Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Philosophie

No description
by

Paul Asquin

on 16 February 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Philosophie

La Culture
Introduction
Ouverture : Expérience de Stanley Graham
→Nature Humaine agressive exceptionnellement libéré des contraintes
→ Nature humaine innocente mais ici influencé par des discours sociaux + pratique : soumission
→ Influences → Choix


La culture dénature-t-elle l'homme
- champs de maïs
- C général
- C française
Tout ce qui est inventé (apprentissage), transformé, produit, construit par les êtres humaines
→ Matériel = art technique
→ Immatériel = règles sociales, valeurs
+ Nature
Tout ce qui Ex de façon spontané, qui n'a pas eu besoin de l'H pour Ex ou se D
C = Culture
Ex = Existe
N = Nature
Eg = Egalité
Sé = Société
Vi = Violence
Gr = guerrre
Et = Etat
Psy = psychologie
U = universel
Ji = Justice
Jg = Juger
inJi = Injustice
Di = Droit
Polt = Politique
→ Matériel = minéraux, végétaux, animaux
→ Immatériel = comportement
Dénaturer = transformer + nuance péjorative
Problématique
1er niveau : Opposition
+ N aggresive & C essaie de la contrôler
+ N bonne & C peut être néfaste (soumission ; rivalité et compétition)
2e niveau : Présupposé à remettre ne question
+ L'H aurait une N ?
Question
Enjeux
+Si la N H est mauvaise
- méfiance
- rivalité
- guerre
→Autorité strict

+ Si la N H est bonne
- confiance, espoir
- eviter l'injustice
→Critique sociale

+ Si les H n'ont pas de N
- aventures ???
- regrets ???
Plan
→aggresivité N
→Controle social / déN = bien
1) Réflexion personnelle
Preuves : guerre ; violence ; domination ; cupidité ; rivalité

Égalité relative
→m buts : pouvoir ; bonheur ; plaisir ; survie
Absurde : Si H inoffensif par N, pas besoin de loi
→légitimité des lois, sanctions
2) Référence
s
Freud : Malaise dans la C
→V = ciment des Sé
→Mimétismes de la Vi = jalousie, vengeance (on veut avoir autant au moins)
Hobbes :
Leviathan
→égalité globale/de revendication
→Pas de limite morale naturelle
→Intelligence
> Violence
Etat de N = fiction
Etat de Gr = improductif
Solution
Inégalités artificielles →Obéïr, renoncer à sa liberté d'agir par la violence
Ccl : Lois, etc. limitent la nature violente
I. L'H est il mauvais par N ?

II. Peut-on penser que l'H est bon par N ?

Objection : - Générosité désintéressé → testament
- Fiction → identification spontanée au bien
1) Réflexion personelle
+ Inventions néfastes = Identifications collectives→frontières
Propriété → cupidité → association biens/pouvoir
2) Rousseau -
Second Discours
+
Et de N = fiction, sans C, H meurt
+ liberté = indépendance →pas de dette / pression→quasi autarcie
→Santé psy →pas de jalousie/colère/haine
→H Bons →Bonheur
+ Invention néfaste = propriété != posession
Injustice : →inégalités liées au hasard
→héritage = transmission sans mérite
→ vol, crime c/ les autres ou salariat, crime c/ sois
N H innofenssive
C peut être néfastes → propriétés privées →injustices durables →Dénaturer l'H
Ccl : Propriété déforme la N innocente
III. Peut-on penser que l'H n'a pas de N ?

