Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La communication culturelle

No description
by

bir jessica

on 25 November 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La communication culturelle

Comment communiquer ?
Qu'est-ce que communiquer ?
Penser sa stratégie
Par quels moyens ?
OBjectifs et méthodologie
Définition
la communication culturelle
A vos avis ?
les spécificités du secteur cuturel
étude de cas & diagnostic
Les questions préalables au plan de comm
La mise en forme du message
Les supports de comm papier
Quand & où ?
En
pratique
Communication :
Ensemble des processus physiques et psychologiques par lesquels s'effectue la mise en relation d'un ou plusieurs individus avec un ou plusieurs individus en vue d'atteindre certains objectifs.

Il y a communication dès lors qu'il y a échange de sens, de signification :
toute communication s'inscrit dans un processus d'ordre social.

La communication peut être verbale ou non-­verbale.

« Il est impossible de ne pas communiquer »

La communication varie selon si l'émetteur du message s'adresse directement à un individu ou s'il s'adresse à un groupe.

* Quels-­sont les enjeux d’une communication dans le secteur culturel ?

* Quels paramètres doivent-­ils être pris en compte ?

* Quelles sont les cibles qu’il faut sensibiliser et autour desquelles la communication devra s’adapter ?

Puisque le produit sur lequel l’on communique est unique et ne répond pas aux attentes d’un marché ou à un besoin préexistant, il faut ainsi créer le désir, tout en s’adressant à des publics diversifiés.
Les enjeux sont nombreux et exigent un travail en profondeur sur l’identité du projet ou des projets et leurs esthétiques.

• Paramètres influant dans la communication culturelle :
1-­ Le territoire et son activité culturelle / réseaux artistiques
2-­ Les partenariats privés et publics
3-­ La structure porteuse

• Les «cibles»:
1-­ Communication interne : concerne la structure elle même (salariés, adhérents, bureau...)
2-­ Communication externe : concerne les publics type spectateurs, presse
3- Communication markéting : partenaires financiers, réseau professionnel

• Enjeux de la communication :
1 -­ identitaires
2 -­ Territoriaux, politiques et sociétaux
3 -­ Relationnels (besoin être rassurés, protégés, rire, sortir, rêver)

Analyser de plus près la communication du Metronum :

* Que pouvez-vous en dire ?

* Précisez l’identité du lieu, de la structure...

* Quelles sont les cibles de communication ?

* Quels sont les messages que vous pourriez être amenés à communiquer ?


Auprès de quelles cibles ?
A qui s’adresse-­t-­on ? Qui veut-­on toucher ? Les publics (lesquels) ? Les médias qui vont relayer l’information auprès du public ? Les réseaux qui vont la diffuser ? Les institutions ? Les partenaires potentiels ? Les professionnels du réseau professionnel ? Les artistes ?

Leurs freins et motivations ?
Comprendre les cibles, leurs pratiques, leurs attentes & besoins
Etudier les comportements afin d’améliorer l’efficacité de sa communication et adapter ses supports. (enquête...)

A noter que l’identité du lieu ou l’esthétique des projets donnent une symbolique sociale et induisent un public
> Si l’on a la volonté de s’ouvrir : travail de médiation complémentaire à mener

Pour mieux connaître les publics, il faut prendre savoir s’il s’agit de :
public occasionnel – culture : loisir / public averti – culture : plaisir / public impliqué : public fidèle / public responsable : démarche professionnelle.
A chaque public, sa communication... Il faut segmenter son offre afin que la communication joue son rôle et suscite l’envie chez le spectateur.
A qui ? Les cibles ?
« Lorsque l’on communique,
la Forme (comment on le dit) est aussi importante que le Contenu (ce que l’on dit) »

Avec quelle stratégie ? Sous quelle forme ? Par quels moyens ? Avec quel budget ?
Avec quel matériel de documentation ?

Le fonctionnement au coup par coup et sans réflexion préalable trouve vite ses limites. Pour être efficace, il faut une approche organisée, guidée par une stratégie de communication.

