Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Luxation traumatique de l’epaule. Dr N.Meraghni

Luxation traumatique de l’epaule. Dr N.Meraghni
by

nadhir meraghni

on 6 December 2012

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Luxation traumatique de l’epaule. Dr N.Meraghni



Dujarier élastique
Mayo clinic
Durée = 3 semaines Test de stabilité
Examen vasculo-nerveux (médico-légal)
Rx de contrôle

Si irréductibilité = Chirurgie Tableau clinique évocateur

Rechercher des lésions associées :

Nerveuses : N.circonflexe (intérêt médico-légal)
Vasculaires: pouls périphériques
Fractures associées
Réeducation fonctionnelle URGENCE thérapeutique
La réduction ne doit souffrir d’aucun retard

1- REDUCTION
Sous AG
Patient en décubitus dorsal
Un aide maintient le tronc
L’opérateur exerce une traction douce et progressive sur bras en abduction et sa main dans l’aisselle qui accompagne la tête dans sa réintégration TRAITEMENT Rx de Face + profil trans-thoracique

Ce bilan Rx permet de :

Confirmer le Dgc
Préciser la variété
Rechercher des lésions associées RADIOLOGIE Dépression sous acromiale => vacuité de la glène
TH au niveau du creux axillaire
Adduction impossible => signe de BERGER Palpation De profil :

Élargissement du moignon de l’épaule (antéro-post) Inspection Inspection De FACE :

Signe de l’épaulette : disparition du glabe normal du deltoide
Coup de hache externe
Comblement du sillon delto-pectoral
Signe de Berger : bras en ABD – RE irréductible Inspection Circonstances et mécanisme de l’accident
ATCDS
Notion d’épisodes ant de luxation
Heure du dernier repas
Hyper laxité constitutionnelle Interrogatoire


exceptionnelles Luxations supérieures La tête se place sous la glène.
Réalisant la luxation erecta Luxations inférieures Luxations postérieures Rares: 4 %.
Choc direct le + souvent
La tête est en arrière dans la fosse sous épineuse.
Peuvent passer inaperçues
Clinique : L’examen de la mobilité montre une rotation interne fixée avec une perte complète et pathognomonique de la rotation externe. Luxations postérieures 95% des cas
TH se déplace en avant de la glène
Plusieurs variétés
L’apophyse coracoïde sert de repère :

La luxation extra- coracoïdienne
La luxation sous coracoïdienne + + + +
La luxation intra- coracoïdienne
La luxation sous claviculaire Luxations antérieures Chute sur la paume de la main ou sur le coude:

Bras en ABD, Rot ext, rétropulsion (luxation ant)
ABD, rot int, antépulsion (luxation post)

Choc direct sur le moignon de l’épaule (d’ARR en AV +++) MECANISME C – Labrum = bourrelet glénoidien

Le labrum est un fibrocartilage inséré à la périphérie de la glène

Il est en continuité avec la capsule qui assure son apport vasculaire ELEMENTS DE STABILITE B – éléments capsulo-ligamentaires:

Capsule articulaire
Ligament glénohuméral supérieur
Ligament glénohuméral moyen
Ligament glénohuméral inférieur ELEMENTS DE STABILITE A – éléments musculaires:

La coiffe des rotateurs joue le rôle de stabilisateur dynamique de l’articulation gléno-humérale.

Sus épineux, sous épineux, sous scapulaire, petit rond ELEMENTS DE STABILITE La plus fréquente des luxations

Sujet jeune +++

Urgence thérapeutique EPIDEMIOLOGIE Perte complète et permanente – post
traumatique - des rapports anatomiques
normaux entre la tête humérale et la cavité
glénoïde de l’omoplate. DEFINITION N.MERAGHNI Luxation traumatique de l’epaule Correctement traitée => favorable
Complications:
Précoces:
vasculaires
Nerveuses : N.circonflexe
Osseuses: fractures associées
Musculaires
Irréductiblité => chirurgie
Tardives :
Récidive => LRE => Trt chirurgical EVOLUTION - COMPLICATIONS RADIOLOGIE Mécanisme : chute sur la main (ou le coude), bras en ABD + RE + rétropulsion
=> vive douleur + impotence fonctionnelle totale
Attitude de Dessault CLINIQUE
TDD = luxation antéro-int sous coracoidienne Luxations antérieures Luxations antérieures Selon le déplacement de la tête on distingue:

Les luxations antérieurs
Les luxations Postérieurs
Les luxations Supérieures
Les luxations inferieures ANAPATH la tête de l’humérus a une surface beaucoup plus grande que la glène de la scapula L’articulation de l’épaule est la plus mobile de l’organisme .

Or mobilité et stabilité ne font pas bon ménage, plus une articulation est mobile, plus elle risque de se déboîter.

Le manque de stabilité de cette articulation est essentiellement dû à la forme des surfaces articulaires. Pourquoi se luxe-t-on ? Labrum RAPPEL ANATOMIQUE SURFACES ARTICULAIRES

1 – tête humérale:
1/3 d’une sphère
Orientée en HT, ARR et en DD

2- cavité glénoide:
Ovlaire, repose sur le col de l’omoplate
HT, AV et en DH RAPPEL ANATOMIQUE L’articulation gléno-humérale est une énarthrose, très mobile (et donc instable) RAPPEL ANATOMIQUE Luxation inférieure « erecta » MOBILITE DE L’EPAULE 1 2 3 4


1 2 3 4

Traction rotation ext adduction rot int Contention
Full transcript