Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Copy of LE DIABETE

No description
by

Elisa Cherhal

on 17 February 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Copy of LE DIABETE

La fonction du système immunitaire est de réagir contre les substances étrangères, appelées antigènes (bactéries, virus, aliments...). Mais parfois, ce système se dérègle et attaque les cellules de l'organisme (ici les cellules bêta des îlots de Langerhans), créant ainsi une inflammation et une destruction de tissus. Ce dysfonctionnement est appelé
réaction

auto-immune.

Pour assurer un bon traitement, il faut également que les malades associent alimentation équilibrée et activité physique régulière.
DIABETE DE TYPE 1 :
LE DIABETE...
en chiffres
285
millions de personnes, soit
6,6
% de la population adulte mondiale, sont touchées par la maladie du diabète. D'ici 2030, l'
OMS
prévoit une grande augmentation avec
438
millions de diabétiques.

1) LE DIABETE
C'est lorsque le corps ne parvient pas à contrôler la quantité de glucose (sucre) présente dans le sang que le diabète se développe. Cela se produit si le corps ne produit pas assez de l’hormone appelée
insuline
.
LE DIABETE ET LA PRATIQUE SPORTIVE
Est-il possible d'avoir une activité sportive normale tout en étant diabétique ?
LE DIABETE
ET LA PRATIQUE SPORTIVE

LE DIABETE...
en chiffres
on compte, en 2010,
4 millions
de personnes décédées des suites du diabète, soit 6,8 % de la mortalité mondiale.
L’unique traitement actuellement est
l’apport d
’insuline
:
Décès causés par le diabète
Mortalité mondiale
FONCTIONNEMENT DES DIABETES DE TYPE 1 ET 2
PLUSIEURS FORMES
DE DIABÈTE


Il existe plusieurs formes de diabète, dont principalement deux types : le diabète de
type 1
qui touche 10 % des diabétiques. Le diabète de
type 2
qui en touche 85 %. Les autres types de diabète concernent les 5 % restants.
autres types de diabète
diabète de type 2
diabète de type 1
le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui détruit les cellules
bêta
des
îlots de Langerhans
situés dans le pancréas qui synthétisent l'insuline.

Séquence en
acides aminés
de l’insuline humaine
C'est le type de diabète le plus fréquent chez l'enfant et le jeune adulte, même s'il peut survenir à tous les âges.

«diabète insulinodépendant (DID)»
Augmentation de la faim.
Amaigrissement.
Soif importante.
Engourdissement, fourmillements dans les mains et pieds.
Envie d'uriner fréquente (jour et nuit).
SYMPTOMES DU DIABETE
DIABETE DE TYPE 2
CAUSES DU DIABETE DE TYPE 1
- prédisposition génétique (familiale)
- l’environnement
CAUSES DU DIABETE DE TYPE 2
- obésité (mauvais équilibre alimentaire)
- prédisposition génétique
"non insulinodépendant" ou "diabète de la maturité"
Deux anomalies sont responsables de
l’hyperglycémie :


- soit le pancréas fabrique toujours de l’insuline mais pas assez, par rapport à la glycémie : c’est l’
insulinopénie
;

- soit cette insuline agit mal, on parle alors d’
insulinorésistance
.
Au début, il est traité par des mesures
hygiéno-diététiques.

Puis, les malades doivent suivre un traitement anti diabétiques

Le diabète de type 2 apparaît généralement chez les personnes de plus de 40 ans ;