Il s’agit notamment de définir le positionnement :
cerner le plus précisément possible les spécificités du spectacle à partir desquelles se construira l’image de l’événement (identité visuelle, texte, informations accrocheuses); se positionner par rapport à l’ensemble de l’offre culturelle (n’oubliez pas que vous n’êtes pas le seul à communiquer sur un spectacle);

A titre d’exemple, la communication de l’entrepreneur de spectacles peut se faire autour du concept (idée de base) du spectacle : la notoriété d’un artiste, occasion spécifique ou calendaire...
Le principe est de concevoir le message de sorte à montrer la singularité de l’événement et à se distinguer des autres.
Qui ?
Emetteur
Dit quoi ?
Message
A Qui ?
Récepteur
Par quels moyens ?
Canal
Avec quels effets ?
Sens

La communication culturelle
Le modèle de lasswell
Qui ? L'emetteur ...
Dit quoi ? Le ou les message(s) ?
-­ Nos Objectifs :
développer une stratégie de communication claire liée aux actions de la structure, à ses partenaires et au(x) message(s) de fond

* Entre enjeux et communication :

le projet associatif comme vecteur de sens

* Déterminer les publics ciblés

pour développe une visibilité à bon escient

* Travailler l'identité visuelle

* Décliner un message
ou des messages clairs sur des supports adaptés.
Mieux se positionner
Compagnie, association, lieu de représentation et d’accueil du public, festival ou événement culturel, institution, scène nationale, lieu municipal, artiste ?

Autant d’opérateurs culturels que d’enjeux variés de communication.

Les influences liées aux lieux :
Identité, esthétique, disciplines artistiques, objectifs & démarches singulières.

Cette question du «Qui » induit évidemment :
une tonalité, une identité graphique, un réseau de diffusion, des références , des cibles...
Ainsi, la structure ou le projet artistique se positionne comme.... (objectifs de fonds, valeurs...)

Il faut donc en tout premier lieu bien cerner le porteur du ou des projets, le communiquant et son rôle à jouer sur la diffusion du message.

L’idenTIté du projet, vecteur de lien
Un projet, un porteur de projet ou une création doit, pour se promouvoir, s’appuyer sur une identité et des valeurs à partager.

* L’identité est à la fois le fondement et le 1er vecteur de communication.
Bien connaître le sens et le fond des projets culturels ou des créations dont on parle et sur lequel on s’exprime est une nécessité pour qui souhaite animer et construire la communication autour.

* Pour représenter le projet ou le porteur du message, des éléments type :
Le logo, le visuel, Carte de visite et signature
et tout autre Identifiant fort qui évoque le caractère du projet.

> Enfin, un projet se construit sur une HISTOIRE :
Demain s’appuie sur Hier.
L’image, un patrimoine à construire et à valoriser
L’identité est ce que l’on est.
L’image est ce qui est perçu de soi.
L’image constitue l’un des ressorts de l’attractivité, du rayonnement > ressort du développement.

- Une image positive
- Un dynamisme

(lié à la qualité du projet artistique, à la résonnance reconnue du public, à de l’innovation, attraction territoriale, lien social...)
- Une stratégie de communication d’image
pour contribuer à modeler l’image et «vendre » un projet par le biais de partenariats financiers, avec la presse... Approche markéting

le message...
Qu’ai-­je à dire ? À vendre ? A proposer ? Quel est le message à faire passer ? Quelle est mon actualité ? Ai-­je toutes les informations et tous les éléments pour communiquer ?


La communication commence par la définition claire du «produit» ou du service, et de ses caractéristiques (exemple : live acoustique, récital, duo inédit...).

2 degrés de communication :
-­ Information de fond
(idéologie, organisation interne, sensibilisation au projet associatif et identité)
-­ Actualité
(actions, projets, dates d’événements, campagnes ciblées..)

On ne peut communiquer sur tous les plans.
> Il faut définir ses priorités sur lesquelles axer sa communication.
> Bâtir une campagne de communication nécessite un vrai travail de réflexion.

On ne s'aventure pas à communiquer sans bien connaître ses besoins, sans définir les objectifs visés.
Ce travail d'exploration se réalise en amont et doit être réalisé avec minutie. L'histoire et les valeurs du projet comptent beaucoup, au même titre que l'histoire et les valeurs du projet dans lesquelles les publics ciblés sont ins
Le message :
gérer l'impact souhaité
Toute communication suppose l'adoption d'un code spécifique :
langage, symbole, signe, couleur, forme, etc.

L'émetteur procède à une opération de codage.
Le récepteur devra procéder quant a lui au décodage du message reçu, ce qui implique la possession du code.

