Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Ambivalence (sec5)

No description
by

Yuri Dupuis

on 21 April 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Ambivalence (sec5)

The Matrix (La Matrice)
Le choix par exemple !
Le dilemme avec conséquences directs
Vous avez un dilemme entre deux choix qui influenceront directement ou indirectement votre vie, ce qui amènera des conséquences.
Le dilemme de Heinz
« La femme de Heinz est très malade. Elle peut mourir d’un instant à l’autre si elle ne prend pas un médicament X. Celui-ci est hors de prix et Heinz ne peut le payer. Il se rend néanmoins chez le pharmacien et lui demande le médicament, ne fût-ce qu’à crédit. Le pharmacien refuse. Que devrait faire Heinz ? Laisser mourir sa femme ou voler le médicament ? »
Ambivalence de l'être humain
Le dilemme crée un état d'instabilité chez l'être humain. Celui-ci devra alors faire un choix, qui sera caractérisé par certains critères :
- Sentiments - Comportements
- Intentions - Valeurs
- Normes - Vécu
Ces critières peuvent également être modifiés tout au long de la vie de l'être humain.
L'histoire d'Anakin (Star Wars)
Un dilemme inévitable
Faire le party
Vous avez un examen le vendredi matin de 50% de votre cours. Mais votre meilleur ami vous invite à son party qu'il nomme
«partyfoumaladedanstêtedébilequidéchire »

Étudier pour ton examen
Le dilemme sans conséquence direct
Vous devez faire un choix entre deux objets qui ne donneront pas de conséquences directes sur votre vie.
Choisir entre ...
ou
Le choix de la gomme sera alors guidé par le goût de la gomme ou la texture mais dans tous les cas, vous mangez une gomme, votre choix sera alors déterminé par vos sens.
Que choisissez-vous ?
Choisir entre ...
Dans ce cas de figure, le choix est déterminé par les préférences de films, de passions et de goûts. Une fille qui pratique la danse risque fort probablement de préférer davantage Danser dans les rues 5 que Rapide et Dangeureux 7...
Mais dans tous les cas, choisir un film n'influence pas le déroulement d'une vie (ou très rare).
Choisir entre ...
ou
Est-ce vraiment un choix sans conséquence direct... ?
En fait, il faut savoir que faire ce choix va avoir des conséquences sur votre vie. En choisissant un cégep, vous allez probablement rencontrer des gens qui deviendront vos amis, des gens qui vous recommanderont peut-être pour un emploi plus tard ou une personne avec qui vous pourriez tomber en amour... Cela dit, ce choix semble anodin au départ, puisqu'un cégep ou un autre, pour la même formation, seulement, il faut voir plus loin !
Par exemple
Vous sortez du party
«
partyfoumaladedanstêtedébilequidéchire »
et vous devez rentrer à la maison ce soir. Vous vous questionnez alors comment rentrer à la maison, sachant que vous avez consommé de l'alcool lors de cette soirée..
ou
Que faites-vous ?
Théorie du développement
moral de Kohlberg
1. Séquentiel - c'est-à-dire qu'il se développe par étapes successives qui ne peuvent être devancées.

2. Irréversible - sauf dans le cas de dégénérescences telles que la maladie d'Alzheimer, une fois l'un des stades acquis, une personne ne peut régresser à un stade antérieur

3. Intégratif - une personne ayant acquis un stade supérieur étant à même de comprendre les raisonnements des individus ayant atteint les stades inférieurs.