d’adolescents et
jeunes touchés apparaissent
en France.
cependant
les premiers cas
d’adultes
- sédentarité
Le diabète lié à la mucoviscidose
; c’est un diabète insulinodépendant, mais d’un mécanisme différent de celui du diabète de type 1.
2) LE SPORT AU QUOTIDIEN
LE MUSCLE LORS DE L'ACTIVITE SPORTIVE
Lors d'un effort physique, les muscles sont fortement sollicités. Ceux-ci, rattachés au squelette par des tendons, sont constitués de fibres musculaires.
Le muscle trouve son énergie dans le
glucose
stocké en son sein sous forme de glycogène. Après quelques minutes d'effort physique ces réserves s'épuisent et c'est grâce au foie que le muscle peut faire face à ses besoins.
Molécule du glucose de
formule chimique
Des
produits laitiers
pour assurer un bon apport en
protéines
et surtout en calcium
(ils participent aussi à la contraction musculaire) ;
Des
viandes
ou équivalents pour aider le renouvellement et la croissance musculaire,
ainsi que l'apport en fer ;
Des
fruits et des légumes
, cuits et crus pour amplifier l'apport vitaminique et minéral.
Riches en eau, ils permettent la réhydratation. De plus, le sucre des fruits (fructose), a
des propriétés particulières qui favorisent le stockage de sucre (glycogène) dans le foie
(ce qui est très favorable à la performance sportive) ;
Des
féculents
pour apporter les substances essentiels pour l'effort : les
glucides
;
Des
corps gras
qui libèrent les vitamines et les
acides gras
essentiels
primordials au bon fonctionnement de l'organisme.
... ET UN APPORT HYDRIQUE REGULIER
L'
hydratation
régulière est indispensable pour 4 raisons :
L'élimination des "déchets" par les reins. Et la production des déchets est accrue en période d'activité physique intense...
Une eau bien minéralisée va augmenter l'apport minéral, ce qui avantage un sportif qui en perd beaucoup…
L'eau, du moins la boisson, peut être une façon efficace d'obtenir de l'énergie très rapidement durant un effort.
Perdre de son poids de corps en eau durant l'effort provoque une perte d'efficacité musculaire.
SPORT AU
QUOTIDIEN : BIENFAITS...
La pratique régulière d’un sport améliore
- le bien-être émotionnel,
- le bien-être physique (perte de poids,
renforcement musculaire...),
- la qualité de vie et la vision de soi
... ET LIMITES
L'activité modérée (3h par semaine) diminue de 30 % le risque de mortalité prématurée.
La pratique d’une activité sportive intensive
traumatismes.
peut entraîner différents problèmes et
- Stress et addiction
- Lésions (traumatismes
crâniens, entorses, tendinites…), traumatismes ostéo -
articulaires, trouble du cycle chez la femme...

Exemples de différents types
fractures
3) LE DIABETIQUE
ET LE SPORT
Ainsi, le sport ou la simple activité physique permet de
prévenir l'apparition
du diabète et joue
un rôle essentiel
dans le traitement.
Bouger, faire de l'exercice physique quotidiennement (pas forcément une activité sportive intense, une simple
dépense physique régulière suffit) aide à
l'équilibre glycémique.
Ainsi, les diabétiques sont obligés de s’injecter de l’insuline en se fiant au résultat du dextro de façon à imiter le mieux possible son action naturelle. Néanmoins, l’insuline injectée ne peut pas correspondre parfaitement aux changements de la glycémie. Au quotidien, le malade doit faire de grands efforts pour éviter toute complication...
AU QUOTIDIEN...
Le diabète de type
MODY
; Il est en rapport avec une anomalie
de la régulation de la sécrétion d’insuline du à différentes mutations.
QUELQUES
DIABETES SECONDAIRES
effets positifs du sport
sur le diabétique de type 2 :

Il est indispensable de tenir un carnet
d'auto surveillance afin de mieux surveiller l'évolution
de la glycémie au cours :
- des sorties
- des écarts alimentaires
- des loisirs
- du sport
- de certaines maladies, comme une infection par exemple.
- des repas
Adapter son traitement car chaque cas est différent : le rythme et les heures de surveillance seront décidés par le médecin.
- en faisant du sport, les
cellules
deviennent davantage sensibles à l’insuline (il faut moins d’insuline pour faire passer autant de glucose du sang aux cellules).