La qualité du code :
Ce dernier est d'autant pertinent qu'il est :
-­ construit selon le système du récepteur (la cible),
-­ adapté à la nature de la situation, aux objectifs,
-­ univoque
(la polysémie -­ plusieurs sens -­ constitue un obstacle)

Aspects et impacts psychologiques et psychosociologiques du code :
-­ Effet de résonance symbolique (effet de halo)
L'utilisation de tel ou tel mot peut déclencher des chaines d'association, pouvant faciliter la communication ou lui faire obstacle.
-­ Les éléments n'ont pas la même force, ni valeur

> Notion de hiérarchie entre les éléments, dépendant a la fois de la nature du message et des stéréotypes du récepteur.
Signifiants / Signifiés / RéférentS
Est-­ce le bon moment pour communiquer ?
N’est-­ce pas trop tôt ou trop tard ?
Quelle ampleur de communication donner à mon message ?

- Il est nécessaire de
planifier
les actions et d’établir un
rétro planning
annuel de communication, afin de connaître les temps forts, de donner des priorités à votre communication et d’orienter un message de fond.

A noter que
tout acte de communication est lié à son contexte
et interagit avec les messages extérieurs. Il faut donc autour de votre actualité, regarder les événements majeurs sur votre zone géographique, les actualités nationales, les saisons...

- Certains jours de la semaine sont plus favorables que d’autres, tels que le mardi ou jeudi matin. (meilleurs jours d’ouverture des mails pro par exemple) ou les post Facebook vers 18h00.

- Pour bien planifier ses actions, il faut avant tout connaître le temps que les missions prennent afin de pouvoir tenir ses délais.
Le programme / fly ou tract / carton d’invitation / Plaquette de présentation / Sticker / Affiche / Carte de visite / Carte de vœux / Bulletin d’information / Outils de signalétique / PLV / Banderole...

La communication dépend du support matériel utilisé.
Ce support matériel possède une signification sociale et détermine chez l'autre une représentation de la finalité de la situation.
> Exemple : la différence entre un tract et un carton d'invitation.

Chaque support a sa propre fonction et touche un public différent, mais aussi complémentaire.
Plus le message sera vu, plus il trouvera écho et fera effet boule de neige. Pour cela, il faut qu'il y ait une
cohérence graphique
entre les différents supports. A chaque événement ou information, ses supports de communication.

Exemple : pour l'organisation d'une conférence de presse, on préfèrera un support officiel, voir institutionnel (carton d'invitation au format A5 avec un fond assez clair), envoyée par voie postale.


La diffusion des supports
• Affichage
(Sélectivité géographique )
-­ Réseau d'affichage municipal, départemental , commerces ...
> Etablir une carte d'affichages possibles !
• Publipostage
(lettre + documentation + coupon de réponse)
Envoi par courrier de l'information (nécessité de suivre ses listings)
• Imprimés
(imprimés sans adresse)
Tout comme l'affichage, il est nécessaire de diffuser les tracts au sein de la Ville et en local.
- Cibler les publics et les lieux en fonction
- Certains lieux sont de très bons relais de l'information : Ecoles, tourisme, bibliothèques
• Voix internet
(format numérique)
-­ Possibilité de toucher un large réseau via Réseaux sociaux
-­ Emailing : Tenir à jour ses bases de contacts et avoir logiciel d’envois performant
(ymlp, mail chimp... ou travailler Php)
-­ Site internet, présence sur forum, agendas en ligne, plateforme ressources...
• Signalétique :
Déploiement d’une visibilité lors de ses événements + événements ou artistes soutenus par votre structure
• Communication interpersonnelle :
Main à la main, rendez-­vous, temps de rencontres informels, réseaux...
On échange un contenu mais pour certains,
celui-­ci aurait une valeur très limitée (1/5).
L’essentiel est surtout la relation (4/5)

Les sources de communication :
Equipe dirigeante, personnel & support de communication

Canaux de communication et d’information :
Communication verbale, orale / Communication écrite

Types d’échanges entre émetteurs et récepteurs :
- Communication interpersonnelle : Rendez-­vous et réunions, temps d’échanges...

