Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Structures et modes d’élevage

Aquaculture
by

Amal BEN OTHMAN

on 18 April 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Structures et modes d’élevage


réalisé par:
AYARI Sabrine
BEN OTHMAN Amal 3. Les modes d’élevage Projet sur:
Structures et modes d’élevage LFSV3 _ BCMB ici PLAN 1. Définition et objectifs
2. Structures d’élevage
3. Modes d’élevage
4. Approche énergétique
5. Conclusion
On définie l’Aquaculture comme étant « l’art de multiplier et d’élever les animaux et les plantes aquatiques ».

L’élevage est un ensemble des méthodes et des techniques employées pour élever des animaux, en vue d'un résultat économique.

On parle d’élevage des alevins ou ‘alevinage’ qui est l’art de conserver et de propager l’alevin, jeune poisson qui sert à peupler les étangs et les rivières. Définition Objectifs * Produire de la matière vivante à partir de l’élément aquatique, c’est à dire la production pour la consommation humaine d'aliments riches en protéines. * Manipuler les milieu aquatiques, naturels ou artificiels pour réaliser la production d’espèces utiles à l’Homme. * Production de poissons et d'appâts vivants pour la pêche professionnelle et sportive . * Production de juvéniles pour la reconstitution des stocks naturels . * Introduction de nouvelles espèces .
* Production de poissons d’aquarium (poissons ornementaux) 2.Les structures d’élevage Un grand nombre de structures ou d’écosystèmes aquacoles ont été employés en aquaculture.
L'aquaculture se pratique en zone tempérée ou tropicale, en eaux douce, saumâtre ou marine (uniquement sur la frange littorale).
La production se fait: * Soit en milieu ouvert, c'est-à-dire au sein du milieu aquatique naturel (aquaculture en parc, bouchot ou filière, en cages flottantes ou étang) Production en milieu ouvert
* Soit en milieu fermé, dans des structures à terre (bassins) alimentées par de l'eau prélevée dans le milieu naturel.
Aquaculture en parc
Aquaculture en parc clos avec paroi rigide Aquaculture en étangs

Aquaculture en cages flottantes
Aquaculture en parc clos avec paroi flexible
 
Aquaculture en bouchot Aquaculture en parc: Aquaculture en parc clos avec paroi rigide: Son système de base se compose de quatre réservoirs assemblés au tour de passerelles flottantes et d’une plate-forme de service renfermant les pompes, les commandes, les groupes électrogènes, les appareils d’alimentation, le stockage de la moulée, l’équipement d’alimentation en oxygène, les systèmes de traitement des déchets solides et d’autres équipements auxiliaires.

Chaque réservoir fait 20 m de diamètre sur 8 m de profondeur et possède un volume d’élevage d’environ 2 500 m3. Aquaculture en parc clos avec paroi flexible: C’est un enclos rond flexible, construit en chlorure de polyvinyle épais, imperméable à l’eau. Les sacs sont suspendus dans l’eau par un système de flottaison spécialement conçu. Comme l’eau pompée dans les sacs aide à maintenir une pression relativement constante, le sac conserve sa forme.
L’unité de production standard se mesure 15 m de diamètre sur 11 m de profondeur, pour un volume d’élevage de 2 000m3. Aquaculture en bouchot: Un bouchot est un support d'élevage des moules et autres coquillages. Il s'agit généralement de pieux en chêne ou en châtaignierde 2 à 6 mètres de long, non écorcés, enfoncés de moitié dans le sable ou les sédiments, et disposés en alignements de 50 à 100m sur des zones qui découvrent totalement ou non à marée basse. Autrefois les alignements pouvaient prendre la forme de «V» ou de «W» Aquaculture en étangs Les étangs sont des bassins creuses dans le sol, alimentés en eau par gravite ou par pompage a partir d’un cours d’eau voisin, restent de loin la structure d’élevage la plus répandue sur le continent . Aquaculture en cages flottantes cages flottantes Les cages flottantes sont constituées par une structure flottante supportant une poche grillagée et immergée contenant les poissons.