- le sport fait baisser la proportion de glucose dans le sang quand il y en a trop (hyperglycémie) ou l’augmente lorsqu’il en manque (hypoglycémie) : meilleur équilibre glycémique.
- le sport diminue les risques d’
accidents cardio-vasculaires
.
Pour un diabétique de type 2, le sport et une alimentation saine peuvent suffire comme traitement contre la maladie. Et il s’agit d’une excellente prévention : lorsqu’une personne commence à avoir trop de glucose dans le sang (pas assez pour appeler ça du diabète, ce sont des symptômes pré-diabétiques), l’activité physique et une alimentation saine permettent, dans 60% des cas, d’empêcher l’apparition d’un diabète de type 2
effets positifs du sport
sur le diabétique de type 1 :
Les diabétiques de type 1 bénéficient des mêmes avantages du sport que la population générale...
DES PRECAUTIONS
A PRENDRE...
Pour pratiquer un sport raisonnablement, il convient préventivement de diminuer la dose d'insuline avant l'effort et d'augmenter la prise alimentaire de glucose pendant l'effort.
• Diminuer les doses d’insuline ;
Mais pour beaucoup de patients diabétiques de type 1, surtout les jeunes, le sport représente un élément important de la prise en charge de leur maladie et de
leur qualité de vie.
Avant l'activité physique...
Il faut que l’organisme dispose d’une quantité
suffisante de glucose pour permettre les dépenses énergétiques. Il est donc recommandé de mesurer la glycémie.
Conduite à tenir en fonction des résultats de la glycémie mesurée
avec un
dextro
:
Un en-cas peut être constitué de : ½ barre de céréales/20kg (sa valeur glucidique ne doit pas excéder 20g de
glucides/barre) ou 1 petit beurre/20kg.
Pendant l'activité physique...
En permanence, le corps utilise l’énergie, donc le glucose (sucre),
immédiatement disponible (libéré progressivement par le foie).
Pour éviter l’hypoglycémie lorsque l’activité dure plus d’une heure, il faut donner l’énergie nécessaire pour continuer l’effort, par exemple avec des abricots secs.
Si le diabétique montre les premiers signes d’hypoglycémie, il doit s’arrêter immédiatement et peut vérifier sa glycémie. Il est impératif de traiter l’hypoglycémie :
2 sucres/20kg si la glycémie est inférieure à 40 mg/dl,
1 sucre/20kg si la glycémie est comprise entre 40 et 60 mg/dl.
Il est important de boire régulièrement
pendant l’effort.
Après l'activité physique...
A partir de ce moment-là, le corps doit restituer ses réserves
en glucides, il est indispensable de connaître alors la glycémie à la
fin de l’activité :
l’en-cas sera pris ou non en fonction du temps écoulé depuis le dernier repas, et de l'avancé du traitement. Si le repas est pris
à plus d’1/2h de distance du repas, il peut être préférable
de prendre l’en-cas.
Si l’activité physique a eu lieu en fin
d‘après-midi et a duré plus d’une heure, ou si
elle a duré toute la journée, il est conseillé de refaire une glycémie au coucher pour éviter les hypoglycémies nocturnes :
CHOISIR SON SPORT
Sans oublier de noter dans le carnet le sport pratiqué, la dose d’insuline, les collations prises, les glycémies.
DES PRECAUTIONS
A PRENDRE...
3 points à contrôler :
Il est important de faire un BILAN MEDICAL avant d'envisager la pratique de tout sport.
le cœur : vérifier la
tension artérielle
, l'
électro-cardiogramme
, les épreuves d'effort conseillées après 35 ans et/ou 15 ans de diabète
les pieds : rechercher une éventuelle
neuropathie
car ils peuvent être mis à rude
épreuve ! (micro-traumatismes, chaussures mal
adaptées, exposition au chaud, au froid, à l'humidité ...)
les yeux : dépistage d'une
rétinopathie
qui pourrait s'aggraver à l'effort
Le diabète se caractérise
par un taux de sucre sanguin
les vaisseaux sanguins.
élevé susceptible d'endommager
Les
vaisseaux rétiniens
lésés peuvent laisser fuir des protéines
et des acides gras qui forment des dépôts et finissent par
gêner la vision. Les vaisseaux sanguins endommagés n'approvisionnent pas efficacement
la rétine en oxygène.
Une trop grande quantité de sucre dans le sang finit par altérer, voire empêcher les conductions nerveuses. La neuropathie peut toucher plusieurs nerfs, préférentiellement ceux à destination des membres inférieurs. Elle atteint également l'appareil digestif, et est
responsable du pied diabétique.
pied diabétique
ATTENTION...
L'exercice peut être une cause de déséquilibre :

· si le diabète n'est pas habituellement bien contrôlé par le corps médical.