- Communication de groupe
(adapter selon réseau de diffusion principale ciblé et réseau spécifique (ex : public en situation de handicap))
la comm web
Les relations presse
> Les différents médias :
• Presse écrite
• Télévision
• Radio
• Cinéma

> Les outils :
Le communiqué de presse
Le dossier de presse

> Le rédactionnel & les insertions publicitaires
Trois schémas économiques sont envisageables
Prestation artistique ou pédagogique
Type atelier chant, performance…

> Artiste fournit une action et sera payé en cachet/heures

> Contrat de cession entre C1PDA et structure de l'artiste

> Atelier pour 16 participants / Performance pour le groupe de contributeurs


Produit matériel à créer ou en cours de création
Type projet de "Livre à éditer ou disque à venir"

> L'artiste est soutenu financièrement sur la production matérielle de ses supports via le pré-achat des épuisettes

> L'association reverse la somme prévisionnelle convenue d'un commun accord
Les contributeurs ...

L'association ...
assurera l'édition des supports de communication, la coordination, la recherche de contributeurs, le développement de réseau, l'organisation d’un événement trimestriel...

A ce titre, un pourcentage de 15% sera perçu sur les ventes d'épuisettes.

A noter que des demandes de subventions seront effectuées afin de financer un certain nombre d'épuisettes qui seront offertes à des publics défavorisés.

- reçoivent des propositions culturelles dont le prix est avantageux car inférieur au prix de vente.

- découvrent des projets artistiques uniques, d'actualité, voire en avant-première

- développent un réseau de partage et bénéficient d'une relation priviligiée avec les artistes.

- participent à un projet d'économie sociale et solidaire en direction de la scène artistique locale.

Pourquoi ?
Objectifs de la communication :
- Informer (Rendre simples, clairs, lisibles les projets portés et le sens qu’ils véhiculent)
- Objectif d’image / gagner en notoriété (renforcer ou affirmer un positionnement artistique + valeurs + positionnement sur scène culturelle)

> Objectifs de comportement :
-­ Conquérir public (inciter le public à se déplacer, nouer des contacts, donner envie d’en parler, de relayer l’information...)
-­ Fidéliser (relation humaine, actualisation info, régularité, actions et politiques de privilèges...)

La communication devient alors :
-­ Pédagogie autour d’objectifs nobles
-­ Appropriation du projet, seul à même de provoquer l’adhésion.
Celle-­ci est en effet désormais, une clef de réussite des projets. L’implication des cibles et l’échange avec eux sont indispensables.

Communiquer autour d'un événement, d'un projet a 2 objectifs :
-­ Sensibiliser au projet lui-­même, et de façon plus « cachée » : valoriser l’action de fond portée par la structure associative en vue d’acquérir des financements et faire-­valoir son positionnement sur la scène artistique
Le plan de communication
Le plan de communication est un
programme
qui indique la marche à suivre pour produire et diffuser les messages nécessaires à la conduite d’une ou plusieurs action(s).
Celui-­ci :
les formats d'images
La communication écrite
> Comment rédiger un message clair ?

> Comment mettre en page les informations ?

> Analyse et échange autour d'une sélection de supports de communication

> Hormis les supports de communication papier, imaginez les autres formes de communication

la communication web
- Envois de mailings et newsletters
Travailler les listings : public, institutions, partenaires, professionnels du milieu, prestataires réguliers et public scolaire

• Récolter des contacts lors des évènements : Suivi, fidélisation des publics ...
• Sur la newsletter : mettre la note : « se désabonner de la newsletter » avec un lien sur lequel cliquer
• Voir le site de la CNIL pour déclara2on des listings contacts.

- Le site Internet
Le site doit être :
-­ Mis à jour régulièrement.
-­ Moderne, dynamique et porteur en terme d'image pour la structure. Il en est sa vitrine.
Il peut être un excellent outil pour communiquer sur les événements et valoriser ce qui s'est produit à postériori.
Une fois que ce site est à votre image, il faut absolument le référencer sur un maximum de site et communiquer autour de celui-­ci.

- Autres sites porteurs :
Les agendas en ligne, Les blogs et autres sites communautaires : viadeo, twitter, facebook, youtube, Dailymotion...
la communication orale
La communication interpersonnelle ou de groupe est essentielle pour convaincre et donner une force au message que l'on souhaite communiquer.

