles sur :


https://padlet.com/AMFRANCAIS/LECTURE

Une question après la formation ?

alexia.motycka@ac-toulouse.fr


Extrait des programmes du lycée


La
lecture analytique
vise la construction progressive et précise de la signification d'un texte, quelle qu'en soit l'ampleur ; elle consiste donc en un travail d'interprétation que le professeur conduit avec ses élèves, à partir de leurs réactions et de leurs propositions.

La
lecture cursive
,
forme courante de la lecture, peut être pratiquée hors de la classe ou en classe. Elle est prescrite par le professeur et fait l'objet d'une exploitation dans le cadre de la séquence d'enseignement.

Les élèves sont en outre incités à mener, hors de la classe, de
nombreuses lectures personnelles
dont le cours de français vise à leur donner l'habitude et le goût.
Vers le plaisir
de lire !
"Il me paraît important, avant toute « mise en lecture » des élèves que
l’enseignant insiste sur le bénéfice personnel

que chacun peut retirer de la lecture en général, de la lecture du texte du jour en particulier (« ce texte va vous apprendre des choses nouvelles, va vous faire une surprise, va vous faire rire, va vous faire peur...), et indique avec précision sa finalité (« Voilà c’est un nouveau texte de Corentin, à quoi peut-on s’attendre ? Est-ce qu’on va avoir le même plaisir ? », « Voilà c’est un texte qui va nous donner le renseignement qui nous manquait hier »)".


Tauveron Catherine, nov 2014 www.education.gouv.fr/csp/




Qu'est-ce que savoir lire ?



Faire remonter ses représentations : quelques mots pour le dire...


http://www.nuagesdemots.fr/
Goigoux, Cèbe
Lector, Lectrix
Comment expliquer ces difficultés ?

- Vocabulaire pauvre, connaissances encyclopédiques lacunaires
- Difficultés à assurer la cohérence textuelle
- Contrôle de la compréhension
- Déficit de construction et / ou d'utilisation de stratégies efficaces
- Malentendus sur la nature de l'activité de lecture

Mais il n'y a pas là de fatalité !

Goigoux, Cèbe
Lector, Lectrix


Et du côté des textes officiels, que dit-on de la progression en lecture ?
Temps préliminaire
Explicitation de la construction des programmes et accompagnement à leur lecture et à leur compréhension
De la préparation à la réalité de la classe...
Après avoir lu avec les élèves l’extrait d’
A la Recherche du temps perdu
de Marcel Proust (extrait sur la madeleine), vous demandez à vos élèves de réagir.

Selon vous, quelles peuvent être ces réactions ?

Anne Vibert,
Faire place au sujet lecteur en classe : quelles voies pour renouveler les approches de la lecture analytique au collège et au lycée ?
Extraits p.7-8
Quelques questions pour solliciter l'approche subjective des textes

1. Ce texte a-t-il produit en vous des images, des sons ou d’autres sensations ? Si oui, lesquel(le)s ? Vous renvoie-t-il à des réalités connues ? Si oui, lesquelles ?
2. Ce texte a-t-il suscité en vous des associations d’idées, des souvenirs personnels ? A quels moments ? Quelles associations ? Quels souvenirs ?
3. Ce texte vous a-t-il évoqué d’autres livres ? des films ? des tableaux ou photos ? Si oui lesquels ? À propos de quels passages ? Quels souvenirs ?
4. Certaines expressions, certains passages, certains faits vous ont-ils touché ? Si oui, lesquels ? Pourquoi ?
5. Avez-vous partagé les attitudes, pensées, valeurs de certains personnages ou de l'auteur ? Êtes-vous rebuté par certains aspects ? Le texte vous laisse-t-il indifférent ?
6. Quelle réaction d'ensemble pourriez-vous écrire ?
A partir des réactions proposées par vos collègues et de celles situées ci-dessous, imaginez quelques pistes pour exploiter leurs réactions dans le cadre d’une analyse de texte qui prendra en compte le sujet lecteur.

Matthieu “Tout ça pour une madeleine”.

Amber-Lynn “C’est chaud”.

Bruno “Il est malade le gars”.

Maïron “C’est un obsédé”.

(Restitution : échanges entre pairs ou simulation)

Matthieu “Tout ça pour une madeleine”.
-> Disproportion entre le sujet traité par M. Proust (peu d'intérêt pour l'élève de décrire une madeleine) et le nombre de lignes. Cela permet d'interroger le style de l'auteur (goût du mot juste, syntaxe particulière, longues phrases, volonté de saisir au mieux le monde par les mots).

Amber-Lynn “C’est chaud”.
-> Travail sur la pluralité du sens "chaud" selon les registres. La chaleur renvoie aux sensations largement sollicitées dans ce texte même si le toucher n'est pas associé à la chaleur. On pourra relever les champs lexicaux qui ont pu éveiller chez l'élève cette approche du texte par les sens. Au sens figuré et dans un registre plus familier, le sens de l'adjectif chaud pourra faire écho à la remarque d'un autre élève (Maïron) et permettre lors d'un court débat interprétatif de construire une autre interprétation.

Bruno “Il est malade le gars”.

Maïron “C’est un obsédé”.
Remarques :
- Faire lire... Découvrir la lecture autonome
- Faut-il appareiller le texte ?
Exemple d'activité préparatoire
Séquence parcourue par diverses analyses d'extraits de
La Vénus d'Ille
de Mérimée et une approche transversale de l'oeuvre autour de l'hésitation fantastique

Fondée sur une démarche proche de ce que C. Freinet décrivait en disant que « c’est
en écrivant et en lisant qu’on apprend à écrire et à lire », cette séquence a aussi été construite selon l’idée que c’est
en lisant qu’on apprend à écrire et c’est en écrivant qu’on apprend à lire. C’est pourquoi les diverses activités
accompagnent un dialogue perpétuel entre les domaines du LIRE et de l’ECRIRE.
Full transcript