Objection : - Méthode de l'Et fragile
- N U or peu de comportements U (vague)
1) Réflexion personelle
- corps = mains, bipèdie
+ L'H a une N car
- corps
- instincts : comportements N et déterminés
→alimentation
→sommeil
→recherche de plaisir
→compétence technique
→communication
→sexualité
+ Critique de cette vision : diversité culturelle + choix personnels
+ Cerveau : prise de conscience →choix propres
2) Référence
: Sartre -
L'existentialisme est une humanisme
Objet
: L'essence (utilité, origine) précède l'existence(conception, utilisat°)
H
: L'existence (naissance) précède l'essence (conscience, choix)
Langage performatif
: la force du langage créé la chose

Conséquences
:
"Nous sommes condamnés à être libre"
→Responsabilité des actes & non actions
→Recherche de déresponsabilisation "Mauvaise foi" (N, C, Inconscient)
La Ji & le Di
Introduction
Ouverture : Débat entre Créon & Antigone
→Créon : - loi pour protéger son peuple
- égalité de tous
→Antigone : - révolte (au nom des valeurs)
- famille & religion



Comment pouvons nous Juger
d'une injustice ?
Problématiques
Question
Enjeux
Plan
I. L'H peut il juger d'une injustice ?

II. Peut-on juger en référence à la loi ?

Rappel
: on peut juger d'une inJi grâce à son intelligence perso
Objection
: Risques d'erreurs, de manipulation, de confusion entre justice et vengeance
Annonce
: → Invention des lois pour compenser
1) Réflexion personelle
+ Avantages du droit (=des lois)
→Neutre
→Pas d'opinion
→Pas de variation d'humeur
+ Défauts
→Résultat de rapport de force
→Général (!= cas particuliers)
→Besoin d' H, mais H compétent ? compense ou empire ?
+ Il peut y avoir des lois injustes

2) Référence
: Rousseau :
Du contrat social
Problème : obéïr + ne pas obéïr
Solution ? : obéïr à - soi même (=choix personnels)
- nous même (=lois)
Emile : " La loi, c'est quand tout le peuple statut sur tout le peuple" (Egalité)
Pb : - définir le peuple (ex : âge ?)
- pas toujours réparation des dégats
- Démocratie direct → chronophage
Solution non politique
+ mais individuelle = Volonté générale →
Bon
citoyen : prend en compte le bien commun + obéit aux lois) !=
Mauvais
citoyen : décide en fonction de ses intérêts →rapport de force
+ Susciter l'esprit citoyen : →Instruction + récompenser les Bons citoyens

Transition
: Thomas d'Aquin →loi a besoin d'être interprété → Equité : adapter la loi aux cas particulier, respecter l'esprit de la loi → Désobéissance exeptionnelle
III. La justice procédurale ?

La politique
Juger = distribution des sanctions et des récompenses en fonction des mérites
- valeurs politiques
- privilèges
- "juger" sans mérites
- reconnaître
- identifier
- sanction
- compensation
Justice
Aristote
+ Eg artith
A = B
→Pas de privilège/discrimination
+ Eg géo
A/B = C/D
→justice distributive proportionnelle (mérite, besoin)

- par quel moyen→lois
- de quel droit ?
+ Juger par la loi ou par l'H ?
+ De quel droit pouvons nous juger si nous somme injustes ?
+ Voulons nous vraiment de la justice ?
+ La justice est elle possible/accessible ?
Voulons nous vraiment de la justice ?

+ Intérêts de la ju ?
→Peur de se perdre
→Confiance (perso et social)

+ Inconvénients
→préférence pour l'injustice si elle nous profite →Egoïsme
1) Réflexion personnelle
→ Empathie, identification
→Mémoire
→Comparaison →Valeur sociale
Critique : Egoïsme
→Empathie limité + Manipulations
2) Référence : Machiavel -
Le Prince
(le chef)
Prendre le pouvoir →annarchie → Terreur grâce autrui →exécution (injustice) féroce (marque les esprits)
> Manipulation : peuple "content & stupide (surpris)"
+ But de la politique pour M. : garder le pouvoir →Manipuler : image, réputation
Gentille : faiblesse et rivaux, Méchant : révolte
→Ambigüe → imprévisible →stupidité des autres

