Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Frise chronologique des principaux philosophes

No description
by

Matthieu Almeras

on 23 November 2012

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Frise chronologique des principaux philosophes

-500 0 500 1000 1500 2000+ -400 -470 -399 -428 -300 -347 322 -384 -342 -270 Socrate Platon Aristote Epicure Socrate n'a rien écrit : il pensait que seul la réflexion orale importait. "Tout ce que je sais c'est que je ne sais rien"
*
"Connais toi toi-même"
*
"Ce qui désirent le moins de choses sont les plus près des Dieux" Socrate s'interrogeait beaucoup sur les différentes valeurs qui régissent la société (bonheur, travail, vérité, vertu, justice ...), et cherchait à faire partager ses interrogations à ses concitoyens. Ses réflexions partaient toutes de la même interrogation : "Qu'est ce que "..." ?" Condamner à mort par le tribunal Démocratique d'Athènes, car accusé de pervertir la jeunesse, il meurt par ingestion de ciguë en -399. Socrate : "le père de la philosophie" Sōkrátēs (-470;-399) Antiquité Ses principaux ouvrages sont : Gorgias (-387)
Phédon (-385)
Le Banquet (-385)
La République (-385; -370)
Théétète (-368)
Parménide (-367) Platon est le disciple le plus connu de Socrate, qu'il a rencontré en -408. Cette rencontre va bouleverser la vie de Platon. Il renonce à la politique pour la philosophie. Il arrive à Athènes en -368, et y suivra les leçons de son mentor Platon jusqu'à la mort de celui-ci en -348.
*
A la demande de Philipe de Macédoine, il fut le précepteur d'Alexandre III dit "Le Grand" à partir de -343.
*
De retour à Athènes, il fonde l'école du lycée ou école péripatéticienne (l'école de la promenade) en 331.
*
A la mort d'Alexandre III en -323, il est critiqué à Athènes. Il préfère épargner un nouveau crimes au Athénien, déjà coupable de la mort de Socrate et s'exile à Chalcis ou il mourrut en -322. La poétique
La réthorique
Organon
Traité du Ciel
Traité de l'Ame Parmis ses oeuvres, on peut citer : "La philosophie commence avec l'étonnement." "Il faut se conduire avec ses amis comme on voudrait les voir se conduire avec soi." "Le spectacle de la nature est toujours beau." Platon a construit sa pensée en se basant sur quelques valeurs majeurs, parmis lesquelles le Bien, la Justice, la Vertu, la Logique, la Dialectique et l'Idée ou Essence. L'Epicurisme ou Ecole du jardin, ouverte à toute même aux femmes et aux esclaves, ce qui est un cas très inhabituel pour l'époque L'épicurien se doit de rechercher les plaisirs de la vie, sans crainte de la mort, des Dieux ou des chatiments de ceux-ci. Ces sentiments ne sont que des entraves au plaisir. L'épicurisme se pose en opposition directe avec la philosophie de Platon et celle d'Aristote Ils ne nous reste que très peu de chose de ses oeuvres écrites. La totalité des écrits d'Epicure qui nous sont parvenus se résume à trois lettres : Lettre à Hérodote Lettre à Pythoclès Lettre à Ménécée -200 -100 100 200 300 400 600 700 800 900 1100 1200 1300 1400 1900 1600 1700 1800 476 : Chute de l'Empire Romain - Début symbolique du Moyen-Age 1492 : Découverte de l'Amérique par C.Colomb
Début des temps modernes et fin du Moyen Age Moyen-Age Epictète 50 130 Epictète est un stoïcien. Le stoïcisme est l'opposé de l'épicurisme. Cette école du portique, fut fondé parZénon de Cittium à la même époque que celle du Jardin.
Epictète est un des plus fameux représentant de ce courant de pensée Antique qui s'étira sur plusieurs siècles.
Ancien esclave, Epictète prône la maîtrise de soi, intériorisation de tous les sentiments peut importe leur nature, afin justment de pouvoir trouver la liberté et la communion avec la nature.
