Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

D'autres approches (2) ? Situations problèmes (Permettre aux élèves d'acquérir des compétences informationnelles 2014)

Support créé pour un stage destiné aux professeurs documentalistes de l'académie de Besançon en février 2014. Pour toute remarque, christophe.coquet@ac-besancon.fr
by

Christophe Coquet

on 15 May 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of D'autres approches (2) ? Situations problèmes (Permettre aux élèves d'acquérir des compétences informationnelles 2014)

Permettre aux élèves d'acquérir des compétences informationnelles
D'autres approches ?
"On n'apprend bien que ce qui répond aux questions que l'on se pose"
Jean-Jacques Rousseau
Émile ou De l’éducation (1762).
Comme la pédagogie inversée, les situations-problèmes renversent la relation pédagogique.
Un exemple ?
Un point de programme : le Moyen-Age

Une question posée aux élèves et sous tendant des représentations :
Le Moyen-Age : période riche ou misérable ?
Une méthode :
Mener l'enquête !
Des connaissances :
Toutes les informations pouvant être trouvées sur cette période, à analyser et sélectionner.
Situation-problème
Cours magistral
Un angle choisi par l'enseignant :
Des connaissances apportées par l'enseignant.
Des critères définis par les élèves.
Presqu'un travail d'historien, des savoirs construits, des compétences pouvant être ré-investies.
Des savoirs apportés...
La vie quotidienne au Moyen-Age
Situation-problème : concept formalisé en 1987 par Philippe Meirieu dans son ouvrage
"Apprendre... oui, mais comment".
Mais l'idée est déjà présente dans la psychologie cognitive de Piaget, et dans la pédagogie Freinet.
La situation-problème n'est pas seulement une énigme à résoudre, ou une problématique, ou une enquête.
Dans la situation-problème, il doit y avoir :
- question,
- enjeu,
- problème,
- rupture,
- émergence d’un obstacle,
- recherche,
- confrontation entre pairs,
- identification des ressources et repérage de
celles qui vont permettre de surmonter l’obstacle.
- formalisation et transfert des acquis.


"Situation didactique dans laquelle il est proposé au sujet une tâche qu'il ne peut mener à bien sans effectuer un apprentissage précis. Cet apprentissage qui constitue le véritable objectif de la situation-problème, s'effectue en levant l'obstacle à la réalisation de la tâche".
"Apprendre... Oui mais comment"
Comment construire une situation-problème ?
D'après :
"(Se) former par les situations-problèmes. Des déstabilisations constructives"
Michel Huber, Alain Dalongeville, éditions Chronique Sociale, 2011 (2ème éd.)
1/ Identifier les notions ou concepts que l'on veut aborder.
5/ A partir des acquis initiaux des élèves, identifier les représentations majoritaires sur cette compétence visée. Peut-être aussi fait en début d'activité (réflexion collective par exemple).
6/ Formuler la situation-problème en prenant le contre-pied de ces représentations.
7/ Proposer des documents qui alimentent cette situation-problème.
2/ Définir les connaissances et capacités visées.
3/ Définir ce que l'élève devrait avoir mémorisé, devrait être capable de faire.
4/ Isoler une compétence visée.
8/ Proposer aux élèves des travaux de recherche permettant de passer l'obstacle soulevé par la situation-problème.
9/ Formaliser les résultats des travaux de chaque équipe d'élèves, confirmant ou non des hypothèses émises, pour créer une synthèse.


Compétence 4 - La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication - Palier 3

Adopter une attitude responsable
- Item 3 : Faire preuve d’esprit critique face à l'information et à son traitement.
Quelques précisions...

Partir du S3C.
Savoir sélectionner une source d'information fiable.
Une séquence doit se terminer par une synthèse (réalisation finale devant être choisie dès le début de la séquence).
Les situations-problèmes ne sont pas LA solution unique et miraculeuse, ni même une méthode à appliquer systématiquement. Mais cette approche centrée sur les pratiques et les besoins des élèves peut parfois aider à créer une séquence ou en revoir une existante.
Quelques idées en info documentation...
Et si au CDI, les documents étaient classés
en fonction des besoins des élèves ?
Au CDI, les élèves devraient avoir le droit
d'aller sur tous les sites internet.
Comment évaluer les copiés/collés ?
Qui évaluer ? L'élève ? L'auteur ?
Jouer, c'est apprendre ?
Plutôt que l'enseignant réponde à des questions que les élèves ne se posent pas, partir des questions et représentations pour construire collectivement des réponses...
Ainsi qu'une séquence travaillée en formation
Compétences informationnelles
, à partir du thème de l'édition 2013 du concours de la Résistance "Communiquer pour résister" :
"
Si FaceBook avait existé en 1943, les résistants
auraient été arrêtés en quelques jours.
"
... avec un travail possible sur l'identité numérique, la confidentialité des données, la protection des informations personnelles et le rôle de la communication dans les révolutions contemporaines.
Les situations-problèmes
Bref, une démarche documentaire !
Full transcript