Ccl : H méchants, égoïstes
Référence : Rawls -
Théorie de la justice
1) Voile d'ignorance
→ moyens de choisir les principes de la futur société
→Supprime :
+ Caractéristiques naturelles (sexe, âge, talents, handicaps... en ayant conscience de leur existence)
+ Caractéristiques sociales (conviction politique/religieuse, diplôme...)
→On devient égoïste, mais pour le plus défavorisé

2) Décisions
:
→Égale liberté pour tous = limite de la liberté
→Egale répartition des ressources
Pb : Motivation
→Principe de différence, on veut toujours avoir un peu plus, être avantagé
L'Etat
Introduction
Ouverture : Jeu du bien public
Théorie des jeux : L'égoïsme des individus créé une société sous-optimal : personne n'a autant d'argent qu'il devrait avoir (egoïsme récompense l'individu mais lui nuie, ainsi qu'à toute la sé)

3 solutions :
+ Contrôle par un joueur : risque d'abus, cumul des pouvoirs économique et politique
+ Auto-organisation (ex : gérer les jetons d'un autre)
+ Arbitre neutre qui va unir les intérêts égoïste = État
Problématiques
Question
Enjeux
Plan
I. Nous devons obéissance à l'Etat

II. L'Etat est instrumentalisé au pouvoir de quelques-uns

+ Individualisme des individus nourrit l'abus de pouvoir de l'Etat
→empêche la responsabilisation des H
→Les individus veulent de + en + de confort et l'Etat gagne du pouvoir en leur en donnant. Impôts →Service publiques
+ Etat au service du plus grand nombre (!= Aristocratie)
→favoriser la majorité
+ Etat et lois au service des bourgeois
bourgeois : personne prête à travailler disposant d'un certain confort matériel
→L'Etat fait des lois favorisant les bourgeois
"Les droits de l'H n'ont jamais sauvé les pauvres"

A. Le despotisme doux
(= autorité douce de l'Etat (père) → confort)
Alexis de Tocqueville -
De la democratie en Amérique
19e
#Sociologie = impact des sé, des pensées idées communes sur les individus

+ Défaut des individus
Individualisme = respect de l'individu (reconnaissance)
Inconvénients
→égoïsme
→recherche de plaisir
→attitude qui infantilise
→pas de soucis des autres (!= altruisme)
+ Etat défectueux
→fait tout
→prend les responsabilités (→abus de pouvoir)

→Nouveau système totalitaire, prend en charge les besoins, soucis, doutes →aucune rebellion

B. La démocratie
: L'Etat au service des faibles
Référence :
Discours de Calliclès,
Fiction de Platon
+ Justice selon la N : loi du plus fort (Calliclès)
Lion mange gazelle →juste, gazelle faible
Gazelle échappe au lion →juste, gazelle forte (agile)
!=
+ Justice selon la loi : Egalité (Socrate, idée de Platon, c/ N)
Justice faite par les faibles = Peur (reconnaissance de la faiblesse) != forts (ambitions, désir)
→pouvoir des faibles = force du nombre
→éducation = manipulation des enfants
Critiques :
→Racialisme
→Vraie force != dominer les autres mais se dominer soi-même
→Aucune raison d'imiter les animaux
- Quel animal ?
- Pas à trouver ses modèles (dévalorisation) →les inventer
Calliclès se focalise sur une fausse force

C. L'instrumentalisation de l'Etat par les classes dominantes
→Référence : Marx -
A propos de la question juive
(rien à voir avec WWII)
→Critique des droits de l'H
→matérialiste dialectique conditions éco influent mes pensées →J'ai les pensées de ma classe sociale
ex : abolition de l'esclavage != victoire des idées mais invention de la machine
"L'Etat est au profit des classes dominantes"
→Bourgeois en Europe →liberté et égalité en
droit
→protection de la propriété privée →égoïsme
Propriété privée :
+ "La liberté des uns s'arrête là ou commence celle des autres" →Faux !
!= Liberté qui commence avec celles des autres →liberté d'expression + échanges d'informations + les autres, leurs idées nous sont bénéfiques
Bilan :
Que devons nous à l'Etat ?
I.Etat donne une organisation
→dette payé par l'obéissance
II. Etat instrumentalisé (A. Au service des assistés ; B. Par les faibles ; C. Par ceux au pouvoir, les puissants) →Injuste
III. Pourquoi ne pas se passer de l'Etat ?