Très peu de ses oeuvres nous sont parvenues, mais on peut citer "Les Entretiens", qui furent écrit par Arrien de Nicodie, un de ses disciples.
Seul 4 des 8 volumes de ces entretiens nous sont parvenus, mais ils nous permettent de bien connaître l philosophie d'Epictète. 1469 1527 Machiavel Le prince - 1513
L'Art de la guerre - 1521
Discours sur la première décade de Tite Live - 1531 Machiavel est né à Florence. Il est diplomate à la cours de Florence à partir de 1498. Mais il est contraint de s'exiler en 1512, tombé en disgrace à la suite du renversement des Médicis. Il ne reviendra pratiquement plus à la vie politique et se consacrera à la philosophie, écrivant les oeuvres suivantes : Sa philosophie peut être résumer selon les points suivants : Le souverain excerce le pouvoir réel
L'homme ne maitrise pas la fortune, qui est complexe, et il ne peut faire fortune que par des initiatives audacieuses prises au bon moment.
La virtù est en quelque sorte le génie politique ; l'efficacité et la rapidité à prendre les meilleurs décisions politiques pour dominer la fortune. Descartes 1596 1650 Spinoza Leibniz 1646 1716 1632 1677 Hegel 1724 1804 1788 Schopenhauer Marx Kant 1883 1818 Nietzsche 1860 2000 1844 1900 1905 1980 Sartre Règles pour la direction de l'esprit - 1628
Discours de la méthode - 1637
Méditations sur la philosophie première - 1641
Principes de la philosophie - 1644
Passions de l'âme - 1649 Une bibliographie riche : Principales oeuvres philosophiques de Descartes. Le Discours de la méthode est son œuvre la plus connue. A l'époque, le latin est la langue du savoir, des intellectuels. Or, ce discours, écrit en français s'adresse à un public plus large, toutes les personnes douées de raison. Les Méditations sur la philosophie première, est l'œuvre qui définit les fondements de la philosophie de Descartes. Il y expose les bases du rationalisme et d'autres concepts tel que : 1770 1831 La raison est la faculté de bien juger, de distinguer le bien du faux. Le doute, étape temporaire, est l'étape qui permet de rejetter toutes les éventualités qui ne sont pas des certitudes absolues. La pensée, notamment développé via la célèbre maxime "Cogito ergo sum" (je pense donc je suis) est l'activité spirituelle similaire à la consciences que développe les hommes de raison. Disciple de Descartes, il publiera d'ailleurs en 1663 "Les Principes de la philosophie de Descartes" D'origine juive orthodoxe, il sera cependant excommunié en 1656 et subiras même une tentative d'assassinat pour cela. Il rédigera alors un ouvrage qui fera scandale en 1670 dans les communautés sémites. En 1670, parait le Traité théologico-politique ou
Tractatus theologicopoliticus, qui explique comment lire les textes sacrés. Il provoque ainsi un tolé, et le Tractatus lui vaudra de nombreuses insultes. Pour Spinoza, Dieu est comparable à la nature, reprenant la théorie stoïcienne. La sagesse est la vraie connaissance de Dieu et donc de la nature. le Discours de métaphysique - vers l 685
les Nouveaux Essais sur t'entendement humain - 1704
les Essais de Théodicée - 1710
La Monadologie - 1714 Oeuvres principales : L'aperceplion est selon Leibniz "la conscience ou connaissance réflexive de l'état intérieur qui constitue la perception simple." Ce terme fut créé par Leibniz.
Dieu est une puissance suprêmement libre et choisit parmis les hommes ceux qu'il veux favoriser ou défavoriser.
La monade est la substance qui entre dans la composition de tous les éléments naturels, c'est une sorte d'atome universel, élément fondamental des choses. Disciple de Descartes et de son rationalisme (explication mathématique de l'univers).
S'inspire également de certaines idées d'Aristote, notamment à propos de la logique.
