Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

La prise d'otages JO de Munich

No description
by

Ranto Razafintsalama

on 20 November 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La prise d'otages JO de Munich

La prise d'otages aux JO de Munich : Revendications et conséquences
Conflit Israelo-Palestinien
En 1967, à l'issue de la Guerre des 6 jours, Israel conquiert le Sinai, Golan, et Jérusalem-EST
Septembre Noir
Septembre noir est le nom d'un groupe terroriste palestinien célèbre pour la prise d'otage d'athlètes israéliens et leur meurtre en septembre 1972 à Munich pendant les Jeux olympiques.

Que voulaient-ils ?
Lors de la prise d’otages pendant les Jeux de Munich, les revendications des Palestiniens affirment bien la dimension internationale de ce terrorisme qui exige la libération de prisonniers palestiniens en Israël mais aussi de Syriens, de Libanais, d’Okamoto, ou encore d’Andreas Baader et Ulrike Meinhof, chefs internés de la fraction armée rouge allemande.
La prise d'otages
Une semaine après le début des Jeux Olympiques de Munich, le 5 septembre 1972, à quatre heures du matin, huit hommes armés s'infiltrent dans le village olympique. Ils gagnent le bloc 31 où dort la délégation israélienne et pénètrent en force dans les appartements. 17 personnes trouveront la mort.
Les Occidentaux, vibrent en faveur d' Israël confronté à la coalition des pays arabes. Seul le Gal de Gaulle annonce un embargo contre Israël et qualifie ce pays en janvier 1969 de «peuple juif, sûr de lui-même et dominateur».
Conséquences
La prise d'otages de Munich marque le commencement de l'agitation palestinienne et du terrorisme moyen-oriental, lequel culminera avec la destruction des tours jumelles de New York et du Pentagone le 11 septembre 2001.
Conséquences
Bombardement de l'armée israélienne des bases de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) en Syrie et au Liban faisant environ 200 victimes
Le 29 octobre un avion allemand de la Lufthansa a été détourné par des ravisseurs exigeant la libération des trois membres de Septembre noir retenus prisonniers en attente d'être jugés. Certains observateurs suspectent le gouvernement allemand d'avoir libéré les terroristes pour se défaire de la lourde tâche d'avoir à les juger et de rendre des comptes sur leur gestion de la crise et de ses conséquences pour la délégation israélienne.
Quand les Jeux reprirent la plupart des 80 000 personnes présentes dans le Stade Olympique pour assister au match de football opposant l'Allemagne de l'Ouest à la Hongrie se comportèrent comme si rien ne s’était passé la veille. Lorsque plusieurs spectateurs déployèrent une banderole portant l'inscription « 17 morts, déjà oublié ? » des agents de sécurité saisirent la banderole et expulsèrent les spectateurs qui l'avaient déployée
Facile à réaliser dans un environnement bon enfant de fête et de paix, la prise d’otage fait des Jeux non un objectif mais un moyen de médiatisation de la cause palestinienne. Le déroulement et la fin tragique donnent une autre dimension. L’avancement des négociations, la fermeté du gouvernement israélien refusant de négocier, l’amateurisme des autorités locales qui ne maîtrisent à aucun moment la médiatisation de l’événement, la violence du commando favorisent la fin tragique de l’événement : une fusillade nourrie sur le tarmac de l’aéroport entre terroristes et « tireurs d’élite » de la police allemande se termine par l’exécution des otages.
Conclusion
Full transcript