Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Le Transport Maritime

No description
by

charlotte sauvageot

on 19 November 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Le Transport Maritime

Le Transport Maritime
designed by Péter Puklus for Prezi
Introduction
Trafic Mondial - Européen - Français
La France est le 5ème puissance économique mondiale et 6 importateur et exportateur.
Elle dispose 7000km de côte
72% du commerce extérieur de la France est réalisé par voie maritime.
Il existe trois types de ports : “Les grands ports maritimes” (GPM ), les ports autonomes, les ports décentralisés

Caractéristiques
Les infrastructures
La réglementation du transport maritime
Documents maritime
Il existe 2 documents usuels :




Capucine Cedoz - Baptiste Humbert - Léa Pontallier - Aude Robert- Caroline Topenot - Charlotte Sauvageot
Plan
Avantages inconvénients
Délais importants
Besoin de manutention
Infrastructures onéreuses et limitées en Europe
Pas très flexible (pas de "door-to-door")
Dépendances vis-à-vis de la route pour la partie finale du transport
Certaines lignes ne transportent pas de conteneurs
Emballages onéreux
ConCLusion
Conclusion
Merci pour votre attention
Des questions ?


Titre de transport et de propriété. Doc maitre du Commerce intenational
Pour qu’il soit valable Il faut qu’il y est : la mention " clean", la mention " on board" et un jeu complet.
Il existe quatre formes possibles d'utilisation du connaissement :
- "à personne dénommée"
- "à ordre"
- "à ordre de l'expéditeur "
- "à ordre de et endossé en blanc"
Le connaissement
Le manifeste
Fournir des renseignements précis sur le chargement ou les passagers





Les 3 differentes attestations :
- FCR = Forwarder carrying receipt.
- FCT = forwarder certificate of transport
- FBL = Forwarder Bill of lading
Transport le moins coûteux
Adapter pour les transports lourds et volumineux
Diversité des marchandises transportées
Transport écologique (peu polluant)
Nombreuses zones géographiques desservies
Les Avantages du transport maritime
les inconvénients du transport maritime
La sûreté maritime
La sûreté Portuaire
La sûreté des navires
Prévention/lutte contre tous actes illicites (terrorisme, malveillance) à l’encontre du navire, de son équipage et de ses passagers
(
Sûreté des navires
) ou à l’encontre des installations portuaires (
Sûreté portuaire
).

L'Organisation Maritime Internationale
(OMI) a décidé en décembre 2002, de modifier la
convention SOLAS
en y ajoutant un chapitre XI-2 intitulé " Mesures spéciales pour renforcer la sûreté maritime ".

Obligation aux États d’appliquer un code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires :
le Code ISPS
(publié en France en 2004)





L'arrivée d'un navire : 24h à l'avance ou au plus tard au moment où le navire quitte le port précédent si la durée du voyage est inférieure à 24 heures

Les contrôles de sûreté au port sont effectués par:
- les autorités de sûreté maritime (demander des renseignements concernant le navire, sa cargaison, ses passagers et son équipage avant que le navire n’entre au port)
- les inspecteurs des affaires maritimes (certificat international de sûreté du navire)

La Direction des affaires maritimes
(DAM) : approuver les plans de sûreté des navires sous pavillon français, de contrôler leur application à bord et de délivrer les certificats associés

La sous-direction de la Sécurité maritime
(SM) de la DAM élabore les réglementations relatives à la sûreté des navires, exerce ou fait exercer les visites de vérification de sûreté et délivre les titres correspondants, participation aux activités des comités techniques de l’OMI, de l’Union européenne et autres instances de coopération internationale dans ces domaines.

D’autres organismes du ministère
ont également un rôle en matière de sûreté dans le domaine maritime (Le bureau de sûreté maritime et portuaire département de la sûreté dans les transport)




Carte des grands ports de France
Le commerce maritime Français en chiffres:
Toutes activités et tonnages confondus, la flotte sous pavillon français rassemble plus de 5 500 navires

En 2012, les ports maritimes français ont généré un trafic de marchandises de 340 millions

Le trafic conteneurisé a progressé de 6% pour atteindre près de 4,7 millions d’EVP (Équivalent Vingt Pieds), entre 2011 et 2012

Le commerce maritime européen
1992: publication du libre blanc: Feuille de route pour un espace européen unique de transports et Vers un système de transport compétitif et économe en ressources, vise à réduire l’encombrement des réseaux routiers et à renforcer la compétitivité de l’économie européenne.

Défi majeur: mise en place de structures adéquates aussi bien maritimes que terrestres pour la bonne coordination des flux maritimes

Les grandes interfaces maritimes européennes
Deux principales interfaces : le range nord-européen et la mer Méditerranée.
Les chiffres de l’Europe maritime
90% du transport de marchandises en Europe se fait par voie maritime.

Les ports européens accueillent chaque année plus de 400 millions de passagers.

Les ports maritimes de l’UE-27 ont traité 3 652 000 000 tonnes de marchandises transportées par voie maritime en 2012

Le Transport maritime mondial
Diversification et augmentation des produits de consommation mais aussi des axes maritimes dû a une industrialisation croissante et la libéralisation des économies.

Le chiffre total des échanges par mer est passé de 2,5 milliards de tonnes en 1970 à 8,4 en 2010.

L’ensemble de la flotte mondiale a une capacité de 728 225 000 de tonnes brutes. Annuellement, cette flotte permet d’employer 1,2 million de marins.

Les réseaux de navigation mondiaux
De nouvelles voies de navigations se développent dû aux conditions climatiques et a l’émergence de grandes puissances comme la Chine et le Japon

De nos jours 6 des 10 plus grands ports mondiaux sont basés en Chine

Les voies maritimes et leur enjeux
Enjeu sécuritaire : faire face à la piraterie pour dégager les voies maritimes.

