Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Les techniques de couverture de risque de change

No description
by

kchaou olfa

on 29 April 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Les techniques de couverture de risque de change

3.Les techniques internes de couverture du risque de change
a.Le choix de monnaie de facturation :
1.Intoduction générale :
Les relations commerciales et financières entre
des pays émettant des monnaies différentes, rendent nécessaires des opérations de conversion entre ces monnaies.
les techniques de couverture du risque de change
Réalisé par :
Mzid Abir
Henchiri Basma
Elaoud Hana
Chtourou Yesmine
Ben Ameur Hassanin
Masmoudi Aymen
Plan :
1.Introduction générale

2.Définition


a. Définition du risque de change
b. Définition de la position de change
c. Définition de la couverture du risque du change
3.Les techniques internes de couverture du risque de change
a.Le choix de la monnaie de facturation
b.Le termaillage
c.L' indexation monétaire
d.Le netting
e.Les centres de refacturation
f. La mise en commun
4.Les techniques externes de la couverture du risque de change
a.l'avance en devises
b.La couverture sur le marché monétaire
c.Les swaps
*Le swap de change
*Le swap de devises
5.Conclusion
1é année Ingénierie Financière
Ainsi , les offres et les demandes pour chacune
des devises convertibles sont la conséquence naturelle des échanges économiques et financiers entre les nations.
Les offres et les demandes de chaque devise se confrontent sur le marché des changes.
De cette confrontation permanente ressort le prix auquel, à un moment donné, une monnaie s'échange contre une autre.
La variabilité des taux de change introduit pour chaque agent économique une incertitude quant à la valeur de ses créances et/ou de ses dettes libellées en monnaies étrangères.
Elle accroît les risques associés à l'échange international.
Un risque, contre lequel,tout opérateur doit faire face , en recourant aux techniques de couverture du risque de change.
Alors, pour faire face au risque de change, vers quel type de couverture se tourner ?
2.Définitions :
a.Définition du risque de change :
Le risque de change est lié aux variations de taux de change des monnaies.
Lorsque la monnaie de règlement n'est pas la monnaie de référence et que le règlement n'est pas immédiat, il existe un risque de change de transaction.
Ce type de risque concerne aussi bien les transactions réelles que financières .
Le risque de change de transaction est défini comme le risque d'enregistrer une perte ou un gain inattendu lors de la conversion d'une devise dans une monnaie de référence.
Les actifs concernés sont :
*les créances et les dettes libellés en devises.
*Le risque de change peut concerner également les commandes reçues ou passées lorsque le prix est en devises.
b.Définition de la position de change :
La position de change financière concerne les entités qui portent des prêts ou des emprunts libellés dans une devise autre que leur monnaie de fonctionnement habituel.
Elle sert principalement à identifier les principales sources de risque qui sont :
le risque de change sur les prêts, ou encore,
le risque sur les placements en devises étrangères.

c.Définition de la couverture du risque de change:
C'est la technique financière mise en place par une entreprise, ou une autre entité, en vu de la protéger des variations pouvant affecter le taux de change de la devise dans laquelle un actif ou un passif est exprimé.
Autrement dit, elle consiste à protéger les flux futurs, libellés en devises étrangères,
contre les variations défavorables et non anticipés des taux de changes.
Lorsqu'une entreprise a la possibilité de choisir la devise de facturation, la solution la plus simple pour éviter son exposition au risque de change est de procéder à une facturation en monnaie nationale.
D'autres entreprises optent plutôt pour une facturation en devise forte lors qu'elles ont une rentrée future d'argent ou en devise faible dans le cas contraire.
Ce pendant, cette technique n'est pas toujours possible car les intérêts de l' exportateur et ceux de l' importateur sont diamétralement opposés.
b.Le termaillage :
Le principe de cette technique consiste à accélérer ou à retarder les délais de remboursement des dettes de recouvrement des créances libellés en devises en fonction de l'évolution la plus probable du taux de change et en fonction des intérêts de l' entreprise.


c.L' indexation monétaire :
La clause d' indexation désigne une règle stipulée dans un contrat qui prévoit une compensation en faveur d'une des parties en cas d'évolution de certaines données économiques entre le jour de l'évaluation d'une créance et le jour de son paiement.

