Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Untitled Prezi

No description
by

Bety Aquamarine

on 28 May 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Untitled Prezi

le plan introduction La chaîne rifaine introduction
Le Cénozoique au Monde
Lé Cénozoique au Maroc
conclusion
Bibliographie Du Miocène inférieur au Miocène moyen, le domaine interne subit une extension et un amincissement crustal provoquant l’effondrement du centre du domaine central et la formation du bassin d’Alboran (figure 4D). La chaîne du Rif constitue la branche Sud de l’arc de Gibraltar borde le bassin d’Alboran (SW de la Méditerranée occidentale), bassin marginal en cours de fermeture (figure 1).L’architecture actuelle est complexe et résulte de multiples processus orogéniques (enfouissement, exhumation/surrection, rifting…) en relation avec la convergence entre les plaques lithosphériques eurasienne et africaine depuis ~50 Ma. Figure 1 : Carte structurale du bassin méditerranéen (Jolivet et al., 2008). The Rif Belt in the frame of the West Mediterranean Alpine belts. Empty arrows: direction and rate of recent Africa-Europe convergence (NUVEL 1A model, DeMets et al., 1994; Morel & Meghraoui, 1996). BB: Beni Bousera; N-F: Nevado-Filabrides; R: Ronda la formation du rif Carte structurale de la chaîne du Rif (modifiée d’après Negro et al., 2008) le Rif externe Au niveau de domaine rifain, dans le Rif externe, le Paléogène est surtout marneux, avec présence aussi de calcaires à nummulites dans l’unité de Loukkos (écaille très externe de l’unité de Tanger) et dans certaines unités prérifaines. Le cénozoïque est composé de deux grandes périodes : Comme son nom l'indique, le Cénozoïque (du grec kaïnos, « nouveau », et zôon, « animal ») est caractérisé par une faune et une flore qui contrastent avec celles des ères précédentes, mais qui ressemblent étonnamment aux organismes qui vivent aujourd'hui. C'est l'ère de la diversification des mammifères placentaires et marsupiaux Le terme Cénozoïque, qui a été introduit par J. Philipps en 1840, désigne la plus récente et la plus courte des ères géologiques, dans laquelle nous vivons. Avec une durée estimée à 65,5 millions d'années, celle-ci ne représente qu'un tiers du Mésozoïque (251-65,5 Ma), qui la précède, et un peu plus d'un cinquième du Paléozoïque (543-251 Ma), ces trois ères formant le Phanérozoïque. Si l'histoire de la Terre devait se résumer en une année, le Cénozoïque ne commencerait que le 26 décembre. Il correspondait, jusqu'à la fin des années 1990, au Tertiaire et au Quaternaire, ères qui ne sont plus reconnues aujourd'hui par la commission internationale de stratigraphie. Après avoir subi les multiples épisodes de déformation que nos amis ont détaillés dans les éxposés précédents, le Maroc entre dans le Cé nozoïque avec un héritage structural marqué. Le rifting Triasico-Liasique, limité au Sud par le front Sud Atlasique, laisse la croûte des Mésétas partiellement amincie, à l’emplacement des futures chaînes Atlasiques. Introduction Le Cénozoique Réalisé par :
Ibtissam Chraiki
Hajar Elfatihi Sur le plan paléantologique
l’originalité du tertiaire est dans l’explosion du groupes des mammifères qui vont jouer le même rôle que les reptiles au secondaire, en suivant d’ailleurs la même voie du gigantisme, car, pour le reste, depuis le Crétacé, toutes les classes du règne végétal et du règne animal sont représentées a la surface du globe, l’évolution paléontologique ne concernant plus que les groupes d’importance systématique moins grande, notons toutefois que les angiospermes, les monocotylédones n’apparaitront qu’au tertiaire. Du point de vue stratigraphique : Pour la macrofaune : parmi les vertébrés, les mammifères, dont les restes souvent nombreux, permettent une stratigraphie des séries continentales.
Parmi les invertébrés, les gastéropodes et les lamellibranches sont essentiels : c’est qu’en effet les terrains tertiaires sont souvent « coquilliers »
Pour la microfaune : les nummulites, uniquement représentées au Paléogène dont elles permettent une stratigraphie précise.