4. Transculturel - c'est-à-dire que dans toutes les cultures, le développement moral suit les mêmes étapes.

5. La stagnation - est possible, tout le monde n'atteint pas nécessairement le stade suivant.
Les caractéristiques
du développement moral
De quoi s'agit-il ?
Le développement moral de Kohlberg détermine ce qui est acceptable ou pas, dans une situation donnée. Le développement moral se développe tout au long de la vie d'un être humain
Stade 1
Stade 2
Stade 3
Stade 4
Stade 5
Stade 6
Obéissance à l'autorité
L'individu agit en fonction de la volonté d'une autorité qui a le pouvoir de distribuer des punitions et les récompenses
Donnant-donnant
L'individu agit en fonction de ce qui sert son intérêt personnel dans ses rapports avec autrui.
- Heinz doit voler car sa femme l'aimera d'autant plus par la suite
- Heinz ne doit pas voler car c'est bien pire d'être envoyé en prison par le juge que d'être détesté par sa femme
- Heinz ne doit pas voler car s'il le fait il ira en prison
- Heinz doit voler car sinon Dieu le punira d'avoir laissé sa femme mourir.
La satisfaction des attentes des autres
L'individu agit en fonction de ce que les personnes qui l'entourent attendent de lui.
Sa principale interrogation est : que va-t-on penser de moi ?
Respect de la loi
L'individu agit en fonction des règles et des lois en vigueur : « La loi, c'est la loi. »
- Heinz ne doit pas voler car c'est interdit par la loi.
- Heinz doit voler car les tribunaux ne condamnent pas le vol s'il est justifié alors que la non-assistance à personne en danger est condamnable.
Les droits de la personne et le bien commun
L'individu agit en fonction des principes tels que les droits individuels et le bien commun soient reconnus dans les sociétés démocratiques.
- Heinz ne doit pas voler car le droit à la propriété est à la base des lois démocratiques.

- Heinz doit voler car le droit à la santé est un principe de bien-être.
Les principes universels
L'individu agit de façon pleinement autonome en fonction de principes moraux universels qu'il juge fondamentaux et applicables à tous. « Ce qui est bon pour moi est bon pour tous. »
Plus concrètement...
L'expérience de Milgram
Qu'en pensez-vous ?
L'expérience de Stanford
Le film : L'expérience
Qu'en pensez-vous?
Et maintenant ?
Esclave contemporain?
http://www.ledevoir.com/non-classe/97099/le-travail-des-enfants-la-grande-hypocrisie
La mondialisation
4 filles et un jeans?
Steve ... JOBS?
Entraves aux dialogues
George W. Bush a déclaré au lendemain des attentats du 11 septembre 2001:
« Ou bien vous êtes avec les États-Unis; ou bien, vous êtes avec les terroristes. »

C’est une entrave au dialogue, appelé «sophisme du faux-dilemme».
Un sophisme c’est une argumentation qui n’est pas valide. Soit que l’une des prémisses n’est pas acceptable ou bien qu’elle n’est pas suffisante pour conclure la thèse. Nous commettons couramment des entraves au dialogue. Il importe de les reconnaître, même si la tâche n’est pas aisée. Certaines entraves au dialogue sont faciles à reconnaître, d’autres non. Aristote (384-323 av. J.-C.) fut le premier philosophe a dressé la liste de celles-ci. En voici des exemples :

Qu'est-ce qu'un « Sophisme »
Qu'est-ce que l'ambivalence de l'être humain ?
Les êtres humains ont tous des caractéristiques particulières qui font sa richesse. En société, ces caractéristiques peuvent être à la fois utiles et néfastes selon la perspective qu’on leur donne.

C'est une disposition d'un sujet qui éprouve simultanément deux sentiments contradictoires vis-à-vis d'un même objet (amour et haine par exemple).