De nombreuses missions sont mises en place pour combattre ce fléau comme la « mission Ocean shield » ou « Atlanta »

Port
: infrastructure destinée à accueillir des bateaux et navires.

Quai :
plate-forme aménagée pour l’accostage des navires.

Installation d’entretien :
zones réservées à l’entretien des navires.

Canaux :
cours d’eau artificiels navigables, qui font le lien entre deux mers entre deux mers ou entre un port et une mer. (exemples : Suez et Panama)

Les véhicules
Porte-conteneurs :
Les Vraquiers :
Les Citerniers :
Les RO-RO ou rouliers
Les cargos polyvalents :
Les emballages
Permettent d’éviter les avaries (écrasement, dispersion, bris, mouille ou de vol des marchandises). Doivent être adaptés aux marchandises et aux conditions de déplacement.

Doivent : résister à la pression, à la chaleur et à l’humidité, aux chocs.

Matériaux : métaux, cartons, plastique, bois.

Les cargaisons
Vracs (liquides ou solides)
Marchandises diverses
Marchandises conteneurisées
Marchandises conventionnelles
Prix / Produit
Les principaux sites
Les plus grands ports se trouvent en Asie.
Rotterdam est le premier port européen. Il représente 37,8 % de tout le trafic de la Northern Range : hub
Le premier port français est celui de Marseille.
Les principales sociétés du transport maritime
L’OMI (Organisation Maritime Internationale) est créée en 1948. C’est une institution spécialisée créée à l’initiative des Nations Unies afin de définir les règles relatives à la sécurité en mer à l’échelle mondiale.

Ses missions sont de :
- mettre en place une collaboration entre les états membres autour de la réglementation maritime,
- définir et adopter des normes de sécurité dans le domaine du transport maritime
- prévenir les pollutions du milieu marin causées par les navires et les installations portuaires
- encourager l’abandon des mesures discriminatoires, en vue de mettre les ressources des services maritimes à la disposition du commerce mondial sans discrimination.

La réglementation du transport maritime s’appuie sur 3 grandes conventions internationales :

1. La convention UNCLOS établit les grands principes du droit international sur la délimitation des zones maritimes et l’essentiel des règles applicables sur les océans ;
2. La version actuelle de la convention SOLAS (Safety Of Life At Sea) a pour but de prévenir les accidents et de garantir la sécurité et la sauvegarde de la vie humaine en mer
3. La convention MARPOL 73/78 (MARine POLlution) traite de la prévention de la pollution par les navires.

Il existe de nombreuses conventions qui régissent le transport maritime international. Parmi elles, il y en a 4 qui s’intéressent particulièrement au contrat de transport maritime (droits et obligations des parties au contrat), aux titres de transport maritime et à la gestion des avaries communes.


Les règles de Rotterdam

Elles ont été adoptées par l’Assemblée générale le 11 décembre 2008. Elle régit les droits et obligations des chargeurs, transporteurs et destinataires en vertu d’un contrat de transport.
Les règles de Rotterdam constituent un cadre juridique qui tient compte des nombreuses nouveautés technologiques et commerciales qu’a connu le transport maritime.

Les règles de La Haye-Visby
figurent dans la Convention internationale de Bruxelles du 25 août 1924.
Les règles de La Haye-Visby ne s’applique que si un «connaissement» ou tout «document similaire formant titre» a été émis.
La Convention internationale de Bruxelles du 25 août 1924 exclut de son champ d’application le transport des animaux vivants et le transport en pontée (transports spéciaux).

Les règles de Hambourg

La Convention des Nations Unies a été adoptée le 31 mars 1978. Elle établit un régime juridique applicables aux droits et obligations des chargeurs, transporteurs et destinataires.
Elle n’est entrée en vigueur que le 1er novembre 1992 et contribue à la protection des consommateurs du service transport au titre :
- des mentions portées sur le connaissement pour décrire les marchandises transportées;
- du transport en pontée,
- du transport des animaux vivants,
- de la limitation de responsabilité du transporteur

Les règles d’York et d’Anvers

Elles s’appliquent lors du règlement d’avaries communes survenues au cours du transport de marchandises par voie maritime.
Pour tenir compte des évolutions économiques et juridiques, ainsi que des impératifs commerciaux auxquels le commerce maritime sont confrontés, les règles d’York et d’Anvers sont périodiquement révisées par le Comité Maritime international (CMI). La dernière révision a eu lieu le 1er juin 2004 lors de la Conférence du CMI à Vancouver au Canada.

Les différents codes

En complément de ces conventions internationales, 4 réglementations appelées codes ont été mises en place :
- le code IGC pour le transport des gaz liquéfiés,
- le code IMDG pour les marchandises en colis,
- le code IBC pour le vrac liquéfiés
- le code IMSBC pour le vrac solide

Évolution du transport maritime
Le transport maritime d’autrefois : un trafic dangereux et coûteux
Début de l'ère du transport maritime → marchandises extrêmement convoitées → existence des pirates.
A terre, les ports étaient également dangereux.
En plus d'être dangereux, le voyage maritime était également très long.

Des solutions pour améliorer le transport maritime :

- L'invention des canaux développée de 1880 à 1914 permet de gagner un temps considérable.

- L’utilisation de la machine à vapeur pour les bateaux permet de réduire les coûts et les temps de trajet

- L’invention des conteneurs permet un temps de déchargement moins long ainsi qu’une meilleure conservation des marchandises.

1. Trafic mondial - européen - français

2. Caractéristiques du transport maritime

3. La réglementation du transport maritime

4. Les documents du transport maritime

5. Les avantages et les inconvénients du transport maritime

6. Les principales sociétés du transport maritime

7. L'évolution du transport maritime
Full transcript