La famille des Orthophragmines a l’Eocène, les Lépidocyclines a l’Oligocène, les Miogyspsines au Miocène, permettent une stratigraphie excellente du Tertiaire, les Globorotalidés du Pliocène ont permis l’établissement d’une remarquable échelle stratigraphique d’autant plus générale qu’elle est fondée sur des organismes pélagiques. Sur le plan orogénique :
Le Tertiaire est l’époque terminale de la formation des chaines alpines : les deux ceintures orogéniques héritées du secondaire, la ceinture péripacifique et la ceinture mésogéenne, vont, en effet connaitre, une évolution complexe, tectonique, orogénique, magmatique, au cours de laquelle elles prendront une physionomie que nous leur connaissons actuellement. Dans le domaine mésogéen, le Paléogène voit l’achèvement de l’histoire des géosynclinaux alpins ; tandis que le Néogène voit se développer des unités paléogéographiques nouvelles, successivement : fosses molassique qui viennent d’être formées, jeux de failles post-géosynclinaux, découpant dans ces édifices des zones effondrées, soit envahies par la mer – ainsi nait la méditerranée actuelle- , soit constituant des plaines intra-montagneuses, tandis que les compartiments surélevés forment les montagnes actuelles. Cependant, l’histoire orogénique du Plio-Quaternaire ne se limite pas a une simple extension. Toutefois, l’originalité du Pliocène est telle par rapport aux époques antérieures que, si l’on devait séparer une ère du Tertiaire, le Plio-Quaternaire qui s’imposerait comme tel plutôt que le Quaternaire. L’Eocène débute par des marno-calcaires à silex avec apparition, par la suite, des bancs de grès au Lutétien et au Priabonien. Aussi, des apports détritiques, appelés grès de Zoumi, se mettent en place dans le domaine mésorifain à l’Oligocène, Aquitanien et Burdigalien basal. Enfin, les séries post-nappes du Miocène, quand elles sont présentes, recouvrent en discordance angulaire majeure tous les terrains sous-jacents. Ainsi, plusieurs cycles sédimentaires ont été signalés :
postérieurement à l’emplacement des nappes, la transgression du Tortonien supérieur dépose des sédiments grossiers conglomératiques à la base, devenant de plus en plus fins au sommet ; ce sont les alternances marno-gréseuses du bassin de Mellila surmontées par les rhyolites et les tufs acides du Cap des Trois Fourches. •Cycle tortonien : les séries messiniennes, discordantes sur celles tortoniennes, montrent de notables variations de faciès et d’épaisseur d’un bassin à l’autre et aussi au niveau du même bassin; l’activité volcanique ébauchée au Tortonien se poursuit au cours de ce cycle. •Cycle messinien : les faciès sont des marnes plus ou moins sableuses, transgressives aussi bien sur les terrains messiniens que sur les coulées volcaniques. •Cycle pliocène : l'atlass le bassin de ouled abdoun Picture of the North Atlas front in the Am izmiz area (see location fig. 7). The Senonian silts. Sur le plan Paleogeographique Se rapproche évidemment de l’actuel en dehors des deux ceintures orogéniques en pleine évolution. Les différentes aires continentales actuelles sont séparées, tous les océans étant individualisés. Au cours de l'Eocene : -L’Atlantique nord s’ouvre complètement, entrant en communication avec l’océan arctique, jusqu’alors, des échanges de faunes auront lieu aisément entre l’Eurasie et l’Amérique.

-l’isolement des différentes aires continentales issues du Gondwana : l’Inde péninsulaire et Madagascar – Qui formaient jusqu’alors une Lémuria-sont séparées. -l’Antarctique est très proche de l’Australie et l’Inde poursuit son deplacement vers l’Asie pour former au debut du Miocene la grande chaine d’Himalaya. Au cours du Miocene-Pliocene : -la soudure de masses continentales issues de la fragmentation des deux ensembles continentaux (actuellement) septentrionaux et méridionaux tels qu’ils apparaissaient. L’orogenèse péripacifique a soudé l’Amérique du Nord et l’Asie par l’isthme de Behring.

-Formation de la Mer Rouge au Pliocene, commençant de separer l'Arabie de l'Afrique.

- Elargissement des oceans et debut de la formation des chaines orogeniques andines Au cours de l'Oligocene : -La dérive des continents continue à les rapprocher de leurs positions actuelles. L’Amérique du Sud et l’Antarctique se séparent en ouvrant le passage de Drake.