Leibniz tente d'expliquer l'univers et les hommes, à parts égales, grâce à deux disciplines fondamentales : les mathématiques et la philosophie. Critique de la raison pure (1781-1787)
Les Fondements de la métaphysique des mœurs (1785)
La Critique de la raison pratique (1788)
La Critique du Jugement (1790)
La Religion dans les limites de la simple raison (1793)
Le Traité de part perpétuelle (1795)
L'Anthropologie du point de vue pragmatique (1798). Parmis une bibliographie particulièrement prolixe, on peut citer : Kant base sa philosophie sur la connaissance : La raison est chez Kant tout ce qui concerne la pensée, excepté l'expérience. Elle peut être :
Spéculative lorsqu'elle concercne les connaissances
Pratique lorsqu'elle concerne la morale
*
Tout ce qui dans l'art ou dans la nature plait sans concecpt est qualifié de beau par Kant.
*
Chez Kant, les catégories primaires ou concept fondamental sont les liens qui permettent d'unifier les choses sensibles - elles sont au nombre de 12.
*
L'entendement est la faculté permettant de relier les catégories primaires aux sensations Un philosophe préocupé par différents thèmes : Thème religieux
-> Vie de Jésus (1795-1796)
-> L'Esprit du christianisme et son destin (1798-1799)
-> Leçons sur la philosophie de la religion
Actualité historique
-> Phénoménologie de l'Esprit (1807)
-> Leçon sur l'histoire de la philosophie (posthume)
-> Leçon sur la philosophie de l'histoire (posthume)
La logique
->Sciences de la logique
La philosophie
->Précis de encyclopédie des sciences philosophiques
Le droit
-> Principes de la philosophie du Droit Les notions "clés" de la philosophie d'Hegel sont les suivantes :
La dialectique est la marche, l'évolution de de la thèse à la synthèse. (thèse-antithèse-synthèse).
Le concept est selon lui l'esprit vivant de la réalité qui permet de construire un savoir universel.
L'Esprit est la pensée qui se clarifie progressivement pour finalement aboutir à l'Absolu.
L'Absolu est l'idée universelle qui s'incarne dans les différentes réalité, ce qui est en soi et par soi.
L'art est la rencontre de l'Esprit et de la matière, regroupant un élément sensible et un élément intelligible. 1814 - De la quadruple racine du principe de raison suffisante
1816 - De la vision et des couleurs
1818 - Le Monde comme volonté et comme représentation
1836 - De la volonté dans la nature
841 - Les deux problèmes fondamentaux de l'éthique
1851 - Parerga et Paralipomena Les sources d'inspirations de Schopenhauer sont diverses. Il qualifie l'oeuvre de Kant comme " la plus considérable qui se soit produite depuis vingt siècles en philosophie ". Il se revendique aussi comme héritier de la philosophie des idées de Platon, mais il qualifie Hegel "d'écrivailleur d'absurdités et détraqueur de cervelle ". Les principales œuvres de Schopenhauer sont : La Volonté est la puissance aveugle de la vie, l'homme en est un jouet inconscient car chez Schopenhauer, le libre arbitre n'existe pas.
Schopenhauer est qualifiable et qualifié comme "pessimiste". Dieu n'existe pas, et même si le monde n'est pas dénué de sens, il est en tout cas le plus mauvais monde qu'on puisse imaginer. Les principaux apports conceptuels sont les suivants :
hacun possède une connaissance de son être intime. Rentrer en soi même permet de faire s'affirmer son être intime pour qu'il s'exprime comme Volonté.