· si le sujet diabétique est ignorant de ses propres réactions, n'effectue pas les adaptations primordiales et ne prend pas les précautions nécessaires.
Pour éviter cela il est impératif :
d'avoir une bonne hygiène ;
d'éviter les plaies traumatiques ;
de bien sécher les pieds après
la piscine.
le sport le plus adapté à sa condition.
une ou des activités progressives et prolongées et de privilégier l'endurance plutôt que la performance.
Il est impératif, pour le diabétique, de pratiquer :
malaise
A ceux-ci s'ajoutent les mêmes avantages que le sport procure à la population générale...
...comme par exemple, lutter contre l'
obésité
Sports d'endurance :
Sport conseillés...
Sports d'équipe :
Activités de tout repos .... et gymnastique
natation
marche
golf
course
vélo
basketball
escrime
football
tennis
bicyclette
tir à l'arc
jardinage
Sports déconseillés...
Sports mécaniques (sur terre et
dans l'air) : ils sont dangereux
et ne permettent pas une dépense
calorique ni une économie d'insuline.
Sports violents : les traumatismes répétés, même petits, peuvent entraîner
la survenue d'hémorragies rétiniennes en cas d'atteinte oculaire par le diabète.
Sports susceptibles d'isoler celui qui les pratique : en cas d'hypoglycémie, il ne pourra pas être aidé.
moto, aviation...
arts martiaux
surf
plongée
parachute
rugby
boxe
CONCLUSION
Ainsi, en alliant une bonne alimentation, une bonne gestion de la glycémie lors de l'effort et en faisant attention à tous les risques, il est tout à fait possible de pratiquer une activité physique régulière et normale. La pratique sportive fait finalement partie intégrante du traitement du diabète, au même titre que l'alimentation et le traitement médicamenteux, et elle contribue également à un meilleur équilibre psychologique, qui ne peut être que bénéfique dans une maladie aussi contraignante que le diabète.

Ainsi, en alliant une bonne alimentation, une bonne
gestion de la glycémie lors de l'effort et en faisant attention

Exemples de grands sportifs diabétiques : des figures emblématiques...
Gary Mabbutt
atteint du diabète de type 1, fut le capitaine de l'équipe de football en Anglettere dans
les années 1990.
Arthur Ashe
, atteint du diabète de type 2, fut vainqueur de
Une légende du tennis...
Une légende du football...
nombreuses épreuves et
fut capitaine de l'équipe
de tennis américaine
dans les années 1980.

oraux ou injectables (injection d'insuline avec seringue ou un stylo).
TRAITEMENT
DU DIABETE DE TYPE 2
TRAITEMENT DU DIABETE DE TYPE 1
soit sous forme d’injections
(injection d'insuline avec une
seringue ou un stylo).
soit avec une pompe à insuline
(traitement par pompe), appareil
portable ou implantable qui administre l’insuline en continu.
QU'EST CE QUE C'EST ?
Elle participe également à un meilleur équilibre psychologique, surtout
chez les jeunes, ce qui ne peut être que profitable dans une maladie
aussi contraignante.
que le diabète.
Comme le diabète de type 2 est une maladie évolutive,
le malade pourra avoir des injections d'insuline
lorsque la carence en insuline sera
trop importante.
Mauvaise cicatrisation.
Fatigue et faiblesse excessives.

LES FORMES DE DIABETE LES MOINS REPANDUES
AU QUOTIDIEN...
Insuline
:
L'insuline est une hormone sécrétée par le pancréas. Son rôle est de diminuer la glycémie. L'insuline agit en augmentant l'absorption de glucose par les cellules et en commandant son stockage dans le foie et les muscles. Une insuffisance en insuline provoque une hyperglycémie.

carbone
oxygène
hydrogène
ADAPTER SES BESOINS ...
Les produits consommés sont les mêmes que pour les personnes non sportives mais pour assurer une activité physique efficace il est indispensable d'avoir un apport énergétique régulier sur l'ensemble de la journée sans occasionner de gêne.
UNE ALIMENTATION EQUILIBREE...
effets positifs du sport
sur le diabétique de type 2 :
Avant l'activité physique...
Il faut ensuite se reposer, attendre de récupérer et ne plus sentir de signes d’hypoglycémie pour continuer.
Des précautions simples permettent d’éviter
l'hypoglycémie :
Pour éviter cela il est impératif :
d'avoir une bonne hygiène ;
d'éviter les plaies traumatiques ;
de bien sécher les pieds après un contact avec l'eau
ILS EN SONT LA PREUVE
Hyperglycémie
:
Un taux élevé de glucose dans le sang (hyperglycémie) survient après un repas et déclenche normalement la sécrétion d'insuline par le pancréas.