-Refroidissement très net de l’Antarctique qui se couvre de glaces. Ce refroidissement va se poursuivre durant le Néogène pour culminer pendant les glaciations du Pléistocène.

-Les montagnes présentes dans l’ouest de l’Amérique du Nord continuent leur formation. La plaque africaine a continué sa poussée vers le nord isolant les restes de Téthys et formant la Méditerranée ; les Alpes sont aussi le résultat de cette collision.
Le Tertiaire achève donc la redistribution des masses continentales héritées du cycle hercynien.

Aussi le Tertiaire, s’il n’a pas l’importance du Primaire sur le plan de l’évolution, est-il une époque de choix pour les études paléobiologiques. Le climat
Le Cénozoïque, sur le long terme, est une période de refroidissement global.

Après la création du passage de Drake et le détachement de l'Australie de l'Antarctique durant l'Oligocène, le climat se refroidit sensiblement.

Des conditions plus chaudes prévalent durant le Miocène.

Quand l'Amérique du Sud est rattachée à l'Amérique du Nord par l'Isthme de Panamá, l'Arctique est refroidi par le renforcement du courant de Humboldt dans le Pacifique et du Gulf Stream dans l'Atlantique Nord. l'Atlas Le bassin des Ouled Abdoun, sur la Meseta marocaine renferme les plus grands gise-ments de phosphate au monde, d’âge maestrichtien à yprésien (Azmany et al., 1986; Cavin et al., 2000; Gheerbrant et al., 2003; Suber -biola et al., 2003; Bardet et al., 2004). le bassin de ouled abdoun Extension of the Phosphate Series in Western Meseta (A), main exploitation centers
(A, B ), and schematic cross-section of the Settat-Oulad Abdoun Plateau (C). – A, B : bibliographie -Continental Evolution: The Geology of Morocco

-Changements Sédimentaires dans les Bassins Néogènes de Taourirt et Guercif (Maroc Oriental): Recherche de L'épisode D'érosion Messinienne .

-Débat public La LGV PACA Et les milieux naturels et les risques : JP Vivaldi Laboratoire de geologie dynamique et appliquée Université de Nice.-Geologie du Maroc : cours de Ch.Hoepffner- Changements Sédimentaires dans les Bassins Néogènes de Taourirt et Guercif (Maroc Oriental): Recherche de L'épisode D'érosion Messinienne : Abderrahmane Bouazza- Lahcen Aït Brahim- Olivier Dugué- Gérard Cattaneo- Edgard Laville- Bernard Delcaillau- Mohammed Charroud- Patrick de Luca. Au Maroc oriental, et durant le Messinien et le Pliocène, les bassins néogènes, ont connu des changements sédimentaires spatio-temporels d’ampleur variable (lithologie, milieu de dépôts,…). Les causes de ces variations peuvent être rattachées à trois facteurs important s: l’eustatisme, le climat et la tectonique. le maroc oriental Carte géologique du basin de Guercif-Taourirt. SF : Coupe de Safsafat ; MW: Coupe Melga Lwidane; KA : Coupe Koudiat Azrou; KH : Coupe Koudiat Hamra. -Mise en évidence d’un Sénonien gypseux sous la série phosphatée du bassin des Ouled Abdoun: Un nouveau point de départ pour l’origine des zones dérangées dans les mines à ciel ouvert de Khouribga, Maroc.

-LE RELIEF DES ATLAS MAROCAINS : CONTRIBUTION DES PROCESSUS ASTHENOSPHERIQUES ET DU RACCOURCISSEMENT CRUSTAL, ASPECTS CHRONOLOGIQUES. Présentée et soutenue publiquement Par Yves Missenard.

- EVOLUTION DE LA SURRECTION DE LA CHAINE DU RIF (MAROC).- http://www.universalis.fr/ .-Histoire de la Terre : Professeur Idriss el Fadli Conclusion Le Cénozoique, Ere géologique s'étalant de 65 à 0 ma, comprenant le tertiaire et le quaternaire. Cette période voit l'expansion des mammifères dans tous les continents et tous les milieux. L'ouverture atlantique se poursuit. L'océan thétys se réduit au fur et à mesure et disparaît dans l'orogenèse alpine. Un climat de plus en plus instable s'est installé qui voit son paroxysme dans les grandes glaciations quaternaires.
Full transcript