1- L’orateur
- Faire état de ses forces et ses faiblesses
- Se positionner face à l’autre ou aux autres (Qui est l’orateur et qui représente-t-il ?)
- Prêter attention à toute la communication non-verbale

2- Structurer son ou ses messages
- Définir les objectifs et enjeux
- Clarté du message : hiérarchiser les infos et anticiper les liaisons entre idées ou
arguments / préparer les réfutations ou contre-arguments
- Adapter son message à son auditoire (rédaction et transformation orale du message, vocabulaire, argumentation, tics langagiers)
- Soigner la fin de la rencontre

3- Le contexte
- Les contextes de communication orale : présentation orale, conférences de
presse, rendez-vous, conversation téléphonique, débat...
- Evaluer le nombre de participants et leurs profils / Capter son auditoire
- Prendre en compte le lieu et la temporalité d’une intervention orale

4- Les moyens de présentation
Les supports de présentation, les supports à offrir

la communication événementielle
Il est essentiel de préparer sa communication, de la cibler et de la maîtriser. Les moyens utilisés dépendent des objectifs poursuivis.

Faire la communication d’un événement :
Communication institutionnelle de l’événement.
L’évènement, dans ce cas, n’est autre qu’une activité.
- Soit l’image de l’événement est très puissante, donc c'est l’emballage (sa communication) qui atirera, soit l’image du contenu est très puissante, et c’est elle qui atirera à l’événement.

La Communication PAR l’événement :
S’appuyer sur la création d’un événement ou la participation à un événement pour faire la communica0on de son activité, de sa « puissance ».
>>>>>>>>>>> Mise en scène de l’activité !

- Attraction par l’emballage (l’événement) ou par le contenu
Si l’on est enchanté par l’emballage, alors le contenu gagnera en image.
Dans ce cas :
* Peut-­on s’associer à un évènement ou en créer un qui soit assez représentatif de ce que l’on est ? * Comment les communications, celle de l’événement, celle de l’activité et éventuellement celle de l’événement dans l’événement, vont-­elles cohabiter, éventuellement interférer, ... ?
* Comment la communication par l’événement va-­t-­elle opérer ?
La promotion d’un projet se traduit par l’image & s’appuie aussi sur la valorisation de la richesse du projet artistique, sur la cohésion d’une programmation, sur le sens de la démarche, sur des valeurs... ce qui contribue au sentiment de fierté d’appartenance des cibles.
- Les premiers mots du message jouent un rôle déterminant ;
> une attente
> une anticipation (représentation de la suite) qui conditionne le décodage.

* Si le message est composé de noms et d'adjectifs qualificatifs, les adjectifs géographiquement plus proches du nom sont valorisés dans la signification du message.

* Éviter les éléments contradictoires, la sur-valorisation qui ont tendance à interférer dans le propos du message lui-­même.

Influence du groupe d'appartenance : L'analyse des cibles
Les aspects liés aux codes sont directement influencés par le groupe d'appartenance des individus; la signification varie selon l'appartenance ou la classe sociale. Si le groupe de référence détermine des prises de position par rapport à des normes et des valeurs, c'est le groupe d'appartenance ("ce que l'on est") qui est déterminant pour le décodage d'un mot.
- permet de déterminer les
actions
de communication à mener
- pose les
moyens humains, financiers et organisationnels
nécessaires et doit être coordonné pendant son déroulement.

- Cette instance veille à ce que les messages émis soient prêts à
temps
et diffusés ou expédiés au bon moment et aux bons destinataires.

- Cette instance prend en compte toutes les
réponses
et les réactions aux messages envoyés et
adapte
le plan en conséquence (trouver de nouveaux partenaires, lancer une nouvelle campagne d’affichage, avancer ou reculer la date de la conférence de presse...).
refléxion collective
La création graphique
> L'histoire de l'art & sémiologie :
bonne approche pour avoir des bases en création graphique.

Chaque élément qui constitue une composition graphique doit être pensé, doit avoir un sens et doit spatialement trouver un équilibre.

L'esthétique
ne peut s'apprendre en une fois et pour s'améliorer de façon autodidacte, il est nécessaire d'être très curieux, sans cesse observateurs des codes graphiques, des nouvelles tendances, des couleurs porteuses, des polices...