L'intégralité des êtres, objets, animaux, végétaux qui existent sont doués de Volonté. La question juive (1844)
La critique de la philosophie du droit de Hegel (1844)
les Manuscrits de 1844 (1844)
La Sainte Famille (en collaboration avec Engels, (1845)
L 'Idéologie allemande (avec Engels et Hess, 1845-1846) ;
Misère de la philosophie (1847) ;
la Contribution à la critique de l'économie politique (1859) ;
Le Capital (1867-1894, les derniers tomes étant posthumes). Les principales influences de Marx sont Démocrite; Epicure; Diderot; Helvétius. Il était également fortement influencé par la philosophie d'Hegel (et sa démarche "thèse-antithèse-synthèse"). Les principaux apports conceptuels de Marx à la philosophie sont :
La reprise de la dialectique de Hegel. Chez Marx, elle n'est plus celle de l'Idée mais celle de la matière, permettant de repousser constamment les contraintes.
La Praxis est l'énergie humaine vitale et sociale, critère essentiel du vrai.
L'aliénation est la situation ou l'être humain est dépouillé de son essence-même, qui le domine alors en devenant "l'Autre". Marx est aussi et surtout connu pour ses apports à l'économie :
Marx a mis en évidence le fait que les hommes sont capables de produire grâce aux forces de productions.
Les rapports de production sont les relations et rapports sociaux noués lors du processus de production.
L'exploitation est la relation économique fondamentale consistant à de que certains hommes qui ne possèdent pas les moyens de productions, travaillent pour d'autres hommes propriétaires de ces moyens, de manière partiellement gratuite.
Marx est aussi considéré comme le père du Communisme. Nietzsche a écrit de nombreux ouvrages qui sont resté aujourd'hui - des preuves de la richesse des réfléxions de Nietzsche. L'origine de la tragédie (1871)
Humain trop humain (1878)
Le voyageur et son ombre (1880)
Aurore (1880-1881)
Le Gai Savoir(1881-1882)
Ainsi parlait Zarathoustra(1882-1885)
Par delà le Bien et le Mal (1886)
La généalogie de la morale (1887)
Le crépuscule des idoles (1888)
Le cas Wagner (1888)
L'antéchrist (1888)
Ecce Homo (posthume) Nietzsche s'est fortement inspiré des philosophes "présocratien" (qui ont vécu avant Socrate) tel que Thalès ou Héraclite. Il était en revanche un détracteur de Socrate, qu'il qualifiait de "plébéien inculte".
Il fut aussi un fervent adepte de la philosophie de Diogène Laërce.
*
D'abord bouleversé par le pessimisme de Schopenhauer, il le rejettera par la suite, ainsi que Wagner, qu'il avait connu en 1868. Mais il commencera à émettre des idées quant à la philosophie de ce dernier à partir des années 1875/1876. Nietzsche base sa philosophie autour de 4 concepts majeurs :
La volonté de puissance est une énergie puissante et conquérante qui offre la plénitude de l'ame via les facultés de créer et de donner.
Le surhomme est l'apogée de ce que peut être un homme, un créateur, libre d'esprit et de coeur.
L'esclave est faible, il vit dans le ressentiment et est incapable de créer.
Les sentiments de rancune et d'amertume que les faibles, les esclaves, nourrissent à l'égard des maitres créateurs sont nommés "ressentiment". Sartre se revendique d'influences multiples, parmis lesquelles on peut citer Hegel, Marx, Husserl, Heidegger mais aussi de Descartes (dont le cogito est une des clés de voute de la philosophie de Sartre). L'imagination (1936)
La Nausée (1938)
Le Mur (1939)
Les Mouches (1943)
L'Etre et le Néant (1943)
Huis Clos (1945)
Morts sans sépulture (1946)
Baudelaire (1947)
Les mains sales (1948)
Critique de la raison dialectique (1960)
Les mots (1964)
L'Idiot de la famille (1971-1972) La conscience est un mouvement de transcendance vers le monde et les choses.
L'existence est le fait de surgir et de subsister dans le monde
L'homme est un projet enui même, et il se jette dans l'avenir grâce à sa conscience
La liberté est le pouvoir détenu par la conscience, qui lui permet de se soustraire aux contraintes.
L'homme peut être résumer par deux termes : Transcendance et Liberté. Selon Sartre: Principales oeuvres de Sartre Influences Temps Modernes 1789 : Révolution Française Époque Contemporaine
Full transcript