Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

LE LOBBYING LAITIER EN FRANCE

Travaux Personnels Encadrés (Thème 5 : La consommation) #1èreES3
by

Quentin LAGACHE

on 23 March 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of LE LOBBYING LAITIER EN FRANCE

LE LOBBYING LAITIER EN FRANCE

Lobbying, définition:
Le lobbying est un ensemble d’actions chargées d'
influencer
les décisions des responsables au pouvoir (députés, sénateurs, gouvernement,...) de manière à ce que la législation ou la réglementation évolue dans le sens des
intérêts
qu'elle défend. Ce groupe d'intérêt travaille en général dans la plus grande
discrétion
auprès des responsables politiques. Le terme anglais de "lobby" est souvent utilisé pour le désigner.
Exemple 1
Aux États-Unis, la NRA (National Rifle Association) est un exemple de groupe d'intérêt dont la mission est de défendre les intérêts des producteurs d'armes.
Exemple 2
En France, le CNIEL (Centre National Interprofessionnel de l'Economie Laitière) est officiellement reconnu au Sénat comme un groupe défendant les intérêts de la filière laitière.
Problématique :
Mais, en quoi l’industrie laitière française a-t-elle besoin des lobbies pour influencer les consommateurs de produits laitiers dont les effets sanitaires sont aujourd’hui contestés ?
Plan:
Nous verrons tout d’abord pourquoi le rôle du lobbying laitier consiste à favoriser la surconsommation, ensuite, nous nous intéresserons aux moyens qu’ont les lobbies pour mener à bien leur travail, enfin, nous analyserons la relation entre lobbying et santé publique ainsi qu'aux méfaits du lait.
1-Pourquoi ?
3-Les méfaits du lait ?
2-Comment ?
La filière laitière française occupe une place importante dans la production mondiale.

La culture agricole et les nombreuses exploitations permettent à la France de se positionner au
deuxième
rang de la production laitière européenne (après l’Allemagne).
83000 exploitations
3.7 millions de vaches laitières


milliards de litres de lait
Chiffres approximatifs (2013-2014)
Chiffre d'affaire:


millions d'euros
75% de ce lait est transformé en produits laitiers grand public
Sur 10 litres,
4 sont
exportés
(principalement en Europe)
Surproduction laitière récente
(~1980)
AVANT
La production suivait les
besoins
des consommateurs
Grâce
aux QUOTAS:
Nombre déterminé, droit à produire
Créés pour :
- diminuer une production laitière autrefois
excédentaire
,
- hausser le prix du lait qui était insuffisant pour les producteurs.
Ont été relevés et ont donc perdus leur buts initiaux
DEPUIS
Emergence de la société de consommation et donc des grands groupes laitiers
Lactalis

(Président,
Galbani, Salakis)
Danone

(Gervais,
Taillefine,
Activia)
Sodiaal

(Candia,
GrandLait)
Bongrain

(Tartare,
St Morêt,
Elle&Vire)
Bel

(La Vache qui rit, Kiri,Apéricube)
Ces grands groupes font appel au lobbying pour
favoriser une surconsommation à la hauteur de la surproduction
Ils ont également un but de profit
Pour favoriser la surconsommation, les lobbies usent de moyens considérables.
En France, l’industrie laitière emploie le CNIEL ou Maison du Lait. Officiel et légal, il use pourtant de moyens parfois douteux pour promouvoir le lait français.

MARKETING
ensemble des actions qui ont pour objet de connaître, de
prévoir
et, éventuellement, de
stimuler les besoins
des consommateurs à l'égard des biens et des services et d
'adapter
la production et la commercialisation aux besoins ainsi précisés.
=> Un marketeur influence les consommateurs afin de choisir les produits qu’il propose (face à un produit semblable et concurrentiel)
Faisons bien la différence avec :
Un lobby ,qui lui,
influence
les responsables au pouvoir afin de promouvoir le produit qu’il propose, parfois au dépit de la santé publique. Le lobby le plus connu étant celui du tabac.
Les lobbies laitiers ont donc une influence sur
la consommation (les consommateurs)
la politique nationale et européenne
sur les prix de marché et l'ensemble de la production et de la distribution
1ère étape pour stimuler la consommation d'un produit : le rendre
nécéssaire et agréable
Cette démarche s'accompagne généralement de grandes
campagnes publicitaires
financées par le CNIEL ...
...prônent les recommandations du PNNS (Plan National de Nutrition et Santé)
LE MYTHE DU CALCIUM
Aujourd'hui la majorité de la population est
convaicue
des bienfaits des produits laitiers et associe sa consommation à la
santé
et au
plaisir.
"Les produits laitiers sont nos amis pour la vie"
"Le lait, des sensations pures"
Un exemple connu de la réussite du lobbying : La distribution de briquettes de lait dans les écoles
Le CNIEL a un pouvoir d'influence sur :
L'institution Européenne
Le ministère de l'agriculture
L'assemblée Nationale
LA DGCCRF
... à présenté un rapport sur le
déséquilibre
des forces au sein du CNIEL (les producteurs y sont de plus en plus isolés)
Le CNIEL
« Nous sommes allés voir Michel Barnier (ministre de l'agriculture de 2007 à 2010 ndlr) et nous lui avons dit que la DGCCRF nous empêchait de travailler. Nous lui avons donc demandé d'être de notre côté pour déposer un amendement dans la loi des finances et continuer de nous laissé faire. [il précise aussi avoir] appelé deux ou trois députés pour leur dire de voter l'amendement »
Ministère + Assemblée Nationale
Votent les amendements et écarte la DGCCRF
(Direction Générale de la Consommation de la Concurrence et de la Répréssion des Fraudes)
(Centre Interprofessionel de l'Economie Laitière)
Le CNIEL a pour but de représenter producteurs (FNPL), coopératives (FNCL) et industriels (FNIL) afin de défendre leurs intérêts. Mais les producteurs sont de plus en plus isolés et donc ne sont plus représentés au sein de la Maison du lait,
Le paradoxe est d’autant plus grand que ce sont ces derniers qui finance le CNIEL grâce à la
Contribution Volontaire Obligatoire
soit



