Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La vie devant soi

No description
by

Manu Dubey

on 1 April 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La vie devant soi

Romain Gary (1943)
Fosco Sinibaldi
Shatan Bogat
Émile Ajar
Romain Kacew
Momo est le narrateur de ce livre, Madame Rosa est l'epicentre de celle ci. Madame Rosa a ouvert une pension clandestine où les prostitueslaissent leurs enftanspendant quelques mois pour les protéger de l'Assistance publique . Momo raconte sa vie chez madame Rosa et son amour pour la seule « mère » qui lui reste, cette ancienne prostituée, devenue grosse et laide et qu'il aime de tout son cœur. Momo a toujours voulu savoir a propos de ces parents. Malgre son age, il a une vision très philosophique sur la religion, dieu, famille. Il arrive souvent a Momo de pleurer et la bonheur pour lui occupe une grande place. Le seul souci de Madame Rosa est d'avoir le cancer et rester vivant comme un légume. Momo a consacre tout son enfance a Madame Rosa. Momo est le seul homme que Madame Rosa a aime. Momo decouvre son vrai age que vers la fin du livre. Madame Rosa avait menti Momo sur son age, il croyait avoit 10 ans alors qu'il avait t 14. La veille avait invente ce mensonge car elle craint que Momo allit le laisser en sachant qu'il est plus vieux. Momo etant un enfant sensible remplie d'amour accompagnera la vieille femme jusqu'à la fin de sa vie et meme apres.
ROMAN GARY ( EMILE AJAR)
La vie devant soi
Distinctions:
Prix Goncourt (1956 et 1975)
« Vieillir ? », Romain Gary répond : « Catastrophe. Mais ça ne m'arrivera pas. Jamais. J'imagine que ce doit être une chose atroce, mais comme moi, je suis incapable de vieillir, j'ai fait un pacte avec ce monsieur là-haut, vous connaissez ? J'ai fait un pacte avec lui aux termes duquel je ne vieillirai jamais »
Film adapte au cinema:
Clair de femme
La vie devant soi
Les racine du ciel
En 1974 quand Romain Gary, 60 ans, réalise qu’il est catalogué « gaulliste démodé ».

Émile Ajar, mystérieux écrivain vivant au Brésil, et publie alternativement sous son nom et celui d'Ajar.

une écriture vive et drôle, à rattacher au courant post-moderniste,
Son cousin Paul Pawlovic prête corps à cette allégorie .

En 1975, reçoit le Prix Goncourt pour "La Vie devant soi".
Né le 8 mai 1914 dans une famille juif en Russie.
Émile Ajar
De soldat a un capitaine
Service militaire
appelé au service militaire en 1938 pour servir dans l'aviation à Salon-de-Provence instructeur de tir à l'école de l'air d'Avord un apres son enrolement par l'armee.
sert au Moyen Orient en tant que employe de Forces aériennes françaises libres.
Romain Kacew choisit le nom de Gary (signifiant brûle ! en russe) qui deviendra son pseudonyme qui le suivrera toute sa vie.
capitaine de réserve et est nommé compagnon de la Libération.
il se donne la mort en tirant une balle dans la bouche le 2 decenbre 1980.
Gary et le cinema
Contexte Socio-Historique
Gary s'est inpire de ces evenements pour rendre ce livre plus vraisemblable.

Emile à écrit ce livre a l'âge de 60 ans en 1975. Gary exprime son terreur qu'il a envers la vieillesse ses angoisses, sa solitude, son refus de la dégradation sont décrits à travers le regard d'un autre. Un enfant..

On peut distinguer tres bien Gary dans le personnage de Madame rossa qui tout comme lui avait peur de veilleir.
Les femmes se manifester à maîtriser leur sexualité mais surtout leur fécondité.

Pour se libérer et accéder à une meilleure qualité de vie, il semble nécessaire que la femme puisse maîtriser sa fécondité.

Une première étape avec la loi initiée autorise le recours à la contraception orale .Mais le recours à la contraception n'est pas remboursé par la Sécurité sociale et, surtout, l'avortement reste illégal. C'est qu en 1975 la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse prend lie.
Au cours des années 1970 Il est apparu un chômage massif en france. Dans l'ensemble, les inégalités se creusent, l’instabilité progresse. On ne peut donc pas parler de crise économique ou de récession continue, mais seulement de croissance ralentie.
L'immigration explique en partie l'augmentation de la population : un Français sur quatre a au moins un grand-parent d'origine étrangère. l'immigration a amené un autre changement radical avec l'apparition d'une communauté musulmane importante.

Le quartier de Belleville est un quartier multiethnique. Momo est arabe, probablement d’origine algérienne, comme beaucoup d’habitants de son quartier.

L’Algérie fut française jusqu’en 1962. Après l’indépendance, beaucoup de « Pieds-noirs » et de « Harkis » sont venus en France.
une voisine de Madame Rosa. C'est un travesti qui se défend au Bois de Boulogne après avoir été champion de Boxe au Sénégal.
Madame Lola est très bonne et c'est elle qui aidera Momo et Madame Rosa lorsque celle-ci sera devenue impotente.
Madame Lola
Momo alias Mohammed
Madame Rosa
Une juive polonaise, devenue prostituée en Afrique du Nord, revenue en France, déportée à Auschwitz.

Elle a créé une sorte de garderie pour élever les enfants de prostituées qui, sinon, auraient été placés à l'Assistance publique.