- Les
couleurs
ont une symbolique et véhiculent un message
- La
police
est un indice sur le caractère de l'évènement.
- Choix des
images
et de ce qu’elles connotent
- Attention aux images pixélisées
- Importance du
cadrage
/ des flous /
Agencement spatial
A savoir
> Bons plans :
www.dafont.fr : Téléchargement de polices
www.fotolia.fr : Banque d'images

> Conseils :
- Se documenter en essayant d'imaginer ce qui pourrait graphiquement représenter au mieux le contenu du message à communiquer.
- Prendre le temps de la réflexion, de la concentration, de la conceptualisation
- Organiser en interne un brainstorming afin de générer de nouvelles idées et dynamiser les propositions.
- Dans le cadre de projets majeurs , travailler avec un graphiste

La charte graphique
L'intérêt de réaliser une charte graphique est double :

- L'identité graphique reste intacte et cohérente quelles que soient les réalisations graphiques, afin que l'organisation, le projet ou l'entreprise (qui sont une somme d'individualités) parle « d'une seule voix ».

- Identifier facilement l'émetteur et, par habitude, se repérer visuellement dans les différentes réalisations graphiques, et au sein même d'un même support graphique (ce qui facilite la lecture).

Une charte graphique bien conçue doit laisser suffisamment de liberté en constituant des « méta-­règles » souples, c'est-­à-­dire en évitant les interdictions, et en envisageant le maximum de contextes où des règles doivent s'appliquer pour l'utilisation des signes graphiques de l'identité graphique.
opération de comm événementielle
> Nombreux enjeux
> Nécessité de bien préparer l'évènement

- Définir les objectifs et retombées attendues
.

-­ Avoir une idée du
budget
alloué à ce projet.

Choix de la programmation
essentiel car il va faire de l'évènement sa singularité, sa force et va porter un message très fort.

Choix du lieu
: celui-­ci est fort symbolique. Il marque aussi la « prétention » de l'évènement et est chargé d'histoire. Une attention toute particulière doit être portée sur son aménagement.
-­ Une fois
le contenu et le plan de communication
validé, il faut passer à la phase opérationnelle.
- Pour gérer son
temps
: le rétroplanning est un bon outil.

Le rétroplanning consiste à répertorier toutes les actions à réaliser en amont (selon les postes de chacun), ainsi que celles pour le jour même, et même après l'évènement.
C'est une méthode pour planifier et ne rien oublier (du contact des artistes en passant par les relations presse, des charges administratives à la signalétique le jour J)...
être un bon communiquant
Il doit être le porte-­parole de sa structure.
Il doit la représenter sur le terrain, être présente lors des évènements liés aux réseaux (culturels, sportifs, politiques...).

Il doit en société être capable d'adapter son style de langage, son style vestimentaire, son discours selon son public.

C’est un savant cocktail mélange de :
/ Expressivité / Sociabilité / Diplomatie / Ecoute / Bienveillance
/ Séduction / Inventivité / Force de conviction /

Il faut savoir être observateur des codes de son auditoire, être à son écoute, savoir rebondir et réagir, faire passer ses idées, être novateur dans ses approches.
• Quels formats d’images connaissez-­vous ?


• Savez-­vous quelles sont leurs différences et spécificités ?
LES OUTILS EN COMMUNICATION
création supports
Logiciels pour la création graphique :

-­ Photoshop (payant) ou GIMP (gratuit) pour la retouche d'images

-­ Illustrator (payant ) ou Inkscape (gratuit) pour la création vectorielle

- In design (payant) ou Scribus (gratuit) pour les maquettes

outils web
Logiciel d'envoi de mails groupés au format html :
• Thunderbird / gmail • ymlp, mailchimp, sendinblue...
• Sarbacane, Email pro

> Site internet : web acapella, e-monsite, wix, spip, joomla, wordpress...

> Réseaux sociaux : FB, Tweeter...

> Calameo


Outils d'organisation
> Filemakers
> Gestan (contacts, gestion du temps...)
> Prospective / bob booking
> Doodle (organisation rendez-vous)
> Google agenda (gestion de plannings collaboratffs)
> Wetransfer (fichiers lourds)
> Excel (budgets)
> Googlenews
La communication post événement
* Selon vous, qu'est-ce qu’une mémoire commune ?

* Existe-­t-­il un ou des dispositif(s) de construction d’une histoire commune ?

* Quels sont selon vous les outils d’archivage ?
Développer une mémoire commune
Votre projet ou structure s’appuie et gagne en crédibilité au fil du temps. Son histoire est la base en laquelle votre public et partenaires vont se reconnaître.

Affirmer une identité / Donner des références communes

L’enjeu de l’histoire est double :
- C’est un capital d’expériences, de relations ; et le nombre de participants aux projets encourage à continuer de fédérer.