millions d’euros en 2009.
Le CNIEL défini également chaque trimestre les
prix
du lait, il influence donc l’ensemble de la production et de la distribution.
Le lait est présenté par l’industrie, les nutritionnistes et les autorités sanitaires comme un aliment essentiel. En effet, l’école, les campagnes de préventions sur la nutrition, les publicités, les magazines, allèguent les produits laitiers comme un aliment essentiel. Certains favorisent la digestion, d’autres solidifient les os, quelques-uns apportent même des actifs amincissants etc. ... Entre autres, les produits laitiers sont nécessaires au bon fonctionnement de notre corps.
Mais
ces derniers temps, grâce aux manifestations des éleveurs, de nombreux articles et livres s'intéressent aux lobbies laitiers et
dénoncent

la présence de nombreuses graisses,
antibiotiques, hormones, bactéries et
même de pus ....
Remet en cause les conseils nutritionnels
Il faut savoir que les recommandations du gouvernement qui recommandent de consommer au moins trois produits laitiers par jour sont établies par un comité d’
expert de santé
composé d’une trentaine de personnes.
Sur ces 30 personnes,
deux tiers
sont directement affiliés à l’industrie laitière (Danone, Nestlé, etc. …). La transparence est inexistante et les recommandations nutritionnelles n’ont donc aucun crédit.
D’autant plus que l’Homme a vécu et évolué pendant 7millions d’années sans aucun produit laitier autre que le lait maternel, même si les contextes historiques sont différents, les premier hommes savaient trouver
d’autres sources de calcium
naturel.
Aujourd’hui, rien ne prouve que la consommation de produits laitiers protège les os.
25 millions de nourrissons Américains élevés strictement sans lait de vache (mais avec des substituts de calcium que nous vous citerons plus tard) ont affiché une croissance
normale
, sans aucune carence ni problème de malnutrition.
Le problème est qu’aujourd’hui les produits laitiers ne ressemblent en rien à ceux de nos grands- parents.
En effet, le lait de vache contient de nombreuses hormones sexuelles (œstrogène et progestérone) qui favorise le
cancer
de l’utérus et du sein.
Il contient également de l’IGF-1 qui développent l’intégralité des cellules de l’organisme, même les précancéreuses et cancéreuses.



Les protéines de lait contiennent de la caséine (facteur tumorale), protéine qui avec l’IGF-1 (Insuline-like Growth Factor) favorise l’apparition de cancers tels que les cancers de la prostate et de l’utérus.
Le fourrage consommé par les vaches apporte également pesticides et engrais chimique dans le lait consommable.
Le lait contient également de l’insuline bovine suffisamment similaire à la nôtre pour que notre système immunitaire s’en défende et l’attaque avec des anticorps.

Le résultat possible ?
Une maladie auto-immune, nos anticorps détruisent les cellules bêta de notre pancréas, l’insuline n’existe plus vous êtes
diabétique
de niveau 1.
Vous pouvez remplacer les produits laitiers par de nombreux
substituts
, les yaourts au lait de vaches peuvent être remplacé par des yaourts au lait de brebis meilleurs pour l’organisme.
Les légumes (choux, brocolis, asperges, épinard, cresson), les céréales (avoine), les oléagineux (amandes, noix, noisettes), les légumineuses (haricots), les fruits secs, mais aussi l’Orange, le persil, le sésame ou encore les sardines ou même l’eau minérale sont d’excellentes sources de calcium.
Le lait de vache n’est pas un poison mortel, cependant, cette surconsommation au profit des industriels pose d’énormes problèmes moraux et sanitaires à l’échelle planétaire.
Il faut alors
réduire
sa propre consommation pour vaincre les lobbies.

Résultat de cette évolution, aujourd’hui
75%
de la population mondiale est intolérante aux produits laitiers (a degrés divers) à l’âge adulte.

En 2002, l’OMS reconnait un «
paradoxe du calcium
». Les pays qui consomment le plus de produits laitiers (scandinaves) n’ont pas moins de fractures et de problèmes osseux et les pays d’Afrique et d’Asie qui consomment le moins de produits laitiers affichent une santé osseuse parfaite, avec des taux de fractures très bas, et ce n’est ni une coïncidence, ni une différence osseuse.
Remerciements
Nous tenons tout d'abord à remercier le corps enseignant pour son aide ainsi que ses conseils, nous remercions également nos familles pour leur patience et leur soutien.
Merci au CNIEL et à Thierry SOUCAR pour leur réponses nécéssaires à l'aboutisement de ce projet.

Un grand merci à vous pour votre
temps et votre attention.


Philippine
LETORT
Quentin
LAGACHE
1ère ES3
Full transcript