Ces cages sont installées de préférence dans des plans d’eau profonds (au moins 2 m) a l’abri des vagues.
Par rapport aux élevages en étang, les densités de stockage sont plus élevées.

l’élevage en cage limite le problème de reproduction anarchique et de prolifération car les œufs sont perdus à travers les mailles du filet au moment de la ponte. Production en milieu fermé Aquaculture en bassin
Le basin est un ouvrage destiné à contenir de l'eau et des poissons, généralement situé au-dessus du sol, typiquement caractérisé par un échange d'eau important; environnement hautement contrôlé. Il permet la production d’animaux dans les vastes environnements pouvant aller jusqu’à l’échelle de l’océan (le Pacifique nord) cas du ranching de Saumons à partir des écloseries de l’oest de l’Amérique du nord
et de l’est de l’Asie du Japon et de la Russie mais avec des rendements à la surface faible (par exemple en valliculture ou en élevages de crevette de 150 à 800Kg /hk/an) .
L’apport alimentaire est absent et ce sont des états régions coopératives qui assurent ce type de production. En Méditerranée les cultives extensives courant le rizipisciculture (élevage de poissons dans une rizière) en Egypte notamment Portugal et des cotes Atlantiques de l’Espagne
et en Italie la valliculture . Elevage extensif Elevage intensif
Permet la production d’animaux sur de petites surfaces étangs/enclos/bassins/etc ... mais avec des rendements élevées. Exemple:
crevette de 3 à 25tonnes/ha/an
Truites plus de 1000 tonnes/ha/an
Tulapia plus de 1500 tonnes/ha/an. L’apport alimentaire est alors indispensable et ce sont les entreprises privées multinationales qui s’engagent dans ces activités. En Méditerranée, les élevages intensifs produisent essentiellement des poissons qu' ils soient d’eau douce ou d’eau saumâtre. Élevage semi extensif C’est intermédiaire avec des surfaces de production de quelques Ha des rendements entre 1 et 2 tonnes/ha/an (cas de crevette) L’alimentation est possible mais discontinue ou même absente (huitre et moules) même sans alimentation artificielle les rendements peuvent être considérablement plus importante que sur les gisements naturels exploités par la pêche. Ce type d’activité est assuré par des structures privées mais plus petites de la taille du groupe familiale; les espèces élevées sont surtout la Carpe, le poisson chat, l’huitre et la moule. Élevage semi intensif Est le mode d’exploitation appliqué en Égypte à la pisciculture en bassin de terre en eau douce ou légèrement saumâtre ou à la culture en cages de crevettes et de poissons marins en lagunes. Récapitulation Élevage intensif: * Élevage dans des bassins d’eau douce, salée ou saumâtre.
* Alimentation: des régimes d’alimentation artificiels formulés pour être adaptés à chaque espèce élevée. Élevage semi-intensif ou semi-extensif en mer ouverte : * Élevage: dans de grandes cages flottantes ou submergées .
* Alimentation: avec des régimes d’alimentation artificiels. Élevage extensif : les poissons sont disséminés au stade juvénile dans des lagunes ou des étangs côtiers et ils grandissent avec une alimentation naturelle, en utilisant donc les ressources fournies par l’environnement. 4. Approche énergétique de l’aquaculture Elle consiste à produire des protéines animales de bonne qualité en élevant des espèces phytophages exemple: moule, oursin, carpe… * L’aquaculture de production * L’aquaculture de transformation Elle consiste à produire des protéines de bonne qualité à partir d’une autre protéine animale de bonne quantité (farine de poisson) ; c’est l’élevage d’espèces zoophages, carnivores (crevettes, truite, thon, daurade, loup, sépiole). La production peut être issue de l'élevage ou d'une capture en milieu naturel. 5. Conclusion L’aquaculture marine, dotée d’un potentiel de croissance et de bénéfices économiques, est en train de passer d’un stade traditionnel à un état nécessitant une position reconnue et efficace en termes de développement et de réglementation. Le principal problème reste tout de même la pollution des habitats locaux par les déchets alimentaires et chimiques issus de l'activité aquacole en amont. MERCI POUR
VOTRE
ATTENTION La pisiculture: En Tunisie, La pisciculture continentale consiste en l'exploitation et la valorisation des eaux des barrages à travers leur empoissonnement en alevins de Mulet (Mugil spp. Liza sp.) et le transfert de certaines espèces comme le sandre et les carpes lesquelles seront pêchées par la suite par l'octroi d'autorisation aux pêcheurs habitants aux alentours de ces barrages. La conchyliculture : Consiste en l'élevage des moules (Mitilus galloprovincialis ) et des huîtres (Crassostrea gigas ) suspendus sur des tables d'élevage ou encore sur filières flottantes.
En Tunisie, ces deux techniques d'élevage sont pratiquées dans la lagune de Bizerte au Nord du pays. Cette lagune est ouverte sur la mer et son eau est marine.
Full transcript