Cette transmission revêt de l’importance à l’accueil de nouvelles personnes et concourent à
valoriser
le dynamisme de votre structure face aux autres, afin de s'inscrire comme « structure de référence », à la
crédibiliser
.
L’histoire ne s’invente pas, elle se vérifie.

Cette mémoire vivante :
-­ Mémoire de travail pour ceux qui ont œuvré à la mise en place des projets -­ Mémoire affective remplie de souvenirs , qui font l’originalité du projet et contribue à l’esprit de groupe
Les outils pour valoriser un événement
- REPORTAGE PHOTO :
Autour de chaque événement, il ne faut pas hésiter à faire appel à un professionnel. Ces images constitueront une base commune à diffuser

- REPORTAGE VIDÉO

- REVUE DE PRESSE :

C’est un document qui réunit tous les articles de presse parus sur la structure et sur les projets qu'elle porte ou qu'elle a pu soutenir. Elle doit être présentée de manière rigoureuse : sommaire, pagination, origine et date de l’article. Elle est rangée par périodicité et par type de presse.
Scanner les articles (en garder un enregistrement .pdf) / Les imprimer / Noter sur ceNe page le nom du journal, la date, l'emplacement de l'article (n° page et position).
-­ Récupérer les passages en radio et en TV
-­ Impression des articles web...
-­ Établir un compte-­rendu promo : Nombre de médias contactés, résultats obtenus, RV... // Diffusion du message via newsletter, réseaux sociaux, site net, presse & editions imprimées, dossiers avec bilans moral...
Il est important de mettre en place des outils d'analyse afin d'évaluer la stratégie de communication et réévaluer les actions à mener.

- Nombres d'artistes programmés et qui sollicitent la structure (dynamique)
- Nombre partenaires et point qualitatif
- Équilibre budgétaire et retombées financières des partenariats + évolutions par année
- Retombées médiatiques et point presse régulier
- Intérêt des publics par projet et pour la structure
- Nombre d’adhérents
- Vente de spectacles produit ou en diffusion
- Mise en place de fiche retour ou enquête
- Statistique site internet et comportement newsletter ...
controle des resultats
RÉAJUSTEMENT DES OBJECTIFS, MOYENS OU SUPPORTS
Conclusion :
profil de poste chargé comm
-­ Etre réactif et polyvalent
-­ Dynamique
-­ Sens de la diplomatie
-­ Esprit créatif
-­ Bon relationnel
-­ Bon rédactionnel
-­ Rigueur et perfectionnisme
-­ Connaissance des techniques de communication
-­ Connaissance des technologies de la communication
-­ Toujours se former et se tenir informer de l’actualité et des innovations techniques
-­ Avoir un esprit curieux et s’intéresser à tout ce qui attrait au graphisme, à l’art, à la publicité

Ses missions :
Elles sont plus ou moins larges et peuvent être en lien avec tous les points évoqués en formaion.
La communication interne
- Il faut aussi retenir que la communication doit aussi se faire en interne via :

• Le compte-­rendu :
ce document retranscrit tout ou une partie d’une réunion, visite, conférence... C’est un outils pour informer.
• La Newsletter

Aussi, lorsque vous serez en poste, vous aurez la mission de communiquer autour de tout ce que l'on s'est dit et des enjeux liés à la programmation, au projet lui-­même, à la responsabilité communicative de chacun des salariés de l’équipe et cela, afin de ne pas vous sentir « seul(e) » face à ces préoccupations.

Chacun des services prendra alors conscience des nécessités liées à la communication et des objectifs portés par le "service" communication.
Que voyez-vous ? Donnez-moi le sens et l'information que vous en tirez...
La communication par internet permet des échanges d’informations sous des formats différents
(textes, sons, vidéos, images)
au travers d’outils spécifiques.

Ces outils de communication permettent la création de liens et favorisent la
communication

instantanée
quelque soit l’heure, le lieu,et à moindre coût.

Internet favorise aussi la communication simultanée entre plusieurs internautes et devient un outil puissant pour le marketing.

Le web est un canal propre avec ses propres règles et son propre fonctionnement.

La communication web sert deux objectifs distincts :

> Le
référencement
du site en question (si elle est adaptée à un site web)

> Des
objectifs de communication "classique"
: hors du site ou sur le site, en terme d'image, de représentativité, de visibilité, d'e-réputation...
Full transcript