De la guerre, Elle a également gardé un portrait de Hitler qu'elle regarde dans ses jours de désespoir pour se dire qu'elle a connu pire et une chambre aménagée dans sa cave, ce qu'elle appelle son "trou juif", dans laquelle se réfugier en cas de péril.

Avec le temps, la santé de Madame Rosa se détériore. Son médecin veut qu'elle aille à l'hôpital. Elle s'y refuse.
Un enfant qui croit avoir dix ans mais qui en a en fait quatorze. Il est le fils présumé de Monsieur Yoûssef Kadir et d'une prostituée elle es tuée par ce dernier lors d'une crise de folie. Mais cela, Momo ne l'apprendra que tardivement, lorsqu'il rencontrera son père pour la première et dernière fois puisque celui-ci, qui était dans un asile depuis 11 ans, décèdera sans avoir pu reconnaître son fils.

Momo ayant été séparé de sa mère à trois ans, il a été élevé par Madame Rosa, élevé dans l'Islam , néanmoins, connaît l'hébreu et le yiddish. Aîné des enfants élevés par Madame Rosa, Momo joue le rôle du grand frère.

Il l'assume très bien mais n'en rêve pas moins à une autre vie, dans laquelle, devenu adulte, il serait puissant, c'est-à-dire policier, terroriste ou écrivain, comme Victor Hugo. Pour l'heure, cependant, il réfléchit à la vie: à la sienne, à celle de Madame Rosa, à celles des personnes qui l'entourent.

Monsieur Hamil
Un vieil arabe devenu presque aveugle qui fut, dans sa jeunesse, marchand de tapis ambulant, ce qui lui a permis de voir du pays. Il fréquente régulièrement le café et il eduque l'islam a Momo.
Monsieur Hamil a deux passions : le Coran et la poésie de Victor Hugo.
Le docteur Katz
Le médecin de Madame Rosa et de la maisonnée. C'est un homme qui comprend Madame Rosa, qui la rassure à tout instant sur elle même (elle craint d'avoir un cancer) et sur Momo (elle craint que, fils de son père, "psychiatrique", il ne soit lui-même "héréditaire").
Le docteur Katz sait que Madame Rosa ne veut pas vieillir comme un légume mais sa conscience professionnelle lui interdit l'euthanasie
Temps
Lhistoire a une duree de envions 7 ans, il commence lorsque momo a 6 ans et termine lorsqu'il a 11 ans.. Les cing premiere annes se dereoulent relativment vite. Ce sont les derniers mois de la vie de madame rosa qui preoccupent la plus grande partie du livre. C;est le moment le plus important, le plus touchant. Emile nous ameme dans un monde de misere ou un enfant de 14 n'as aucun moyen de saouver la vie de sa mere adoptive. Il n'a nulle part ou aller pourtant il reste courageux comme un adulte.
L'espace

La vie devant soi se déroule en à Belleville, au sixième sans Ascenseur. C'est une appartement situe dans une quartier pauvre. Momo habite dans une quatir ou il ya lieu la prostituion. Il est rare de voir des gens éduqué et riche dans ce coin. La plupart des residents sont les personnes ages et immigrants.
L'espace
L'amour
• Le thème principal de « La vie devant soi » c’est la relation un peu particulière de Mme Rosa et de Mohammed. L'amitié inter-générationelle; il y a une réelle complicité entre ses deux âmes un peu perdues dans la vie.

Pour lui elle est une sorte de mère adoptive, pour elle il est une sorte de fils, son préféré. Avec une extrême pudeur, Émile Ajar raconte une histoire d’amour filial entre un petit musulman et une vieille juive, entre deux êtres qui ont pourtant été privés d’amour toute leur vie et qui ne se sont jamais autorisés à l’exprimer.
La mort et la vieillesse
Ajar expulsant son angoisse de vieillir, une perspective qui le rend malade et pas seulement au sens figuré. Entre madame Rosa qui meurt et Momo qui la voit mourir, Gary ne se retrouve pas nécessairement du côté du narrateur. La jeunesse de Momo est confrontée à l'angoisse d'une vieillesse désespérée ou presque. Chaque fois la mort ou le vieillissement qui la préfigure, ses souffrances, ses humiliations constituent la matière du roman. Comment se survivre quand on a pour toujours la nature contre soi ?
Ce theme fait naitre plusieurs autres thèmes dont le thème des problèmes d’identité chez les enfants placé en famille d’accueil, le rêve, un famille, l'education, L'identité des enfants et le besoin de connaître ses racines, ses origines pour arriver à se construire.

« Si vous voulez mon avis, si les mecs à main armée sont comme ça, c’est parce qu’ont les avait pas repérés quand ils étaient mômes et ils sont restés ni vus ni connus. Il y a trop de mômes pour s’en apercevoir, il y en a même qui sont obligés de crever de faim pour se faire apercevoir ».

« La seule chose que j’étais sûr, c’est que ma mère est une femme, on ne pas autrement »

Toute l’histoire tourne autour de cette relation qui a la particularité de s’inverser : au début c’est elle qui s’occupe de Mohammed et à la fin c’est lui qui s’occupe d’elle. Mohammed a la vie devant soi et Mme Rosa est dans le déclin de sa vie.
« on habitait au sixième…et Mme Rosa …c’était une vrai source de la vie quotidienne »
« C’était…terrible de la voir mourir peu à peu sans connaissance de cause »
« Mais Mme Rosa se gâtait de plus en plus »

Themes
« je savais bien que j’étais son préféré » (p19, L 26)
« Tu as toujours été mon petit homme. Je n’en ai jamais vraiment aimé un autre. » (p229, L 9)
Full transcript