On parle également de conflits de valeurs !
D'après Kohlberg, seul 13% de la population adulte atteindrait le stade 6.
Stade 7
Ce stade ne s'enseigne pas, contrairement aux autres, il ne peut que s'acquérir. Il ne fait pas partie officiellement du modèle de Kohlberg.
Gandhi et Mère Teresa auraient atteint ce stade suprème.
Dilemme de Heinz
Ambivalence de
l'être humain
Autrement dit, choisir l’une ou l’autre des propositions implique forcément de sacrifier une valeur fondamentale de tout être humain. Ou tout du moins, lui provoquer un temps d’arrêt, une hésitation qui ne sera pas de l’ordre de l’évaluation unique des conséquences de son choix (aller à gauche ou à droite), mais bien un appel à ce qui est le plus important pour lui, en tant que lecteur, en tant que personne humaine (ma réussite sociale ou ma responsabilité envers le monde), avant d’en estimer les conséquences
20mins
10 mins
bande annonce
8 mins
L'autorité
À votre avis, qu'est-ce qui représente l'autorité ?
L'autorité au sens initial du terme c'est:
« Être soi-même l'auteur de ses actes pour permettre à l'autre de le devenir »
1) L'autorité bien comprise
*L'autorité est tout d'abord un signe d'amour et de respect mutuel.
(ex : Les dangers de la vie quotidienne, les limites de chacun)
* L'autorité donne un cadre protecteur qui est rassurant
.
(ex : apprentissage à la vie en communauté)
* L'exercice de l'autorité évolue selon l'âge
.
2) L'autorité mal comprise
* Fait appel à des sentiments comme la culpabilisation, la moralisation

(ex : Ne suis-je pas gentil avec toi ? Alors fais-moi plaisir, obéis !)
* Faire du chantage
(ex : Fais-le sinon tu seras privé de sortie !)
* Confondre l'autorité et l'autoritarisme
(excès d'autorité)

"...ce qui signifie que dans un pays civilisé, démocratique et libéral, les 2/3 de la population sont capables d'exécuter n'importe quel ordre provenant d'une autorité supérieure ..."
L’objectif poursuivi par Milgram lors de ses expériences :
L'obéissance, en tant que facteur déterminant du comportement, représente un sujet d'étude qui convient tout particulièrement à notre époque. On a établi avec certitude que de 1933 à 1945, des millions d'innocents ont été systématiquement massacrés sur ordre. Avec un souci de rendement comparable à celui d'une usine de pièces détachées, on a construit des chambres à gaz, gardé des camps de la mort, fourni des quotas journaliers de cadavres.
En conclusion
L'expérience de Milgram nous montre ...
A. que des gens ordinaires peuvent facilement se transformer en bourreaux du fait qu'ils se soumettent à ce qu'ils considèrent être une autorité, et qu'ils abandonnent à cette occasion leur propre conscience
;
B. que chacun peut être inconsciemment et simultanément victime et bourreau de la manipulation ;
C. que certaines personnes acceptent n’importe quel travail pourvu qu’elles soient sous l’autorité d’une personne qui en supporte la responsabilité.
D.
que la solidarité est le meilleur rempart aux excès d'autorité.
♠ C'est pourquoi, il est impératif d'apprendre à désobéir quand la situation l’exige !
Milgram vers un stade 6 de Kohlberg?
Il faut apprendre à réfléchir à nos actes. Que quoique nous fassions, nous devons toujours nous mettre à la place de l'autre ! Une autorité quelle qu'elle soit est dangereuse, plus elle prend le visage du populaire, plus elle nous manipule. Aussi médiatique et charismatique que soit un leader, il ne faut pas hésiter à le remettre en cause, surtout s'il parle facilement et qu’il se montre convainquant ! Réfléchir par soi-même c'est déjà se dire avant d'agir ou d'obéir : « Aimerai-je subir ce que je m'apprête à faire subir à une autre personne ? »
« Nous sommes tous potentiellement violents, car l’obéissance à une autorité (abusive) peut nous faire perdre tout sens des responsabilités (et non toute morale !). »
En conclusion, que retient-on de l'expérience de Milgram ?
- Heinz ne doit pas voler car le droit à la propriété est un principe universel.

- Heinz doit voler car le droit à la vie est un principe universel.
Expérience de Asch
Le devoir de penser.
Milgram
Responsabilité
Autorité
63 %
Test de la poubelle

http://www.demotivateur.fr/article-buzz/un-professeur-donne-une-tr-s-belle-le-on-ses-l-ves-sur-le-privil-ge-avec-une-simple-poubelle-et-quelques-bouts-de-papier--1306
https://www.youtube.com/watch?v=8X1fB4ylVuk
Full transcript