Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

BYOD

No description
by

serge mercier

on 11 September 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of BYOD

BYOD
Bring your own device
Avantages
3-On assiste à une plus grande ouverture face aux initiatives AVAN de la part des responsables en services informatiques. Des stratégies de gestion des appareils qui accèdent aux réseaux (liste « blanche », meilleurs points d’accès sans fil, logiciels de gestion de mobiles, concertation avec les éducateurs, politiques d’utilisation) font en sorte que les écoles s’ouvrent à cet influx d’appareils. Conséquemment, il y a une responsabilité accrue qui revient à chaque utilisateur, en soi une forme d’éducation associée à la gestion de l’identité numérique.



les TIC ne sont pas à la portée de tous les budgets familiaux ;
les élèves sont plus enclins aux distractions sur leurs propres appareils ;
les applications ne sont pas compatibles avec tous les systèmes d’opération ;
il peut être difficile de communiquer entre les appareils ;
coûts additionnels sur le plan de la sécurité et des services informatiques.
les élèves utilisent des appareils qui leur sont familiers ;
économies pour les écoles qui n’ont pas à payer les appareils ;
les élèves sont plus enclins à prendre soin du matériel et à ne pas l’oublier ;
les élèves sont plus engagés et en contrôle de l’apprentissage ;
ils ont accès à des technologies plus d’avant-garde.
Inconvénients :
AVAN
Apportez votre appareil numérique
Profitant de l’essor des mobiles personnels, certaines écoles adoptent une nouvelle stratégie TIC qui repose sur l’utilisation des dispositifs des élèves.

Le phénomène, auquel on a donné le nom «BYOD» (Bring Your Own Device), est désigné en français par l’acronyme AVAN (apportez votre appareil numérique).

Au Canada comme ailleurs, malgré les hésitations des services informatiques et des directions, le mouvement gagne des adeptes. Le plus souvent, les écoles qui ont mis en place des programmes d’un ordinateur par élève se sont laissées envahir par les dispositifs des élèves.
L’AVAN n’a pas que des avantages pour un système scolaire. Résumons les avantages et les inconvénients de l’AVAN :
Tout utilisateur du numérique reconnaît les avantages d’un appareil qu’il s’est approprié.

Dès lors que les technologies du numérique sont là pour rester, et du fait de leur indispensabilité, il importe d’éduquer les élèves à leur consommation.

Par consommation, nous entendons ici non seulement l’achat et l’utilisation personnelle d’un bien, mais l’analyse critique, l’utilisation citoyenne, le partage, la préservation, l’entretien, la réutilisation et le recyclage de ce bien.

Ainsi, mieux que les TIC gérées par l’institution, l’AVAN fait que les élèves apprennent à devenir des consommateurs responsables et contributeurs avertis du numérique.
Devant ces considérations pédagogiques, techniques, administratives et d’équité d’accès, il convient de lister quelques conseils pour les instigateurs de l’AVAN en milieu scolaire :
Soyez explicites quant aux buts et aux options et affichez les bénéfices pédagogiques. Ceci aidera à la mesure de vos progrès.

Déterminez si vous permettrez les appareils en connexion wifi ou 3G/4G.

Mettez à jour (ou générez) une charte d’usages appropriés en employant un ton proactif. mais qui balise clairement les usages. Avec la liberté vient la responsabilité.

Établissez les protocoles d’appui et de soutien technique par les services informatiques de votre institution.

Accompagnez les enseignants dans leur appropriation professionnelle de l’AVAN : approches pédagogiques qui intègrent judicieusement les mobiles, soutien technique de premier niveau (troubleshooting).

Ayez un plan clair qui s’adresse aux questions d’équité d’accès : une flotte d’appui pour ceux et celles qui n’ont pas d’appareil, représentant une fraction de ce qu’un programme 1:1 coûte.

Préparez votre réseau sans fil pour l’influx d’AVAN afin que ces appareils soient dirigés vers un LAN distinct (séparé du réseau sécurisé principal, genre ‘Invité’) à bande large.

Offrez une plateforme mobile, collaborative et sécurisée afin que les élèves, les parents et enseignants puissent y télécharger travaux, messages, ressources et discussions, etc.



L’AVAN est un changement énorme pour une école :
soyons préparés, mais soyons flexibles. Les pépins de parcours font aussi partie du processus d’apprentissage.
1-Les désavantages de l’AVAN varieront considérablement en importance selon le contexte et les conditions d’utilisation. La stratégie fait peu de sens dans une classe où les élèves sont constamment sous l’empire de l’enseignant.


2-L’AVAN ne favorise pas nécessairement les riches. Puisque les jeunes sont aujourd’hui enclins à partager, ils se prêtent et s’échangent volontiers les appareils numériques, de sorte que ceux qui en sont dépourvus ont néanmoins l’occasion d’apprendre à les utiliser avant d’en faire l’acquisition. Les plus fortunés jouissent déjà de l’avantage des mobiles à l’extérieur de l’école. En les admettant à l’école on permet à tous de faire certains apprentissages, ne serait-ce que par observation.

L’AVAN nécessite une pédagogie particulière centrée sur l’apprenant, sur la différenciation, sur l’autonomisation et sur la collaboration, des considérations dont les spécialistes de l’éducation reconnaissent aujourd’hui l’importance.
Full transcript