Glucagon
:
Le glucagon est une hormone sécrétée par le pancréas. Il augmente la glycémie en provoquant la libération de glucose par le foie.
Pancréas
Augmentation de la glycémie
Foie
Diminution de la glycémie
Cellules
:
Sous l'action de l'insuline, le glucose fournit de l'énergie aux cellules qui l'absorbent
Hypoglycémie
:
Un faible taux de glucose dans le sang (hypoglycémie) déclenche normalement la sécrétion de glucagon par la pancréas
REGULATION NORMALE DE LA GLYCEMIE
ou «juvénile».
Personne non diabétique

1 - L'insuline, libérée par le pancréas permet l'absorption du glucose par les cellules. Pour que cela se produise, elle se lie à un récepteur spécifique de la cellule qui active une protéine de surface dont le rôle est le transport du glucose vers l'intérieur.
2 - Le glucose pénètre ainsi dans la cellule où il est converti en énergie,
3 - Le taux de glucose sanguin (glycémie) reste stable.

Personne diabétique

4 - L'insuline est produite en quantité insuffisante (
diabète de type 1
) ou ne peut se lier à son récepteur (
diabète de type 2
) laissant le transporteur inactif .
5 - Le glucose ne pénètre pas dans la cellule et reste dans la circulation sanguine. Le taux de glucose n'est pas régulé.


LE SPORT : UNE AIDE POUR LE TRAITEMENT
• Adapter l’alimentation :
- les
glucides complexes
(sucres lents) permettent à l'énergie de se libérer progressivement et tout au long de l'effort.
- les
glucides simples
(sucres rapides tels que coca, banane...) traitent l'hypoglycémie car elles donnent de l'énergie immédiatement mais il faut faire attention à ne pas en consommer de façon excessive ;
• Contrôler la glycémie, avant le sport pour savoir d’où on part et après pour savoir si la dose a été corrigée de
façon correcte, également à la mi-temps.
SPORT ET GLYCEMIE :
SPORT ET RISQUES :
La pratique de ces différents sports n'entraîne pas de gros risques de blessures et, d'intensité constante, ils permettent aux diabétiques de gérer plus facilement leur glycémie.
Le diabète mitochondrial
: c'est un diabète génétique dû à une
mutation de l’ADN mitochondrial en position 32-43. L’ADN mitochondrial
est uniquement transmis par la mère, donc ce diabète est forcément de
transmission maternelle
Le diabète gestationnel
: il apparaît pour la première fois chez
certaines femmes au cours de la grossesse. Il est caractérisé par une
intolérance au glucose ce qui provoque une insulinorésistance,
entraînant une hyperglycémie. Il peut annoncer l'arrivée d'un diabète de
type 2 ou peut être la première manifestation d'un diabète de type 1.
Diabète secondaire à un cancer du pancréas.
par exemple...
...
SOMMAIRE
1) LE DIABETE EN GENERAL
2) SPORT AU QUOTIDIEN
3) SPORT ET DIABETE
Qu'est ce que le diabète ? Quels sont les différents types de
diabètes? Quel sont les traitements ? Quel est le rôle du diabétique ?
Que se passe-t-il dans notre corps lors de l'activité sportive ? Comment lui fournir suffisamment d'énergie ? Quels sont les bienfaits et les limites du sport ?
Quels sont les effets positifs du sport sur le diabète ? Quel est le
rôle du diabétique sportif ? Que doit-il faire pour
éviter tous les risques ?
Stockage vers le foie et les autres tissus d'une partie du glucose
Stockage vers les tissus : formation de graisse
Le glucose et les graisses sont utilisés par les muscles
lors de l'activité

MESURE
DE LA GLYCEMIE
Ainsi, en alliant un bonne alimentation, une bonne
gestion de la glycémie lors de l'effort et en faisant attention à
tous les risques, il est tout à fait
possible de pratiquer une activité
physique régulière et normale. La
pratique sportive fait finalement
partie intégrante du traitement du
diabète, tout comme l'alimentation
et le traitement médicamenteux.
Le dextro est l'appareil permettant de mesurer la
glycémie capillaire chez un patient diabétique. Également
qualifiée d'hémoglucotest, cette méthode
médicale permet de connaître de manière
instantanée la glycémie vasculaire capillaire
d'un patient. Le dextro consiste donc en un
prélèvement sanguin pratiqué au niveau
du bout des doigts. La goutte de sang prélevée est transférée
sur une bandelette qui sera elle-même introduite dans le
lecteur de glycémie. Quelques minutes plus tard, le
taux de glucose sanguin apparaît en grammes par
litre. Pour être normal, il doit être compris
entre 0,70 et 1,20 g/l.
Full transcript