Elle peut notamment prévoir une modulation du montant du prix d'achat en fonction d'une dépréciation monétaire ou de l' inflation.

On retrouve souvent des clauses d' indexations dans les contrats de vente internationaux en vue d' anticiper une variation du cours de change de la devise choisie par les parties au contrat .
d.Le netting :
C'est la mise en œuvre d'une compensation réciproque de créances et d' engagements, entre une ou plusieurs parties, concernant des opérations de même nature.

Cette technique peut être utilisée par une entreprise, ou par une banque, pour consolider par exemple les différents soldes de trésorerie, des filiales d'un groupe avec les soldes de trésorerie ( euro et multi devises ) de leur maison mère.
e.Les centres de refacturation :
Dans cette méthode, les différentes filiales du groupe ne sont pas en contact avec leurs clients. Elles établissent leurs factures à l'ordre du centre de refacturation qui régèlera leurs factures dans leurs monnaies de référence.

C'est le centre de refacturation qui se fait payer par les clients.

Compte tenu des paiements au centre de refacturation les entreprises sont couverts contre les risques de change. Ces deniers sont reportés sur le centre, qui prend en compte tous les paiements intra et extra groupe.
f.La mise en commun :
Opération visant à répartir les risques d'un projet ou d'un placement entre différents acteurs.

Ainsi, dans le cadre d' un emprunt important, la constitution d'un pool bancaire permettra de réduire les risques de non paiement pour les banques.

Les risques de l'opération sont donc mises en commun.Certes chaque acteur obtiendra une rentabilité inférieure à celle qu'il aurait eu s'il avait été tout seul.

Mais compte tenu de la taille du projet, il est fort possible qu'on ne lui ait pas confié un tel projet.

La mise en commun des risques est donc aussi une opportunité pour le porteur du projet qui peut obtenir une assise financière plus large.
4.Les techniques externes de couverture du risque de change :
a.L'avance en devises :
Les avances en devises permettent de financer des opérations commerciales à l'étranger.
Ce sont des avances consenties aux exportateurs de marchandises ou de services jusqu'à la date de règlement prévue par le contrat.

Elles sont remboursées lors de la réception des devises liées au contrat.
L'avance en devises constitue donc à la fois un mode de financement et une technique de protection contre le risque de change.

Cette technique est de moins en moins utilisée : les entreprises préfèrent émettre du papier dans la devise ou elles ont le meilleur 'rating' avant de changer ces fonds en fonction de leurs besoins en devises étrangères.
4.Les techniques externes de couverture du
risque de change :
b.La couverture sur le marché monétaire :
Cette méthode consiste à réaliser simultanément :
soit un prêt en monnaie nationale contre un emprunt de devise étrangère.
soit un emprunt en monnaie nationale contre un prêt en devise étrangère.

Donc au lieu de se limiter à une opération d' emprunt ,
comme précédemment dans le cas de l'avance en devises , cette méthode de couverture consiste à effectuer un placement simultané à l' emprunt.
c. Les swaps :
4.Les techniques externes de couverture du risque
de change :
Ils sont des techniques utilisées sur le marché des devises permettant aux différents intervenants d' échanger les intérêts et la valeur à l' échéance d' un prêt ou d' un dépôt dans une devise contre sa valeur dans une autre devise.

L' appellation swaps de changes fait souvent référence à différentes catégories de swap sur devises.
Le swap de changes :
Le swap de devises :
C'est un contrat passé entre deux parties qui
s' échangent un montant déterminé de devises étrangères..
Les deux parties s' engagent mutuellement à se restituer le montant échangé à une échéance déterminée et à un prix fixé dès l' origine du contrat.

Ce swap peut être enregistré sur différentes échéances allant du court terme au très long terme.
5.Conclusion
Toute opération de marché sur instrument financier à terme comporte des risques , du fait notamment des variations de taux d' intérêts, des taux de change, des cours ou des prix des actions ou des obligations , des indices boursiers , des prix des marchandises ou des denrées.