+ L'Etat est-il une bonne forme de pouvoir ?
+ Doit on obéir à l'Etat ou s'en débarasser ?
+ Quel rôle doit jouer l'Etat ?
+ Nous sommes incapables de nous organiser seul
→Nécessité ou contrainte basé sur un fait naturel
+ Obligation d'améliorer l'Etat
→Possible (Rousseau, Rawls)
→Impossible : rapports de force (pas les meilleurs ou les plus intelligents : la majorité)
+ Le faire disparaître (il est illégitime)
→obligation ou nécessité
1) Réflexion personnelle
+ Nécessité d'imposer des lois/contraintes aux H car ils sont égoïstes, méfiant (et ce par N)
+ Cf
Jeu du bien public
: besoin d'un organisation extérieur
→Il faut(=nécess) nous imposer(=contrainte) le respect des autres, le sens du bien commun, une vision à long terme
2) Référence
: Hobbes -
Léviathan
(cf : Culture I)
A. 4 illégitimités de l'Etat
Toltsoi 19e
+ Hypnose patriotique
→Identité collective →artificielle
→Sacrifice de soi pour une idée
+Corruption
→Si on a un salaire, on croit à ce que l'on fait
→Fonctionnaires croient en ce qu'ils font →défendent l'Etat
→payent les impôts
+Service militaire
→Donne des armes à une partie de la pop. pour tirer sur une partie de la pop..
→ L'Etat prétend unir les h mais ici règne par la division
+ Intimidation : détestable & admirable (santé transport publique)

B. L'auto-organisation sociale
Ref: Godwin (fonctionnaire) 18e
+ Sé = milieu N de l'H
→division du travail
→lutter contre l'ennui
+Intelligence = capacité à résoudre les pb
→Diversité des sociétés →plusieurs moyens

C. Les sociétés contre l'Etat
Pierre Clastres 16e -
Philosophie de la chefferie indienne
Petites sé →Autarcie familial→absence d'autorité entre adulte
Chef
a) Temps de paix
→Arbitre sans pouvoir →conseils
→Discours mythologique et creux (pas d'impact)
→Droit de pillage du chef →pas d'apparence prestigieuse ; de rivalité →division entre pouvoir éco et politique
→Droit exclusif ou privilégié à la polygamie
+Moyen de pression social (demande de la famille au chef)
+Pas d'enrichissement (par richesse des enfants) →droit de pillage
b) Temps de guerre
→Droit de donner des ordres à la condition que la guerre ne soit pas d'intérêts personnels

c) Les individus
→Comment poser des limites ?
+ Initiation →conscience de la sé, de son pouvoir et de son importances
+ Système de sanction efficace →Supprimer les biens du criminel puis lui donner le minimum →reconnaissance du criminel
Bilan
:
+Société avec Etats
→Autorité
→Liberté individuelle
→Initiation permanente
→60 ans - 8h/jours de travail
+Société c/ l'Etat
→Refus d'autorité
→soumission aux coutumes
→libertés vis à vis des autes
→Initiation un fois pour toutes
→20 ans, 2-3h / jour, puis les enfants travaillent
Que devons nous à l'Etat ?
+ invention relativement récente 17e
+ pouvoir politique institutionnel (qui sert à organiser les sé H)

Devoir
:
+ Nécessité : devoir lié à des causes impersonnels
→lois naturelles
+ Contrainte : devoir imposé par autrui
→lois
→autorité
+ Obligation : les devoirs que l'on s'impose à soi-même
→politesse
Philosophie
Cercle vicieux du despotisme doux
Full transcript