Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

LECON 1: LA VIOLENCE DE MASSE DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE

No description
by

Virginie Fargnier Dewas

on 19 September 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of LECON 1: LA VIOLENCE DE MASSE DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE

LECON 1: LA VIOLENCE DE MASSE DE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE
VERDUN ET LE GENOCIDE ARMENIEN
II.LE GENOCIDE ARMENIEN 1915
III. UNE GUERRE TOTALE
HISTOIRE DES ARTS: LA GUERRE D'OTTO DIX
I.LA BATAILLE DE VERDUN 1916
Cours.....
EPI
Tâche à réaliser en groupes

Vous êtes un soldat français participant à la bataille de Verdun et vous écrivez une lettre à vos proches afin de leur donner de vos nouvelles. Vous évoquerez vos conditions de vie et de combat dans les tranchées.
Attention vous n'avez qu'une heure avant la levée du courrier.

EN QUOI MILITAIRES ET CIVILS ONT-ILS ETE LES VICTIMES DE VIOLENCE DE MASSE DURANT LA PREMIERE GUERRE MONDIALE?
Témoignage du téléphoniste ROBICHON, du 95e R.I. :Octobre 1916
" Notre poste était une caverne creusée dans la paroi de la butte des Eparges ; il y avait à l'intérieur 50 centimètres d'eau et de boue. On mettait des planches sur des tréteaux
branlants et on essayait de dormir assis. La terre au-dessus de nous était remplie de corps en putréfaction et l'eau qui tombait dans ces cavernes, par gouttes pressées, était nauséabonde.
Quand les obus tombaient dans le ravin, on voyait monter une haute colonne d'un liquide épais et verdâtre où l'on devinait plus de chair en décomposition que de terre. Quand nous partions de là, après huit jours de garde, nous étions maigres et notre visage avait une teinte blafarde, une teinte cadavérique."
Verdun, 15 juillet 1916, 4 heures du soir.

Mes chers parents,
Je suis encore vivant et en bonne santé, pas même blessé alors que tous mes camarades sont tombés morts, ou blessés aux mains des boches* qui nous ont fait souffrir les mille horreurs, liquides enflammés, gaz lacrymogènes - gaz suffocants -asphyxiants, attaques... Ah ! Grand Dieu, ici seulement c'est la guerre.
Je suis redescendu de première ligne ce matin. Je ne suis qu'un bloc de boue et j'ai dû faire racler mes vêtements avec un couteau car je ne pouvais plus me traîner, la boue collant mes pans de capote après mes jambes... J'ai eu soif... Pas faim... J'ai connu l'horreur de l'attente de la mort sous un tir de barrage inouï... Je tombe de fatigue... Je vais me coucher, au repos dans un village à l'arrière où cela cogne cependant, voilà dix nuits que je passe en première ligne. Demain les autos emmènent le reste de mon régiment pour le réformer à l'arrière, je ne sais encore où.
J'ai sommeil, je suis plein de poux, je pue la charogne des macchabées**. Je vous écrirai dès que je vais pouvoir. Soyez donc tranquilles. J'espère que le gros coup pour nous a été donné.
Bonne santé, et je vous embrasse bien affectueusement.

Georges Gallois.

* Boches : Allemands. ** Macchabées : morts.

Doc. – Le gouvernement turc organise le génocide
« A la préfecture d’Alep, Il a été récemment communiqué que le gouvernement […] a décidé d’exterminer entièrement tous les Arméniens habitant en Turquie. Ceux qui s’opposeraient à cet ordre et à cette décision ne pourraient faire partie de la forme gouvernementale. Sans égard pour les femmes, les enfants et les infirmes, quelques tragiques que puissent être les moyens d’extermination, sans écouter les moyens de la conscience, il faut mettre fin à leur existence. »
Télégramme du ministre turc de l’Intérieur, Mahmet Talaat Pacha, le 15 septembre 1915
Itinéraire 2 p.27: Je réalise une carte mentale
Les tranchées à Verdun, 1916
Massacres d'Arméniens, 1915
Les tranchées à Verdun, 1916
Masques à gaz
Lance-flammes
Corvée d'eau
Le site de Verdun après la bataille
Turcs posant devant des têtes d'Arméniens, 1915
Massacres d'Arméniens, 1915
Arrestations d'Arméniens, 1915
Munitionnettes dans une usine d'armement
Femmes labourant
Représailles allemandes contre des civils pour "espionnage"
Affiche française pour un emprunt d'état
Carte postale patriotique
La
La Guerre, Otto Dix, 1929-1932, 204x204 cm, Stadtmuseum, Dresde.
HISTOIRE DES ARTS

METHODE

Je présente l’œuvre :
nature, auteur, date de réalisation, dimensions, lieu de conservation,...

J’étudie l’œuvre :
description des éléments de l’œuvre (composition de l'oeuvre, personnages représentés, attitude, couleurs,technique utilisée…)

J’analyse la portée de l’œuvre :
contexte historique, but de l’artiste, place dans l’histoire, intégration dans un courant artistique,oeuvres liées (…) puis mon ressenti sur l'oeuvre.

Un exemple de carte mentale réalisée par une élève de 3ème
Full transcript