Au regard de ces risques, tout exportateur et importateur doit disposer des connaissances et de l' expérience pour évaluer les caractéristiques et les risques de chaque opération.

Lorsque l' on débute, surtout si le marché est une période haussière, on perçoit très bien les possibilités de gain, mais plutôt mal les risques.
Avec l' expérience on comprend qu' il faut s' intéresser au couple rendement/risque plutôt
qu' au rendement seul.


Nous sommes alors confrontés à un triple problème :
celui de la nature du risque
celui de sa mesure ou de sa quantification
celui de sa gestion
5.Conclusion
MERCI POUR VOTRE ATTENTION
2.Définition :
3.Les techniques internes de couverture du risque de change
3.Les techniques internes de couverture du risque de change
3.Les techniques internes de couverture du risque de change
a.Le choix de monnaie de facturation :
La facturation en monnaie nationale n'est pas toujours possible car les intérêts de l' exportateur et de l' importateur sont le plus souvent divergents pour les raisons suivantes :

1. Chaque partie du contrat commercial cherche à facturer les transactions dans sa propre monnaie;

2. L' importateur est intéressé par une facturation dans une monnaie susceptible ( qui a une tendance ) de se déprécier par rapport à sa propre monnaie ;

3. L' exportateur est en revanche, intéressé par une facturation dans une monnaie forte susceptible de s' apprécier par rapport à sa propre monnaie.
b. Le termaillage :
Quatre cas peuvent être distingués :




1. l' exportateur ayant des créances en
devises fortes :
-> Il cherche à retarder le délai de recouvrement de ses créances qu'il a initialement accordé à l' importateur.
->Il espère de ce fait vendre les devises à recevoir à un taux de change supérieur.
2.L' exportateur ayant des créances en
devises faibles :
-> Il cherche à accélérer le paiement de ses clients , c'est-à-dire réduire la durée du crédit initialement accordé.
3.L' importateur ayant des dettes libellés en
devises fortes :
->Il cherche à accélérer le paiement de ses fournisseurs et donc à réduire le délai de paiement de ses dettes.
->Il espère de ce fait, réduire le coût de sa dette e achetant les devises à un prix inférieur.
4.L' importateur ayant des dettes libellés en
->Il cherche à retarder le paiement de ses fournisseurs et par conséquent obtenir de nouveaux délais de paiement en espérant que la baisse se poursuit.
devises faibles :
Pour réduire le risque de change, plusieurs clauses
d' indexation monétaires peuvent être incluses dans les contrats commerciaux entre les exportateurs et les importateurs.

Ces clauses permettent d' adapter le prix d' achat ou de vente des biens et des services à l' évolution du cours de devises.
Les clauses monétaires les plus importantes sont les
suivantes :

*La clause d' indexation sur une devise tierce (ou un panier
de devises) ;

*La clause d'adaptation des prix proportionnelle aux fluctuations des taux de change ;

*La clause d' adaptation des prix proportionnelle aux fluctuations de change avec franchise;

*La clause du risque partagé ;

*La clause d' option .
b.la couverture sur le marché monétaire :
Le recours au marché monétaire peut se faire via les prêts en devises.

Nous allons voir cette technique et ses facteurs décisionnels qui peuvent amener l' entreprise à la choisir plutôt que d' autres techniques de couverture .

Le prêt en devises permet à l' importateur , qui a une position courte (dettes supérieurs aux créances) en devises , d' acheter des devises au comptant ou grâce à un emprunt et de les placer jusqu' au jour de l' échéance.

Le fait d' acheter des devises le jour de sa commande annule son risque de change.

Si la trésorerie de l' entreprise est insuffisante , l' importateur peut emprunter des Euros sur le marché et les vendre au comptant contre devises.

L' exportateur peut emprunter les devises correspondant au montant d' une créance recevoir sur le marché des devises et les vendre aussitôt sur le marché comptant pour obtenir de la monnaie nationale.
Il remboursera ensuite l' emprunt avec les devises reçues de son client.

L' entreprise annule ainsi le risque de change et reconstitue sa trésorerie en monnaie nationale.







En résumé , on obtient le tableau suivant :
Full transcript